Archives par mot-clé : 611

Razisme

Selon le Sefer HaMitsvot (Livre des Commandements) du Rambam, le 207ème commandement positif de la Torah est :

« Vous aimerez l’étranger, vous qui fûtes étrangers dans le pays d’Égypte ! » (Deutéronome 10:19)
וַאֲהַבְתֶּם אֶת הַגֵּר: כִּי גֵרִים הֱיִיתֶם בְּאֶרֶץ מִצְרָיִם

« Zar » qui veut dire « Étranger » en hébreu, s’écrit comme « Raz » (« Secret » en araméen) àl’envers.
רז
זר
Ces deux mots ont 207 pour valeur numérique, soit la guematria du mot « Or » (« Lumière »).
אור

Non, les étrangers ne viennent pas voler votre Or, mais vous en donner !

C’est ce qui paraît obscur, dans l’ombre, dans l’autre, que l’on trouve la Lumière.

Les gens qui ont le plus peur du « satanisme » sont souvent des gens racistes, incapables d’accepter l’autre (ils ont de nombreux démons intérieurs).

Ce qui est obscur chez beaucoup de gens, hommes ou femmes, c’est la dimension féminine qui leur est totalement étrangère. L’obscurité dans l’obscurité, c’est Lilith, la première femme d’Adam que l’on qualifie de princesse des démones. Son nom a la même racine que « Laylah » (« Nuit »).
לילית
לילה

« On la trouvait plutôt jolie, Lilith
Elle arrivait des Somalies, Lilith
Dans un bateau plein d’émigrés
Qui venaient tous de leur plein gré
Vider les poubelles à Paris

Mais, dans ton combat quotidien, Lilith
Tu connaîtras un type bien, Lilith
Et l’enfant qui naîtra, un jour
Aura la couleur de l’amour
Contre laquelle on ne peut rien »

« Laylah » (« Nuit »)
לילה
Guematria ordinale = 39
= guematria de « YHVH E’had » (« Dieu est Un »)
יהוה אחד

Samael + Lilith
סמאל לילית
Guematria = 611
= guematria de « Torah »
תורה

#NouvelleTorah #Other #TheOr


« La Nouvelle Torah » se dit « HaTorah Ha’Hadashah » en hébreu.
התורה החדשה
Guematria ordinale = 101
= guematria de « Mi veMa » (« Qui et Quoi » : l’En Haut et l’En Bas, l’Homme et la Femme, la Lumière et l’Obscurité.
מי ומה

101 est le 26ème nombre premier.
26 est la guematria du Nom de Dieu YHVH.

Unir l’En Haut et l’En Bas par la Nouvelle Torah. Révéler le Nom de Dieu.

« HaTorah Ha’Hadashah » (« La Nouvelle Torah »)
התורה החדשה
Guematria classique = 938

« Bien sûr, le jour de l’Eternel sera ténèbres et non lumière, il sera sombre et sans lueur. » (Amos 5:20)
הֲלֹא חֹשֶׁךְ יוֹם יְהוָה וְלֹא אוֹר וְאָפֵל וְלֹא נֹגַהּ לוֹ
Guematria du verset = 938

« Moi l’Éternel, l’heure venue, j’aurai vite accompli ces promesses. » (Esaïe 60:22)
אֲנִי יְהוָה בְּעִתָּהּ אֲחִישֶׁנָּה
Guematria = 938

Le 938ème mot de la Torah est le Nom de Dieu YHVH, situé dans le verset où le serpent est maudit : « L’Éternel-Dieu dit au serpent : Parce que tu as fait cela, tu es maudit entre tous les animaux et entre toutes les créatures terrestres : tu te traîneras sur le ventre, et tu te nourriras de poussière tous les jours de ta vie. » (Genèse 3:14)
וַיֹּאמֶר יְהוָה אֱלֹהִים אֶל הַנָּחָשׁ כִּי עָשִׂיתָ זֹּאת אָרוּר אַתָּה מִכָּל הַבְּהֵמָה וּמִכֹּל חַיַּת הַשָּׂדֶה עַל גְּחֹנְךָ תֵלֵךְ וְעָפָר תֹּאכַל כָּל יְמֵי חַיֶּיךָ

Le serpent nous ouvre les yeux, offre la connaissance du bien et du mal et permet à l’Homme de devenir un héros à l’image de Dieu.
Il a simplement proposé de manger un fruit. Il n’ordonne pas de meurtres ou de sacrifices.
La véritable Torah, la Nouvelle Torah qui est celle du serpent, est obscure, étrangère, incompréhensible pour ceux qui sont en exil. Elle est une « gnose », une connaissance, « luciférienne » : porteuse de Lumière. Elle Un-filtre les religions monothéistes. Elle sort de la nuit, du noir.
Non au racisme, oui au « razisme » !

