Archives de catégorie : Nouvelle Torah

Razisme

Selon le Sefer HaMitsvot (Livre des Commandements) du Rambam, le 207ème commandement positif de la Torah est :

« Vous aimerez l’étranger, vous qui fûtes étrangers dans le pays d’Égypte ! » (Deutéronome 10:19)
וַאֲהַבְתֶּם אֶת הַגֵּר: כִּי גֵרִים הֱיִיתֶם בְּאֶרֶץ מִצְרָיִם

« Zar » qui veut dire « Étranger » en hébreu, s’écrit comme « Raz » (« Secret » en araméen) àl’envers.
רז
זר
Ces deux mots ont 207 pour valeur numérique, soit la guematria du mot « Or » (« Lumière »).
אור

Non, les étrangers ne viennent pas voler votre Or, mais vous en donner !

C’est ce qui paraît obscur, dans l’ombre, dans l’autre, que l’on trouve la Lumière.

Les gens qui ont le plus peur du « satanisme » sont souvent des gens racistes, incapables d’accepter l’autre (ils ont de nombreux démons intérieurs).

Ce qui est obscur chez beaucoup de gens, hommes ou femmes, c’est la dimension féminine qui leur est totalement étrangère. L’obscurité dans l’obscurité, c’est Lilith, la première femme d’Adam que l’on qualifie de princesse des démones. Son nom a la même racine que « Laylah » (« Nuit »).
לילית
לילה

« On la trouvait plutôt jolie, Lilith
Elle arrivait des Somalies, Lilith
Dans un bateau plein d’émigrés
Qui venaient tous de leur plein gré
Vider les poubelles à Paris

Mais, dans ton combat quotidien, Lilith
Tu connaîtras un type bien, Lilith
Et l’enfant qui naîtra, un jour
Aura la couleur de l’amour
Contre laquelle on ne peut rien »

« Laylah » (« Nuit »)
לילה
Guematria ordinale = 39
= guematria de « YHVH E’had » (« Dieu est Un »)
יהוה אחד

Samael + Lilith
סמאל לילית
Guematria = 611
= guematria de « Torah »
תורה

#NouvelleTorah #Other #TheOr


« La Nouvelle Torah » se dit « HaTorah Ha’Hadashah » en hébreu.
התורה החדשה
Guematria ordinale = 101
= guematria de « Mi veMa » (« Qui et Quoi » : l’En Haut et l’En Bas, l’Homme et la Femme, la Lumière et l’Obscurité.
מי ומה

101 est le 26ème nombre premier.
26 est la guematria du Nom de Dieu YHVH.

Unir l’En Haut et l’En Bas par la Nouvelle Torah. Révéler le Nom de Dieu.

« HaTorah Ha’Hadashah » (« La Nouvelle Torah »)
התורה החדשה
Guematria classique = 938

« Bien sûr, le jour de l’Eternel sera ténèbres et non lumière, il sera sombre et sans lueur. » (Amos 5:20)
הֲלֹא חֹשֶׁךְ יוֹם יְהוָה וְלֹא אוֹר וְאָפֵל וְלֹא נֹגַהּ לוֹ
Guematria du verset = 938

« Moi l’Éternel, l’heure venue, j’aurai vite accompli ces promesses. » (Esaïe 60:22)
אֲנִי יְהוָה בְּעִתָּהּ אֲחִישֶׁנָּה
Guematria = 938

Le 938ème mot de la Torah est le Nom de Dieu YHVH, situé dans le verset où le serpent est maudit : « L’Éternel-Dieu dit au serpent : Parce que tu as fait cela, tu es maudit entre tous les animaux et entre toutes les créatures terrestres : tu te traîneras sur le ventre, et tu te nourriras de poussière tous les jours de ta vie. » (Genèse 3:14)
וַיֹּאמֶר יְהוָה אֱלֹהִים אֶל הַנָּחָשׁ כִּי עָשִׂיתָ זֹּאת אָרוּר אַתָּה מִכָּל הַבְּהֵמָה וּמִכֹּל חַיַּת הַשָּׂדֶה עַל גְּחֹנְךָ תֵלֵךְ וְעָפָר תֹּאכַל כָּל יְמֵי חַיֶּיךָ

Le serpent nous ouvre les yeux, offre la connaissance du bien et du mal et permet à l’Homme de devenir un héros à l’image de Dieu.
Il a simplement proposé de manger un fruit. Il n’ordonne pas de meurtres ou de sacrifices.
La véritable Torah, la Nouvelle Torah qui est celle du serpent, est obscure, étrangère, incompréhensible pour ceux qui sont en exil. Elle est une « gnose », une connaissance, « luciférienne » : porteuse de Lumière. Elle Un-filtre les religions monothéistes. Elle sort de la nuit, du noir.
Non au racisme, oui au « razisme » !

#Lily


La Supercherie des « Sept Lois de Noé »

Les Sept Lois de Noé (« Sheva Mitsvot Bnei Noa’h », « Sept Lois des Enfants de Noé »), aussi appelées Lois Noa’hides, sont une liste de 7 commandements supposés donnés par Dieu à Noé et destinés à l’Humanité.

En réalité, c’est une supercherie, une arnaque.

Liste des Sept Lois de Noé : 1) Obligation d’établir des tribunaux ; 2) Interdiction de blasphémer ; 3) Interdiction de l’idolâtrie ; 4) Interdiction des unions interdites ; 5) Interdiction du meurtre ; 6) Interdiction du vol ; 7) Interdiction de manger le membre d’un animal vivant.

Voilà ce qu’écrit Maïmonide, le Rambam, à propos de l’application des Sept Lois de Noé par les Non-juifs :
« Celui qui accepté les Sept Commandements et veille à les pratiquer fait partie des Justes d’entre les nations, et il a part au monde futur. Ceci à condition qu’il les accepte et les pratique parce que Dieu les a ordonnés dans la Loi, et qu’Il nous a fait savoir par la bouche de Moïse notre Maître que les Fils de Noé y étaient astreints de tout temps.
Mais s’il les pratique par choix philosophique, ce n’est pas un ‘étranger résident’, il n’est pas un Juste parmi les nations ni même un de leurs Sages. » (Mishne Torah, Shoftim, Rois 8-11)

C’est du grand n’importe quoi comme c’est souvent le cas dans les écrits du Rambam, qui est pourtant une référence. Notons que des rabbins comme Rabbi Yossef Caro ont ensuite exprimé leur désaccord sur ce point. En ne reconnaissant pas le caractère mythologique des évènements bibliques comme la Révélation du Sinaï, le Déluge, etc. le Rambam reste enfermé dans l’illusion, dans la Matrice.

Baruch Spinoza, que les « anti-c’est mythe » ont excommunié, utilise justement cette citation du Rambam pour dévoiler l’hypocrisie d’une lecture à la lettre des textes de la Torah. Pour cet homme à l’image de Dieu, le Salut de l’Humanité et la Dimension Messianique n’ont absolument rien à voir avec l’acceptation de la véracité du récit biblique :

« Si donc quelqu’un se met à lire l’Écriture et ajoute foi à tous ses récits sans faire attention à la doctrine qui en découle et sans s’appliquer à devenir meilleur, c’est exactement comme s’il lisait l’Alcoran, ou des poèmes dramatiques, ou du moins ces histoires ordinaires que tout le monde lit avec distraction ; tandis qu’au contraire celui qui ne connaît l’Écriture en aucune façon, mais dont l’âme est pleine de croyances salutaires et la conduite réglée par la raison, celui-là, dis-je, est véritablement heureux, et l’esprit du Machia’h est en lui. » (Traité théologico-politique ch.5).

Non, la Délivrance Finale ne dépend pas de l’acceptation par les Nations des 7 Lois de Noé.
Chaque peuple a son particularisme, son histoire, sa mythologie. Et en aucun cas une personne ne devrait être commandée de croire en la véracité de mythes d’un peuple particulier : l’Homme est ses mythes.

Beaucoup parmi les hypocrites qui font la promotion des Lois Noa’hides se cachent derrière un faux paravent universaliste, mais sont proches du Mouvement pour le Troisième Temple et de divers mouvements nationalistes-religieux, suprémacistes (comme Meïr Kahane qui fut l’un des premiers à organiser des rassemblements noa’hides) et souhaitant l’établissement d’une théocratie en Israel. À Dieu ne plaise. Divinité rime avec Liberté. Un jour viendra où la Dimension Messianique se sera dévoilée en chacun d’entre nous. Plus personne ne suivra de commandements. Nous serons le Temple. Nous incarnerons la Torah : nous serons livres, nous serons libres. Nous serons tous ivres du vin de la Nouvelle Torah, de la Présence de Dieu en nous.

« Israel VeHaGoyim » (« Israel et les Nations »)
ישראל והגוים
Guematria = 611
= guematria de « Torah »
תורה

#NouvelleTorah


« Sheva Mitsvot Bnei Noa’h » (« Sept Lois de Noé »)
שבע מצוות בני נח
Guematria = 1034
= guematria du mot « Tirkovot » (« Composants ») : qui entrent dans la composition d’un Tout.
תרכובות

Un seul mot de la Bible a 1034 pour guematria, le mot « OuBeToratekha » (« Et dans ton commandement / dans ta Torah ») :
« Ils y entrèrent (en Terre Promise), ils en prirent possession ; mais ils n’écoutèrent point ta voix, ils ne suivirent point ta Torah, refusant de faire tout ce que tu leur avais prescrit ; alors tu suscitas contre eux toute cette calamité. » (Jérémie 32:23)
ובתורתך

Les Rashei Tevot (initiales) de « Sheva Mitsvot Bnei Noa’h » forment le mot « Shem Ben » : le « Nom du Fils ».
שם בן
« Ben », le « Fils » représente partsouf Zeir Anpin, le « Petit Visage », qui correspond au monde de Yetsira (Formation), au Vav de YHVH, aux 6 sefirot liées aux Midot (traits de caractère).
בן

Les initiales de « Sheva Mitsvot Bnei Noa’h » forment également le mot « Shem Ban » : le « Nom Ban » qui correspond à la guematria pleine de YHVH et à la sefira Malkhout, la Fille.
יוד הה וו הה

Zeir Anpin + Malkhout = 7

« Au nom du Fils. Et de la Paire. Amen. »

Le Sept, comme les 7 jours de la création, représente l’harmonie, la plénitude. Sept, c’est le chiffre du Couple / de la Coupe / de la Malkhout : le Royaume de Dieu sur Terre.

Quand nous sortirons de la Matrice, les 7 Lois de Noé disparaîtront pour laisser la place aux « Sept Lois de Néo ». Néo, c’est le Nouvel Homme / la Nouvelle Femme, insoumis(e) aux commandements.

« Bi » veut dire « En moi » en hébreu.
בי
Bi Un.

Intègre le Un. Fais le Bien. Sors du mythe de Noé. Sors de la matrice, du monde binaire.

Be Un. Sois Un.

