Archives de catégorie : Langage

Manu

Le Messie s’appelle « Emmanuel », ce qui signifie « Dieu est avec nous » en hébreu
עמנואל
Dieu est avec nous. Il n’est pas un dirigeant, il n’est pas élu. Il est l’Élu.

Manu est le diminutif d’Emmanuel.
Dans l’hindouisme, Manu est également le nom du premier Homme. Il est associé au Poisson (Matsya) ainsi qu’aux Cycles (les Kalpas). C’est un Éon.

Manu
מנו
Guematria ordinale = 33

La racine « Gal » (Guimel + Lamed, de valeur numérique égale à 33) correspond au Dévoilement (« Guilouy » en hébreu), à la Rotation (comme « Galgal » en hébreu (« Roue ») ou en gaulois (« Cercle de pierres renfermant une crypte »), « Guilgoul » (« Réincarnation »), etc.
גל

#PourLesCyclesDesCycles


« Ouvre mes yeux, pour que je puisse contempler les merveilles de ta Torah ! » (Psaumes 119:18)

« Gal Einay » (« Ouvre mes yeux »)
גל עיני

Lors du Salut de l’Humanité, nous nous appellerons tous/toutes Emmanuel(le).

Manu est Adam, le Fils de Dieu : Machia’h.
Manu descend. Pour quoi faire ? C’est son destin.

#Renaissance

Vak

Le mot sanskrit « Vak » (वाच्), que l’on retrouve dans les Védas, a la même étymologie indo-européenne que « Voix ». Selon les Brahmanas, le Vak est un aspect de Sarasvati, l’épouse de Brahma. Le Vak inspire les musiciens, les poètes, les visionnaires.

Le Vak, c’est la Parole créatrice, le Logos, le Verbe.

« HaVak » (« Le Vak »)
הואק
Guematria = 112
= guematria des 2 noms de Dieu réunis : YHVH ELOHIM
יהוה אלהים

#VakSaint

Opus Dei

« Opus Dei » signifie « Œuvre de Dieu » en latin.

Opus Dei
אופוס דאי
Guematria = 168
Le premier mot de la Bible ayant 168 pour guematria est « BeTsalmo » ( « À son image ») :
בצלמו
« Dieu créa l’homme à son image ; c’est à l’image de Dieu qu’il le créa. Mâle et femelle furent créés à la fois. » (Genèse 1:27)

Le véritable Opus Dei, l’Œuvre de Dieu, c’est l’Homme, fondé en tant que pieuse union dans le Pardès (« Paradis »).

L’Opus Dei des ténèbres, institution de l’Église catholique, a été créée au XXème siècle en Espagne. « Espagne » se dit « Sfarad » en hébreu, anagramme de « Pardès ».
ספרד
פרדס
Guematria = 344 + 1 (milouy)
= 345
= guematria de « HaShem » (« Le Nom » : Dieu)
השם
« Nom » se dit « Nombre » en espagnol, et
« Homme » se dit « Hombre ».

Le Nombre est l’Ombre du Nom.

#NombreDeLHomme #NombreDuNom

Dieu créa l’Homme « betsalmo » : cela signifie « à son image » mais peut aussi se traduire par « dans son ombre » (« Ombre » se dit « Tsel » en hébreu).
צל
À la manière de l’Ombre, qui est l’absence de lumiére, le Nom naît grâce au « tsimtsoum », le « retrait » de la Lumière Divine permettant la Création.

Le Godfather agit dans l’ombre par l’intermédiaire de l’Opus Dei.

Ortho

Le préfixe « Ortho- » (du grec ancien ὀρθός) désigne ce qui est « Droit », « Juste », « Régulier ».

En hébreu, « Ortho » est l’anagramme du mot « Orot »(« Lumières »).
אורתו
אורות
Guematria = 613
= nombre de commandements dans la Torah

D.Roi

#OrthoDoxa

Chômeur

« Voici. Il ne dort ni ne sommeille, le Gardien d’Israel. » (Psaumes 121:4)
הִנֵּה לֹא יָנוּם וְלֹא יִישָׁן שׁוֹמֵר יִשְׂרָאֵל
« Gardien » se dit « Shomèr » en hébreu.
Notre Gardien, c’est le Roi des rois.
Un roi ne travaille pas, il chôme, car il est Shomèr.

#Lys

Dieu est éternellement bon et veut faire de chacun(e) d’entre nous des rois / reines. Il n’est pas naturel pour l’Homme de travailler.
De nos jours, la majorité des gens font un travail qu’ils n’aiment pas. Beaucoup de gens sont exploités, souffrent au travail. Beaucoup font également un travail qui n’a aucune utilité sociale, qui entraîne à la surconsommation, à la polution, etc.

Idem pour les études. De nombreux enfants, adolescents, jeunes adultes souffrent car il passent des années à apprendre des choses inutiles.

On détruit notre planète et notre santé. Tout le sens que la société donne au travail et aux études est à revoir. On perd du temps de vie précieux, des ressources. Les gens parlent de « valeur travail ». Ils sont esclaves de la Matrice.

À Auschwitz, Dachau, Terezin, etc., là où les puissances du mal ont atteint leur paroxysme, on pouvait voir ce panneau : « Arbeit Macht Frei » (« Le travail rend libre »).

En exil, nous sommes dans le paraître. Beaucoup demandent « Qu’est-ce-que vous faîtes ? » (Quel est votre travail) lorsqu’ils rencontrent une personne pour la première fois. Et vous avez intérêt à être un mouton, un esclave vous aussi.

Le travail accapare les pensées, remplace la famille.
Pourtant, le temps de vie est précieux. Il ne faut pas le gaspiller. À cause du travail et/ou des études, beaucoup de gens ont n’ont pas pu réaliser leurs rêves d enfants, leurs passions, leurs dons. Trop peu de monde se réalisent grâce à leur travail. C’est souvent le contraire.