#Lily


La Supercherie des « Sept Lois de Noé »

Les Sept Lois de Noé (« Sheva Mitsvot Bnei Noa’h », « Sept Lois des Enfants de Noé »), aussi appelées Lois Noa’hides, sont une liste de 7 commandements supposés donnés par Dieu à Noé et destinés à l’Humanité.

En réalité, c’est une supercherie, une arnaque.

Liste des Sept Lois de Noé : 1) Obligation d’établir des tribunaux ; 2) Interdiction de blasphémer ; 3) Interdiction de l’idolâtrie ; 4) Interdiction des unions interdites ; 5) Interdiction du meurtre ; 6) Interdiction du vol ; 7) Interdiction de manger le membre d’un animal vivant.

Voilà ce qu’écrit Maïmonide, le Rambam, à propos de l’application des Sept Lois de Noé par les Non-juifs :
« Celui qui accepté les Sept Commandements et veille à les pratiquer fait partie des Justes d’entre les nations, et il a part au monde futur. Ceci à condition qu’il les accepte et les pratique parce que Dieu les a ordonnés dans la Loi, et qu’Il nous a fait savoir par la bouche de Moïse notre Maître que les Fils de Noé y étaient astreints de tout temps.
Mais s’il les pratique par choix philosophique, ce n’est pas un ‘étranger résident’, il n’est pas un Juste parmi les nations ni même un de leurs Sages. » (Mishne Torah, Shoftim, Rois 8-11)

C’est du grand n’importe quoi comme c’est souvent le cas dans les écrits du Rambam, qui est pourtant une référence. Notons que des rabbins comme Rabbi Yossef Caro ont ensuite exprimé leur désaccord sur ce point. En ne reconnaissant pas le caractère mythologique des évènements bibliques comme la Révélation du Sinaï, le Déluge, etc. le Rambam reste enfermé dans l’illusion, dans la Matrice.

Baruch Spinoza, que les « anti-c’est mythe » ont excommunié, utilise justement cette citation du Rambam pour dévoiler l’hypocrisie d’une lecture à la lettre des textes de la Torah. Pour cet homme à l’image de Dieu, le Salut de l’Humanité et la Dimension Messianique n’ont absolument rien à voir avec l’acceptation de la véracité du récit biblique :

« Si donc quelqu’un se met à lire l’Écriture et ajoute foi à tous ses récits sans faire attention à la doctrine qui en découle et sans s’appliquer à devenir meilleur, c’est exactement comme s’il lisait l’Alcoran, ou des poèmes dramatiques, ou du moins ces histoires ordinaires que tout le monde lit avec distraction ; tandis qu’au contraire celui qui ne connaît l’Écriture en aucune façon, mais dont l’âme est pleine de croyances salutaires et la conduite réglée par la raison, celui-là, dis-je, est véritablement heureux, et l’esprit du Machia’h est en lui. » (Traité théologico-politique ch.5).

Non, la Délivrance Finale ne dépend pas de l’acceptation par les Nations des 7 Lois de Noé.
Chaque peuple a son particularisme, son histoire, sa mythologie. Et en aucun cas une personne ne devrait être commandée de croire en la véracité de mythes d’un peuple particulier : l’Homme est ses mythes.

Beaucoup parmi les hypocrites qui font la promotion des Lois Noa’hides se cachent derrière un faux paravent universaliste, mais sont proches du Mouvement pour le Troisième Temple et de divers mouvements nationalistes-religieux, suprémacistes (comme Meïr Kahane qui fut l’un des premiers à organiser des rassemblements noa’hides) et souhaitant l’établissement d’une théocratie en Israel. À Dieu ne plaise. Divinité rime avec Liberté. Un jour viendra où la Dimension Messianique se sera dévoilée en chacun d’entre nous. Plus personne ne suivra de commandements. Nous serons le Temple. Nous incarnerons la Torah : nous serons livres, nous serons libres. Nous serons tous ivres du vin de la Nouvelle Torah, de la Présence de Dieu en nous.