L’Homme / la Femme libre n’a pas besoin de recevoir des ordres pour faire le bien car le Divin est en lui/elle.

#ShevaMitsvotBneiNeo #OverTheRainbow


De l’Âme…

« Au commencement Dieu créa le Ciel et la Terre » (Genèse 1:1)
בראשית ברא אלהים את השמים ואת הארץ

Le premier mot de la Bible, « Bereshit » (« Au Commencement »), est composé des mots « Bara » (« Créa ») et « Shit ».
ברא
שית

Au commencement « Dieu a fait de la m… »

#CommenceMentSonge


La Bible commence par la lettre Beit de Bereshit.
Pourquoi ne commence-t-elle pas par le Aleph, la première de l’alphabet ?
Car Dieu a fait de la m… et c’est à l’Homme de réparer le monde, de trouver le Un.

La réparation du monde consiste à transformer « Là t’erres » en engrais pour faire pousser un Jardin d’Eden, transformer la Terre en Paradis.

#LaThérapie


C’est par la Gnose, la connaissance et l’action, et non la foi et la prière, que nous sortirons du Songe. Songez-y.


Lors de la Délivrance Finale, « la lune, alors, brillera du même éclat que le soleil, et la lumière du soleil sera sept fois plus vive, comme la lumière des sept jours. » (Esaïe 30:26). La Lumière qui sortira sera celle d’une Nouvelle Torah qui sortira de l’obscurité et révélera l’unité de la Dimension Féminine du Divin.

La Lumière sort de l’Une.

#Songe #Gnose


Au commencement, nous sommes tous dans la mère. Pour en sortir, on doit combattre la matrice. Tel est le secret de l’Œuvre au noir.

#Matrix #Renaissance


« Écoutez-moi, vous qui êtes mon peuple, prêtez-moi l’oreille, vous qui formez ma nation ! Car la Torah sortira de moi, et j’établirai la justice pour éclairer les nations. » (Esaïe 51:4)
הַקְשִׁיבוּ אֵלַי עַמִּי וּלְאוּמִּי אֵלַי הַאֲזִינוּ: כִּי תוֹרָה מֵאִתִּי תֵצֵא וּמִשְׁפָּטִי לְאוֹר עַמִּים אַרְגִּיעַ

Le Midrash commente ainsi le verset d’Esaïe :
« Dans les Temps futurs, Dieu va s’asseoir …et expliquer la Nouvelle Torah qui sera donnée à travers le Machia’h. » (Yalkout Shimoni – 429)
עתיד הקב »ה להיות יושב… ודורש תורה חדשה שעתיד ליתן על-ידי משיח

Dieu va régner, siéger. Il va s’asseoir. Une Nouvelle Torah sortira et ça va chier !

Pantera

Les récits mythiques qui décrivent la lignée davidique, les ancêtres du Machia’h (Messie), ont en commun de parler d’inceste, de prostitution, etc.
Comme si le Machia’h devait venir de façon cachée, de manière « pas très orthodoxe » diraient certains. « Pas très catholique » diraient d’autres.

#Pantera #ParentalAdvisory #ExplicitContent


Le Machia’h a une ascendance douteuse :

Les deux filles de Loth ont couché avec leur père pour lui donner une descendance.
Tamar a dû se déguiser en prostituée pour s’unir avec Judas et enfanter Peretz.
Le père du Roi David le soupçonnait de ne pas être son fils biologique. Lorsqu’il devint roi, on le soupçonna de ne pas être Juif car descendant de Ruth (elle-même descendante de Loth), une convertie de Moab.

#Parent #Panter


Celsus (IIème siècle) ainsi que le Talmud parlent d’un certain Yeshoua (Jésus), né de l’union entre une juive, Miriam (Marie) avec un soldat romain nommé Pantera / Pandira.

Il est écrit qu’il était aussi appelé comme « fils de Stada », parce que ce nom a été donné à sa mère Miriam, soupçonnée d’être une « Sotah », c’est-à-dire, d’avoir « dévié » et commis un adultère (Talmud, Shabbat 104b).

Les rabbins ont également confondu cette Miriam avec la femme de Pappos ben Yehouda . Son mari l’enfermait car il la soupçonnait d’adultère, mais cette histoire se passe du temps de Rabbi Akiva de Rabbi Akiva, environ 2 siècles après.

#PanthèreNoire


Pandira
פנדירא
Guematria = 345
= guematria de « HaShem » (« Le Nom »)
השם

Pour la protéger des charognards, la Panthère a pour particularité de hisser la carcasse de sa proie sur un arbre.

#BenPandira #FilsDeDieu #PenduÀUnArbre #PanThéra(pie)


Panthera / Pantheros (πάνθηρος) est proche de « Parthenia » Παρθενια (« Virgnité ») / « Parthenos » Παρθένος (Vierge) : au 1er siècle de notre ère, les jeunes Romains apprenaient le grec à l’école, le grec et ses jeux de mots…


Sans la Septante, la traduction de la Bible en grec, il n’y aurait jamais eu de Christianisme. De même, il n’y aurait jamais eu de Protestantisme sans l’invention de l’imprimerie. La Septante a permis de faire connaître les récits bibliques aux personnes de culture gréco-romaine. Le Christianisme prolonge ainsi les cultes à mystères (Mithra, Dionysos, Isis…).

La France est particulièrement liée à Miriam / Marie / Marianne, à la dimension féminine du Divin, et tient une place centrale dans le cul-te marial, culte idolâtre de la « Mère de Dieu » qui se prononce comme « Merde Dieu ».

La France est également le pays de la « Pritsout » : la Débauche.

#Pantera #ExplicitLyrics


« Tsarfat » (« France » en hébreu)
צרפת
Guematria = 770
= guematria de « Beit Machia’h » (« Maison du Messie »)
בית משיח
= guematria (avec finales) de « Ben Zona » (« Fils de Prostituée »)
בן זונה

#Mérovingien #CachezCesSaints


Jésus est une création littéraire / théâtrale, un personnage mythique qui n’a rien d’humain. La preuve : il ne rigole pas une seule fois dans tous les Évangiles.

En yiddish, « Dieu d’Avraham » se dit « Got fun Avrohom ».
גאט פון אברהם

Dans « Fun » il y a « Un » car Dieu est Un.

Dieu est Un mais il est aussi Drôle.
Lu à l’envers, « Drôle » devient « Lord » (« Seigneur »).

#Adonay


Le mot « Roi » est issu de la racine indo-européenne « Reg » (« Rix » en gaulois) qui signifie « Diriger » et que l’on retrouve dans le mot « Rigole » (d’eau) issu du latin « Regula ».
C’est la raison pour laquelle « Machia’h » est l’anagramme de « Ysma’h » (« Il sera heureux »).
משיח
ישמח

#RixGaule


Dans « Zygomatiques » on entend le mot « Atik », le partsouf (« visage » de Dieu) le plus élevé correspondant à la sefira Keter (Couronne) d’où vient le Machia’h.
עתיק

De même, on retrouve dans le mot « Marrant » le son « Mar » (« Maître ») qui correspond à l’un des noms du Machia’h : le Goel est rigolo.
מר

Marrant = « Mar en » = le Messie est en chacun de nous, il suffit de savoir rigoler afin de se détendre l’Esprit et le transformer en Saint Esprit.

#Clown #Crown


La vérité est que pendant 2000 ans, des millions de gens ont adressé leurs prières à un « Fils de P… ».
La vérité est que c’est au nom du mythe d’un « Fils de P… » que l’on a massacré des populations entières, colonisé, détruit des civilisations, brûlé sur le bûcher, etc.
Et ce n’est pas une blague.


Mort à l’acrobate ! Vive Christus le Clown !

#RevolutionIsMyName #CirqueMessianique



Roi de France

France se dit « Tsarfat » en hébreu et a la même racine que le mot « Tserouf », qui signifie « Combinaison », « Liaison », « Purification », « Réunion »…
צרוף

« Beaucoup seront triés, épurés et passés au creuset (Yitsarfou). » (Daniel, 12:10)

#RaffinementFrançais #NouvelleTorah


On retrouve les lettres formant le mot « Tsarfat » dans le mot « Oufaratsta » (« Tu te répandras »).
ופרצת
« Elle sera, ta postérité, comme la poussière de la terre ; et tu te Répandras (« Oufaratsta ») au couchant et au levant, au nord et au midi ; et toutes les familles de la terre seront heureuses par toi et par ta postérité. » (Genèse 28:14)

#Oufaratsta #Tsarfat


« Melekh Tsarfat » (« Roi de France »)
מלך צרפת
Guematria = 860
= guematria de Elohim (86) x 10 (nombre de sefirot)
אלהים

Le Roi de France est celui qui raffine le monde matériel, qui sait « réparer » le nom de Dieu Elohim (le monde d’en bas, la matérialité, l’immanence) à travers les 10 sefirot pour l’intégrer dans le nom YHVH (le monde d’en haut, la spiritualité, la transcendance).

Le Roi de France, c’est le Roi du Tserouf : le Machia’h.

Eucharistie

« Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre.
Or la terre n’était que solitude et chaos ; des ténèbres couvraient la face de l’abîme, et le souffle de Dieu se mouvait à la surface des eaux. » (Genèse 1:1-2)

« Le souffle de Dieu » fait allusion à la Dimension Messianique qui est d’ailleurs également appelée « Shem ‘Hai » : « Le Nom Vit » (anagramme du mot « Machia’h »).
שם חי

#NOM #NouvelOrdreMondial #NouvelleTorah


Dès le début de la Bible, nous apprenons donc que le Messie peut « marcher sur l’eau ».


Mais les Évangiles, ces écrits sataniques, sont le produit d’une conspiration romaine. Jésus est un mythe. Le terme de Machia’h / Messie a été largement galvaudé depuis les débuts du crétinisme il y a 2000 ans. Le Messie n’est personne en particulier, mais le Verbe : une âme universelle.

Non ? Mais si !

#CabaleRomaine


L’Eucharistie est l’un des 7 Sacrés Mensonges de l’Église catholique.

« Eucharistia » (« Eucharistie »)
אוכריסטיה
Guematria = 87
= guematria de « Ani YHVH » (« Je suis Dieu »)
אני יהוה

#SeptSacrements #SeptEstNèr #JeSuis #CommeUnion #ConfirmeÀSion


« Dam » veut dire « Sang » en hébreu ; « Adama » la « Terre », le « Sol » ; « Adam », « L’Homme ».
דם / אדמה / אדם

Le Sang du Messie (qui est « Je suis »), c’est le vin :

« Vin » se dit « Yayin » en hébreu
יין
Guematria = 70
= guematria de « Sod » (« Secret »)
סוד

#Saigneur #Adonai #ADN


« Lorsque le vin rentre le secret sort. » (Talmud)

Le vin représente la spiritualité cachée qui doit être révélée. La grappe est à l’image de l’Enchaînement des mondes, des sefirot qui transmettent le Sang Divin, le flux de Lumière Divine. Il faut transformer le Haut en Vin. Verser le Vin. Tout Un verser.