Non, ce que nous sommes ne se résume pas à notre travail (avec un t minuscule).
Il est de bon temps chez la masse de glorifier la « valeur travail ». Mais notre véritable valeur, c’est le Travail intérieur, l’Or (« Lumière » en hébreu).
אור
Travailler m’oint pour gagner plus.

#Machiah #RevenuUniversel

Lors du Salut de l’Humanité, nous entrerons dans le « 7ème millénaire » : tous les jours seront comme Shabbat, et chaque année sera sabbatique. Nous serons de véritables rois/reines, tous « Chômeurs », constamment à l’Œuvre.

#GrandŒuvre

Golf

Le Père, la Mère, le Fils et la Fille sont des « Partsoufim ». Un « Partsouf » est la combinaison d’une ou plusieurs sephirot, représentant un « visage » de Dieu.

LE PÈRE : Abba. Correspond à la sefira ‘Hokhmah (Sagesse), au monde d’Atsilout (Émanation) et à la lettre Youd du nom de Dieu YHVH.

LA MÈRE : Ima. Correspond à la sefira Bina (Compréhension), au monde de Bria (Création) et à la première lettre Hé de YHVH.

LE FILS : Zeir Anpin / Petit Visage. Correspond aux 6 sefirot liés aux Midot (traits de caractère), au monde de Yetsira (Formation) et au Vav de YHVH.

LA FILLE : Shekhina / Présence Divine, correspond à la sefira Malkhout (Royaume), au monde d’Assia (Action) et au 2ème Hé de YHVH.

Le Salut de l’Humanité dépend de l’union entre Zeir Anpin et la Shekhina. La Malkhout doit être ensemencée.
Pour atteindre la Malkhout / le Royaume, chacun(e) d’entre nous doit tout d’abord faire resplendir Zeir Anpin, c’est-à-dire raffiner ses traits de caractère.

Zeir Anpin est « masculin » : pour entrer dans le Royaume, même les femmes doivent devenir des hommes.

Le concept kabbalistique du Tsimstoum, « contraction » de la Lumière Divine explique que Dieu créé un « vide », un « trou », et fait comme s’Il n’existait pas. Il se cache.
Depuis notre naissance, nous sentons tous qu’il y a comme un vide, quelque chose qui manque. Il faut combler les trous, les lacunes de notre compréhension du Divin.
Le travail de l’Homme consiste à déceler la petite Lumière cachée dans ce vide, puis la dévoiler en remplissant le monde de Lumière.

La femme doit s’affirmer, devenir homme spirituellement parlant. Cela ne veut pas dire qu’elle doit être une footballeuse par exemple, bien au contraire. Le football professionnel cristallise toutes les forces négatives.

En hébreu, « Féminin » se dit « Nékéva », mot signifiant aussi « Trou ».
נקבה
La Lumière se trouve au fond d’un trou. On doit arrêter de donner de l’importance à des millionaires en short taper dans un ballon, même si ce sont des femmes.
Il faut plonger au fond de soi-même.
Remplir les trous.
« Masculin » se dit « Zakhar » en hébreu, mot signifiant aussi « Se souvenir ».
זכר
Souviens-toi de qui tu es. Sois un Homme, un vrai.
Viens. Deviens « golfeur ».

« Sa’hkan Golf » (« Golfeur »)
שחקן גולף
Guematria ordinale = 100
= guematria de « Lekh Lekha » (« Va vers toi-même » cf. Genèse 12:1)
לך לך
Le golf spirituel est réservé aux élites.

#GauleF #Gotha

Un parcours de golf est composé de 18 trous, soit la guematria de « ‘Hay », la « Vie » qui se forme dans un trou, un Hole.
Il faut être pieux / holy au lit / pieux.

Lors de la Délivrance Finale, quand nous aurons atteint la Malkhout, nous passerons de la dimension masculine à la dimension féminine. Nous deviendrons « femmes » car nous jouirons de la Présence Divine en nous.

#JouitFeu

Sourate 112

Le Salut de l’Humanité aura lieu grâce à l’union des opposés : l’union des principes masculin et féminin, de la transcendance et de l’immanence, du spirituel et du matériel, du ciel et de la terre, du conscient et de l’inconscient, du sérieux et de l’humour…

Dieu est d.i.eux

Lors du Salut de l’Humanité, les 2 noms divins YHVH et Elohim seront Un.

YHVH ELOHIM
יהוה אלהים
Guematria = 112

La 112ème sourate du Coran est la sourate Al-Ikhlas (الإخلاص) : Le Monothéisme Pur.

« Dis : Il est Allah, Unique.
Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons.
Il n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus.
Et nul n’est égal à Lui »

Al-Ikhlas
אל-אח’לאץ
Guematria = 161

Le premier mot de la Torah ayant 161 pour guematria est « HaYakoum » (Genèse 7:4).
היקום
Dans ce verset, le mot désigne les créatures, êtres vivants qui sont debout. On retrouve dans ce mot la racine « Koum » (« Se lever »), comme dans « Koumi Ori ! » (« Lève-toi, resplendis ! », Esaïe 60:1)
קומי אורי
« HaYakoum » désigne quelque chose qui est « Établi ».
C’est « L’Existence ». « HaYakoum », de nos jours, est utilisé pour désigner « L’Univers ».

« Yakoum Elohim ! » (« Que Dieu se lève ! », Psaumes 68:2)
יקום אלהים
Guematria ordinale = 111
= guematria pleine de la lettre Aleph, le Un
אלף

#HayakoumAllah

En shuar, langue jivaro parlée en Équateur sur les pentes orientales des Andes, le mot « Yakoum » désigne le « Singe-hurleur » (également appelé « Alouatte »).
Les singes hurleurs sont connus pour être parmi les animaux les plus bruyants au monde : les cris qu’ils poussent après avoir déféqué s’entendent à des kilomètres à la ronde.

