Archives de catégorie : Amérindiens

Osages et Aztèques

Les Osages sont une tribu d’Amérindiens vivant aux États-Unis, principalement en Oklahoma. Ce sont des Sioux du Sud.

Selon la tradition juive, « la Sagesse se trouve au Sud » (en rapport avec l’emplacement de la Menorah dans le Temple).

#Sages


Les Osages prient le Grand Esprit tous les matins en direction de l’Est. En direction de celui qui est, de là où vient la Lumière.

#YHVH


Le calendrier des Amérindiens était composé de 13 mois lunaires (13 lunes apparaissent dans un année solaire). Ils se servaient notamment de carapaces de tortues composées de 13 divisions pour compter les jours.


Selon la tradition des Osages, le soleil levant projette 13 rayons de lumière.

« E’had » (« Un »)
אחד
Guematria = 13

« Ahava » (« Amour »)
אהבה
Guematria = 13

Nom de Dieu YHVH
יהוה
Guematria = 26

DIEU EST UN ET AMOUR

« E’had + E’had » (« Un + Un ») = 26
אחד + אחד

1 + 1 = TOUT

« Chez les Osages, le chiffre 13 totalise les 2 groupes sociaux, la droite et la gauche, le nord et le sud, l’été et l’hiver ; en suite de quoi il se spécifie concrètement et se développe logiquement. Dans l’image du soleil levant, où l’homme qui la contemple vénère la source de toute vie, … le chiffre 13 peut symboliser l’union de deux termes : 6 et 7, ciel et terre, etc. … Treize est donc l’expression d’une double totalité humaine. … À ce codage par éléments s’ajoutera enfin un codage par espèces, où deux groupes, respectivement composés de sept et six ‘animaux’, se dédoublent par l’apparition d’antagonistes, portant à 26 (comme on pouvait le prévoir) le nombre des unités du système pris au niveau le plus concret. » (Claude Lévi-Strauss – La Pensée Sauvage, ch.5)


La tradition des 13 rayons du soleil des Osages nous renvoie aux 13 jours de la semaine sacrée des civilisations précolombiennes de la Mésoamérique et aux « Treize Cieux ».
Le calendrier rituel des Aztèques et des Mayas était composé de 20 semaines de 13 jours, soit 260 jours.

260 = Nom de Dieu YHVH (26) x 10 Sephirot
יהוה


Un siècle aztèque fait 52 ans
= Nom de Dieu YHVH (26) x 2
יהוה יהוה
= « Ben » (« Fils », partsouf Zeir Anpin, le « Petit Visage »)
בן
= guematria pleine de YHVH (correspondant au Shem BaN / sefira Malkhout)
יוד הה וו הה
= guematria ordinale de « Yehi Or » (« Que la Lumière soit »)
יהי אור

En kabbalah, « Ben », le « Fils » correspond aux 6 sefirot liés aux Midot (traits de caractère) :

Hessed (Bonté)
Gvourah (Rigueur)
Tiferet (Harmonie)
Netsakh (Victoire)
Hod (Reconnaissance)
Yessod (Fondation)

La sefira centrale de Zeir Anpin est Tiferet, celle de Yaakov (Israel), sefira de l’harmonie, qui resplendit et qui est comparée au Soleil.

Le soleil est une étoile.

La Délivrance Finale correspond à l’union entre le Soleil et la Lune, entre le Fils (Zeir Anpin) et la Fille (Shekhina / Malkhout).

« Here comes the Sun. »

Pour les cycles des cycles.

#Sun #Son


Selon le mythe cosmogonique aztèque de la Légende des Soleils, plusieurs « soleils » (mondes successifs) ont été créés puis détruits.

Le premier cycle dura 13 siècles de 52 ans, soit 676 ans.
Le deuxième cycle dura 7 siècles, soit 364 ans.
Le troisième, 6 siècles, soit 312 ans.
Le quatrième, 676 ans.
Le cinquième monde sera détruit.