10×10 sefirot = Sang = Kouf/Coupe = « Ceci est mon Cent »


Le Messie vient de « Beit Le’hem », soit la « Maison du Pain ».
בית לחם

Le corps du Je Suis, c’est le pain.

#Man #Manne


Nom de Dieu YHVH
יהוה
Guematria = 26

« Le’hem » (« Pain »)
לחם
Guematria = 78

Pain = YHVH X 3

Selon la tradition juive, une chose répétée trois fois devient une ‘Hazaka, un État de fait.

#LeCielEtLaTerre


Le pain, c’est aussi l’alliance des 4 éléments fondamentaux (terre, eau, air, feu), comme les 4 lettres du nom de Dieu YHVH.
יהוה

#Pain #Complet #YHVH #Host-i


Quelle est la Maison du Pain …et du Vin ?

« Tsarfat » (« France »)
צרפת
Guematria = 770
= guematria de « Beit Machia’h » (« Maison du Messie »)
בית משיח

On retrouve les lettres formant le mot « Tsarfat » dans le mot « Oufaratsta » (« Tu te répandras »).
ופרצת
« Elle sera, ta postérité, comme la poussière de la terre ; et tu te Répandras (« Oufaratsta ») au couchant et au levant, au nord et au midi ; et toutes les familles de la terre seront heureuses par toi et par ta postérité. » (Genèse 28:14)

#Nord #Sud #Est #Ouest #Croît


Croîs ! Crois ! Croa ! Mais pas la Croix !

#Tsarfat


La Gastronomie, dont la France est la « capitale mondiale » consiste à affiner, combiner, dans le but d’ingérer, d’intégrer en soi. Nous devons transcender le monde matériel, la gastronomie et ainsi vivre la présence réelle et effective du Machia’h en nous.

Mi.I.Am

#JeSuis #YHVH #P1 #V1


Intègre ses enseignements de la Nouvelle Torah et le Je Suis en toi, qui est la Lumière du Monde, resplendira et se répandra aux quatre coins de l’Uni-vers.

La morsure l’accroît.

#Pharisatha #Oufaratsta #MAnge #MonFils #GastronomieFrançaise


Câlisse de Criss ! Ostie de Tabarnak !

#NouvelleFrance #NouvelleTorah #Lys


« Or » veut dire « Lumière » en hébreu.
אור

Dieu aime Or. Lorsque nous nous connectons à l’intériorité des choses pour acquérir la véritable Connaissance (Bina), alors nous comprenons que Dieu aime Or.
L’absence de Divin n’est qu’illusion.
On sort de l’illusion, de la matrice, lorsque l’on conjugue / connecte les choses entre elles, lorsque l’on se lie au Verbe, à l’Être Universel.
Ainsi, le Verbe prend vie. Je Suis est de nouveau vivant parmi nous.

#IlEstRessuscité


« Même si tu crois t’être tellement éloigné de Dieu qu’il t’est impossible de te rapprocher de Lui, tu peux encore trouver la Divinité même là où tu as sombré. » (Rabbi Na’hman de Breslev)

La Lumière sort de ce qui n’est pas clair, elle sort de l’obscurité, du noir. On peut même trouver Dieu la où l’on sombré, même là où plane les forces des ténèbres représentées en premier lieu par la mafia romaine : l’Église catholique.

On peut trouver la Lumière, même dans l’hérésie, même dans le crétinisme.

#GoGaulePremier


Le vrai Chrétien rejette le mythe de Jésus. C’est un véritable Messianiste car il fait resplendir la Lumière Divine intérieure.

#CommeUne #Révolution

Rho Khi

Le symbole démoniaque du Chrisme est formé des lettres grecques Χ (Khi) et Ρ (Rho).

Il faut combattre cette organisation mafieuse qu’est l’Église catholique. Mettre fin au trafic de l’opium du peuple. Mettre fin au trafic d’âmes. Renverser Rome. Tout inverser. Transformer le Khi Rho en Rho Khi.

Rocky
רוקי
Guematria = 316
= guematria de « HaIsh » (« L’Homme »)
האיש

Rho Khi. C’est par ce signe que la Lumière vaincra sur les ténèbres.

#AntiMessianisme #StOne #StAllOne


Dieu est Un. C’est une constante chez Lui.

#Cherokee #UnDitUn #RhoKhi #Greek #Creek #ConstanteUn


Un Homme véritable est un « boxeur ». Un Homme véritable combat les forces des ténèbres, les grandes religions monothéistes et en premier lieu le Christianisme qui, en 2000 ans, a incarné le mal absolu.

Le véritable Chrétien, le véritable Messianiste, est celui qui rejette les fables des Évangiles. Le véritable Chrétien est celui qui tue « Jésus », qui n’est qu’un mythe, pour le transformer en quelque chose de bien réel, en « Je suis ».

Le véritable Messie n’est personne en particulier. Le véritable Messie est une Âme universelle. C’est l’Être, le Verbe qui a été, est et sera toujours parmi nous. Lors de la Délivrance Finale, nous serons tous de vrais bons « Catholiques », c’est à dire « Universels ».

« HaKnessiah HaKatolit » (« L’Église Catholique »)
הכנסייה הקתולית
Guematria = 1111

Le Par-Un est Catholique. Capiche ?

#AlphaEtOmerta


Encyclopédie

« Kyklos » (κύκλος), qui signifie « Cercle » en grec ancien, est à l’origine du mot « Encyclopédie ». Une encyclopédie est un ouvrage qui fait le tour des connaissances.

Le cercle représente la dimension féminine. À nous de dévoiler la Présence Divine dans ce monde en rassemblant ce qui est épars, en les combinant.

#Tsarfat #Tserouf #UniVers



« HaEncyclopedia » (« L’Encyclopédie »)
האנציקלופדיה
Guematria = 391
= guematria de « Yehoshoua » (« Dieu sauve »)
יהושע

Le véritable Esprit des Lumières est celui qui place à la fois l’Homme et Dieu au centre du monde : 50% Homme, 50% Dieu.

Je suis deux. L’heureux tour.

#JeSuisDieu #UnConnu


Nous ne sommes pas seuls dans l’Uni-vers. Dieu sauve lorsque l’on expose la Connaissance Universelle : le matériel n’est que du spirituel caché. Les plus grandes lumières sont enfouies dans le monde matériel, et non dans ce que nous nommons spirituel. Il faut seulement retrouver les messages codés, les « poèmes disparus ». Tout ne sert que le Divin.

#CercleDivin #PoèmesDisparus #Un #Versets


On doit inverser le « mâle ». Inverser l’extériorité pour retrouver l’intériorité. Inverser le mal pour dévoiler l’âme. Inverser les valeurs inversées. Ainsi, les eaux d’en bas, qui symbolisent la dimension féminine du Divin, se joindront aux eaux d’en haut, la dimension masculine.

#UnVerser #VerseEaux #UniVersCelle


En se cultivant dans le but de trouver le Divin dans le monde matériel, on cultive un Jardin d Eden, la Terre se transforme en Paradis.

Repousser les ténèbres et combattre les forces d’oppression politiques et religieuses se fait par la diffusion de la connaissance de l’intériorité des choses. Tel est le message de l’Encyclopédie Kabbalistique des Lumières qui prépare à la prochaine Révolution qui mènera à la Délivrance Finale.

#NouveauCycle #NouvelÂge #NouvelleTorah #CycleDesLumières

Un-Fidèle

Pour être un véritable Un-fidèle, il faut reconnaître que la plupart des personnages de la Torah n’ont jamais existé : ce sont des archétypes représentant des forces spirituelles. La Torah est une création littéraire façonnée par l’homme pour tenter de répondre aux grandes questions qu’il se pose. Ce n’est pas un livre historique.

Par exemple, il n’existe aucune preuve historique ou archéologique concernant le Roi Salomon ou son soit-disant royaume. Il en est de même pour la traversée de la Mer Rouge, le Roi David, etc. Il faut donc arrêter de se voiler la face afin d’accéder à des niveaux supérieurs de compréhension, même si aller à l’encontre de nos préjugés demande beaucoup d’humilité.

La vérité est encore plus belle que la fiction. Basée sur la coopération et non la confrontation, la véritable Torah met en valeur chaque peuple, chaque individu, chaque créature, chaque création de l Uni-vers.

La Torah est un long message codé qui a malheureusement été pris à la lettre par certains.
Le Christianisme et l’Islam, qui sont des branches du Judaïsme, n’ont fait qu’appliquer à la lettre les récits sanguinaires de la Bible comme celui de la conquête du Pays de Canaan par le Peuple Hébreu mené par Yehoshoua.


Pour être un véritable Un-fidèle, il faut aussi rejeter les Évangiles. Les Évangiles sont des récits midrashiques, allégoriques, mettant en scène un personnage fictif, Yehoshoua. Ces récits ont été écrits par des Juifs au service d’une opération psychologique militaire menée par l’Empire Romain.

Il existe aussi de nombreux Évangiles gnostiques, mais rédigés après et dont la rédaction n’a pas été supervisée par Rome.

Derrière le personnage mythique de Jésus se cache un autre personnage, historique celui-là, et dont le souvenir fut mêlé à ceux du Jésus mythique : le fils de Judas le Galiléen, qui se prenait pour le roi des Juifs, l’élu parmi les élus, et qui fut crucifié comme son père par les Romains. Il était le leader de la Quatrième Voie dont parle Flavius Josèphe, mais l’Église a tout fait pour censurer la véritable histoire au fil des siècles. Quand il est par exemple dit que Néron a accusé les Chrétiens du grand incendie de Rome, il ne faut en fait pas lire « Chrétiens » mais « Messianistes » pour comprendre la vérité historique. Les Messianistes ont en effet farouchement combattu l’Empire Romain, qu’ils voyaient comme la Bête du livre de Daniel.


Il y a 2000 ans, entre 10 et 20 pour cent de la population de l’Empire Romain était d’origine juive. Selon la Loi Juive, il suffit d’avoir une ancêtre juive dans sa lignée matrilinéaire pour être considéré comme Juif. Statistiquement, les gens originaires du bassin méditérranéen ont forcément une ancêtre juive dans cette lignée, qu’ils viennent d’un pays chrétien ou musulman, et sont donc Juifs selon la Halakha, la loi juive.

La révolte des Juifs et leur attente d’un Roi-Messie qui ferait chuter Rome était une menace pour l’Empire. Les Juifs sont ceux qui ont le plus farouchement combattu les Romains. Les Romains n’avaient pas l’habitude de détruire les temples des peuples conquis, mais ils durent en aller jusqu’à là avec les Juifs. La Première Guerre Judéo-Romaine fut une guerre mondiale pour l’époque et fit un très grand nombre de morts.