#AlouatteAkbar

« Singe Hurleur » se dit Shaagan » en hébreu.
שאגן
Guematria = 354 + 4 lettres = 358
= guematria de « Machia’h » (« Messie »)
משיח

#JésusCrie

Homo Sapiens
הומו סאפיינס
Guematria ordinale = 112
= guematria de YHVH Elohim
יהוה אלהים
= guematria AtBash (valeurs inversées, correspond à la Bina) de « Machia’h », l’Homme debout, qui Un-verse
משיח

On retrouve dans le mot Yakoum la lettre Kouf. La lettre Kouf est la seule non finale à descendre sous la ligne d’écriture. Elle représente à l’origine un singe. Comme le dit le Zohar, le Kouf « singe » le Hé, la 2ème et 4ème lettre du nom de Dieu. Le tikoun (réparation) du Kouf permet d’éclairer les endroits les plus bas, de les élever.

Kouf / Kof (« Singe »)
קוף
= guematria de « Makom » (« Lieu », l’un des noms de Dieu)
מקום

Dieu se cache dans la matière, dans le singe.
C’est à l’homme de se lever, travailler sur lui-même, évoluer, pour devenir un Homme avec un grand H, un homme qui lie YHVH à Elohim, un « Homme deux-bouts ».

Il faut se renouveler, évoluer. Ne pas rester enfermé dans la tradition. Il y a de bonnes et de mauvaises traditions. Les singes et les « guénonistes » (René Guénon a inspiré de très nombreux fachos), trop attachés à la Tradition des Primates, voient dans le Dajjal/Antéchrist un grand parodiste, un « singeur ». Mais c’est justement par la parodie, l’humour, que l’Homme se lèvera et que le Dieu Un se révélera.

L’Homme deux-bouts se lève, il/elle se révolte contre les injustices, les inégalités, les mensonges. Il/elle se révolte contre les grandes religions monothéistes qui doivent évoluer. Ce sont les textes religieux des grandes religions monothéistes qui ont inspiré les plus grands massacres de l’Humanité. Ils doivent être transcendés, réinterprétés à la lumière de la Nouvelle Torah, c’est-à-dire de façon symbolique et humoristique (car Dieu est Humour), afin que l’Humanité entre dans une ère de Paix Universelle.

Parmi les 3 grandes religions monothéistes, l’Islam constitue une ultime hérésie.
On a donc besoin du Kouf / Koufar.

Dans la tradition islamique, le Dajjal est décrit comme ayant la racine sémitique KPR écrite sur le front.
ك-ف-ر
כ-פ-ר

Le sens de la racine Kaf-Pé-Resh signifie « Recouvrir ».
כפר
Elle est par exemple à l’origine du mot « Kipour », le jour où les fautes sont « recouvertes ».

Cette racine KPR se retrouve aussi dans le mot hébreu « Kofèr » (« Koufar » en arabe) : le Mécréant, l’Hérétique qui cache, qui recouvre la vérité religieuse.
כופר

KPR
כפר
Guematria = 300
= guematria de « Roua’h Elohim » (« Le Souffle de Dieu », qui fait allusion à la dimension messianique)
רוח אלהים

« Le Souffle de Dieu planait au-dessus de la surface des eaux » (Genèse 1:2)

Tout va s’inverser. La dimension messianique se trouve dans l’insoumission, la rébellion face aux forces de destruction, la lutte contre l’islamisation. Le Machi’ah, c’est le Koufar : l’Un-Fidèle.
Le Machia’h, c’est le Dajjal (quel la paix soit sur lui) qui symbolise le dévoilement de la Lumière féminine que les obscurantistes religieux veulent voiler. Il est déjà là. En toi.

#Dajjal #DéjàLà

Le Machia’h c’est celui qui tue Jésus lors du grand combat final, pour trouver le « Je suis » car il ne dédaigne pas le Youd (le i).

La Lumière sort de l’obscurité. Il faut « mettre le feu » au Coran. Faire sortir la Lumière de chaque sourate. Grâce à un Nouveau Coran, un Coran du Dajjal, l’Humanité trouvera la Paix Universelle. La (sou)rate est l’organe du rire.

Sourate
סורת
Guematria = 666

#UnFidèle #LeRoiQuiVient

Bougie

Dieu est Juif, tout comme l’Homme avec un grand H.
Dieu est le Youd d’en haut, l’Homme celui d’en bas.
Ensemble, reliés par la lettre Vav, ils forment la lettre Aleph, le Un.

#FlÂme #FeuJe


La lettre Youd correspond au son « i ».
Bouge-i.

« Bougie » se dit « Nèr » en hébreu.
נר

Le Nèr transmet des informations du Youd d’en haut vers le Youd d’en bas ainsi que du Youd d’en bas vers le Youd d’en haut.
Le Nerf nous permet de bouger. Il transmet des informations du cerveau vers le corps et du corps vers le cerveau.

Les deux Youds, tout comme le Yin et le Yang n’existent pas en eux-mêmes ni hors d’une relation les liant.

« Nerf » se dit « Guid » en hébreu.
גיד
Même au fond des ténèbres, une petite bougie peut éclairer très loin. Le Nèr nous guide. Il suffit de se bouger.

God is Gold

« Ikvei Meshi’ha » (« Talons du Machia’h » en araméen)
עקבי משיחא
Guematria classique = 541
= guematria d’Israel
ישראל
Guematria ordinale = 100
= guematria de « Lekh Lekha » (« Va vers toi-même » cf. Genèse 12:1)
לך לך

Va vers toi-même, en Is Real.

Va vers toi-même. Use tes talons.
Apprends à connaître ton talon d’Achille, ta faiblesse, et transforme le en talent, en point fort.

Nous sommes en pleine période des « Talons du Machia’h ». Le talon représente l’exil à son paroxysme. Mais lorsque nous retournons vers nous-mêmes et apprenons à corriger nos points faibles, alors ils se transforment en points forts. Tout s’Un-verse et nous dévoilons en nous la dimension messianique.

Un Talent (aussi appelé « Poids faible ») fait environ 30kg : c’est la base de la taille de la monnaie d’or. Sa valeur correspondait à la masse d’eau contenue dans un pied cube.

