Archives de catégorie : Guematria

Deus Sive Natura

Baruch Spinoza, bien qu’excommunié par sa communauté, représente le Juif authentique.

Selon lui, « Deus sive Natura » (« Dieu, c’est-à-dire la Nature ») : Dieu et le monde matériel sont Un.

Deus
דאוס
Guematria ordinale = 26
= guematria du nom de Dieu YHVH
יהוה

« La Nature » se dit « HaTeva » en hébreu
הטבע
Guematria = 86
= guematria du nom de Dieu Elohim
אלהים

« Deus sive Natura »
דאוס סיווה נטורה
Guematria AtBash (valeurs inversées) = 1118
= guematria du Shema Israel :
« Écoute, Israel : YHVH est notre Elohim, YHVH est Un ! »
(Deutéronome 6:4)
שְׁמַע, יִשְׂרָאֵל: יְהוָה אֱלֹהֵינוּ, יְהוָה אֶחָד

#Inverser #UnVerset #UnVerser

Dieu se trouve bien sûr dans la Nature, mais aussi dans la Torah.

#NaTorah

Nom de Famille

En kabbalah, l’enchaînement des mondes est expliqué par un système de métaphores comparant les principaux principes spirituels aux 4 membres archétypaux de la structure familiale.

Le Père, la Mère, le Fils et la Fille sont des « Partsoufim ». Un « Partsouf » est la combinaison d’une ou plusieurs sephirot, représentant un « visage » de Dieu.

LE PÈRE : Abba. Correspond à la sefira ‘Hokhmah (Sagesse), au monde d’Atsilout (Émanation) et à la lettre Youd du nom de Dieu YHVH.

LA MÈRE : Ima. Correspond à la sefira Bina (Compréhension), au monde de Bria (Création) et à la première lettre Hé de YHVH.

LE FILS : Zeir Anpin / Petit Visage. Correspond aux 6 sefirot liés aux Midot (traits de caractère), au monde de Yetsira (Formation) et au Vav de YHVH.

LA FILLE : Shekhina / Présence Divine, correspond à la sefira Malkhout (Royaume), au monde d’Assia (Action) et au 2ème Hé de YHVH.

HaShem (Dieu) = Mishpa’ha (Famille)
השם = משפחה

« Nom de Famille » se dit « Shem Mishpa’ha » en hébreu
שם משפחה
Guematria = 773
= guematria de « Enoshiout » (« Humanité »)
אנושיות

#DieuSeFaitHomme #SainteFamille

773 est le 137ème nombre premier

137
= guematria de « Kabbalah »
קבלה

Le symbole de la constante de structure fine est Alpha ( α ), soit Aleph, le Un.
Sa valeur est proche de 1/137

« Gal Einay » (« Ouvre mes yeux »)
גל עיני
Guematria = 173

« Ouvre mes yeux, pour que je puisse contempler les merveilles… » (Psaumes 119:18)
גַּל עֵינַי וְאַבִּיטָה נִפְלָאוֹת
Guematria = 773

« Ainsi parle l’Eternel, ton libérateur (Goalekha), qui t’a formé dès le sein maternel… » (Esaïe 44:24)
כֹּה אָמַר יְהוָה גֹּאֲלֶךָ וְיֹצֶרְךָ מִבָּטֶן
Guematria = 773

« Célébrez le nom de l’Eternel, car seul Son Nom est sublime… » (Psaumes 148:13)

« Ki Nisgav Shemo Levado » (« Car seul Son Nom est sublime »)
כִּי נִשְׂגָּב שְׁמוֹ לְבַדּוֹ
Guematria = 773 (guematria AtBash = 1173)

773 reflète 377, guematria de « Shemo EL », « Son Nom est Dieu » (guematria Ayik Bekher, correspondant à Arikh Anpin = 773)
שמו אל

Le nom de famille le plus porté au monde est « Wang » (« Roi » en chinois).

C’est grâce à la famille que Dieu devient roi.

#UneFamilleEnOr


Unus Mundus

En latin, « Unus Mundus » signifie le « Monde Un ».
Cette notion, utilisée en alchimie et en psychologie analytique, désigne l’ultime vérité : tout est Un.

Unus Mundus
אונוס מונדוס
Guematria ordinale = 100
= guematria de « Lekh Lekha » (« Va vers toi-même » cf. Genèse 12:1)
לך לך

C’est en allant vers soi-même, en y faisant la réunion des contraires, que nous trouverons le Salut.

Le Salut de l’Humanité aura lieu grâce à l’union des opposés : l’union des principes masculin et féminin, de la transcendance et de l’immanence, du spirituel et du matériel, du ciel et de la terre, du conscient et de l’inconscient, du sujet et de l’objet, de YHVH et Elohim…

Salvator Mundi

« Salvator Mundi » (le « Sauveur du Monde »)
סלבטור מונדי
Guematria classique = 417
= guematria de « HaBeit » (« La Maison », comme dans « HaBeit HaMikdash », le « Temple »)
הבית
Guematria ordinale = 111
= guematria pleine de la lettre Aleph, le Un
אלף

Le véritable Sauveur du Monde, c’est le Un, pour lequel nous devons construire une « Beit », une résidence.

#LaBeit #Da26Code

Haschich

Le premier mot de la Torah, « Bereshit » (« Au Commencement ») est composé des mots « Bara » (« Créé ») et « Shit ».
ברא
שית

#BereShit #YomHaschichi #ShabbatShilom #AmIsraelHigh #GrassDeDieu #HashAime #OintJe

« La terre donna naissance aux végétaux… Et Dieu considéra que c’était bon. » (Genèse 1:12)

Aucune plante n’est mauvaise en soi.
Il faut tout de même savoir faire la différence entre un hasch qu’est naze et un bon marocain.