Il fallait absolument faire un contre-feu afin de canaliser cette force pour la mettre au profit de Rome. La guerre coûtait cher et il fallait que l’Empire Romain retrouve la paix.

Le Talmud nous enseigne que l’Ère Messianique a commencé il y a 2000 ans.
Le mouvement messianique juif a effectivement commencé il y a 2000 ans lors de la révolte contre les envahisseurs romains, avec Judas le Galiléen (aussi appelé Judas de Gamla). Cette ferveur messianique empêcha l’Empire Romain de soumettre complètement les Juifs. Les révoltes ne finissaient jamais.

Les Empereurs Flaviens, aidés de Juifs comme le célèbre Flavius Josèphe, ont alors décidé de créer une nouvelle religion, qui accepte le pouvoir de Rome : le Christianisme.

Le Christianisme est une religion romaine, un Judaïsme romain : les Romains n’ont jamais interdit les cultes des peuples qu’ils avaient conquis. Au contraire, ils incorporaient les dieux étrangers dans leur panthéon.

La fusion entre le Judaïsme et le Néoplatonisme, que l’on retrouve par exemple dans les écrits de Philon d’Alexandrie, devait forcément donner naissance un jour à une nouvelle religion. Les Romains en avaient conscience.

Après la conquête romaine, les Juifs avaient été dépossédés de leurs biens, étaient devenus esclaves. Il fallait créer une nouvelle religion qui les ferait accepter leur sort, les rendrait dociles. Il fallait créer une religion de faibles, de moutons qui paient leurs taxes et se couchent face aux puissants. « Tourne l’autre joue ! ». « Rends à César ce qui est à César ! ».

Depuis 2000 ans, le monde est plongé dans l’Exil de Rome, aussi bien les laïcs que les religieux. La majorité des gens sont soumis. Il n’y a presque plus de guerriers.


Les Écrits de Paul sont eux aussi des créations romaines, sûrement plus récentes que les Évangiles.

« Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus Christ.
A notre Dieu et Père soit la gloire aux siècles des siècles! Amen !
Saluez tous les saints en Jésus Christ. Les frères qui sont avec moi vous saluent.
Tous les saints vous saluent, et principalement ceux de la maison de César. » (Épître aux Philippiens 4:18-22)

Il est question dans l’Épître de Paul aux Philippiens d’un certain Épaphrodite, qui est en fait le secrétaire de Néron. C’est lui qui lui enfonça le couteau dans la gorge lors de son « suicide ». Il continuera à rester secretaire impérial, cette fois-ci pour les Empereurs Flaviens.

On retrouve le même Épaphrodite dans les écrits de Flavius Josèphe qui écrit qu’il l’a particulièrement pressé d’écrire les Antiquités Judaïques et dit de lui qu’il a été mêlé à de grands événements. On ne peut en effet chercher à comprendre les origines du Nouveau Testament sans étudier les écrits de Flavius Josèphe. Les mêmes commanditaires se trouvent derrière ces écrits.

Les premiers Évangiles ont été rédigés après la Destruction du Temple.

Ils ont été écrits afin de faire croire que Jésus avait prophétisé sa destruction ainsi que la venue du Fils de l’Homme.

Fils de l’Homme = Ben Adam = Ben Edom = Titus

N’attendez ni le Fils de l’Homme, ni l’Apocalypse. Ce livre décrit des événements passés. Les Flaviens ont vaincu la « Bête », Néron. Le Fils de l’Homme est venu et le Temple détruit !

Après sa victoire, Vespasien passe par Alexandrie durant l’hiver 70 avant de rentrer à Rome. Tacite, dans ses Histoires, rapporte qu’en sortant du Temple de Sérapis, le futur Empereur guérit un boiteux et un aveugle avec sa salive.

Voici ton dieu, esclave !


Les Évangiles ont aussi pour fonction d’accuser les Juifs, à travers notamment l’histoire du jugement de Ponce Pilate. Ces histoires ont été écrites afin de faire croire que les Juifs méritent leur sort.
Les Romains ont gagné la guerre psychologique en créant le Christianisme.
Malheureusement, cela a eu des répercussions horribles : sans les Évangiles, il n’y aurait jamais eu de pogroms, de Shoah…

Deux mille ans de lavage de cerveaux opéré par le Christianisme ont eu des effets terribles pour l’Humanité.

#AuNomDuPèreEtDuFils


Après sa victoire, Vespasien passe par Alexandrie durant l’hiver 70 avant de rentrer à Rome. Tacite, dans ses Histoires, rapporte qu’en sortant du Temple de Sérapis, le futur Empereur guérit un boiteux et un aveugle avec sa salive.


Mais le judaïsme rabbinique lui-même est aussi une « religion romaine » à la base. Yohanan ben Zakkaï a reçu la permission de l’empereur Vespasien d’établir une académie dans la ville de Yavné, où siègeaient les Juifs fidèles à Rome qui composèrent la Mishna, à l’origine du Talmud. Ces Juifs-là, préférant étudier à Yavné plutôt que se battre pour Jerusalem, étaient inoffensifs.

Onkelos, l’auteur du Targoum, la traduction du Pentateuque en araméen, serait le neveu de Titus selon le Talmud (Guittin 56b).

On retrouve également de nombreux Flaviens parmi les premiers Chrétiens, comme par exemple Titus Flavius Clemens, petit cousin de Titus.

Qui est le véritable Maître du Monde ? Qui ?


Le Christianisme puis l’Islam ont conquis des territoires et soumis des peuples et ce aux quatres coins du monde, exactement comme le faisait l’Empire Romain.
Des centaines de millions de gens ont un nom qui est directement ou indirectement d’origine hébraïque. Les principales histoires de la Torah sont connues dans le monde entier. Les paroles des prophètes du Peuple Hébreu se sont ainsi accomplies : le monde entier est devenu « Juif ». L’Église Catholique, qui s’auto-proclame « Verus Israel » (« Véritable Israel) fut le principal agent de cette immense arnaque spirituelle qui dure jusqu’à nos jours.

Le Christianisme et l’Islam sont les idéologies à l’origine des plus grands bains de sang de ces derniers millénaires. Ce sont des instruments de contrôle des masses basées sur la culpabilité et la confrontation. Elles ont imprégné de leur venin les peuples du monde, créant une fracture entre le matériel et le spirituel, et l’Islam constitue en quelque sorte une ultime hérésie.

Cependant, comme nous l’enseigne Rabbi Na’hman de Breslev, « même si tu crois t’être tellement éloigné de Dieu qu’il t’est impossible de te rapprocher de Lui, tu peux encore trouver la Divinité même là où tu as sombré ».

Le mal est fait. Mais, là-même où nous avons sombré, nous pouvons trouver le Divin. Une petite dose du venin devient le remède. Et c’est avec une lecture “intérieure”, faisant place au symbolisme, que nous sublimerons la Torah pour qu’elle prenne une dimension messianique : une Nouvelle Torah.

#VeNOM


Lors de la Délivrance Finale, le Nom de Dieu sera Un. Une Nouvelle Torah sera dévoilée et le N.O.M. de Dieu sera établi grâce à une meilleure compréhension des profondeurs de la Torah. L’Humanité vivra un Nouvel Ordre Mondial d’amour et de paix.

Toutes les nations sont en nous. Il faut trouver la paix intérieur et ainsi mettre en place le NOM : HaShem.


Imaginez un monde sans les grandes religions monothéistes.
Imaginez un monde sans églises, sans mosquées, sans synagogues.
Imaginez un monde où règnent la Paix et l’Amour Universels.


Ce Nouvel Ordre Mondial, nous pouvons le concrétiser afin de vivre la Délivrance Finale de manière effective, et ce dès aujourd’hui.

Comment le concrétiser ? En participant à la destruction des civilisations judéo-chrétiennes et judéo-islamiques. En s’alliant avec ce qui représente les forces contraires des deux principales idéologies ennemies, à savoir l’Antéchrist pour les Chrétiens, et le Dajjal pour les Musulmans.


La Délivrance Finale viendra par les Hérétiques, les Juifs, les Femmes, les peuples exploités par l’Occident, les Kabbalistes, les Francs-maçons, les Gnostiques, les Hard-rockeurs, les Rôlistes…
Tous ceux qui ont été faussement accusés de « Satanisme » seront ceux qui apporteront la Lumière.
Tout va s’inverser.


Pour être un véritable Un-fidèle, il faut rejeter le Coran.

Dans la tradition islamique, le Dajjal est décrit comme ayant la racine sémitique KPR écrite sur le front.
ك-ف-ر
כ-פ-ר

Le sens de la racine Kaf-Peh-Resh signifie « Recouvrir ».
כפר
Elle est par exemple à l’origine du mot « Kipour », le jour où les fautes sont « recouvertes ».

Cette racine KPR se retrouve aussi dans le mot hébreu « Kofèr » (« Koufar » en arabe) : le Mécréant, l’Hérétique qui cache, qui recouvre la vérité religieuse.
כופר

KPR
כפר
Guematria = 300
= guematria de « Roua’h Elohim » (« Le Souffle de Dieu », qui fait allusion à la dimension messianique)
רוח אלהים

« Le Souffle de Dieu planait au-dessus de la surface des eaux » (Genèse 1:2)

Tout va s’inverser. La dimension messianique se trouve dans l’insoumission, la rébellion face aux forces de destruction. Le Machi’ah, c’est le Koufar : l’Un-Fidèle.


Le Machia’h c’est celui qui tue Jésus lors du grand combat final.

Le Machiah, c’est celui qui tue Jésus pour trouver le « Je suis » car il ne dédaigne pas le Youd (le i).

#YHVH


Va vers toi-même.

Ne cherche pas un sauveur extérieur.

Le Dajjal est déjà là. Il est en toi : il faut se tourner vers l’âme, mec !

#Dajjal #DéjàLà #MoiMAide #EnCorps #NouveauCoran


Le Musulman au coeur vaillant, celui qui suivra le Dajjal lors de la Délivrance Finale, c’est le Musulman qui arrête d’être passif face aux oppresseurs politiques et religieux. Le vrai Musulman, c’est celui qui sort du néant pour (se) réaliser, donner l’Existence. Le vrai Musulman, c’est le mec-créant !

#IsLÂme #CréaSion #NouveauCoran


Tout va s’inverser.
« Encore ! » : le vrai Musulman, c’est celui qui persiste dans l’Action pour trouver la Lumière.

#MecCréant #Lumière #EnCorps #NouveauCoran


Ishmael, dans la tradition juive, est comparé à un adolescent. L’Islam est en effet lié à la croissance, à la lune.
Lors de la Délivrance Finale, Ishmael, qui représente le Peuple Musulman, sera devenu adulte.

#A #Gain


Allah deviendra cool. Devenu adulte, celui qui vivait auparavant dans l’hérésie de l’Islam trinquera avec les Juifs et les Chrétiens qui auront eux aussi abandonné leurs pratiques idolâtres.