676 = 26 x 26 = YHVH x YHVH
יהוה x יהוה


« YHVH Shemeshi » (« Dieu est mon soleil »)
יהוה שמשי
Guematria = 676


SE / S’ est un pronom personnel réfléchi.

S’Un

Réfléchis le Un. Réfléchis bien la Lumière et tu deviendras Saint.

#LumièreIntérieure #SunIsShining


Flûte

Une Flûte (l’instrument de musique), se dit « ‘Halil » en hébreu.
חליל
Guematria = 78
= guematria de « Le’hem » (« Pain »)
לחם

Flûte !


Dans le Talmud, le Pain (« Panis » en latin) désigne métaphoriquement le sexe (Sanhedrin 75a, Yevamot 37b, Shabbat 140b,…).

La Flûte a également une symbolique forte. Dans de nombreuses traditions, elle est liée à l’érotisme, la joie, la fertilité, comme par exemple dans le mythe grec du dieu Pan (de « Pan » Πάν, « Tout » en grec).

Ce n’est pas du pipeau.

#Pain #Campagne #Païen #FlûteDePain #Turlututu


« Flûte ! », « Nom d’une pipe ! » et « Nom de Dieu ! » sont des synonymes.

Nom de Dieu YHVH
יהוה
Guematria = 26

26 X 3 = 78

Selon la tradition juive, une chose répétée trois fois devient une ‘Hazaka et exprime la complétude, un état de fait.

#UnCarNé


« Écoute la flûte qui raconte son histoire, elle se lamente de sa séparation (de sa Source divine) » (Rûmî).

Chez les Soufis, le Ney (longue flûte de roseau) et Dieu incarné dans l’Homme complet sont une seule et même chose.

#FlûteEnchantée


Kokopelli est un personnage important dans la spiritualité des Amérindiens du Sud-Ouest des États-Unis. Kokopelli symbolise la fertilité et la joie. Il est représenté jouant de la flûte, avec un sexe proéminent. La légende raconte qu’il fit la paix entre différentes tribus en jouant de la flûte de village en village et en distribuant des graines de maïs.

Il est assimilé à « Orion », appelé « Kessil » dans la Bible, soit « L’insensé », « Celui qui fait des choses absurdes ».
כסיל

Le nom de Kokopelli vient de « Koko » qui signifie « Messager de Dieu » chez les Hopis et Zunis.
On y retrouve également le nom dEli, autre « messager de Dieu ».
אלי


Le Pain représente l’alliance des 4 éléments fondamentaux (terre, eau, air, feu).

#Pain #Complet #YHVH


La Flûte est un instrument Av-en.
אב

#DieuEstEnNous

Lynx

La constellation du Lynx doit son nom au fait qu’il faut avoir une bonne vue, des « yeux de lynx », pour la voir.

Lynx
לינקס
Guematria ordinale = 70
= guematria de « Sod » (« Secret »)
סוד
Guematria classique = 250
= guematria de « Ner » (« Bougie »)
נר
= guematria de « Derekh YHVH » (« Voie de Dieu »)
דרך יהוה


Le mot « Lynx » vient du grec ancien « Lunx » (λύγξ). Il est apparenté au latin « Lux », au celtique « Lug » et à la racine indo-européenne « Leu » qui signifie « Lumière », cela en raison de son pelage clair, brillant.

#Lynx #Lux #Lumière


Chez les Nord-Amérindiens, le Lynx symbolise la lucidité, le discernement : grâce à sa vue perçante, il est le détenteur des Secrets.

De nombreux contes amérindiens mettent en scène un Lynx et un Coyote, jumeaux opposés et de force inégale. Les Amérindiens voient dans l’union des contraires le but de la Création. Celui qui est différent n’est pas un ennemi, bien au contraire : c’est grâce à lui que nous pouvons nous élever spirituellement, découvrir les secrets de l’univers. C’est un élément essentiel de la pensée des Amérindiens qui au départ ne voyaient pas d’un mauvais œil l’arrivée des colons européens.