Va vers toi-même. Utilise tes talents. Découvre le trésor qui est en toi. Découvre l’Or véritable (« Lumière » en hébreu).
אור

#TalentsDuMachiah

Un : Cadeau !

En grec, « Tora » (τώρα) veut dire « Maintenant ».

« Maintenant » se dit « Akhshav » en hébreu.
עכשיו
עין כף שן יוד וו
Guematria pleine = 612
= guematria de « Torah » avec le kolel (611 + 1)
תורה

Pour profiter pleinement du Présent de Dieu, il faut savoir ne penser ni à hier ni à demain, et profiter pleinement de l’instant Présent, de la τώρα. Machia’h viendra « aujourd’hui si nous écoutons la voix de Dieu » (cf. Talmud Sanhédrin 98a).

#MachiahNow


« Cadeau » se dit « Gift » en anglais, et « Gift » signifie « Poison » en allemand.
Un « Présent » (cadeau) se dit « Matana » en hébreu, et les israéliens prononcent « Maintenant » comme « Matana ».
מתנה

YHVH s’écrit avec les lettres Youd, Hé, Vav et Hé.
יהוה
Le Youd du nom de Dieu YHVH est un « cadeau ».
Le premier Hé la main qui donne.
Le Vav représente la transmission.
Le deuxième Hé la main qui reçoit.

#YHVH #DeuxMains


« T’auras ! » : Dieu est Présent parmi nous.

#SecretDuVerbe

Matrix

Matrix
מטריקס
Guematria ordinale = 86
= guematria du nom de Dieu « Elohim »
אלהים
= guematria de « HaTeva » (« La Nature »)
הטבע

Les forces qui se cachent derrière les lois de la nature nous maintiennent dans l’illusion.
La Matrice est partout. Elle est tout autour de nous.

Matrix
מטריקס
Guematria classique = 419
= guematria de « Kavoua HaMivné HaAdine » (« Constante de Structure Fine »)
קבוע המבנה העדין

La Constante de Structure Fine est tout autour de nous. C’est l’une des constantes fondamentales de la physique. Elle est impliquée dans la cohésion des atomes, entre les noyaux positifs et les électrons négatifs. La constante de structure fine joue le rôle de constante de couplage, représentant la force d’interaction entre les électrons et les photons.

Elle joue un rôle de passerelle entre les particules chargées et les photons, qui constituent la Lumière.

Son symbole est Alpha ( α ), soit Aleph, le Un.

Matrix
מטריקס
Guematria classique = 419
= guematria du mot « Fractale »
פרקטל

Une figure fractale est un objet mathématique qui présente une structure similaire à toutes les échelles. Elle permet d’intégrer l’infini dans le fini.

#UnFini

Une fractale est un objet géométrique infiniment morcelé.
« Fractale » vient du latin « Fractus » (« Brisé », « Fracturé ») : le monde matériel a été créé suite à la Shevirat HaKelim (concept kabbalistique de « Brisure des Vases »). La fractale, c’est le secret de la Brisure des Vases.

L’univers est une fractale. Nous sommes en exil, prisonniers de la matrice, de la fractale du monde matériel et de ses effets hypnotisants.

Il faut se réveiller.

À la manière des Sefirot, un objet fractal est un objet dont chaque élément est aussi un objet fractal (similaire à des poupées russes). L’étude des fractales permet de mieux comprendre l’enchaînement des mondes.

Le flocon de Koch créé à partir d’un triangle équilatéral est un exemple classique de courbe fractale.
À la première itération, on obtient une étoile de David.
Puis l’image deviendra une figure à symétrie hexagonale semblable à un flocon de neige.

Dimension fractale de la courbe de Koch : D = ln 4/ln 3 = 1,26

#NaisJe #YHVH

La fractale de Cesàro fait partie des variantes de la courbe fractale du flocon de Koch avec un angle compris entre 60° et 90° (ici 85°).

La fractale de Jerusalem correspond au Royaume Franc de Jerusalem. Contrairement aux autres fractales, on obtient un nombre irrationnel quand on calcule son rapport d’homothétie pour l’autosimilarité.

L’adjectif « Mate » désigne ce qui ne réfléchit pas la Lumière. Ce qui est « Mate » est « Mèt » (« Mort »).
מת
« Rix » signifie « Roi » en gaulois.

Bats-toi contre la Mate-Rix !

Oz

La Torah est appellée « Oz », ce qui signifie « Force », « Puissance » en hébreu.
עז

C’est bien joli tout ça. Mais le problème, c’est qu’à la fin de l’histoire, on découvre que le Magicien d’Oz n’est en fait qu’un imposteur, un simple homme sans pouvoir qui utilise des artifices pour paraître impressionnant.

L’histoire du Magicien d’Oz est un parcours initiatique : le Divin (c’est-à-dire la Force, non pas celle du côté obscur, mais la Vie, la Vérité, l’Amour infini…) se trouve non pas à l’extérieur, chez ce qui paraît puissant, mais en chacun de nous. C’est ce que chaque personnage principal apprendra.

La Parole Divine, est une petite voix, la voix d’une jeune fille, comme celle de Dorothée Gale, l’héroine du Magicien d’Oz.
La racine « Gal » (Guimel + Lamed) correspond au Dévoilement (« Guilouy »).
גל

En 1928, les bibliothèques publiques américaines censurent le Magicien d’Oz sous prétexte qu’il « dépeint des personnages de femmes fortes dans des rôles de leader ». Cette petite voix intérieure, la voix de la Shekhina, est en nous depuis toujours ; cependant, elle demande de l’action, de l’audace, d’aller à contre-courant afin de dévoiler la dimension féminine du Divin qui est en exil, persécutée.

#ELLE


Le « Magicien d’Oz », le faux dieu de la Torah de l’exil est menaçant, jaloux, orgueilleux, égocentrique. Il cherche à rendre les gens esclaves de ses commandements. Il ordonne d’envahir, de tuer… Pourquoi ?