« Israel VeHaGoyim » (« Israel et les Nations »)
ישראל והגוים
Guematria = 611
= guematria de « Torah »
תורה

#NouvelleTorah


« Sheva Mitsvot Bnei Noa’h » (« Sept Lois de Noé »)
שבע מצוות בני נח
Guematria = 1034
= guematria du mot « Tirkovot » (« Composants ») : qui entrent dans la composition d’un Tout.
תרכובות

Un seul mot de la Bible a 1034 pour guematria, le mot « OuBeToratekha » (« Et dans ton commandement / dans ta Torah ») :
« Ils y entrèrent (en Terre Promise), ils en prirent possession ; mais ils n’écoutèrent point ta voix, ils ne suivirent point ta Torah, refusant de faire tout ce que tu leur avais prescrit ; alors tu suscitas contre eux toute cette calamité. » (Jérémie 32:23)
ובתורתך

Les Rashei Tevot (initiales) de « Sheva Mitsvot Bnei Noa’h » forment le mot « Shem Ben » : le « Nom du Fils ».
שם בן
« Ben », le « Fils » représente partsouf Zeir Anpin, le « Petit Visage », qui correspond au monde de Yetsira (Formation), au Vav de YHVH, aux 6 sefirot liées aux Midot (traits de caractère).
בן

Les initiales de « Sheva Mitsvot Bnei Noa’h » forment également le mot « Shem Ban » : le « Nom Ban » qui correspond à la guematria pleine de YHVH et à la sefira Malkhout, la Fille.
יוד הה וו הה

Zeir Anpin + Malkhout = 7

« Au nom du Fils. Et de la Paire. Amen. »

Le Sept, comme les 7 jours de la création, représente l’harmonie, la plénitude. Sept, c’est le chiffre du Couple / de la Coupe / de la Malkhout : le Royaume de Dieu sur Terre.

Quand nous sortirons de la Matrice, les 7 Lois de Noé disparaîtront pour laisser la place aux « Sept Lois de Néo ». Néo, c’est le Nouvel Homme / la Nouvelle Femme, insoumis(e) aux commandements.

« Bi » veut dire « En moi » en hébreu.
בי
Bi Un.

Intègre le Un. Fais le Bien. Sors du mythe de Noé. Sors de la matrice, du monde binaire.

Be Un. Sois Un.

L’Homme / la Femme libre n’a pas besoin de recevoir des ordres pour faire le bien car le Divin est en lui/elle.

#ShevaMitsvotBneiNeo #OverTheRainbow


Cosmologie

La Cosmologie est une science qui étudie l’origine, la nature, la structure et l’évolution de l’Univers considéré dans son ensemble.

« HaKosmologuia » (« La Cosmologie »)
הקוסמולוגיה
Guematria pleine = 611
הא קוף וו סמך מם וו למד וו גימל יוד הא
= guematria de « Torah »
תורה


Guematria ordinale de « HaKosmologuia » = 100
הקוסמולוגיה
= 10×10 sefirot
= guematria de « Lekh Lekha » (« Va vers toi-même », cf. Genèse 12:1)
לך לך

#Sefer #Sipour #Saphir #Sefirot #Spirale #UnisVers

Per / Peri

« Peri » veut dire « Autour » en grec ancien ( περί ). On retrouve cette racine dans des mots comme Périphérique, Périmètre, Périscope, etc.

« Parvar », en hébreu, signifie « Banlieue ».
פרוור

#Périphérique #Paris


En hébreu, « Peri » veut dire « Fruit ».
פרי

Un Fruit est un organe végétal, issu du développement de l’ovaire, à la suite de la fécondation des ovules, et qui, à maturité, contient les graines.
Le Péricarpe d’un Fruit est sa partie comestible, l’enveloppe de la graine : la paroi de l’ovaire transformé en fruit. C’est la raison pour laquelle les fruits ont souvent une forme ronde.