Nous retrouvons dans la Torah cette même représentation d’un monde en perpétuel déséquilibre avec les frères jumeaux Yaakov (Israel) et Essav (qui représente le monde occidental).

Au cours de l’Histoire, Essav a cherché à annihiler les forces opposées à lui (les Juifs, les Amérindiens, …). Mais la Délivrance Finale ne peut venir une Bible et un fusil à la main. La Délivrance aura lieu grâce à l’union des opposés : l’union des noms de Dieu YHVH et Elohim, de la transcendance et de l’immanence, des principes masculin et féminin, du spirituel et du matériel, du ciel et de la terre…

« La synergie entre la force supérieure d’Essav et la sagesse de Jacob sera la caractéristique déterminante des temps messianiques et constitue par là même la clé de leur avènement. » (Rabbi de Loubavitch)


En anglais, « Lynx » se prononce comme « Links » (« Liens », « Connections »).

Fait l’Un.

#Lynx #DieuEstUn

Icaro

Pour les chamanes d’Amazonie, chaque plante possède un Esprit avec qui il est possible d’entrer en communication, qu’ils appellent la « Mère » (l’intériorité des choses, celle qui donne naissance au son). Le chamane apprend à connaître une plante et ses différentes propriétés médicinales grâce à sa Vibration, sa Mélodie Sacrée, appelée « Ikaro ». Chaque plante a son propre Icaro qui permet de l’ « appeler ».

Ikaro
איקרו
Guematria = 317

Le 1er mot de la Bible ayant pour guematria 317 est « Vayikra » (du verbe « Appeler », cf. Genèse 1:5), anagramme de « Ikaro ».
ויקרא

L’Essence de chaque chose se retrouve dans la façon dont on l’appelle : c’est son Nom, sa Mélodie.

Les Shipibos-Conibos, peuple indigène d’Amazonie qui vit dans la Région d’Ucayali au Pérou, sont connus pour leur art reproduisant les visions chamaniques : le « Kené » dans lequel se développent des fractales de plus en plus complexes.

Manitou

Manitou désigne, chez les Indiens Algonquins d’Amérique du Nord, l’Esprit Suprême qui anime toute la création : Manitou « manie tout ».

Manitou
מניטו
Guematria ordinale = 52
= guematria pleine du nom de Dieu YHVH (correspondant au Shem BaN /sefira Malkhout)
יוד הה וו הה

Vive les Sioux-nistes !

Le Tambour

« Tambour » se dit « Tof » en hébreu
תוף
Guematria ordinale = 45
= guematria de « Adam »
אדם

L’Homme est à l’image du Son du Tambour : il est Vibration.


Le Tambour est utilisé depuis la nuit des temps et ce sur tous les continents. Lors des rituels chamaniques, il est l’instrument qui permet au chamane d’entrer en transe, de percevoir de nouveaux plans de conscience.

Le Tambour permet de lier le monde d’en bas au monde d’en haut, le visible à l’invisible, l’Homme à « Adam Kadmon » : « L’Homme Primordial ».

Les Amérindiens associent le Tambour au ventre maternel. Son rythme rappelle les premiers sons entendus par le foetus : les battements du cœur de sa mère.

#Mater #MaTerre #ÉcouteBienSonCœur


Le Cercle est un symbole important chez les Indiens d’Amérique. La Roue de Médecine est sa représentation faite à l’aide de pierres. Symbole cosmologique, elle est le cercle de vie, la roue du monde que les Indiens utilisent pour guérir : retrouver l’harmonie.

« Galgal Refoua » (« Roue de Médecine »)
גלגל רפואה
Guematria = 358
= guematria de « Machia’h »
משיח

#Shemen #Shaman #Oint


Les Indiens d’Amérique divisent le Cercle de Vie en 4 parties, chacune représentant une direction.
Le Nord, symbolisé par le Blanc.
Le Sud, par le Rouge.
L’Est, par le Jaune.
L’Ouest, par le Noir.