#UnVerse #EnCorps #Encore #AllahWakBar


Jerusalem deviendra la capitale du N.O.M. et on installera des chapiteaux de cirque sur l’Esplanade du Mont du Temple : des clowns venus du monde entier s’y produiront, en souvenir des religions monothéistes.


Dans Kabbalah il y a « Allah ». Le Divin se dévoile lorsque l’on va vers son contraire, vers son opposé.


Lis ! Lie ! Lys ! Et tu deviendras Mec-créant, Un-pur, Un-fidèle.

#NouveauCoran #666 #IsLÂme

Mont Meru

On retrouve dans le récit de la Genèse les traces d’un mythe universel aux origines préhistoriques, mettant en scène une terre s’élevant des eaux primordiales. Cette terre devient une montagne, un paradis d’où s’écoulent quatre fleuves. Il est aussi question d’un arbre, d’un serpent, et bien plus encore…


« L’Éternel-Dieu planta un jardin en Éden, vers l’orient, et y plaça l’homme qu’il avait façonné.
L’Éternel-Dieu fit surgir du sol toute espèce d’arbres, beaux à voir et propres à la nourriture ; et l’arbre de vie au milieu du jardin, avec l’arbre de la science du bien et du mal.
Un fleuve sortait d’Éden pour arroser le jardin ; de là il se divisait et formait quatre bras
Le nom du premier : Pichon ; c’est celui qui coule tout autour du pays de Havila, où se trouve l’or. » (Genèse 2:8-11)


Selon des propos d’Aristote rapportés par Flavius Joseph, « les Juifs descendent des philosophes indiens. On appelle, dit-on, les philosophes, Kalano dans l’Inde, et Juifs en Syrie, du nom de leur résidence ; car le lieu qu’ils habitent se nomme la Judée. »
Il conviendrait plutôt de dire que l’on trouve dans le judaïsme des éléments empruntés aux traditions antiques du sous-continent indien.


Les livres d’Histoire abordent très peu la civilisation de la Vallée de l’Indus contrairement, par exemple, à celles de Mésopotamie ou d’Égypte.
Elle a pourtant dominé sur un territoire d’environ un million de km2 pendant 700 ans. Elle avait son propre système d’écriture et connaissait l’irrigation à grande échelle.

Ses habitants commerçaient avec la Mésopotamie (notamment le sud) et le Moyen-Orient, où les fouilles ont permis de retrouver de nombreuses pierres précieuses originaires de la vallée de l’Indus.

La particularité de la civilisation de la vallée de l’Indus est que bien qu’ayant toutes les caractéristiques d’un état unifié, elle semble n’avoir eu aucune organisation politico-religieuse centrale. Les fouilles n’ont permis de trouver aucune arme forgée. Il n’y a pas de traces de guerres.
Tout était basé sur la coopération, et non la confrontation.


« Jardin d’Eden » se dit « Gan Eden » en hébreu.
גן עדן
En sanskrit, « Edhini » (एधिनि) veut dire « Terre ».


Au commencement, selon les hymnes védiques, il n’y avait ni Ciel ni Terre. Tout était en état d’Asat, de Non-Être. De l’Océan Primordial (« Apas ») émergea un morceau de terre qui finit par devenir une montagne.


En Asie, cette montagne mythique est appelée Mont Meru (en sanskrit : मेरु, aussi appelée Sumeru avec le préfixe honorifique « Su »).


Dans la cosmologie hindoue, jaïne et bouddhiste, le Mont Meru est considéré comme le point le plus haut du monde, là où convergent le Ciel et Terre. Il est l’axe de l’univers physique et spirituel au-dessus duquel brille l’étoile polaire. Selon le Vishnu Purana, il a 7 niveaux et est le lieu de séjour des âmes des morts. Son sommet est la demeure de Brahma, des 33 dévas ainsi que des 4 préposés aux points cardinaux.


On retrouve dans le nom du Mont Meru la racine indo-européenne « Mer » qui a pour sens « Briller », « Scintiller », comme dans le le sanskrit « Marici » मरीचि (« Rayon de lumière », « Scintillement ») ou « Murmura » मुर्मुर (« Braise mourante »).
La racine « Mer » a donné le dérivé « Mori » qui signifie « Mourir », « Disparaître », et qui est par exemple à l’origine du latin « Mors » / « Mortem » qui a donné le français « Mort ». « Mer » a aussi donné « Mare » en latin puis « Mer » en français.

En hébreu, « Meïr » signifie « Éclairant », « Lumineux ».
מאיר


Meru
מרו
Guematria classique = 246

Le 1er mot de la Bible ayant 246 pour guematria est « Lehaïr » (« Éclairer », « Illuminer »)
להאיר

« Et ils serviront de luminaires, dans l’espace céleste, pour éclairer la terre. Et cela s’accomplit. » (Genèse 1:15)

#Meru #IllumineÀSion


De nombreux temples bouddhistes, jaïns et hindous ont été construits comme représentations symboliques de cette montagne.

La tour centrale du Temple d’Angkor symbolise le Mont Meru.

Le « Trône de Sumeru », « Xū Mí Zuò » ( 須彌座 ) est une caractéristique commune des pagodes chinoises.

Le point culminant du pyatthat, toiture à multiples degrés typique de l’architecture religieuse et royale birmane, représente lui aussi le mont Meru.


Les livres sacrés de l‘Inde dont le Mahabharata célèbrent l’or du Mont Meru, d’où jaillissent quatre rivières, comme dans la description du Jardin d’Eden. Les pentes du Mont Meru sont décrites comme d’or à l’Est, d’argent à l’Ouest, de cristal au Sud-Est et d’agate au Nord-Ouest.

#DirectSion


La Chaîne de l’Himalaya est le centre qui se situe au nord, le « Pôle Nord » du sous-continent indien.


Des fleuves coulent du Jardin d’Eden. Nous pouvons donc supposer qu’il s’agit d’un endroit en hauteur, d’une montagne comme en parle le prophète Ésaïe :
« la montagne du rendez-vous (des dieux), dans les profondeurs du Nord. » (Ésaïe 14:13)


Idem pour Sion, la Jerusalem Céleste :
« Grand est l’Eternel et justement glorifié, dans la ville de notre Dieu, sa sainte montagne.
Comme elle se dresse magnifique, joie de toute la terre, la montagne de Sion, aux flancs dirigés vers le Nord, la cité d’un roi puissant ! (Psaumes 48:2-3)


« Tu étais dans l’Eden, le jardin de Dieu; toutes les pierres précieuses te couvraient: rubis, topaze et émeraude, tartessienne, onyx et jaspe, saphir, escarboucle et diamant, de l’or également; tu possédais des tambourins et des flûtes bien travaillés ; pour toi, ils étaient prêts dès le jour de ta naissance.
Tu étais le Keroub d’élection qui protège [de ses ailes]; je t’avais posté et tu étais sur la montagne sainte de Dieu; au milieu des pierres de feu, tu circulais.
Tu fus irréprochable dans ta conduite depuis le jour où tu fus créé jusqu’à ce que la perversité se rencontrât en toi.
Par l’activité de ton trafic, ton enceinte s’est remplie de violence, et tu es devenu coupable; je t’ai donc rejeté de la montagne de Dieu et je t’ai fait disparaître, Keroub protecteur, d’entre les pierres de feu. » (Ezekiel 28:13-16)


Le pays de Havila (Genèse 2:11) et le nord de l’Inde étaient associés au Paradis selon, entre autres, James Atkinson qui a parcouru la région au 19e siècle. Il rapporte même une légende locale selon laquelle le Satan se serait installé à Kaboul, dans l’Aghanistan actuel, après avoir été chassé du Jardin d’Eden.

#Havila #Himalaya


L’Himalaya, le Toit du Monde, est un immense château d’eau. Quatorze des plus grands fleuves du monde y prennent naissance, dont le Brahmapoutre, l’Indus et le Gange.

#GangeEden #GanEden


Le mot sanskrit « Paradesha », composé de « Para » पर (« Au-delà ») et de « Desha » देश (« Endroit », « Région ») désigne ce qui est « Au-delà ».
« Paridhi » परिधि (« Barrière », « Mur », « Halo », « Piquet ») désigne quelque chose qui entoure, qui délimite.
On retrouve cette racine aujourd’hui en hindi, comme dans « Pardès » परदेश (« Terre étrangère ») ou « Pradesh » प्रदेश (« Province »).
En avestique (langue parente du vieux perse) « Paridaeza » signifie une « Enceinte royale », un « Verger entouré de murs ».
Il fut repris en hébreu (« Pardès ») et en grec (« Paradeisos ») pour désigner le paradis.

Le Mont Meru est lui aussi clôturé : il est représenté entouré de cercles de montagnes, appelées Lokalokas (Cakravala dans le bouddhisme).

« C’est un jardin clos que ma sœur, ma fiancée, une source fermée, une fontaine scellée. » (Cantique des Cantiques, 4:12)
גַּן נָעוּל אֲחֹתִי כַלָּה גַּל נָעוּל מַעְיָן חָתוּם


Meru évoque aussi le paradis perdu de l’Atlantide, cette île mythique évoquée par Platon dont la ville principale est décrite comme entourée de plusieurs rangées de remparts et de canaux.


Au sommet du Mont Meru se trouve l’Arbre de Vie, appelé Jambu ou Kalpavriksha.
On y reconnaît par exemple Yggdrasil, l’Arbre Monde de la mythologie nordique, ou encore le pommier d’or du jardin des Hespérides.

#Pardes #Hespérides


Le Kalpavriksha (« Arbre à souhaits » en sanskrit) est un arbre qui a émergé des eaux primaires pendant le processus de « barratage de l’océan » et qui a le pouvoir de réaliser n’importe quel vœu. S’inscrivant dans une longue tradition originaire d’Asie, il est associé aux commencements : aux naissances, à la nouvelle année…

#Bereshit #Genèse


Le Mont Meru repose sur un grand serpent, Sécha.

Autre serpent lié au paradis : le Naga (नाग), serpent qui, dans les mythes asiatiques, garde les trésors cachés sous la terre.

#Naga-m’a-dit


« Naga » en hébreu est l’anagramme de « HaGan » (« Le Jardin »).
נגה
הגן


Dans un mandala, les nagas sont représentés à la base du mont Meru. Leur influence sur les êtres humains peut être bénéfique aussi bien que maléfique.


« Naga » s’écrit comme « Noga » qui signifie « Lumière », « Splendeur », « Etoile du matin ».
נגה

En Kabbalah, la Klipa désigne une « écorce spirituelle » attachée à la Lumière Divine, et la « Klipat Noga », liée à l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, désigne une Klipa entremêlée à cette Lumière.


Plusieurs montagnes ont ete associées au mont Meru, le plus célèbre étant le Mont Kailash.
Situé dans la chaîne de l’Himalaya au Tibet, c’est un sanctuaire religieux depuis des temps immémoraux.