#PrixRond


Peri
פרי
Guematria = 290
= guematria de « Carmel » (« Verger », « Terre fertile »)
כרמל
= guematria de « BaPera’h » (« Dans la Fleur »)
בפרח

Le fruit est le résultat du développement de la partie femelle (ovaire) d’une fleur fécondée.

#Peri #Saint #Germe #Un #ParcDesPrinces


C’est au Paradis qu’Ève a pris.
C’est au Paradis qu’Ève apprit.

#PriPourNous


La racine indo-européenne « Terh » / « Tor » signifie « Aller jusqu’à son terme » (ex. : Tir, Tard, Thor, Terminer, etc.).
On la retrouve également à l’origine du mot « Autour », qui vient du latin « Tornus » (« Tour de potier »), apparenté au grec ancien « Teiro » τείρω (« Frotter ») ainsi que « Toros » τορός (« Perçant »).

#Free #Torah


« Colombe » se dit « Peristera » (περιστερά) en grec ancien. Le cercle fait référence à la dimension féminine du divin, la Shekhina à laquelle les colombes, pigeons et tourterelles sont attirés.

#TourTerreElle


Guematria pleine de « Peri » = 611
פא ריש יוד
= guematria de « Torah »
תורה

Un fruit est issu d’une union.


#PetitPrince #Germe #ExuPeri




Macrocosme et Microcosme

Macroscopique
מקרוסקופי
Guematria = 602
= Elohim (86) x 7
Guematria avec lettres incluses (+ 9)
= 611
= guematria de « Torah »
תורה

Microscopique
מיקרוסקופי
Guematria = 612
= guematria de « Brit » (« Alliance »)
Guematria avec le kolel (+1) = 613 = nombre de commandements.

Le Pôle Nord et l’Antarctique

« Pôle Nord » se dit « HaKotev HaTsafoni » en hébreu.
הקוטב הצפוני

Guematria = 363 = guematria de « HaMachia’h » (« Le Machiah »)
המשיח

Guematria ordinale = 111 = guematria pleine de la lettre Aleph (Aleph + Lamed + Peh)
תורה

Guematria Akhas Beta (Zeir Anpin) = 611 = guematria de « Torah »
תורה


« Ah! qu’elle est grande ta bonté, que tu tiens en réserve pour tes adorateurs, que tu témoignes à ceux qui ont foi en toi, en face des fils de l’homme ! » (Psaumes de David / Tehilim 31:20)

« Cacher », « Tenir en réserve » se dit « Tsafanta » qui est très proche du mot « Tsafon », le « Nord ».

Le Nord, Tsafon, est lié à ce qui est « caché ».

La Torah commence par la lettre Beth, dont le côté « ouvert » correspond au Nord.

« Il étend le Septentrion sur le vide, il suspend la terre sur le néant. » (Job 26:7)


L’Antarctique
האנטארקטיקה
Guematria ordinale = 112 (YHVH + Elohim)


Tous les méridiens et les fuseaux horaires se rencontrent au pôle.

#ArkTIK


« Zohar HaKotev » (« Aurore Polaire »)
זוהר הקוטב
Guematria = 340
= guematria de « Shem » (« Nom »)
שם

Or (Lumière) + Or = Aurore / Nouveau Jour
אור אור

#Or #Zohar #BoréAL #DeuxLumières #DeuxPôles #HaShem


« Pôle » se dit « Kotev » en hébreu.
קוטב

Les Pôles sont les deux points de la surface terrestre formant les extrémités de l’axe de rotation de la Terre.

#CôteÈve #MaTerre



Magdiel, Rome

« Magdiel » est l’un des noms des Rois d’Edom (Genèse / Bereshit 36:43). Dans son commentaire, Rachi explique que Magdiel correspond à Rome (Pirké deRabbi Eliezer 38).


Magdiel correspond au tikoun d’Essav lors de la gueoula, qui raffine, embellit et donne encore plus de Grandeur (Grand : « Gadol ») au Créateur.