De même, le Nord de la Terre d’Israel est Blanc : le mot « Liban » partage la même racine semitique avec le mot « Lavane », « Blanc », et ce en référence à ses montagnes enneigées en hiver.

Le Sud d’Israel est, lui, de couleur Rouge : c’est là que se situent le Peuple d’Edom et la Mer Rouge.

L’Est est Jaune comme le Soleil qui se lève à l’est.

L’Ouest est Noir. Selon la tradition juive, c’est à l’ouest, là où le soleil se couche, que se trouve la Présence Divine, la Shekhina : « Je suis noire, ô filles de Jérusalem, mais je suis belle. »(Cantique des Cantiques 1:5)

#VibreÀSion #Tambour

Ayahuasca

L’Ayahuasca, la « Liane des Esprits », est une préparation hallucinogène utilisée depuis des millénaires par les Indiens d’Amazonie.

#aYAHUAsca #Liane #Élévation #LeCielEtLaTerre


Les Shamans décrivent ses effets comme permettant de se connecter avec l’essence des forces de la nature. L’essence de chacune de ses forces se caractérise par une onde / vibration, une mélodie propre.

Ayahuasca
איוואסקה
Guematria ordinale = 63
= guematria pleine du nom de Dieu YHVH (correspondant au Shem SaG et à la sefira Bina / Compréhension)
יוד הי ואו הי
= guematria ordinale de « Kol YHVH » (« Voix de Dieu »)
קול יהוה

En décuplant nos connexions avec le monde, on se libère de son ego et on se met à l’écoute du Chant de l’Uni-vers.


Calumet de la Paix

Chez les Indiens d’Amérique, le Calumet de la Paix représente l’Homme Primordial. Il symbolise l’Homme entier, en paix avec lui-même. Chacune de ses parties correspond à une partie du corps humain.

#UnDitUn

Le mot « Calumet » vient de « Chalumet » et « Chalumeau » issus du latin « Calamus ».

Un Chalumeau permet notamment de faire des soudures, de lier les choses entre elles.

« Shlomo » (« Salomon ») était Homme de « Paix » (« Shalom ») : pour faire la Paix, il faut être Entier (« Shalem »). On peut ainsi construire une Maison, un Temple.

#ChalumeauDeLaPaix

Le Calumet est une pipe, un tuyau : il lie les choses, le Ciel et la Terre.

Un Shilom (de l’hindi चिलम) est une pipe en terre cuite.

#NomDUnePipe


« Shalom » est l’un des noms de Dieu.

#NomDeDieu

Animiste

« Mi Ani ? » « Qui suis-je ? »
מי אני
Guematria= 111
= guematria pleine de Aleph, le Un
אלף

En kabbalah, le Mi (« Qui ») représente le monde d’en haut, le Sujet ; à l’opposé du Ma (« Quoi »), le monde d’en bas, l’Objet.

Mi Ani ? Ani Mi. L’Animiste reconnaît qu’il y a une Âme dans Tout.
אני מי

#DompterLÂmeAnimale #Animisme #RetourAuxSources


« HaTeva » (« La Nature »)
הטבע
Guematria = 86
= guematria de Elohim
אלהים

Culte des En-s’être

#UnDitUn


Montréal

Les indiens Mohawks désignent Montréal sous le nom de « Tio’tia:ke » qui signifie « Là où les courants se rencontrent ».

Montréal
מונטריאול
Guematria ordinale = 91
= guematria de « Amen »
אמן

« Amen » est l’acronyme de « El Melekh Nééman », qui signifie « Dieu est un Roi Fidèle ».

Lorsque nous répondons « Amen », on amène la bénédiction : les courants se rencontrent.

#MontRoyal


Montréal
מונטריאול
Guematria classique = 352
Le 1er mot de la Torah ayant 352 pour guematria est « Mashiv » (« Revenir », Genèse 20:7)
משיב
Un « Meshiv » est un « Transpondeur », un dispositif émettant une réponse.