Tout ce qui pousse sur terre est bon, mais cela ne veut pas dire que cela est bon pour tout le monde et en n’importe quelle quantité.
Cela ne veut pas dire que tout le monde doit consommer du cannabis.
Par contre, nous devons nous révolter contre les injustices provoquées par sa prohibition.
La prohibition du cannabis aux Etats-Unis est fondée sur le racisme, car beaucoup consommée chez les noirs américains, comme les musiciens de jazz. On répétait qu’elle rendait les esclaves indociles.
De plus, ce sont des lobbyistes de l’industrie pétrochimique, comme Dupont de Nemours, qui ont soutenu le Marijuana Tax Act en 1937.
Depuis, la « guerre contre les drogues » voulue par la bourgeoisie a complétement ravagé la communauté afro-américaine.
La prohibition contre les drogues n’a aucun effet positif. Elle ne fait, au contraire, que faire tomber les plus faibles et enrichir les mafias. De nos jours, on parle de « drogué » avec le même dédain que l’antisémite désigne le « Juif ». C’est un bouc-émissaire.

Mettre les drogués en prison, c’est enfermer Dieu, car Dieu est avec tous ceux qui ne rentrent pas dans le système. Il est parmi les exclus, les drogués, les prostituées, les punks à chiens, les étrangers, etc.
La Shekhina, en exil, est une sorte de prostituée d’origine étrangère et toxicomane.

Oui, Dieu est un « drogué ». Depuis le Tsimtsoum, il n’est pas dans son état naturel.

Le Sixième Jour, jour de la création de l’Homme, est appelé « Yom HaShishi » en hébreu.
6, c’est la lettre Vav, 6ème lettre de l’alphabet.
Les Vavim sont les crochets utilisés dans le Temple.
La lettre Vav sert de conjonctif (« Et ») et lie les mots entre eux.
Vav c’est le Yessod, sefira représentant le Sexe (« Six ») qui unit. Le cannabis est aphrodisiaque.
Le 6ème jour joint la semaine et Shabbat.
6ème mois de l’année : juin.

En hébreu, « Samea’h » (« Heureux ») a une racine ancienne commune avec le mot « Tsema’h », (« Germe », « Rejetton »).
שמח
צמח

Dans la prière de la Amida, il est dit « Et Tsema’h David Tatsmia’h » (« Ton rejetton David poussera ») en parlant du Machia’h.
את צמח דוד תצמיח
« Machia’h » est l’anagramme de « Ysma’h » (« Il sera heureux »)
משיח
ישמח
Machia’h est un Homme-Plante, un « Ish Tsema’h », mais aussi « Ish Samea’h » (« Homme heureux ») : Le Divin « pousse » là où il y a de la joie.

Les mots « Hébreu » et « Herbe » commencent par un H, qui correspond à la lettre Hé. En hébreu, « HaShem » signifie « Le Nom » : Dieu.
השם
Ainsi, pour ne pas écrire complètement le nom de Dieu, on a pour habitude d’écrire seulement la lettre Hé.
ה

#HAime

Les deux Hé du nom de Dieu YHVH représentent les sefirot Bina et Malkhout, soit la dimension féminine, intérieure, ésotérique, nécessaire au véritable Salut Universel.
Le cannabis était notamment utilisé dans le culte d’Ashera.

#Mariejuana

« Ish » veut dire « Homme » en hébreu.
איש

#H-Ish #ThéoPhile

Les Haschichins (Assassins) est un terme qui décrivait l’État nizârite ismaélien, un groupe secret ésotérique de musulmans chiites dont on dit qur les membres consommaient du haschich avant de commettre des assassinats.

#Chiite

Rabbi Na’hman de Breslev, descendant du Baal Shem Tov qui était herboriste, disait :
« Heureux sont ceux qui peuvent prier en forêt : les herbes et les arbres, toutes les plantes élèvent un chant sublime vers leur Créateur. »
Il racontait aussi que le Machia’h guérira le monde avec des plantes.
En attendant, les herboristeries ont disparu, pour la grande joie de Big Pharma.

Dans ce monde, il faut agir, faire des efforts. Se défoncer. Briser les barrières. Tout défoncer.

Pas trop « se défoncer » non plus. Attention à la Meth (Méthamphétamine), drogue extrêmement addictive qui provoque des ravages.
« Meth » veut dire « Mort » en hébreu.
מת

Une « Pierre » se dit « Evèn » en hébreu.
אבן
Les 2 premières lettres du mot « Evène », Aleph et Beit, forment le mot « Av », le « Père ».
אב
Les 2 dernières lettres, Beit et Noun, forment le mot « Ben », le « Fils ».
בן

#StOne

Non, le Salut de l’Humanité ne viendra pas si tout le monde se met à fumer du cannabis, et ceux qui choisissent d’en consommer doivent le faire avec modération. Mais un petit joint ferait du bien à certains. Le monde va mal car les gens sont trop tendus.

Le mot Psychédélique vient du grec « Psychẽ » (ψυχή) qui veut dire « Âme » / « Esprit », et « Dẽloun » (δηλοῦν) : « Révéler »

« Psychẽ » vient de « Psukhein » (« Souffler »)

« Psychédélique » se dit « Psychédéli » en hébreu
פסיכדלי
Guematria = 214
= « Roua’h » (« Vent », « Souffle », « Esprit »)
רוח

#PsycheDEli

« Fumée » (« Ashan », cf. Genèse 15:17)
עשן
Guematria = 420, nombre traditionnellement lié à la consommation de cannabis

Le Cannabis est appelé Kaneh Bosem dans la Bible selon certains chercheurs. C’est un ingrédient de l’huile d’onction :
« L’Éternel parla ainsi à Moïse :
Tu prendras aussi des aromates de premier choix : myrrhe franche, cinq cents sicles ; cinnamone odorant, la moitié, soit deux cent cinquante ; Kaneh Bossem, deux cent cinquante… » (Exode 30:22-23)
קְנֵה בֹשֶׂם

Israel est leader dans le domaine du cannabis thérapeutique et sa légalisation progressive à travers le monde est l’un des signes de la venue du Messie.