« Kailash » signifie « Cristallin » (de « Kelasa », cristal).
Son sommet de forme pyramidale culmine à 6 638 mètres d’altitude.
Quatre des plus grands fleuves d’Asie, l’Indus, le Sutlej, le Brahmapoutre et la Karnali prennent leur source à proximité.


Le Mont Kailash est une représentation terrestre du Mont Meru pour les Hindous, les Bouddhistes, les Jaïnistes, ainsi que pour les adeptes du culte bön (pré-bouddhisme chamanique) qui la considèrent comme le symbole de l’âme. La circumambulation autour du mont est l’un des pèlerinages les plus importants d’Asie.


Le Pic Meru, lui, est situé dans le Nord de l’Inde et culmine à 6 660 mètres d’altitude.

#666 #Lumière


Le Massif du Pamir est également lié étymologiquement à Meru.


En Indonésie, le Semeru est un volcan situé dans la province de Java dont il est le point culminant avec 3 676 mètres.


Sumer est une région correspondant au sud de l’antique Mésopotamie.
Dans la Bible, elle est appelée « Shinar ». C’est là où Nimrod commença sa domination (Genèse 10:10).
שנער
En akkadien, « Šumeru » peut se traduire par « Pays des Seigneurs de la Luminosité ».


Le Mont Meru est aussi le nom du deuxième plus haut sommet de Tanzanie. Son nom, « Meru » signifie « Éclat éblouissant » en kiswahili.


Meru est une terre émergée des eaux, elle fut île avant de devenir montagne.


L’île de Méroé est, elle, le cœur du royaume de Koush, grande puissance du monde antique.
La zone du Nil que l’on appelle la Nubie et qui appartient aujourd’hui en partie au Soudan, était durant l’Antiquité le siège de trois royaumes koushites.

Les pyramides nubiennes sont un ensemble de 220 pyramides au total qui ont été construites en Nubie, servant de tombeaux aux rois et reines de Napata et de Méroé.


Meroe est également le nom d’une île indienne, au sud des Îles Nicobar.


La pyramide est à l’image du Mont Meru, et les égyptiens gravaient le nom du pharaon défunt et des prières sur son sommet, le pyramidion, pour préparer le passage dans l’au-delà.


On dit de Dionysos qu’il est né sur le Mont Méros, que l’on situe dans l’Himalaya.
On dit aussi qu’il est né de la cuisse de Jupiter.

« Cuisse » se dit « Meros » (μηρóς) en grec ancien et les Grecs connaissaient le Mont Meru.
On peut donc supposer qu’avec le temps « Meru » s’est transformé en « Meros » et qu’à l’origine on parlait de Dionysos comme « né du Meru de Jupiter (de Dieu) ».

C’est au Mont Meru que l’on devient, comme Dionysos, un « Born Again ».


Dans les cultures du monde entier, les montagnes, comme l’Olympe, ont servi de résidence aux divinités.


Les Juifs ont le Mont Moriah, le mont de l’Enseignement divin.

« Va vers la Terre de Moriah » (Genèse 22:2)
לֶךְ לְךָ אֶל אֶרֶץ הַמֹּרִיָּה
מוריה

#Moriah #Meru


Le plus grand lieu de pélerinage en Israel est, lui, situé au Mont Méron.

#Meru #Meron #33Dévas


Au fil des siècles, Meru, qui est le « pôle nord de l’Inde », a été confondu avec l’Hyperborée, le Pôle Nord, ce qui a donné une étonnante première carte du Pôle Nord, celle de Mercator, en 1569.


Dans la tradition tibétaine ancestrale du Bön, le Mont Kailash est appelé
« Yungdrung Gutseg », la « Pyramide des 9 Swastikas ».


Quatre fleuves sortent du Jardin d’Eden comme du Mont Meru, et ces fleuves forment le symbole ancestral de la Swastika.

Au Mont Meru convergent le Ciel, la Terre et le Monde Souterrain.
C’est le siège du Paradis, mais aussi de l’Enfer.

« Un mur épais d’un Téfa’h – un peu moins de 10 centimètres – sépare le Paradis de l’Enfer. » (Yalkout Shimoni, Kohelet)


Le Pôle représente la stabilité, l’immuabilité, l’axe. Mais il ne faut pas se tromper d’axe. Ne pas se croire au sommet. Ne pas écraser, ni se faire écraser : trouver le juste milieu, le bon axe. Il n y a pas de hierarchie au sein de l espèce humaine. Nous sommes tous uniques. Si l’on se croit « élu » ou de « race supérieure », si on prend des mythes bibliques, nordiques, ou autres pour la réalité, alors on est dans l’axe du mal. Prendre un mythe pour une réalité et en faire un agenda politique dans un but de conquête, de domination, c’est apporter la destruction, l’enfer.
Les conquêtes guerrières des grandes religions monothéistes ont apporté l’enfer aux quatre coins de la Terre.


En hébreu, « Nassi » veut dire « Prince », « Président ». Nous devons combattre toute forme d’autorité, les « Nassis » aussi bien que les « Nazis ».
נשיא


Les nazis ont commis un génocide en prenant des mythes pour la realité.


Il n y a pas de hiérarchie au sein de l’Uni-vers. Personne n’est au sommet.
Tout va s’inverser. Au sommet trône celui qui ne possède rien : l’A-rien, le No-body, l’Est-tout.


L’homme supérieur n’est ni un grand blond, ni un petit brun. Lors de la Délivrance Finale, c’est l’A-rien qui dominera le monde.


« Swastika » स्वस्तिक est un mot sanskrit dérivé de « Su » (« Bien ») et de « Asti » (« Il est »).

La swastika des nazis est celle de l’enfer.
La swastika du paradis, celle de l’Inde.

« Inde » se dit « Hodou » en hébreu. « Hodou » signifie aussi « Rendez grâce », « Remerciez ».

« Rendez hommage (Hodou) au Seigneur, car il est bon, car sa grâce est éternelle » (Psaumes 136:1)
הוֹדוּ לַיהוָה כִּי טוֹב: כִּי לְעוֹלָם חַסְדּוֹ


Un D.

#SensCrie


Dieu est Un-touchable.


Le Paradis est représenté comme clôturé comme son opposé, le Camp de la Mort.
La différence entre le paradis est l’enfer est minime.
Idem pour celle entre une bête cachère et une bête non-cachère.
Ou entre une « Bête » et une « Beit »…

#BêteImmonde #BeitMachtFrei #BeitHaMikdash #BeitDuMonde


« Ton faste est descendu dans le Cheol, avec tes harpes retentissantes ; sous toi la vermine forme ta couche et les vers te servent de couverture.
Comme tu es tombé du ciel, astre brillant, fils de l’aurore ! Comme tu as été renversé jusqu’à terre, dompteur des nations !
Tu disais en ton cœur : « Je monterai au ciel; au-dessus des étoiles de Dieu, j’érigerai mon trône; je m’assiérai sur la montagne du rendez-vous (des dieux), dans les profondeurs du Nord.
Je monterai sur les hauteurs des nuées, je serai l’égal du Très-Haut. » (Esaïe 14:11-14)


Combats les nazis, déjoue d’innombrables pièges comme Indiana Jones… ainsi, tu trouveras l’Arche Perdue, le Saint Graal, et bien plus encore…


Pour trouver le Graal, qui n’est qu’un symbole, il faut unir les dimensions masculines et féminines, le Youd d’en haut (sexe masculin) au Youd d’en bas (clitoris) pour former le Aleph, le Un. Réunir les deux points qui n’en font qu’Un. C’est alors le Paradis, l’Or-gasme, le Septième Ciel.

#Point #G


« Réveille-toi, rafale du Nord ! Accours, brise du Midi ! Balayez de votre souffle mon jardin, pour que ses parfums s’épandent. Que mon bien-aimé entre dans son jardin et en goûte les fruits exquis ! » (Cantique des Cantiques 4:16)

#UnionDesOpposés #Jardin #Délices #JardinDesLys


Le sommet du Mont Kailash est considéré comme la demeure de Shiva et de sa shakti Parvati – littéralement « fille de la montagne » –, ce qui explique son caractère sacré pour les Hindous qui le voient aussi comme un Lingam (principe masculin) accompagné de la Yoni symbolisée par le lac Manasarovar.


Jarre d’Un.

#UnVerser


Les Bouddhistes tibétains, eux, considèrent cette montagne comme la demeure de Demchog et de sa parèdre Dorje Phangmo, symbolisant également l’union des forces masculines et féminines.


Le Roi est celui qui renverse la montagne pour trouver le Shem Un, pour en faire une coupe, un Graal.

#CaLys #Meru #Vin #Gît #Un


La guematria pleine de « Har Meru » (« Mont Meru ») est égale à 1118.
הא ריש מם ריש וו

« Deux personnes marchent-elles ensemble, si elles ne se sont pas entendues d’avance ? » (Amos 3:3)
הילכו שניים יחדיו בלתי אם נועדו
Guematria du verset = 1118

#Meru #Union #LaCoupeEstPleine


On compare le Mont Meru à une coupe qui contient des graines du lotus.


Le Mont Meru est une Coupe, un Graal.

#CoupeDuMonde


« Coupe » se dit « Gavia » en hébreu.
גביע
Guematria = 85
= guematria ordinale de « Swastika »
סווסטיקה

#SaintBol #CoupeDuMonde #CoupéDuMonde


La Quête du Graal consiste à unir le Spirituel et le Matériel, le Ciel et la Terre, l’Homme et la Femme, Pensées et Actions, Transcendance et Immanence, YHVH et Elohim…

Meru
מרו
Guematria ordinale = 39
= guematria de « YHVH E’had » (« Dieu est Un »)
יהוה אחד

« E’had » (« Un »)
אחד
Guematria = 13

Elohim
אלהים
Guematria = 86

13 x 86 = 1118

Elohim est Un

#ElleOHim


« Quête du Graal » se dit « ‘Hipouss A’har HaGavia HaKadosh » en hébreu.
חיפוש אחר הגביע הקדוש
Guematria = 1118
= guematria pleine de « Har Meru » (« Mont Meru »)
הא ריש מם ריש וו


Le Paradis est là, sur Terre. Mais il n’est pas nécessaire d’aller en Inde ou de ressembler à Indiana Jones pour le trouver. Il ne faut pas aller loin pour trouver la Coupe et devenir l’Oint. Elle est là. Il est là. En toi.


Le Shema Israel est la prière juive proclamant l’unité divine. Il est coutume de prolonger la lettre Dalet de « E’had » (« Un ») à la fin. La lettre Dalet a 4 pour valeur numérique, comme les 4 points cardinaux, comme les 4 fleuves du Jardin d’Eden / Mont Meru.
Le Shema Israel proclame l’unicité infinie de Dieu dans toutes les directions.