Il faut « revenir à Montréal », répondre « Amen ».

#MontRoyal #Techouva

Thanksgiving

« Hodou » en hébreu signifie « Rendez grâce », « Remerciez ».
הודו
« Hodou » signifie également « Inde » et « Dinde ».

Hodou = Thanks-giving = D’Un, Deux

« Rendez hommage (Hodou) au Seigneur, car il est bon, car sa grâce est éternelle » (Psaumes 136:1)
הוֹדוּ לַיהוָה כִּי טוֹב: כִּי לְעוֹלָם חַסְדּוֹ

Ce qui est « bon », ce n’est pas la « Dinde », mais le « D’Un, Deux ».


Chez les Indiens d’Amérique du Nord, la Dinde symbolise la fécondité, le partage, la générosité, le don.

D’un, deux
Un Tout

D’Un Don

Co Cou

Le nom de Dieu YHVH a pour valeur numérique 26.

YHVH
יהוה
Guematria = 10 + 5 + 6 + 5
= 26

Les lettres hébraïques permettent d’écrire des nombres, et le nombre 26 s’écrit avec les lettres Kaf et Vav.

Kaf + Vav
כו
Guematria pleine = 112
כף וו
= guematria de YHVH Elohim, les 2 noms de Dieu réunis.
יהוה אלהים


CO = Deux


Kaf + Vav se prononce « Co ».

En français, « Co » est l’apocope (élision) de « Connexion ».
Le préfixe « Co- » (du latin « Co », « Avec »), exprime l’adjonction, la réunion, le parallélisme, la simultanéité, l’identité. Ex. : Copilote, Coopération, Covoiturage, Coexister, etc.

On retrouve également le préfixe « Co- » en gaulois, de même sens, qui a origine l’indo-européen « Kóm » (« Avec »).


La Torah est comparée à l’eau et « Co » veut dire « Eau » en Torá (langue chapucara amérindienne).

« Co » signifie « Eau » (ou « Médicament) dans de nombreuses langues parlées en Amazonie comme la langue Torá, mais aussi le Wanano, le Canela, le Dumbea, le Mapudungun, …

« Co » veut dire « Quoi » dans de nombreuses langues slaves (tchèque, polonais, serbe,…). « Co » peut aussi vouloir dire « Qui » en polonais (« Ko » en serbo-croate).

#Torah #EauxDEnHaut #EauxDEnBas #MiEtMa #QuiEtQuoi #ChuteDeHaut


En vietnamien « Co » veut dire « Se contracter », « Se rétracter », « Se rétrécir », « Se retirer ».

#Tsimtsoum


« Ko » signifie « Haut » en minnan (dialecte chinois), « Tête » en maaka (langue bantoue).


« Ko » exprime l’appartenance en hawaien.

#YHVH #ShemHavaye #Hawaii


« Ko » veut dire « Le » en wolof.

#YHVH #LuiLe


En bicol, langue austronésienne parlée aux Philippines, « Ko » veut dire « Moi ».

#BiKol


« Ko » veut dire « Vache » en danois et en suédois

En bambara, « Ko » peut se traduire par « Dire » ou « Laver ».

#EauLaveWash #Vache #Ash #DesCendres #HolyCow #Vaccin


Kaf et Vav peuvent également se prononcer « Cou ».

Le Cou relie la Tête au Corps.

En kimaama (langue papoue), « Cou » veut dire « Eau ».

« Cou » veut dire « Je » en allentiac et en millcayac (langues amérindiennes disparues).

« Cu » (prononcer « Cou ») veut dire « Avec » ou « Qui » en sicilien ; « Colombe » en vietnamien ; « Aimé » en gallois.

« Ku » (prononcer « Kou ») veut dire « Je » en malais. En Pnar (langue parlée dans le nord-ouest de l’Inde et au Bangladesh), cela signifier « Monter ».