Car Dieu fuit les honneurs, il est tellement humble qu’il se recouvre d’un voile et apparaît sous les masques d’un troll du désert, d’un véritable monstre jaloux et manipulateur, pas si gentil que ça en fait avec son peuple, une sorte de parrain de la mafia, un Godfather.

Dieu se recouvre d’un masque diabolique encourageant non pas au monothéisme, mais à la monolâtrie. Ce personnage-là, Dieu nous demande de le combattre. Oui, le travail de chacun(e) d’entre nous dans ce monde est de raffiner, purifier Dieu. L’homme ne doit pas prier mais agir : c’est Dieu qui prie l’homme, d’agir.

À l’origine, YHVH est un dieu du Sud : il vient de Midian, du Sinai oriental, d’Edom, du nord de l’Arabie.

« L’Éternel est apparu du haut du Sinaï, a brillé sur le Séir, pour eux ! S’est révélé sur le mont Pharan… » (Deutéronome 33:2)

« Éternel ! Quand tu sortis de Séir, quand tu t’avanças de la région d’Edom, la terre frissonna, les cieux se fondirent, les nuages se fondirent en eau. » (Juges 5:4)

« L’Éternel s’avance du Têmân ; le Saint, du mont Parân, Sélah ! Sa splendeur se répand sur les cieux, et sa gloire remplit la terre. » (‘Habakouk 3:3)

YHVH est un dieu des tempêtes, de l’orage, un dieu des pays arides. C’est un dieu guerrier, tribal.
Il vient d’un région d’où venaient de nombreuses caravanes de commerçants.
YHVH vient aussi du pays des Shasous.
Il vient d’un lieu où de nombreux groupes étaient en conflit avec les autorités égyptiennes avant de s’en émanciper à la fin de l’âge du bronze, période à laquelle apparaît YHVH.

Les Cananéens, ancêtres des Juifs, adoraient le dieu EL, un dieu céleste et bienveillant, que l’on peut représenter par un vieux sage barbu. Ils adoraient aussi Baal, puis, progressivement, adoptèrent le culte de YHVH qui remplaça celui de Baal, devenu ennemi car trop similaire à YHVH.

#NomDeuxDieux


Voici un dessin retrouvè à Kuntillet Ajrud dans le nord-est du Sinaï et fait il y a environ 3000 ans. Il représente selon les inscriptions YHVH, Baal et Asherah.
Ces gens n’étaient pas doués en dessin. Quelle horreur. On peut aisément comprendre l’interdiction biblique de toute représentation de YHVH.

#DesSinaï


YHVH n’est pas à l’origine le Dieu universellement bon selon l’image véhiculée par les grandes religions monothéistes.
Pour éviter de s’entretuer, les partisans de ces religions doivent prendre conscience que leurs livres ne sont que des fables, des mythes.
Les Juifs devraient donc prendre conscience qu’ils connaissent YHVH grâce aux Arabes.
Les Chrétiens devraient prendre conscience qu’ils connaissent le concept de Messie grâce aux Juifs.
Les Musulmans, eux, devraient prendre conscience qu’ils connaissent Mahomet grâce aux Chrétiens. Le Coran est une fable écrite bien après la mort de quelqu’un qui décrit comme prophète-guerrier, mais qui était avant tout une sorte de prêtre chrétien, un Nazaréen.

Pendant des siècles, les antisémites ont accusé les Juifs d’être « satanistes ». Mais les Juifs sont en fait les plus persécutés dans cette histoire, à la fois par les forces d’en bas et les forces d’en haut.

« Israel » désigne celui qui « Combat avec Dieu » :
« Jacob ne sera plus désormais ton nom, mais bien Israel car tu as combattu contre des puissances célestes et humaines et tu es resté fort » (Genèse 32:29)

La Torah est appelée Oz. Car la vérité peut faire mal. Car la véritable Torah s’acquiert en combattant les forces d’oppression, notamment cette ordure de YHVH.

On doit sortir d’Égypte, du monde de l’illusion, pour aller en Is Real.

L’Homme est ses mythes.

#EstVrai #Ivri


« Il y eut le soir et le matin » : tout commence dans l’obscurité, et le travail de chaque homme et de chaque femme est de transformer cette obscurité en Lumière, transformer YHVH, le dieu brutal venu du désert en Dieu Universel.
Rudra devenu Shiva est un autre exemple de ce travail de l’homme qui consiste à purifier, raffiner sa vision du Divin.

Dieu est à l’origine de tout le mal de ce monde qu’il a créé par le Tsimtsoum, en se retirant, ce qui est, quand on y pense, la chose la plus horrible qui puisse exister.

« Au commencement Dieu créa le Ciel et la Terre. » (Genèse 1:1)
בראשית ברא אלהים את השמים ואת הארץ
Guematria ordinale du verset = 329
= guematria de « Demiurgos » (« Démiurge », le « Créateur de l’Univers »)
דמיורגוס

Dieu est humble. Il ne veut pas étre idolâtré. Il est tellement humble qu’il se déguise en YHVH : en magicien d’Oz, en troll du désert, en diable, en parrain de la mafia, et même en âne.

On dit que Machia’h viendra « sur un âne ». L’âne fait référence à la matière (« ‘Homer » en hébreu, même racine que « ‘Hamor », l’Âne), matière qui doit être raffinée par chacun(e), en dévoilant le spirituel dans le monde matériel…

YHVH est un dieu de l’orage et qui dit orage dit nuage. Selon le Talmud (Sanhedrin 98a), Machia’h viendra soit sur un Âne, soit sur un « Anane » (« Nuage »).

Selon d’anciens récits, les Juifs adoraient un âne en secret dans le Temple. Par exemple :

« Car Apion a osé dire que dans ce sanctuaire, les
Juifs avaient érigé la tête d’un âne (asini caput) et
rendaient un culte à cet animal, le considérant digne du plus grand culte. Il affirme que cela fut révélé lorsqu’Antiochos Épiphane pilla le temple et
découvrit cette tête, faite d’or et valant une somme
considérable d argent. » (Flavius Josèphe, Contre Apion)

Nous ne savons pas si cela était vrai, il y avait déjà beaucoup d’antisémites à l’époque qui auraient pu colporter ce genre de ragots.