#OintJe

Grenouille

Dans de nombreux contes, un prince, transformé en grenouille (ou crapaud) par le sortilège d’une sorcière, attend qu’on le délivre de son sort, en général par un baiser.

« Grenouille » se dit « Tsfardéa » en hébreu,
mot proche phonétiquement de « Tsarfat » (« France »).
צפרדע
צרפת

Mots-clé : French, Frog, Prince, Francs, Fractale, Farang (ฝรั่ง), Fracas, Tsarfat, Oufaratsta, Peretz, Tserouf, Croît, Croix …

#FreeTheFrenchFrog


La grenouille (« Melkhii » мэлхий en mongol) est liée à la Malkhout : avant de devenir une fleur de lys, c’est une grenouille qui ornait les étendards du Roi Clovis.

La grenouille se distingue par des pattes arrières longues et musclées lui permettant de faire de grands sauts. Chaque sefira correspond à une partie du corps et la sefira Malkhout (le Royaume) correspond aux pieds, aux pattes.

La forme des pattes palmées de la grenouille évoquent une couronne (« Keter »). La grenouille nage et saute : elle représente l’union entre le haut et le bas, entre les sefirot Malkhout et Keter.

La Royauté est incarnée par David dont l’ancêtre est Peretz. Pourquoi s’appelle-t-il ainsi ? Lors de l’accouchement, son jumeau sort sa main puis Peretz le bouscule et sort en premier et la sage-femme s’exclame : « Avec quelle fracas tu t’ouvres une Brèche (Peretz) ! » (Genèse 38:29)
Peretz, le fils de Yehouda et Tamar est un Prince (« Sar »), car un futur roi est quelqu’un qui progresse comme Crazy Frog, qui brise les barrières, qui bondit comme une grenouille.

La sefira Malkhout est brisée et nous devons la réparer. Elle a été accaparée par des oppresseurs comme l’ont été les rois Francs, qui se sont alliés à l’Église pour dominer la Gaule.
Qui dit Francs dit Brisure (des vases, comme celui de Soisson), Fracas, Fractale…

#RoisDEdom

La fractale de Jerusalem correspond au Royaume Franc de Jerusalem. Contrairement aux autres fractales, on obtient un nombre irrationnel quand on calcule son rapport d’homothétie pour l’autosimilarité.

« Les grenouilles montèrent et recouvrirent la terre d’Égypte. » (Exode 8:2)

Les Francs qui habitaient avant une petite zone marécageuse des Pays-Bas actuels, se sont répandus dans le monde entier : Gaule, Europe, Moyen-Orient, Amérique, Afrique, Polynésie…

On retrouve les lettres formant le mot « Tsarfat » dans le mot « Oufaratsta » (« Tu te répandras »).
ופרצת
« Elle sera, ta postérité, comme la poussière de la terre ; et tu te Répandras (« Oufaratsta ») au couchant et au levant, au nord et au midi ; et toutes les familles de la terre seront heureuses par toi et par ta postérité. » (Genèse 28:14)
Ici, on voit que Dieu bénit Israel, le Prince, de se répandre, donc de croître, dans les 4 directions. Cette croissance prend la forme d’une croix.
Notons d’ailleurs que le mot « Frog » en anglais désigne aussi un croisement entre 2 lignes de chemins de fer.

Un « Crapaud » est le nom donné à un défaut incrusté dans une pierre précieuse ou un diamant.

La Malkhout est salie, brisée, et pour la réparer nous avons besoin du Tserouf, mot qui signifie « Combinaison », « Liaison », « Purification », « Réunion »…
צרוף

La grenouille est liée à Tsarfat, donc au Tserouf, et la grenouille, qui était auparavant un têtard, symbolise la métamorphose.

« Tsfardéa » (« Grenouille »)
צפרדע
Guematria = 444
= guematria de « Mikdash » (« Temple »)
מקדש

#Reinette


Marmotte

Durant l’hiver spirituel qu’est l’exil, l’homme est comme mort. Son cœur bat très faiblement. Il est dans le ventre de la matrice, ne voit pas la Lumière.
Pendant l’exil, nous sommes en état d’hibernation, à l’image de la marmotte, animal dont il est temps de révéler le Secret.

« Marmitah » (« Marmotte » en hébreu)
מרמיטה
Guematria ordinale = 70
= guematria de « Sod » (« Secret »)
סוד

#NOmbre

Le Jour de la Marmotte, également connu sous le nom de Groundhog Day en anglais, est une fête populaire en Amérique du Nord célébrée lors de la Chandeleur, le 2 février. Elle a pour origine les fêtes des « animaux dormeurs » en Europe. Selon cette coutume, on observe attentivement l’entrée du terrier d’une marmotte. Si celle-ci sort sans apercevoir son ombre à cause d’un temps nuageux, cela signifie que l’hiver se terminera bientôt. En revanche, si elle aperçoit son ombre par une journée lumineuse et claire, elle sera effrayée et se réfugiera à nouveau dans son trou, prolongeant ainsi l’hiver de six semaines supplémentaires.

Le film Un jour sans fin (Groundhog Day) se passe le Jour de la Marmotte. Le héros du film, Phil Connors, un présentateur météo aux mauvais traits de caractère, est obligé de revivre cette journée encore et encore jusqu’à ce qu’il profite de la situation pour devenir une meilleure personne et rendre les gens heureux, ce qui lui permettra de s’unir avec la Shekhina, la dimension féminine du Divin.
Le moment-clé de ce film est celui où le client d’un café apprend qu’il s’appelle Phil, comme la marmotte. Il lui dit en rigolant : « Toi aussi, tu as peur de ton ombre ? ».

Qu’est-ce que l’ombre ? C’est notre inconscient, la partie de nous-même qui est souvent cachée. Si elle est ignorée, nous la projetons :
« Les personnes que nous rencontrons au cours de notre vie sont pour nous des miroirs : le mal que nous voyons en eux est un reflet du mal qui nous habite. » (Baal Shem Tov)

Chacun(e) doit à la rencontre de son ombre, rendre l’inconscient Un-conscient. Lorsque nous n’avons plus peur de notre ombre, nous indiquons que l’hiver est fini : place au printemps, à la renaissance, au Salut.