#MagdiEL


« Rome » peut se lire « Élevé », « Glorifié », « Magnifié » en hébreu.
רום

#Rome


« Le chef Magdiel, le chef Iram. Tels sont les chefs d’Edom, selon leurs résidences dans le pays qu’ils occupaient ; tel fut Ésaü, le père d’Édom. » (Genèse 36:43)
אַלּוּף מַגְדִּיאֵל אַלּוּף עִירָם אֵלֶּה אַלּוּפֵי אֱדוֹם לְמֹשְׁבֹתָם בְּאֶרֶץ אֲחֻזָּתָם הוּא עֵשָׂו אֲבִי אֱדוֹם

Guematria ordinale du verset (avec finales) = 611
= guematria de « Torah »
תורה

#AideHomme


Iram
עִירָם
Guematria = 320

Le nombre 320 correspond à l’ensemble des Forces de Rigueur, qui sont les 320 étincelles tombées de la sefira ‘Hokhmah dans les klipot lors de la Shevirat HaKelim (« Brisure des Vases »).


Iram correspond au « Dévoilement des Trésors » qui a lieu pendant la Délivrance Finale, quand ces 320 étincelles ont été délivrées de leurs écorces.


« Roma » (« Rome »)
רומא
Guematria avec le kolel = 247 + 1
= 248 = guematria d’Abraham, « père d’une multitude »
אברהם


En anglais, l’adjectif désuet « Rum » veut dire « Richement orné ».

Le proto-germanique Rūman a donné « Rum » qui signifie « Large », « Spacieux » en anglo-saxon et en danois ; « Rom » en norvégien (« Espace »).


« HaHitromemoute » (« L’élévation »)
ההתרוממות

Guematria ordinale = 112
= guematria de YHVH Elohim
יהוה אלהים

Guematria classique = 1102 + 9 lettres = 1111

#DieuEstUn


Roma
רומא
Guematria pleine = 713
ריש וו מם אלף
= guematria de « Techouva » (« Retour à Dieu »)
תשובה


« Le but ultime de la Création est le don de la bonté infinie de Dieu à l’ensemble de Ses créatures. » (Ram’hal)

« Tous les chemins mènent à Rome » : quels que soient les chemins que l’Homme choisit dans sa vie, tous sans exception le conduiront au final à son élévation.


Magdiel
מגדיאל

Guematria AtBash de « Magdiel » = 770
= guematria de « Tsarfat » (France)


Le Talon et les Temps Messianiques

Le talon est notamment composé de l’os du calcanéus.
Le mot « calcanéus » vient du latin « calx » qui a la même étymologie indo-européenne que « coluber » (serpent).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Calcan%C3%A9us
https://fr.wiktionary.org/wiki/calx
https://fr.wiktionary.org/wiki/coluber

« Talon » en hébreu : « Ekev » עקב
Guematria (valeur numérique)
= 70 + 100 + 2
= 172

= guematria du Nom de Dieu « Elohim » (86) X 2

Elohim est le Nom de Dieu qui génère et qui gère le monde physique, le monde de la dualité où le bien et le mal se divisent.

Les Dix Commandements qui figuraient sur les premières Tables de la Loi étaient composés de 172 mots.

Ehyeh אהיה
Elohim אלהים
Adonai אדני

Ehyeh + Elohim + Adonai = 21 + 86 + 65 = 172

Je ferai régner la haine entre toi et la femme, entre ta postérité et la sienne : celle-ci te visera à la tète, et toi, tu l’attaqueras au talon. (Genèse 3:15)

Le premier qui sortit était roux et tout son corps pareil à une pelisse ; on lui donna le nom d’Essav. Ensuite naquit son frère tenant de la main le talon d’Essav et on le nomma Jacob. Isaac avait soixante ans lors de leur naissance. (Genèse 25:25-26)

Le talon, partie la plus basse du corps, fait référence à la fin d’une ère, à la génération des temps messianiques que l’on appelle « talons du Machiah ».

Le « corps » d’Adam HaRishon contenait toutes les âmes. Celles contenues dans le talon sont celles qui ont chuté au plus profond des klipot (écorces d’impureté) et correspondent à notre génération. Ainsi, en notre temps, le mal semble plus fort.

Il est écrit dans le Tamud qu’à la fin des temps, beaucoup de gens fouleront du talon les commandements les plus importants.

Le mot Talon vient du latin Talus (pour Tax Lus), apparenté à Toxicus (toxique).
https://fr.m.wiktionary.org/wiki/talon
https://fr.m.wiktionary.org/wiki/talus#la
https://fr.m.wiktionary.org/wiki/taxus#la

Ce sont les talons qui maintiennent toute la structure du corps, de même notre génération maintient toutes celles qui l’ont précédées.