On appelle beaucoup de singes (Saint-Je) et de perroquets (Père OK) « Coco ». Ce sont en effet des animaux connus pour copier, répéter, imiter ce qu’ils entendent et voient. Ils sont aussi souvent en hauteur, perchés sur des arbres, des cocotiers.

Chez les Amérindiens Hopis et Zunis, « Coco » désigne un « Messager de Dieu » (cf. Kokopelli).


Il faut Co-opérer avec le Divin. Sinon, on prend des Coups.
Quand le nom de Dieu est incomplet, sans Couple, on est Chaos, on est K.O.


Le Coucou a un nom onomatopéen dans toutes les langues du monde.

YHVH YHVH
יהוה יהוה

Le Coucou habite l’Ancien Monde, c’est à dire l’Eurasie et Afrique, par opposition au Nouveau Monde constitué des Amériques et de l’Océanie.

La sefira Malkhout devient le Keter du monde qui suit. Tel est le secret du Seder Hishtalshelout’, l’Enchaînement des Mondes, et du Coucou.

#LeNom #AtikYomin #AncienDesJours #Malkhout #KenTsipor #Coucou #Salut


https://youtu.be/sKrcyEjsQqI

Tout redeviendra OK.

#CoVid


Arkansas

Le nom Arkansas vient du mot sioux : « Arcansa », qui signifie « Lieu en aval ». Les américains le prononcent « Arkansaw ».

Arkansas
ארקנסו
Guematria = 417
= guematria de « HaBeit » (« La Maison »).
הבית

Le Divin souhaite « résider » sur Terre. Le but de l’Homme est de se connecter à Lui et Lui construire une « Maison » ici, « en aval ».

Little Rock (capitale de l’Arkansas)
ליטל רוק
Guematria = 385
= guematria de « Assiya » (nom de notre Monde, celui de l’Action)
עשיה
= guematria de « Shekhina », la « Présence Divine » (qui signifie littéralement « Habiter », « Résider »)
שכינה

Une « Pierre » se dit « Evène » en hébreu.
אבן
Les 2 premières lettres du mot « Evène », Aleph et Beit, forment le mot « Av », le « Père ».
AV
אב
Les 2 dernières lettres, Beit et Noun, forment le mot « Ben », le « Fils ».
BEN
בן

Pour que le Divin réside ici-bas, nous devons être comme des « Petites pierres » (« Little rocks ») : chacun(e) doit apporter sa pierre à l’édifice. Ainsi, nous recevrons tous l’Âme-arc de la Beit, l’âme entièrement connectée aux 2 mondes d’en haut et d’en bas.

#ARKansas

Vav

La lettre Vav peut être retranscrite par les lettres V ou W en alphabet latin. Vav est la 6ème lettre de l’alphabet hébreu et sert notamment à lier 2 mots. C’est une lettre qui représente le lien, la transmission.

En suédois, « Väv » signifie « Réseau », « Toile d’araignée », « Tissu ». « Væv » en danois est de même sens et désigne aussi un « Métier à tisser ». « To weave » veut dire « Tisser » en anglais. Ces mots ont pour origine l’indo-européen « Webh » (« Mouvoir en va-et-vient », « Vaguer », « Joindre », « Tisser »).

#LeWeb #LeVav #WWW


Qui tisse ? Qui lie le Bas (le « Ma ») et le Haut (le « Mi ») ? … C’est la Mamie !


L’indo-européen « Webh » a aussi donné le mot « Vague » en français, et « Vague » (ou « Onde ») se dit « Gal » en hébreu.

Mi-Gal
מי גל

« Vague » / « Onde » se dit « Wave » en anglais.

#Vav #VaEtVient #Wave #TisserDesLiens


Wah-wah est une onomatopée pour décrire un son dont le timbre oscille dans une sorte de Va-et-Vient. « Wah-wah » imite ainsi des pleurs ou des ricanements.