« Mar », qui signifie « Maître » en araméen, est l’un des noms du Machia’h. Quand Rabbi Yehoshoua Ben Levi le rencontre à la porte de Rome, il lui demande :
« Eimat Ati Mar ? » (« Quand viendras-tu Maître ? », cf. Talmud Sanhedrin 98a)
מר
« Motte » veut dire « Mort » en hébreu, comme dans le nom de la parasha « A’harei Mot » (« Après la Mort »), lue au printemps.
מות
La « Mar-Motte » signifie donc celui/celle qui est « Maître sur la Mort ».
מר מות

#SecretDeLaMarmotte

Venom

Venom (« Venin » en anglais) est un groupe de metal d’origine britannique. C’est un groupe mythique, précurseur du Black Metal.

Venom
ונום
Guematria ordinale = 39
= guematria de « YHVH E’had » (« Dieu est Un »)
יהוה אחד

Le mal est fait. Le venin des religions monothéistes a imprégné les peuples du monde entier.
Mais, là-même où nous avons sombré, nous pouvons trouver le Divin. Une petite dose du venin devient le remède. Et c’est avec une lecture intérieure, faisant place au symbolisme, que nous sublimerons la Torah pour qu’elle prenne une dimension messianique : une Nouvelle Torah, la Torah de Samael.

« Venom » est composé de « Ve » (« Et » en hébreu) et « Nom », soit HaShem, l’Eternel.

VeNom = il faut Ajouter le Nom Un

Lors du Salut de l’Humanité, le Nom de Dieu sera Un grâce au N.O.M., au Nouvel Ordre Mondial qui vient :
« L’Eternel sera roi sur toute la terre ; en ce jour, l’Eternel sera Un et Son nom sera Un.  » (Zacharie 14:9)

#Venin #VenueDuUn

Venom = Secret-Sion introduit dans le Sang

Dans le Cent

Le monde est malade, l’ensemble des mondes, des sefirot, est empoisonné. Il y a 10 sefirot, chacune composée de 10 autres sefirot.
10×10 = 100 = la Somme
= guematria de « Sam » (« Poison » en hébreu)
סם

Les racines indo-européennes « Sam » (« Saison », « Année ») / « Sem » (« Un » / « Uni ») renvoient à l’idée de Cycle et d’Unité (comme le « Sang » et le « Cent »)
On retrouve ces racines dans les mots « Sommaire », « Somme », « Semaine », « Summer » (été), « Same » (identique), Samsara, etc…

Samael, le « Poison de Dieu » est l’un des noms que l’on donne au « diable ».
On a l’habitude de représenter le Diable en train de rire et Dieu en colère. Cela devrait être le contraire…

En hébreu, « Samea’h » (« Heureux ») a une racine ancienne commune avec le mot « Tsema’h », (« Germe », « Rejetton »).
שמח
צמח

Dans la prière de la Amida, il est dit « Et Tsema’h David Tatsmia’h » (« Ton rejetton David poussera ») en parlant du Machia’h.
את צמח דוד תצמיח

#RejettonRejetté

« Machia’h » est l’anagramme de « Ysma’h » (« Il sera heureux »)
משיח
ישמח
Machia’h est « Ish Tsema’h » (« Homme-rejeton »), mais aussi « Ish Samea’h » (« Homme heureux ») : Le Divin réside là où il y a de la joie.

#IlSeMarre

« Et tu lui diras ces mots : Ainsi parle l’Eternel-Tsevaot : Voici un homme dont le nom est Homme-rejeton et il germera de sa place pour bâtir le temple de l’Eternel. » (Zacharie 6:12)

#ZachARi

« Emet MeEretz Titsma’h » (« La vérité germera du sein de la terre », cf. Tehilim 85:12)
אמת מארץ תצמח
Guematria = 1310
= guematria de « Samael » (131) x 10 (nombre de sefirot)
סמאל

Cette phrase dont les initiales forment le mot « Emèt » (« Vérité ») est vraie. La vérité ne se trouve pas « dans les cieux » mais « dans la terre », dans ce monde dirigé par le Prince des Ténèbres, le Porteur de Lumière qui Un-filtre les religions monothéistes.

#Samael #Sion #CeremonyOfOpposites

Le Samekh Mem combat les Cieux : un SAM désigne un Missile sol-air (Surface-to-Air Missile).

« Sam » c’est aussi « Ça me » : ce qui est vécu intérieurement.

C’est aussi « S’aime » :
« Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » (Lévitique 19:18)
C’est bien beau d’aimer son prochain. Mais il est primordial de d’abord s’aimer soi-même, sinon cet amour n’est pas vrai.

#IndividuÀSion

« YHVH VeSamael » (« Dieu et Samael »)
יהוה וסמאל
Guematria pleine = 441
יוד הא וו הא וו סמך מם אלף למד
Guematria = 441
= guematria du mot « Emèt » (« Vérité »)
אמת

C’est par l’union des opposés, l’union du Ciel et de la Terre, de Yaakov et Essav, Dieu et Satan, que l’on trouve la Vérité, la vraie Torah.

« Plus une lumière a une source élevée et plus elle se dévoile jusque dans un niveau inférieur. » (Rabbi Rayats)

Un seul verset de la Torah a 1310 pour guematria :
« Moïse lui dit : Si ta face ne nous guide, ne nous fais pas sortir d’ici. » (Exode 33:15)
וַיֹּאמֶר אֵלָיו: אִם אֵין פָּנֶיךָ הֹלְכִים אַל תַּעֲלֵנוּ מִזֶּה

Un seul mot de la Bible a 1310 pour guematria : « Titpatal »
תתפתל
« Sincère avec les cœurs purs, mais artificieux (Titpatal) avec les pervers ! » (Psaumes 18:27)

#PèreNieCieux #ArtifiCieux #UnTerreRieur #PèreVersSion

La façon dont nous recevons la Lumière dépend de notre comportement ici-bas.