Le talon est également la partie du corps la moins sensible à la douleur.

Le poison et le remède se trouvent dans le talon.

Il faut faire briller la Lumière, et le mal sera automatiquement repoussé.

Ce qui est vrai dans nos coeurs inspirés et idéalistes doit s’exprimer jusque dans nos « talons », c’est à dire, jusque dans les aspects banals et ordinaires de notre vie. (Rabbi de Loubavitch)


Yayin, « vin » en hébreu, a pour valeur numérique 70, tout comme Sod, « secret ».

C’est par le foulage du raisin, par la force du talon, que sort le vin, c’est à dire les secrets de la Torah.

Vin / Yayin / Yah In
Secret / Sacré / Se crée


Le vin / Levain / Lève Un / Lev Un


Nous nous trouvons dans la période qui précède immédiatement la venue de Machiah, dénommée celle du « talon du Machiah ». Le talon doit savoir qu’il est le talon. Quel rapport y a-t-il entre le talon et la réflexion ? Le principal est l’action concrète ! (Rabbi de Loubavitch)


C’est notre génération qui révélera pleinement le Divin à travers le monde matériel.

La force d’offrir son existence pour Dieu est plus importante pendant l’exil qu’à l’époque du Temple. Nous pouvons le comprendre en considérant le fonctionnement les membres du corps humain. Ceux-ci sont tous identiques, bien que différents dans leurs fonctions. Tous, en effet, sont vivifiés par le cerveau. Malgré cela, nous constatons qu’il est plus facile d’introduire le pied et surtout le talon plutôt que la tête, dans l’eau bouillante. On interprète cela généralement en disant que le talon ne ressent pas la douleur autant que la tête. Mais il nous faut comprendre le sens d’une telle explication. Pourquoi le talon est-il moins sensible à la douleur ? Ne reçoit-il pas de l’esprit la même vitalité que la tête ? L’Admour HaZaken explique, dans le Tanya, au chapitre 51, que cette vitalité réside essentiellement dans le cerveau. C’est de lui que chaque membre reçoit la force d’exister et de fonctionner. La vitalité divine se répand donc dans tous les membres du corps.

Dieu a donné à l’âme le pouvoir de distribuer la vie au corps, lui a enjoint de se revêtir d’une enveloppe physique. Il réalise des merveilles et unifie l’esprit et la matière en une existence unique. Dès lors, la vitalité qui habite le cerveau est parfaitement identique à celle qui se trouve dans le talon. Pourquoi le talon entre-t-il plus aisément que la tête dans l’eau bouillante ? Parce qu’il est plus soumis qu’elle à l’esprit. Plus un membre est situé dans la partie inférieure d’un corps et plus il est soumis à l’esprit.

De la même façon, pendant le temps de l’exil, surtout en cette période du talon du Machiah, la force de faire don de soi-même est beaucoup plus grande, se révèle beaucoup plus.

Rabbi Rayats – Sefer HaMaamarim Yiddish (premier discours).

A l’opposé, Amalek est comparé à une personne qui a une telle haine d’Israel et de la Torah qu’il saute dans l’eau bouillante pour nous « refroidir ». C’est la force du talon d’Adam Kadmon qui finira par annihiler Amalek.


Le talon est lié à la rectification du nom Elohim (la matière) à travers le nom YHVH (la transcendance).

Talon d’Achille
עקב אכילס
Guematria ordinale = 86
= Guematria du nom de Dieu « Elohim »
אלהים

La Délivrance dépend de la « réparation » du nom de Dieu Elohim. Le nom Elohim non-réparé est la faiblesse fatale de l’Homme, son « talon d’Achille » ; et c’est son tikoun qui permet l’unification avec le nom YHVH.

Guematria classique = 293 + 8 lettres = 301 = « Esh » (« Feu ») אש


C’est en brisant l’écorce du Talon que le Monde trouvera le Salut.


Un Roi est celui qui méprise l’obstacle.

G-REG


Esh / Heel / Dévoiler le Talent.


« Talon » retranscrit phonétiquement :
טלון
Guematria ordinale = 52 = YHVH (26) x 2

Guematria pleine = 611 = guematria de « Torah »
תורה