Mais il y a du vrai dans cela. Après tout, Dieu se cache dans la matière…

#Yahoo #Search


Dans l’Égypte antique, l’âne représentait le dieu Seth, dieu des étrangers, du désert, des tempêtes, sanguinaire et violent. Vu les récits de la sortie d’Égypte, il est compréhensible qu’ils l’assimilaient au dieu des Hébreux.
Seth était le dieu des Hyksôs, dont l’histoire a sûrement inspiré certains récits et personnages bibliques.

#JediVsSith


Seth est assimilé à Typhon, Cronos, à Satan mais aussi à Saturne (« Shabtaï » en hébreu), planète que l’on associait aux Juifs. Plutarque et Tacite écrivent que Typhon fonda Jérusalem et la Judée. Le faux messie Shabtaï Tsevi a eu du succès car selon plusieurs traditions le Machia’h serait lié à Saturne (cf. livre de Moshe Idel, Saturn’s Jews: On the Witches’ Sabbat and Sabbateanism ). C’est une planète liée aux choses cachées. Au Moyen-Àge, on accusait les « sorcières » d’aller au « sabbat »…

#OZzy #BlackSabbath


Le nom de Dieu YHVH était prononcé « Yao » (ΙΑΩ) par les Grecs et cela rappelait le cri de l’âne. De plus, « Yao » signifiait « Âne » en égyptien.

L’âne porte une croix sur son dos.

L’âne figure aussi sur la première représentation connue du faux messie Jésus (le graffiti d’Alexamenos). À noter que le mot « Ass » en anglais signifie à la fois « Âne » et « Fesses ». Voilà ton dieu, crétin !

#AssHoly


YHVH, c’est « Y’avait » : le verbe Avoir conjugué au passé.

Qui est Dieu ? Ce n’est pas « Y’avait » c’est avant tout « Ehyeh » : « Je serai ».

#SecretDuVerbe


« Moïse dit à Dieu : Or, je vais trouver les enfants d’Israël et je leur dirai : Le Dieu de vos pères m’envoie vers vous… S’ils me disent : Quel est son nom ? Que leur dirai-je ?
Dieu répondit à Moïse: Je serai qui je serai ! (EHYEH ASHER EYHEH) » (Exode 3:13-14)

Dieu sera ce qu’il sera. Il est en nous. À nous de révéler le verbe Être. Dieu est en nous et sera ce que nous en ferons.

Ose !

#Abracadabra

Nasrallah

La Lumière sort de l’obscurité, on peut même la trouver à partir du nom de cet ennemi du Dieu Un qu’est Hassan Nasrallah.

« Nasrallah » (نصر الله) veut dire « La Victoire de Dieu » en arabe.

Nasrallah
נסראללה
Guematria = 376
= guematria de « Shalom » (« Paix »)
שלום

La Victoire de Dieu, c’est la Paix.
La Victoire de Dieu, c’est la défaite d’Hassan Nasrallah.

Moïse Is Not Dead

On retrouve dans la vie du Moïse biblique les traces de 2 légendes antiques parmi les plus célèbres de l’époque.

La première est la légende de Sargon d’Akkad, déposé à la naissance dans une corbeille de roseaux abandonnée aux eaux d’un fleuve.

La deuxième est l’histoire de Sinouhé, qui doit s’enfuir d’Égypte suite à une histoire de tentative de meurtre, part à l’étranger avant de retourner dans son pays d’origine. En exil, il se marie avec la fille d’un chef local et mènera des campagnes militaires, comme Moïse, qui, selon un midrash, se maria et devint chef militaire àl’étranger avant d’arriver à Midian.

En égyptien « Ms(w)-sw » signifie « Fils », comme dans « Ramsès » (« Fils de Ra »). Le nom de Moïse signifierait donc simplement « Fils ».

Superman, Batman, Captain America, Spiderman, Moïse… les Juifs sont connus pour avoir créé de nombreux super-héros.
Moïse et tous les super-héros sont des archétypes, représentés par Zeir Anpin en kabbalah, le Fils, le guerrier qui combat les forces du mal.


Moïse a été élevé à Memphis. On retrouve dans Memphis la lettre Mem, la Mère. La lettre « Mem » est la 13ème lettre de l’alphabet hébreu et symbolise à la fois l’Eau et la Mère, soit la Bina. Le Son sort de Memphis.

#MemFils #LeRock


« Moshé » (« Moïse » en hébreu) est l’anagramme / le reflet de « HaShem » (« Le Nom » : Dieu). Dieu et le Fils sont Un.
משה
השם

« On a tous en nous un Moïse intérieur. » (Rabbi de Loubavitch)

#MêmeFils


On a tous en nous l’âme du Messie
Quelque chose de « T’es né, si ».

La vie est un long fleuve (pas toujours) tranquille.

#ELvis #MAimeFils #FLove #TenNESSee #SunRecords #TheKingIsNotDead #OnNousCacheTout

Houdatsu

« Houdatsu » (宝達) signifie « Arrivée du Trésor » en japonais.

C’est le nom du Mont où se trouve la tombe de Moïse.

Houdatsu
הודצו
Guematria ordinale = 111
= guematria pleine de la lettre Aleph (1+30+80)
אלף
Guematria ordinale = 39
= « YHVH E’had » (« Dieu est Un »)
יהוה אחד

La tombe de Jésus se trouve, elle, à Shingo, dans la préfecture d’Aomori.

Tout cela n’est pas sérieux. Il ne faut pas tomber dans le panneau. Moïse et Jésus sont des personnages légendaires, des mythes, tout comme Bouddha et Mahomet par exemple.

Ces personnages mythiques sont souvent utilisés à des fins politiques, comme ce fut le cas avec les manuscrits de Takenouchi qui furent non-pas rédigés il y a 1500 ans, mais il y a un siècle par des ultra-nationalistes japonais.