« Reshetit » (« Rétine »)
רשתית
= guematria de « Samael » (131) x 10 (nombre de sefirot)
סמאל

Un même événement peut être vécu comme une bénédiction ou une malédiction. Tout dépend de notre point de vue, de notre analyse des signaux lumineux (les 10 sefirot).

#DYeux



Androgynisme

Il n’y a pas de dimension messianique sans androgynisme.

« Androgyniout » (« Androgynisme »)
אנדרוגניות
Guematria ordinale = 100
= guematria de « Lekh Lekha » (« Va vers toi-même » cf. Genèse 12:1)
לך לך

Va vers toi-même. Écoute ton cœur.

En allant vers lui-même, vers son intériorité, l’homme découvrira qu’il est en fait une femme.
Inversement, la femme qui va vers elle-même se découvrira être en réalité un homme.
Tel est le secret du Machia’h, l’Homme-Femme primordial.

#Anima #Animus #UnConscient

Porte-feuille

« Portefeuille » se dit « Arnaque » en hébreu.
ארנק
L’Or, le flux de Lumière Divine, est en effet représenté en kabbalah par les Sefirot qui composent l’Arbre de Vie : le « Porte-feuille ».

#Arnaque #Israel

On entend dans « Sefirot » les mots « Sphères » et « Saphir ». Une sefira est représentée comme une sphère brillante, une « pièce d’Or » dans un arbre, l’Arbre de Vie. On retrouve ce symbole dans le buisson ardent, la menorah, et même le sapin de Noël…

#AuprèsDeMonArbre

Il ne faut pas se faire enguirlander. Attention aux arnaques du « monothéisme » et à tous les faux kabbalistes. « Kabbalah » veut aussi dire « Reçu de paiement » en hébreu moderne. Un vrai kabbaliste, n’est pas intéressé par l’argent, mais par l’Or.

« Or » veut dire « Lumière » en hébreu.
אור
Il y a Porte-feuille et Portefeuille, Arbre de Vie et Arbre de la Mort.

#Forêt #Forex


Pour obtenir le Salut, il ne faut pas se tromper d’Or, ni de Porte-feuille.
Pour le remplir, il faut « voler » : voler de branche en branche sur l’Arbre de Vie pour faire fructifier son porte-feuille. Un bon voleur est un Arnak-cœur.

#LangueDesOiseaux

Tout Rien

« Hakol Kloum » (« Tout Rien »)
הכל כלום
Guematria ordinale = 70
= guematria de « Sod » (« Secret »)
סוד
Guematria pleine = 446
הא כף למד כף למד וו מם
= guematria de « HaEmet » (« La Vérité »)
האמת

Dieu est à la fois « Tout » et « Rien ». Tel est le secret de la Vie, de la Vérité.

#UnionDesOpposés

Le Surfeur Français

La France (« Tsarfat » en hébreu), est un Creuset (« Matsref ») qui permet de transformer la Matière Brute (« Golem ») en Lumière qui se répandra à travers le monde lors du Salut de l’Humanité.

#Tsarfat #Surfeur #Sauveur

Matière commence par M comme Matrice, Maya (l’illusion), Maria, mais aussi « Mayim » (« Eau »), et les eaux tumultueuses d’en-bas, le « Ma » (« Quoi »). La lettre M correspond au Mem hébreu, lettre représentant des vagues à l’origine.

#Gaule #M

La Gaule est liée à la racine hébraïque « Gal » (Guimel + Lamed, de valeur numérique égale à 33) qui correspond à la Rotation comme dans « Galgal » en hébreu (« Roue »).
גל

La racine Gal peut aussi bien être associée à l’exil, « Galout » en hébreu (on « tourne en rond »), qu’à la « Gueoula » (« Délivrance »). La Torah peut rendre aveugle tout comme elle peut nous offrir le Salut.

« Ouvre mes yeux, pour que je puisse contempler les merveilles de ta Torah ! » (Psaumes 119:18)

« Gal Einay » (« Ouvre mes yeux »)
גל עיני

« Gal » veut aussi dire « Vague » en hébreu.

Enfermés dans la matrice, tout paraît vague : nous sommes pris dans le tumulte de la vie. Pour en sortir, et ne plus avoir de vague à l’âme, on doit comprendre ce qu’est le Grand Tout, la Conscience Universelle.

En comprenant que nous ne sommes pas seulement une vague, mais l’Océan, nous retrouverons la paix intérieure. Nos yeux s’ouvrirons.

#D #Yeux

Celui qui surfe sur la vague est un « Golesh » (« Surfeur’).
גולש
Le mot « Surf » est proche phonétiquement du mot « Tserouf » (« Combinaison », « Liaison », « Purification »…).
Le Machia’h est en effet un Tseroufeur, mais aussi un Surfeur : « Le Souffle de Dieu planait au-dessus de la surface des eaux » (Genèse 1:2).

#Hawaï #YHVH

Machia’h surfe, dompte les vagues de l’existence, chevauche la bête, domine aisément les difficultés, se déplace aisément comme un surfeur, un serpent/séraphin.

Le mot « Surf » est lié étymologiquement au verbe « To surge » qui signifie « Déferler », autre verbe lié au Messie qui est appelé « Poretz », celui qui « Perce », « Se répand », mot qui est d’ailleurs un tserouf de « Tserouf ».
פורץ
צרוף

#LeSerpentSeRépand #LeSerpentSeRepent #Oufaratsta

Machi’ah est aussi un « Tsoref : » un « Orfèvre », capable de raffiner la matière, de tout transformer en « Or ».
צורף

#Silver #Surfeur

Les Français et les surfeurs sont réputés pour séduire les femmes. Le Machia’h qui est un Céfran/Serpent est un séducteur, un « French lover » : il attire la dimension féminine.