Guematria pleine de « Har Meru » (« Mont Meru »)
הא ריש מם ריש וו
Guematria = 1118
= guematria du Shema Israel :
« Écoute, Israel : YHVH est notre Elohim, YHVH est Un ! » (Deutéronome 6:4)
שמע ישראל יהוה אלהינו יהוה אחד

#UnVerser #VinVerser #UnVerset #DieuEstUn


Rejoins l’Alliance, celle de la Nouvelle Torah qui part dans tous les sens.

#DirectSion #Oufaratsta #NouvelleTorah

Sion

« Car la Torah sortira de Sion. » (Esaïe 2:3)
כִּי מִצִּיּוֹן תֵּצֵא תוֹרָה

Mots-clés : Torah de Sion, Suisse, Montagne, Homme, S’installer, Siéger, S’asseoir, Chaise, Repas, Boisson, Heureux, Rassasié, Digestion, Jardin, Champs, Sillon, Scion, Yessod, Shaddaï, Fondation, Institution, Assemblée, Secret, Sod, Union, Soudure, Barrière, Blanc, Noir, Six, Sex, Caché, Obscur, Sed, Sad, Sud, Shed, Shit, Shet, Set, …


Direction Sion !


Sion
סיון
Guematria ordinale = 45
= guematria du mot « Adam » (« Homme »).
אדם

#Adam #AddÂme #NouvelleÂme #NouvelHomme #NouvelleTorah #TorahDeSion #TorahDAdam


« Écoutez-moi, vous qui êtes mon peuple, prêtez-moi l’oreille, vous qui formez ma nation ! Car la Torah sortira de moi, et j’établirai la justice pour éclairer les nations. » (Esaïe 51:4)
הַקְשִׁיבוּ אֵלַי עַמִּי וּלְאוּמִּי אֵלַי הַאֲזִינוּ: כִּי תוֹרָה מֵאִתִּי תֵצֵא וּמִשְׁפָּטִי לְאוֹר עַמִּים אַרְגִּיעַ

Le Midrash commente ainsi le verset d’Esaïe :
« Dans les Temps futurs, Dieu va s’asseoir …et expliquer la Nouvelle Torah qui sera donnée à travers le Machia’h. » (Yalkout Shimoni – 429)
עתיד הקב »ה להיות יושב… ודורש תורה חדשה שעתיד ליתן על-ידי משיח

Dieu va siéger. Il va s’asseoir, et ça va chier !

#NouvelleTorah


« Chaise » se dit « Chair » en anglais.
La Chair.

#Adam #AddÂme #GodWillSit #T-Rhône #SaintSiège #GardesSuisses


Le nom de la ville de Sion (Sitten en allemand), situé en Suisse dans le canton du Valais, vient du latin « Sedunum », du nom du peuple gaulois qui vivait dans la région, les Sédunes, mentionnés par Jules César dans la Guerre des Gaules. Leur nom vient de la racine indo-européenne « SD » (« Installé », « Assis »,…). Les Sédunes sont « Ceux qui sont assis », « Ceux qui sont installés ».

« Sur les rives des fleuves de Babylone, là nous nous assîmes, et nous pleurâmes au souvenir de Sion. » (Psaumes 137:1)
עַל נַהֲרוֹת בָּבֶל שָׁם יָשַׁבְנוּ גַּם בָּכִינוּ: בְּזָכְרֵנוּ אֶת צִיּוֹן

Sion = Sédunes = « C’est d’Une » = C’est de l’Union avec la dimension féminine du Divin que viendra la Délivrance Finale et que nous retournerons vers Sion.

La racine indo-européenne SD (« Sed », « Sad », « Sod », « Sid ») a donné des mots qui signifient entre autres : « Installé », « Assis », « Posé », « Siéger », « Demeurer », « Etre établi », « Tumulus », « Colline », « Etre stable », « Se déposer », « Bien-être », « Confort », « Calme », etc.

Exemples de mots liés à la racine indo-européenne « SD » :

  • « Résider », « Sédentaire », « Assidu »,…
  • L’anglais « To sit » : « Asseoir »
    ainsi que « To set » : « Poser », « Mettre en place », « Installer »
  • Le latin « Sedere » : « Asseoir »
  • Le sanskrit « Sad » ( सद् ) : « S’asseoir »
  • Le proto-slave « Saditi » : « Planter »
  • Le russe « Sad » ( сад ) : « Jardin »
    etc.

En kabbalah, la sefira correspondant à l’Assise, au Fondement, à la Transmission, est la sefira Yessod.
Yessod est la 6ème sefira de ‘Hessed à Malkhout, elle correspond au 6ème jour, celui de la Création de l’Homme qui a pour but de rentrer dans le Shabbat au Jardin d’Eden.

Yessod correspond au désir d’union, entre l’homme et la femme, entre le monde d’en haut et celui d’en bas, etc.

#Soudure #Sod #YesSod


Yessod = Youd + Sod = Secret de la lettre Youd, du désir d’union des 2 youds de l’Aleph
י סוד


La sefira Yessod, c’est la Jerusalem Céleste, c’est « Zion » qui permet d’échapper à la Matrice.


C’est par l’Union que nous échapperons à l’exil.

Sion = Ombre et Lumière

L’Ombre est Lumière.

#SionEtLumière


Sion peut représenter l’Obscurité la plus complète aussi bien que la Délivrance. Tu as le choix.

#IlluSion #ConfuSion


Outre la ville de Sion en Suisse, il existe des villages nommés Sion en Haute-Savoie, dans le Gers, …
Le village de Sidhean en Irlande, est également appelé Sion. « Sidhean » veut dire la « Colline des Fées » en irlandais. Le mot « Sid » désigne un « Tumulus » en gaulois.

En assyrien, « Sadu » signifie « Montagne ».

#MontSion


« Si on… » se dit « Im anakhnou… » en hébreu
אם אנחנו
Guematria = 156
= guematria de « Tsion » (« Sion »)
ציון
= YHVH (26) x 6
יהוה
26 est la guematria du nom de Dieu YHVH

Le nombre 6 fait allusion à la lettre VAV (6ème lettre de l’alphabet hébreu).
Les Vavim sont les crochets utilisés dans le Temple.
La lettre Vav sert de conjonctif (« Et ») et lie les mots entre eux.
Le sixième jour fait la jonction entre la semaine et Shabbat.

Le Yessod, correspond au organes génitaux, au sex , au 6.


« Par les fils de Koré. Psaume. Cantique. Il a Fondé (Yessoudato) sa résidence sur les montagnes saintes.
L’Eternel aime les portes de Sion, mieux que toutes les demeures de Jacob. » (Psaumes 87:1-2)
לִבְנֵי קֹרַח מִזְמוֹר שִׁיר: יְסוּדָתוֹ בְּהַרְרֵי קֹדֶשׁ.
אֹהֵב יְהוָה שַׁעֲרֵי צִיּוֹן מִכֹּל מִשְׁכְּנוֹת יַעֲקֹב


Lorsque l’on recherche le Son Primordial, il faut tenir compte de l’évolution phonétique au cours des millénaires.
Les sons, les mots, les racines évoluent avec le temps. Par exemple, un son correspondant à la lettre D peut évoluer vers un T. En hébreu, la lettre Shin peut devenir un Samekh, etc.

Prononce à Sion !

#TorahDeSion #TorahDuSon


« Tu as Fondé (Yassad) la terre sur ses colonnes d’appui, pour qu’elle ne chancelle jamais. » (Psaumes 104:5)
יָסַד אֶרֶץ עַל מְכוֹנֶיהָ בַּל תִּמּוֹט עוֹלָם וָעֶד

En hébreu, la racine « SAaD » (Samekh – Ayin – Dalet) signifie « Rester », « Supporter », « Soutenir », « Approvisioner ».
סעד

On retrouve par exemple cette racine dans les mots « Missada » (« Restaurant ») et « Seouda » (« Repas »)
מסעדה
סעודה

On s’asseoit pour se restaurer.

La sefira Yessod se situe juste au-dessus de Malkhout, et la « nourrit ».

#RestaureÀSion #Tikkoun


La Raclette, variété de fondue au fromage, a pour origine le canton du Valais.

« Gvina » (« Fromage »)
גבינה
Guematria = 70
= guematria de ‘Yayin » (« Vin »)
יין
= guematria de « Sod » (« Secret »)
סוד

« Plus une personne est éloignée de la vérité, plus elle considère celui qui s’écarte du mauvais chemin comme un fondu. » (Rabbi Na’hman de Breslev)

Pour trouver le secret de toutes choses, il faut être un peu « fondu ».

#FonduSuis #FondueÀSion #Fondation #Yessod


Trouver le Sod, le secret des choses par l’Union des opposés, nous rend heureux. Ne soyons pas « Sad », soyons Heureux ! Mais vivons « cachés ».

#MystèresCachés


En hébreu biblique, un « Sad » est un bloc de pierre immobilisant les pieds d’un condamné (cf. Job 13:27).
סד

#Tristesse #Exil #CondamneÀSion


« Sadé » veut dire « Champ » en hébreu. Le champ nous nourrit.
סדה


La racine « Sadad » signifie « Labourer », « Passer la herse ».
שדד
« Le laboureur passe-t-il tout son temps à labourer en vue de semer ? À fendre le sol et à Passer la Herse (Yesaded) dans son champ ? » (Esaïe 28:24)
הֲכֹל הַיּוֹם יַחֲרֹשׁ הַחֹרֵשׁ לִזְרֹעַ יְפַתַּח וִישַׂדֵּד אַדְמָתוֹ


Un Scion est un rejeton, une jeune branche destinée à être greffée.

#Sod #Pardès #Assembler


On plante les boutures dans un Sillon.

« Qu’un sang un, pur, abreuve Sion ! »


Vent d’anges.

#Sion


En vieil anglais « Sæd » veut dire (« Plein », « Rassasié »). Il a donné le mot « Sad » (« Triste »), car lorsque l’on est triste on reste immobile (la tristesse est une « barrière »), comme lorsque l’on est rassasié.

« Sæd » ainsi que « Sade » en français sont apparentés au latin « Satur »(« Saturé ») ou « Satis » (« Suffisant »)

« Assez » vient de « Ad satis ».

« Le Nom de Dieu El Shaddaï vient du fait que l’univers s’expandait tel un cercle infini puis Dieu a dit ‘Day !’ (Assez !) » (Talmud Hagiga 12a)


La sefira Yessod correspond au nom de Dieu « Shaddaï ».

Le nom de Dieu Shaddaï peut être interprété comme le « Sein » (« Shad ») de Dieu

Shaddaï
שדי
Guematria = 314

Pi = 3,14…
Pis = Cercle

Le « Shedu » est un esprit protecteur de la Mésopotamie antique.

#TwinPeaks #CachezCesSaints


« Le Juste est le Fondement (Yessod) du monde. » (Proverbes 10:25)
צַדִּיק יְסוֹד עוֹלָם

Yessod est incarné par le Tsadik le Juste, à l’image de Yossef.