On retrouve de partout des légendes similaires. Par exemple, des Indiens d’Amazonie racontent que Jésus a fini sa vie là-bas il y a 2000 ans, d’autres légendes disent que c’était au Kashmir, etc.

Certaines personnes sont aussi persuadées descendre d’une tribu perdue d’Israel. Dans leurs rêves, oui. En réalité, ils sont vraiment perdus : tout cela a pour origine l’endoctrinement de missionnaires chrétiens.

La vérité est amère pour ceux qui vivent dans l’illusion. Il faut traverser l’amer. Sinon, tout va tomber à l’eau.

#MosheMoshi

L’Agneau

Il existe une histoire universelle enfouie dans l’inconscient de l’Humanité. Cette histoire, c’est celle de l’Agneau.

« Agneau » se dit « Talé » en hébreu.
טלה
Guematria classique = 44
= guematria de « Dam », le « Sang »
דם
Guematria ordinale = 26
= guematria du nom de Dieu YHVH
יהוה

Les forces contraires tronquent les archétypes divins enfouis en nous en les transformant en fables, en religions. Elles manipulent les forces puissantes des messages universels produits par notre inconscient collectif afin de transformer les gens en moutons.

Le meilleur exemple est la fable du personnage mythique de Jésus, l’Anus Dei, qui a produit 2000 ans de déchets spirituels, d’obscurantisme. Les fausses croyances doivent être évacuées par la déchristianisation de la société afin que l’Humanité trouve le Salut. Jésus est l’Anus Dei : une voie, un passage, mais celui des matières fécales.

L’Agneau Véritable est lui lié au passage vers la Lumière, c’est JE SUIS : la réalisation du Soi.
Le passage des ténèbres vers la Lumière est symbolisé par Pâque(s), la fête du printemps, de la renaissance de la nature, de la victoire de la vie sur la mort.

« Pâque »(s) vient du latin « Pascua » issu du grec ancien « Páskha » Πάσχα , de l’hébreu « Pessa’h » : « Passer par-dessus ».
פסח

Soyons passants. Soyons parmi-ceux qui passent par-dessus la masse pour trouver leur propre chemin, soyons des « Hébreux » : nom signifiant étymologiquement ceux qui traversent, passent.

Il ne faut pas se tromper de Verbe. Il y a « Je suis » du verbe suivre, et « Je suis » du verbe être. On ne peut se réaliser soi-même en étant un suiveur, un mouton.

J’y go.

#JeSuis


Le véritable JE SUIS est l’Agneau, le Talé.
« Talé », en français, signifie « Meurtri », « Marqué par les coups ».
Car Dieu, le Seigneur (et non le Saigneur), se fait petit dans ce monde. Il se trouve parmi les humbles, les exclus, les persécutés, les boucs-émissaires, et se prend des taloches.

« Lamb » = « L’Un » + « B », soit la lettre Beit qui désigne l’intériorité = le Dieu Un en soi
ב


Le mot « Lamb » qui signifie « Agneau » en anglais sert également à désigner quelqu’un de « Naïf » (qui se dit « Peti » en hébreu).
פתי
Dans ce monde, Dieu se fait Peti. C’est un test.

#LeNouveauTest


Comment te comportes-tu devant ce qui apparait faible, naïf, impuissant ? Comment te comportes-tu avec les pauvres, les étrangers, les malades ?
Comment célèbres-tu le passage des ténèbres vers la Lumière ?
Comment te comportes-tu avec les animaux ? Dans notre monde en exil, beaucoup préfèrent le Méchoui au Machia’h. Beaucoup fêtent Pâque(s) en ingurgitant les parties du cadavre d’un adorable petit animal : ils aiment l’agneau saignant.

Pendant des millénaires, on a fait croire que sacrifier le symbole de la pureté et de l’innocence plaît au Divin, ce qui est une inversion totale des valeurs.
Les religions se dévoileront comme ayant été les instruments de loups déguisés en agneaux.

L’Humanité doit prendre le chemin du végétarisme et du véganisme.

Soyons pas sang.

#EauVin #BeauVin

Point

On détermine un Point en liant les opposés, en liant la dimension verticale du Divin à sa dimension horizontale.

Les 10 Commandements commencent par le mot « Anokhi » (« Je suis »), qui, selon la tradition juive est un mot égyptien.
אנכי
Ce mot signifie aussi « Unique » en hindi.
अनोखी

« Anokhi » s’écrit comme « Anakhi » qui veut dire « Vertical ».
L’Égypte et ses pyramides sont liées à la verticalité (symbole masculin) et chacun(e) d’entre-nous doit sortir de cet exil pour trouver l’horizontalité, la dimension féminine. La seule vraie « religion » relie les hommes et femmes entre (Di)eu.x

« Anakhi VeOfki » (« Vertical et Horizontal »)
אנכי ואופקי
Guematria ordinale = 95
= guematria de « Mi » (« Qui », la dimension verticale) + « Ma » (« Quoi », la dimension horizontale)
מי מה

95ème commandement de la Torah : « Et ils me construiront un sanctuaire, pour que je réside au milieu d’eux. » (Exode 25:8)

Retourne vers toi-même pour devenir un Être universel, un Temple où réside la Présence Divine : un lieu unique qui contient le Tout. Tu deviendras le P.Oint central de l’Uni-vers.

#CristalliseÀSion


Les mot « Point » et « Poing » partagent la même racine indo-européenne « Peuk » qui signifie « Frapper », Piquer » : on dit du Machia’h qu’il souffre. Trouver la dimension messianique en soi, c’est s’écarter de la masse qui nous a crû si fiers car elle dénigre l’introspection. La masse, la foule, peut être d’une violence inouïe envers les boucs-émissaires, ceux qui refusent de penser et faire comme tout le monde. Mais celui / celle qui persévère à fuir le mal et faire le bien finira par voir la Lumière, car la morsure l’accroît.

#IndividuÀSion


Le Messie est appelé « Poretz », celui qui « Brise les barrières », « Perce », « Se répand » : Tel est le secret de l’accroît.