Machia’h
משיח
Guematria = 358
= guematria de « Na’hash » (« Serpent »)
נחש

#FrenchDragueur #FrenchDragon

Le Machia’h surfe sur le WWW. La lettre W correspond au Vav en hébreu. Le Vav, c’est le 6, la Matérialité. Machia’h surfe sur le 666, son nombre fétiche. En faisant le signe du Shaka, signe de Salut, le surfeur montre qu’il « dompte la bête ».

Surfer, c’est glisser. Pour glisser, il faut « Mettre de l’huile », action propre au Machia’h.

#GLys

Il faut savoir « se laisser glisser » : arrêter de douter, d’être indécis et vague. Celui/celle qui « surfe sur la vague », qui a confiance en Dieu, n’a peur de rien.
Surfons ! Tseroufons !


Roi Soleil

« Tsarfat » (« France »)
צרפת
Guematria = 770
= guematria de « Beit Machia’h » (« Maison du Messie »)
בית משיח

La France (Gaule = « Gallus » en latin, qui signifie aussi « Exil » en hébreu) amènera à la Gueoula (« Délivrance finale »).
C’est le secret du nombre 770, de l’Etoile de David et l’Hexagone, de Yaakov et Essav.

La Délivrance passe par Tsarfat, par le « Tserouf », mot qui signifie « Combinaison », « Liaison », « Purification ». La France est liée au Tserouf. Pour le meilleur (la langue française permet d’éclairer la Torah) et pour le pire (les Francs ont asservi la Gaule avec l’aide de l’Eglise).

770 se dit « Sheva Meot Shivim » en hébreu, dont les intiales forment le mot « Shemesh » (« Soleil »)
שבע מאות שבעים
שמש

On retrouve les lettres formant le mot « Tsarfat » dans le mot « Oufaratsta » (« Tu te répandras ») à propos de Yaakov.
ופרצת
« Elle sera, ta postérité, comme la poussière de la terre ; et tu te Répandras (« Oufaratsta ») au couchant et au levant, au nord et au midi ; et toutes les familles de la terre seront heureuses par toi et par ta postérité. » (Genèse 28:14)

La sefira centrale de Zeir Anpin (le Petit Visage, le Fils) est Tiferet, celle de Yaakov (Israel), archétype du Messie, qui resplendit et qui est comparée au Soleil, qui est une étoile.

#Son #Sun

« Sheva Meot Shivim » (770)
שבע מאות שבעים
Guematria = 1241
= guematria de « Baroukh Ata YHVH Goel Israel » (« Gloire à toi YHVH, Délivreur d’Israel »)
ברוך אתה יהוה גואל ישראל

#Gaule #Israel

Les premières lettres des mots de la phrase ont pour guematria totale 26 (2+1+10+3+10), la valeur numérique du nom de Dieu YHVH.

Le Goel est le Machia’h, le Messie. Qui est-il ? C’est l’Eternel que chacun(e) peut dévoiler. Le Messie n’est pas une personne en particulier comme certains idolâtres essaient de le faire croire. Le Messie, ce n’est ni un nouveau Roi Soleil, ni le Rabbi de Loubavitch au 770 Eastern Parkway à New York. Toutes les dynasties doivent disparaître car il n’y a qu’un Roi.

Le mot « Shemesh », est composé des lettres Shin, Mem et Shin. On peut y lire le mot « Shem » (le « Nom » : Dieu) aussi bien à l’endroit qu’à l’envers.
שמש

« YHVH Shemeshi » (« Dieu est mon soleil »)
יהוה שמשי
Guematria = 676
= 26 x 26
= YHVH x YHVH
יהוה x יהוה

#MiROIr #RoiSoleil

Le Verbe Incompris

On traduit souvent « Machia’h » (« Messie » par « Celui qui est oint » (d’huile d’onction).
משיח
C’est faux : le mot « Machia’h » désigne « Celui qui oint ».

L’Humanité a un problème avec la compréhension du Verbe.

Le véritable Messie est dans l’action : il oint, permet à chacun(e) de régner sur l’Uni-vers.


« Pour moi, je suis faible encore et viens d’être Oint (« Mashoua’h ») comme roi… » (Samuel II 3:39)
וְאָנֹכִי הַיּוֹם רַךְ וּמָשׁוּחַ מֶלֶךְ

« Ce sont là les noms des fils d’Aaron, les prêtres Oints (« Meshou’him »)… » (Nombres 3:3)
אֵלֶּה שְׁמוֹת בְּנֵי אַהֲרֹן הַכֹּהֲנִים הַמְּשֻׁחִים…

Ni monarchie, ni religion. Non au Mashoua’h, oui au Mashia’h !


« HaMashoua’h » (« Celui qui est oint »)
המשוח
Guematria = 359
= guematria de « Satan »
שטן

« Celui qui est oint » a été pendant trop longtemps pris pour le véritable Machia’h.
Les dynasties en tout genres sont « sataniques » : il n’y a qu’un Roi et nous devons faire une révolution « anti-messianique ».
Arrêtons le « S’attend », le « Loin », rapprochons-nous de la véritable Parole Divine et passons à l’action.
Tout doit s’inverser afin de faire venir le véritable Machia’h.