L’Effet Wah-wah est un effet de filtre musical qui entraîne une modification de la qualité vocalique d’un son.

#Voix #VaV


Wow ! est une interjection exprimant la surprise en anglais, mais qui peut aussi servir à repousser ou ramener à l’ordre.
Le Vav symbolise la connection, et quand nous sommes connectés à quelqu’un ou quelque chose, il en résulte un excitement, un attachement ou au contraire un repoussement.


Le Vav, c’est le Wow !, c’est la Surprise, c’est la Sur Prise, c’est la Connection.

#ConnecSion #Courant #PriseTerre #KaballahELectrique #SurpriseSurPrise #BelieveOh!


« Pawewa » (« Celui qui rêve », « Celui qui connait la magie des rêves ») désigne le Shaman, l’intermédiaire entre l’Homme et les forces de la Nature, en proto-algonquien.

« Pawewa » a donné le mot « Pow-wow » (rassemblement de Nord-Amérindiens).

#PiègeARêves #LaToile #Connections #PowWow #MoiVouloirEtreShaMan #Dreamweaver


Le Pow-wow
הפאו וואו
Guematria = 111
= guematria pleine de la lettre Aleph
אלף

#Connexion #Aleph @ #VavVavVav #WWW


Depuis le 6ème Jour de la Création, l’Homme est pris dans un filet. Il doit quitter la Dimension Six pour passer au Sept, le Shabbat.

L’Homme Rouge

« Adama » (« Terre »), « Adam » (« Homme ») et « Edom » (« Rouge ») partagent la même racine.
אדם

Un Homme accompli est un « Homme Rouge » qui a accompli le tikoun de la Chair (« Bassar »), de la « Vie en deux ».

« Qui est celui-ci qui vient d’Edom, de Bassora, en vêtements rouges ? (Ésaïe 63:1 )

Redskin
רדסקין
Guematria = 424
= guematria de « Machiah ben David »
משיח בן דוד

« Donald Trump » a également 424 pour guematria, mais il ne faut pas confondre « Orange Man » et « Red Man ».

#Bassora #SinBad #GrandOeuvre #PeauxRouges #UnDitUn

Noun et la Cache Apache

La lettre Noun (guematria = 50) représente la descente dans le monde d’en bas depuis les Eaux de l’Océan Primordial. « Nun » veut dire « Loin », « Là-bas » en indonésien.

En chiricahua (langue des Apaches), « Noun » signifie
« Tombeau ».

Noun : Tombe Eau.

L’Oint.

#Nombre #OmbreDuNom #Tombeau #CoNaître #Renaissance


Noun représente aussi 50 portes de la Connaissance (Bina), et c’est la lumière cachée de la Bina qui se dévoilera lors de la Délivrance Finale.
Chez les Apaches, « Noun » signifie également une « Cache ». Une Cache sert à cacher, protéger des choses tout en permettant l’accès rapide à la personne connaissant son emplacement.

La lettre Noun est une « Cache d’âmes ».

#MiseEnCache #HTTP #Apache


Chez les Esquimaux, peuple lié au Monde d’en haut (Artic / Atik), « Terre » se dit « Nuna » (« Luna » en proto-esquimau).

#ExquisMots #LaTerreEtLaLune #Nunavut


En galicien, langue liée à ce qui dévoile, « Nun » signifie « En Un », « Dans le Un » (contraction de « En » et « Un » de même sens en français).

#GalLys


En zazaki, langue parlée par le Peuple Zaza en Turquie, « Nun » signifie « Pain ».


« Nun » veut dire « Sel » en rohingya.


En roumain, « Nun » signifie « Parrain ».

#ParUn #GodFather #Bénédiction


La 50ème porte de la Connaissance se franchit grâce à l’humilité.
« Nun » signifie « Personne » en vieux français (dérivé de « Negun », « Nec ūnus » en latin)
« Nun » signifie aussi « Nom » en anglo-normand.
On acquiert le Nom en étant Pers-One.