#Oufaratsta #CroisCrois


« Elle sera, ta postérité, comme la poussière de la terre; et tu te Répandras (« Oufaratsta ») au couchant et au levant, au nord et au midi ; et toutes les familles de la terre seront heureuses par toi et par ta postérité. » (Genèse 28:14)

On détermine un point central en liant les opposés, en traçant une croix, là où se situe le Messie.
Mais le Sauveur, ce n’est ni Jésus, ni le Rabbi de Loubavitch, ni Jean-Claude Van Damme… personne d’autre que vous-même ne pourra vous sauver.
On ne trouve pas le Salut à l’extérieur comme le font ceux qui idolâtrent des figures religieuses (le « Messie ») ou des stars (le footballeur Messi), mais on le trouve en cherchant le Divin en soi.

P.oint

Huile d’Onction

« Shémèn HaMish’ha » (« Huile d’Onction »)
שמן המשחה
Guematria = 748
= guematria de « Timsha’h » (« Tu oindras »)
תמשח
= guematria de l’anagramme de « Timsha’h » : « Tisma’h » (« Tu te réjouiras »)
תשמח

Il ne faut donc pas confondre « Oint-Oint » et « Ouin-Ouin » : la Présence Divine réside là où il y a de la joie.

#EnToi #Déconne


Guematria ordinale de « Shémèn HaMish’ha » = 100
= guematria de la lettre Kouf, la seule non finale à descendre sous la ligne d’écriture, qui éclaire tout en bas, à l’image de l’Huile d’Onction qui éclaire la plus basse des sefirot, Malkhout.


« Mashia’h » (« Messie ») est l’anagramme de « Ysma’h » (« Il se réjouira »)
משיח
ישמח

Le mot « Mashia’h » en hébreu, contrairement à la croyance populaire, ne veut pas dire « Celui qui est oint » (on devrait alors plutôt dire « Mashoua’h »), mais « Celui qui oint » : qui est dans l’action.
משיח
משוח

Chacun(e) peut atteindre cette dimension messianique en corrigeant ses traits de caractère qui sont symbolisés par le « Petit Visage de Dieu » : Zeir Anpin, le « Petit Homme » qui « oint » la Shekhina.

#RegLys

Clés

« Maftea’h » (« Clé »)
מפתח
Guematria = 528
= guematria de « HaAlephBeit » (« L’Alphabet »)
האלפבית
Aleph, c’est le Un. Beit signifie aussi « Maison » : « HaAlephBeit » peut également se traduire par « La Maison du Un ».


L’écriture cunéiforme, inventée il y a plus de 5000 ans par les Sumériens, se caractérise par des signes graphiques en forme de clous.

Les mots « Clé » et « Clou » ont la même étymologie latine, « Clavus », car les serrures antiques romaines étaient composées d’anneaux dans lesquels on faisait passer des tiges de fer.
Une porte s’ouvre par l’union des opposés, l’union de la ligne et du cercle, du masculin et du féminin.

« Mafte’hot Gan Eden » (« Clés du Paradis »)
מפתחות גן עדן
Guematria = 1111

Dieu est Un. C’est la clé.

#Alef #Clef

Sourire

Un « Sourire » se dit « ‘Hioukh » en hébreu.
חיוך
Les 2 premières lettres du mot « ‘Hioukh » forment le mot « ‘Hay », la « Vie » ; les 2 dernières, Vav et Kaf, servent à écrire le nombre 26, soit la guematria du nom de Dieu YHVH.
יהוה

« Réjouir quelqu’un, c’est vraiment redonner la vie à une âme. » (Rabbi Na’hman de Breslev)


Les 2 commissures des lèvres correspondent à deux lettres Youd, les lèvres à la lettres Vav.

Sourire = Youd + Youd + Vav
= 10 + 10 + 6
= 26 🙂

#JokeOnde #Da26Code


« Smile » (« Sourire » en anglais) a pour etymologie la racine indo-européenne « Smey » que l’on retrouve dans l’hébreu « Samea’h » (« Heureux »).
סמח

En sanskrit, « Smayate » ( स्मयते ) signifie « Sourire », « Rire » mais aussi « Briller ».

« Netz » en hébreu désigne aussi bien la « Fleur » d’un arbre fruitier qu’un « Scintillement ».
נץ

#HappiNess #DeLight


En hébreu, « Samea’h » a une racine ancienne commune avec le mot « Tsema’h », (« Germe », « Rejeton »).
צמח

Dans la prière de la Amida, il est dit « Et Tsema’h David Tatsmia’h » (« Ton rejeton David poussera ») en parlant du Machia’h.
את צמח דוד תצמיח

« En ce jour, le Rejeton du Seigneur sera revêtu d’éclat et de splendeur… » (Esaïe 4:2)
בַּיּוֹם הַהוּא יִהְיֶה צֶמַח יְהוָה לִצְבִי וּלְכָבוֹד וּפְרִי הָאָרֶץ לְגָאוֹן וּלְתִפְאֶרֶת לִפְלֵיטַת יִשְׂרָאֵל

« Et tu lui diras ces mots : Ainsi parle l’Eternel-Cebaot : Voici un homme dont le nom est Homme Rejeton et il germera de sa place pour bâtir le temple de l’Eternel. » (Zacharie 6:12)
וְאָמַרְתָּ אֵלָיו לֵאמֹר כֹּה אָמַר יְהוָה צְבָאוֹת לֵאמֹר: הִנֵּה אִישׁ צֶמַח שְׁמוֹ וּמִתַּחְתָּיו יִצְמָח וּבָנָה אֶת הֵיכַל יְהוָה

« Machia’h » est l’anagramme de « Ysma’h » (« Il sera heureux »)
משיח
ישמח
Machia’h est « Ish Tsema’h » (« Homme rejeton »), mais aussi « Ish Samea’h » (« Homme heureux ») : Dieu réside là où il y a de la joie.

#Nirvana #InBloom #SmileLikeTeenSpirit


Dieu est humour.

#VISAGEraDIEUx