Lumière Intérieure

« Or HaPnimi » (« La Lumière Intérieure »)
אור הפנימי
Guematria = 402

Un seul verset de la Bible a 402 pour guematria :

« Rendez hommage à l’Eternel, car il est bon, car sa grâce dure à jamais ! » (Psaumes 107:1)
הֹדוּ לַיהוָה כִּי טוֹב: כִּי לְעוֹלָם חַסְדּוֹ

#ÉternElle

Le 1er mot de la Bible ayant 402 pour guematria est le mot « Bat » (la « Fille », cf. Genèse 11:29).
בת
Le 2ème mot de la Bible ayant 402 pour guematria, comme « Or HaPnimi » est « LeSheva » (« Pour le Sept », cf. Genèse 41:36)
לשבע
Le nom divin YHVH est composé de 4 lettres, de 4 êtres : une « Sainte Famille ». Le Père, la Mère, le Fils et la Fille sont des « Partsoufim ». Un « Partsouf » est la combinaison d’une ou plusieurs sephirot, représentant un « visage » de Dieu.
Le Père, la Mère et le Fils correspondent à des mondes spirituels, alors que la Fille représente ce monde-ci, le monde de l’action : Dieu se révèle concrètement à travers elle.
La Bat, la Fille, correspond également au Septième Jour. Elle est également appelée Shekhina, Présence Divine, Malkhout : le Royaume de Dieu qui est à l’intérieur de chacun d’entre-nous.
Dieu se révèle dans notre monde sous les traits d’une petite fille, et non d’un vieil homme barbu. L’Humanité ira beaucoup mieux quand elle cessera d’écouter les grands hommes, mais qu’elle se mettra à écouter Sa Voix, la voix des petites filles qui seront les dirigeantes du Nouvel Ordre Mondial qui vient.

Guematria pleine de « Or HaPnimi » = 946
אלף וו ריש הא פא נון יוד מם יוד
Le premier mot de la Bible ayant 946 pour guematria est « Tishmerou » (« Vous garderez », cf. Genèse 17:10)
תשמרו
La Lumière Divine est en nous. Gardons précieusement la Bat. Souvenons-nous d’elle. Faisons-la resplendir.

Lice

Le mot « Lice » désigne une barrière, un enclos (autour d’un château, d’un champ où se déroulaient des joutes, des tournois).
Être « en lice » signifie donc être engagé dans une lutte, une compétition.

La fleur de lys est à l’origine du symbole de l’étoile de David. Elle représente la Royauté, la Shekhina (Présence Divine).

« Comme le lys parmi les épines, telle est ma bien-aimée parmi les jeunes filles. » (Cantique des Cantiques 2:2)

Les champs représentent le monde d’en bas, ce jardin qui doit être « débroussaillé » afin d’en faire un Royaume de Dieu, un paradis. Chacun(e) doit, par ses propres efforts, entrer en lice pour atteindre le Lys.

« Jacob ne sera plus désormais ton nom, mais bien Israel car tu as combattu contre des puissances célestes et humaines et tu es resté fort » (Genèse 32:29)

Israel, c’est le partsouf Zeir Anpin, le chevalier, le prince, Perceval, le super-héros, Superman… Israel est un nom de combattant, de guerrier, de jouteur. Dieu se trouve dans les champs, les jardins, dans les stades.

Zeir Anpin, c’est aussi le Vav de YHVH, qui est la 6ème de l’alphabet, la ligne droite, l’épée, la lance.

Le partsouf Zeir Anpin est constitué de 6 sefirot correspondant à des midot, des traits de caractères, que chacun(e) doit s’efforcer de raffiner
pour « entrer en Lys » : s’unir avec la Shekhina, ensemencer la Malkhout, briser l’enceinte pour la rendre enceinte.

« Lys » se dit « Shoshana » en hébreu, mot venant de « Shesh » (« Six »), car cette fleur comporte six pétales et six étamines.

« HaShoshana » (« La Fleur de Lys »)
השושנה
Guematria = 666

« Le nombre 666 contient en lui-même, de façon cachée, un potentiel messianique élevé et sublime. » (Gaon de Vilna, d’après Mossad HaYessod)

#LeRoiQuiVient


6 est le nombre de Zeir Anpin. Une chose répétée trois fois devient une ‘Hazaka et exprime la complétude, un état de fait. 666 est donc le nombre de l’Homme avec un grand H, un nombre messianique.

Zeir Anpin resplendit, il est comparé au soleil et 666 est un nombre lumineux.

#Ner #Nero #Meir #Meilleur #TheBest #TheBeast


666 est le nombre du Véritable Israel, du Grand Monarque qui apporte la Lumière au monde, la Paix Universelle.

Lors du Salut de l’Humanité, personne ne sera exclu. Nous serons toujours en Lys.

Vilain

Le mot « Vilain » désignait, au Moyen Âge, un Paysan libre (qui n’était pas serf).
L’Homme libre vis l’Un. Le Dieu unique vit en lui/elle.

Le mot « Païen » vient du latin « Paganus » (« Paysan ») et était à l’origine utilisé par l’Église pour dénigrer les non-chrétiens. De nos jours, il désigne ce qui est relatif à une religion polythéiste (par opposition au grandes religions monothéistes).

#Pagani #Plaidoyer

Les P(h)arisiens méprisent les provinciaux, les paysans, les païens…
Pourtant, la Lumière sort de la terre, du terroir.
Elle sort de l’obscurité, de ce qui paraît moche, vilain : elle n’est pas forcément agréable à voir de premier abord pour ceux/celles qui sont encore en exil.

#MocheRabbenou

« Village » se dit « Kfar » en hébreu, comme dans « Kfar Na’houm », « Le Village de Na’houm ».
כפר

#Capharnaum

Le sens de la racine Kaf-Pé-Resh de « Kfar » signifie « Recouvrir », car un village est un endroit recouvert (de tentes, d’habitations).

Cette racine KPR est par exemple à l’origine du mot « Kipour », le jour où les fautes sont « recouvertes ».
On la retrouve aussi dans le mot hébreu « Kofèr » (« Koufar » en arabe) : le Mécréant, l’Hérétique qui cache, qui recouvre la vérité religieuse.

Le mot français « Cafard » vient lui-même de la racine sémitique KPR (par l’arabe « Kafirou » كَافِرٌ ).

« Kafirou » était utilisé par les trafiquants d’esclaves pour appeler les Noirs-Africains (les « Cafres »).

Ce sont les textes religieux des grandes religions monothéistes qui ont inspiré les plus grands massacres de l’Humanité. Ces textes doivent être transcendés, réinterprétés à la lumière de la Nouvelle Torah, c’est-à-dire de façon symbolique et humoristique (car Dieu est Humour), afin que l’Humanité entre dans une ère de Paix Universelle.