#EinAni #NoOne #DuGrandCanyonAuYemen

Les Iroquois et les Punks

Le mot « Iroquois » provient de « Hiro Koue » qui signifie « J’ai dit quoi », expression souvent répétée par les Iroquois en fin de phrase (ben oui quoi).

En iroquois, « Koué » exprime un sentiment de joie lorsqu’il est prononcé rapidement, mais la tristesse quand il est prolongé.

Iroquois
אירוקוי
Guematria = 333

Guematria pleine de Aleph
אלף
= 111

« Iroquois » est la guematria de 3 fois la lettre Aleph.

« Le roi Salomon parlait par 3000 métaphores » (Rois I 5:12)

« Elef » s’écrit comme « Alef » et signifie 1000.
אלף
Elef = Alef = 3000 métaphores
Le mot Iroquois est lié au concept de métaphore, au Quoi.

« Il y a une autre extrémité en bas, appelée « Ma » (= Quoi). Qu’est-ce que tu as appris ? Qu’est-ce que tu as compris ? Qu’est-ce que tu as cherché ? Car tout est aussi mystérieux qu’auparavant. » (Zohar Bereshit 1a)


La crête iroquioise est un style de coiffure emblématique de la culture punk.

« Punk » en hébreu peut se décomposer de cette façon : « Pan » (« Visage ») + lettre Kouf
La lettre Kouf est la seule lettre non finale à descendre sous la ligne d’écriture. Elle éclaire ce qui est tout en bas, même les endroits qui paraissent « punk » (« sale »). Sa guematria pleine est de 186, soit la valeur de « Makom » (« Lieu »), l’un des noms de Dieu.

Le mot Punk vient du latin « Punctum », qui veut dire « Piqûre », à l’image de la lettre Kouf qui effectue une « piqûre » pour éclairer les endroits les plus bas.


Punk
פאנק
Guematria = 231

« Vingt-deux lettres de fondement : Il les établit en roue comme une enceinte avec 231 portes… » (Sefer Yetsirah)

Roue de l’alphabet = 231 combinaisons possibles entre 2 lettres distinctes.

Un punk + une punk = 2 crêtes = Union = Roue Complète = Salut

P.U.N.K. = People Under No King

Vive le Punk Rock

Yo-Semite

Yosemite
יוסמיטי
Guematria ordinale = 73
= guematria de « Khokhmah » (« Sagesse »)
חכמה

#YoSemite #Shem


Sam le Pirate (Yosemite Sam)
יוסמיטי סם
Guematria ordinale = 112
= YHVH (26) + Elohim (86)

#Shem


« Yosemite » veut dire « Tueur » dans la langue des indiens Miwok.

Yosemite Samekh Mem

#QuiLeurre




Ya Ho et les Cherokees

« Wen De Ya Ho » est une chanson traditionnelle des Indiens Cherokees, chantée le matin au réveil.

Wen : « Je suis »
De : « Du »
Ya : « Grand Esprit »
Ho : « C’est ainsi »

« Wen de ya ho, Wen de ya ho, Wen de ya, Wen de ya Ho ho ho ho, He ya ho, He ya ho, Ya ya ya. »

#WenDeYaHo #ModeAni




Vive les SiouxNistes.




https://zionkabbalah.com/2019/12/04/cow-boys-et-veau-dor/

Les Dinosaures et le Far West

On retrouve dans le mot « DiNosaure » la racine Dalet + Noun דן , liée à la Justice, la Rigueur, la Puissance, la Sévérité, le Jugement, etc.

Le « Din » דין , signifie la « Justice ».

La Tribu de Dan, c’est la Tribu du Din.


Dans la culture vaudou, le vodoun (entité) « Dan » (« Serpent » en fongbé) désigne le serpent primordial, maître des airs et de l’espace.

Parmi les 12 Tribus d’Israel, celle de Dan est représentée par le Serpent.



Continuer la lecture de Les Dinosaures et le Far West