Parmi les 3 grandes religions monothéistes, l’Islam constitue une ultime hérésie (c’est un monothéisme pur).
On a donc besoin du Koufar ultime, du Dajjal, qui est décrit comme ayant la racine KPR écrite sur le front.
ك-ف-ر
כ-פ-ר

KPR
כפר
Guematria = 300
= guematria de « Roua’h Elohim » (« Le Souffle de Dieu », qui fait allusion à la dimension messianique)
רוח אלהים

Le Dajjal est déjà là. Il est en toi. Réveille-le
et tu deviendras Un-fidèle, Un-croyant… tu deviendras un « Vit l’Un ».

« L’Eternel sera roi sur toute la terre ; en ce jour, l’Eternel sera Un et Son nom sera Un.  » (Zacharie 14:9)



Magnum Opus

Le Grand Œuvre (Magnum Opus), ou Œuvre au Rouge, représente la réalisation de la Pierre Philosophale, l’unification des éléments opposés, l’étape ultime du travail alchimique.
En kabbalah cette étape ultime est appelée Dévoilement de la Shekhina, Délivrance Finale, venue du Machia’h.

Les écrits de ces derniers siècles en décrivent souvent 3, mais à l’origine, on dénombrait 4 étapes alchimiques : Noir (Nigredo), Blanc (Albedo), Jaune (Citrinitas) et Rouge (Rubedo).

Les Indiens d’Amérique divisent le Cercle de Vie (symbolisé par les roues de médecine, les tambours…) en 4 parties, chacune représentant une direction.
Le Nord, symbolisé par le Blanc.
Le Sud, par le Rouge.
L’Est, par le Jaune.
L’Ouest, par le Noir.

De même, le Nord de la Terre d’Israel est Blanc : le mot « Liban » partage la meme racine semitique le mot « Lavane », « Blanc », et ce en référence à ses montagnes enneigées en hiver.

Le Sud d’Israel est, lui, Rouge : c’est là que se situent le Peuple d’Edom et la Mer Rouge.

L’Est est Jaune comme le Soleil qui se lève à l’est.

L’Ouest est Noir. Selon la tradition juive, c’est à l’ouest, là où le soleil se couche, que se trouve la Présence Divine, la Shekhina : « Je suis noire, ô filles de Jérusalem, mais je suis belle. »(Cantique des Cantiques 1:5)

La pierre philosophale permet de tout transformer en « Or » (« Lumière » en hébreu), même le plomb, c’est-à-dire la lourdeur matérielle.
אור

#greatwORk

« HaMagnum Opus » (« Le Magnum Opus », « Le Grand Œuvre »)
המגנום אופוס
Guematria = 297

Le premier mot de la Bible ayant 297 pour guematria est « HaRevii » (« Le Quatrième », Genèse 2:14 à propos du quatrième fleuve sortant du Jardin d’Eden)
הרביעי

Il y a 4 étapes alchimiques tout comme il y a 4 lettres dans le nom de Dieu YHVH .
Le Grand Œuvre, l’Œuvre au Rouge, est la 4ème étape, la 4ème lettre : la dernière lettre Hé du nom YHVH, soit la Malkhout, le monde d’Assia (l’Action / l’Oeuvre), la Shekhina, la Présence Divine, le Royaume de Dieu.

297 est également la guematria du mot « Otsar » (« Trésor »)
אוצר

Guematria ordinale de « Otsar » (« Trésor ») = 45
= guematria de « Adam »
אדם
Le véritable Trésor, c’est Adam (l’Homme) qui a retrouvé le Un.

« E’had » (« Un »)
אחד
Guematria = 13

13-Or

Le Magnum Opus, l’Oeuvre au Rouge (« Adom » en hébreu), c’est celle de l’Homme (« Adam ») Un.

Le Trésor est ici. L’Or est en nous.
אור
Œuvre = Or Où Je

#ŒuvreAuRouge #GrandŒuvre

Résurrection des Mo(r)ts

« HaEmèt » (« La Vérité » en hébreu) est l’anagramme de « Ma Aleph Tav ? » « Qu’est-ce que Aleph Tav ? »
האמת
מה את
Aleph est la première lettre de l’alphabet, Tav la dernière.

« Je suis le premier, je suis le dernier, hors moi point de Dieu ! » (Esaïe 44:6)

L’Être

#446 #26 #Lettres


Ce qui est « Mate » ne réfléchit pas la Lumière. Ce qui est « Mate » est « Mèt » (« Mort »).
מת
Mais lorsque l’on ajoute un Aleph, le Un, au mot « Mèt », on obtient « Emèt » (« Vérité »). On émet.
אמת

Émettre
Ondes
On est deux
Aime Être
Paire = Se voir
Emèt
אמת

« HaEmèt » (« La Vérité »)
האמת
Guematria = 446
= guematria de « Mavèt » (« Mort »)
מות
= guematria de « Maassé YHVH » (« Œuvres de Dieu », cf. Psaumes 111:2)
מעשי יהוה

À la mort, on fait face à la Vérité.
L’âme hors : l’âme sort, jaillit. L’intériorité des choses se dévoile pleinement.

Que l’âme émette ! Que la Vie, l’Essence, la Vérité jaillissent !

#Aime #Mission #Un #Possible


« Te’hiat HaMetim » (« Résurrection des morts »)
תחיית המתים
Guematria = 1323
= 441 (guematria du mot « Emèt ») x 3
אמת אמת אמת

Selon la tradition juive, une chose répétée trois fois devient une ‘Hazaka et exprime la complétude, un état de fait.

« Or » veut dire « Lumière » en hébreu.
אור
L’Âme
L’Âme Hors
L’Âme Or
Or Voir
Salut

« L’Humanité sera sauvée par le langage, par les mots. » (Baal Shem Tov)

#RésurrectionDesMots