Yossef
יוסף
Guematria = 156 (6×26)
= guematria de « Tsion »
ציון

Le Tsadik, Zion, … tout ce qui est lié à la sefira Yessod est « caché » (« niSTar »)

#TsadickCaché #CachezCeSaint


« Sod » veut dire « Secret » en hébreu.
En hébreu biblique, « Sod » désigne également une assemblée, un cercle de confidents (de gens « soudés »), une discussion secrète, un plan (Ex. : Genèse 49:6)
סוד
Guematria = 70
= nombre de « nations » = assemblée

« Allélouya ! Je louerai l’Eternel de tout mon cœur, dans l’Assemblée (Sod) des justes. » (Psaumes 111:1)
הַלְלוּ יָהּ:אוֹדֶה יְהוָה בְּכָל לֵבָב בְּסוֹד יְשָׁרִים וְעֵדָה

#Alephim


« Sodi » veut dire « Mon secret » en hébreu.
סודי
On retrouve ce mot une fois dans la Bible (Nombres 13:10). Sodi est le nom du père de Gaddiel, un espion envoyé par Moïse pour explorer la Terre Sainte.


« Mais ainsi a parlé le Seigneur, l’Eternel : Voici, je vais, dans Sion, ériger une pierre de fondation, une pierre éprouvée, une précieuse pierre d’angle solidement fixée ; quiconque s’y appuiera ne sera pas réduit à fuir. » (Esaïe 28:16)
לָכֵן כֹּה אָמַר אֲדֹנָי יְהוִה הִנְנִי יִסַּד בְּצִיּוֹן אָבֶן אֶבֶן בֹּחַן פִּנַּת יִקְרַת מוּסָד מוּסָּד הַמַּאֲמִין לֹא יָחִישׁ

#Yessod #Mossad


L’Homme doit être pudique. Le désir d’union, le sexe, doit demeurer caché de l’oeil public : c’est un « service secret ». Pour vivre heureux, vivons cachés.

#770 #007


Les Fondations, les Saints, les Seins, les Organes Génitaux, la « Chatte », le « Shit » (cannabis), le « Shit » (excréments), les Shedim, etc. sont toutes des « choses cachées ».

On dit « Chut ! » quand quelque chose doit rester secret.

Ce qui est secret, caché, comme les d’une maison, constitue un fondement.

Le mot « Mossad » désigne une « Fondation ».
מוסד
Les services secrets sont le « Yessod » de l’État. On ne les voit pas. Ils constitutent la base de l’État profond, inamovible.


L’adjectif « Sade » veut dire « Agréable » en français. Son contraire est « Maussade » qui signifie « Sombre ».


Attends Sion. La sefira Yessod a un côté obscur car il est justement l’endroit où peut se faire la coupure, le barrage, entre les mondes d’en haut et d’en bas. Le côté obscur deSion, c’est aussi le fait de rester « assis », de refuser de passer à l’action, d’agir dans le monde den bas (Assia / Malkhout).

En effet, il ne faut pas confondre « Père vers Sion » (le Tsadik, le Juste) et « Perversion » (le sadique).

#CruEL


Yessod correspond à ce que l’on appelle le « bas astral », là où sont les Shedim, les « démons » qui attaquent la Brit.
Un Shed cherche à « siéger », à « posséder » une personne en s’y collant (« Dibouk »). Dans le vaudouisme, la possession par un esprit est appelé « chevauchement » : l’esprit « s’assoit » sur le possédé.
En anglais « Shade » peut se traduire par « Ombre », « Nuance », mais aussi « Fantôme ».


« Tous ceux-là se réunirent dans la Vallée des Siddim, qui est devenue la Mer du Sel. » (Genèse 14:3)
כָּל אֵלֶּה חָבְרוּ אֶל עֵמֶק הַשִּׂדִּים: הוּא יָם הַמֶּלַח

La Vallée des Siddim, qui est devenu la Mer Morte, peut se traduire par « Vallée des Champs », mais peut aussi se lire « Emek HaShedim », « Vallée des Démons ». Elle fut le théâtre de la Guerre des Rois.

Sod Homme = Ego Mort

Selon le Talmud, les démons « nous entourent comme le sillon autour de l’arbre » (Brakhot 6a), » comme le sillon autour d’un pied de vigne » (commentaire de Rachi).
אָמַר אַבָּיֵי: אִינְהוּ נְפִישִׁי מִינַּן, וְקָיְימִי עֲלַן כִּי כִּסְלָא לְאוּגְיָא


En hébreu la transcription phonétique de « Zion », « Zioun », signifie « Baise ».
זיון

#Base #MarquisDeSad


« Sod » veut dire « Gazon » en anglais.

#GazonMaudit #Shabbat


Yessod correspond au désir d’union entre les contraires, entre la dimension féminine et la dimension masculine.
Lorsque le désir d’union est à sens unique, c’est-à-dire seulement envers ceux qui nous ressemblent, alors, le secret, le Sod, est omis. C’est la raison pour laquelle Israel est un « pays homosexuel » refusant de s’unir avec la dimension féminine, que ce soit dans sa dimension physique (Gay Pride de Tel Aviv) ou spirituelle (monde orthodoxe fuyant les laïcs et les non-juifs).

#fFondant #FondeÀSion #GoyPride


En kabbalah, la relation parfaite avec le Divin est appelée relation « Face à face ».
Cette relation parfaite a lieu lorsque nous cherchons et dévoilons les lumières cachées dans ce monde.
Le contraire est la relation « Dos-à-dos ».
Il ne faut pas confondre « Face » (en anglais) et « Fesses ».


En hébreu, le mot Satan vient de la racine « Saté » qui signifie « Se retourner », « S’éloigner ».
שטן
On la retrouve dans la mot « Sotah », mot donné dans la Bible à la femme accusée d’adultère, celle qui est « déviante » et à qui on fait boire les « eaux amères ».
שוטה


« Mishtei », « Festin » en hébreu, a la même racine que « Lishtot », « Boire ».
משתה
לשתות

Pour faire du Soda, l’eau était auparavant gazéifiée par une solution de bicarbonate de soude, d’où le nom « Soda ».
« Soda » et « Soude » viennent de l’arabe « Suwwad » (« Suaeda » en français = Soude maritime, dont une variété est de couleur noire), apparenté à « Aswad » أسود (« Noir »).
La Soude noircit.


La racine « Shétèn », signifie « Uriner », « Verser de l’eau ».
שתן
On la retrouve dans le verset suivant :
« C’est pourquoi je susciterai le malheur à la maison de Jéroboam ; je n’en épargnerai pas ceux qui pissent contre les murs … » (Rois I 14:10)
לָכֵן הִנְנִי מֵבִיא רָעָה אֶל בֵּית יָרָבְעָם וְהִכְרַתִּי לְיָרָבְעָם מַשְׁתִּין בְּקִיר
En argot biblique, « Mashtin BaKir » (« Ceux qui pissent contre les murs »), désigne les enfants.
מַשְׁתִּין בְּקִיר

Il ne faut pas confondre « Peace » et « Piss ».

#Valais #Wall-Is


Selon la kabbalah, le travail de l’Homme consiste à « élever les eaux d’en bas » (la dimension féminine) pour qu’elles s’unissent à celles d’en haut (la dimension masculine).

Il faut briser les barrières pour faire passer les eaux.

Le nom du Sudd, zone marécageuse du Soudan, vient de l’arabe « Sadd » سد (« Barrière »).
En anglais, le mot « Sudd » désigne une barrière végétale empêchant la navigation.

#VaVersToiMême


Le nom du Soudan vient de l’arabe « Balad As-Sudaan » بلد السودان (« Pays des Noirs »).

#Sud #Soudan #SoudanDuSud


« Sid » signifie « Blanchir », « Réduire en chaux » (cf. Amos 2:1)
שיד

#SidVicious #BlackOrWhite #OmbreEtLumière


La sagesse se trouve dans le Sod.
Selon la tradition juive, « la Sagesse se trouve au Sud » (en rapport avec l’emplacement de la Menorah dans le Temple).
Au sud d’Israel se trouve l’Arabie Saoudite (là où se trouve l’âme, mec).

« Saoud » (سُعود) veut dire « Heureux », « Comblé » en arabe.

#Sud #Midi #Midianites


Le mot « ion » vient du grec ancien ἰόν , se traduisant par « Allant », « Qui va ».

SE / S’ est un pronom personnel réfléchi.

S’ION = « Va vers toi-même »

#UnVersSion #NouvelleTorah #BienvenueÀSion


Un ion est un atome ou une molécule ayant gagné ou perdu un ou plusieurs électrons. On distingue 2 grandes catégories d’ions : les cations chargés positivement, et les anions chargés négativement.

#Pur #UnPur #UnVersSion


Les faisceaux d’ions naissent de l’accélération de particules chargées et leurs analyses permettent d’être au plus près du noyau.
Les ions forterment ionisés sont des objets quantiques.

#CantiqueDesQuantiques


Un composé ionique est un composé chimique créé par association d’ions. Parmi ceux-ci, il y a le Chlorure de sodium (sel) ou l’Hydroxyde de sodium (soude).

« Natrane Hydroxydi » (« Hydroxyde de Sodium »)
נתרן הידרוקסידי
Guematria avec le kolel (+2) = 1111

#SelDesAlpes #Alephim


« Sod » veut dire « Secret » en hébreu.
סוד
Guematria = 70

« Sodium » se dit « Natrane »
נתרן
Guematria = 700

#770


Le « Sel » (chlorure de sodium) se dit « Melakh » et est proche phonétiquement du mot « Melekh » (« Roi »).
L’Homme devient « Roi de la Terre » lorsqu’il élève le monde matériel en révélant ses secrets.

« La gloire de l’Eternel, c’est de s’entourer de mystère ; la gloire du roi est d’examiner les choses à fond. » (Proverbes 25:2)
כְּבֹד אֱלֹהִים הַסְתֵּר דָּבָר וּכְבֹד מְלָכִים חֲקֹר דָּבָר


Ө
Le Sel représente ce qui lie, ce qui connecte, ce qui soude. Le Sel, c’est l’union entre l’En haut et l’En bas.

#SelDesAlpes


La racine « Shadad » signifie « Détruire ».
שדד
« Laisse les exilés de Moab demeurer chez toi ; donne-leur un asile contre le Dévastateur (Shoded), jusqu’à ce que l’oppression ait cessé, que les violences aient pris fin, et que l’envahisseur ait quitté le pays. » (Esaïe 16:4)
גוּרוּ בָךְ נִדָּחַי מוֹאָב הֱוִי סֵתֶר לָמוֹ מִפְּנֵי שׁוֹדֵד: כִּי אָפֵס הַמֵּץ כָּלָה שֹׁד תַּמּוּ רֹמֵס מִן הָאָרֶץ

Il ne faut pas confondre Seth (le Destructeur dans la mythologie égyptienne) et Seth (« Shet » en hébreu, qui a pour sens « Fondement »).

« Adam … produisit un être à son image et selon sa forme et lui donna pour nom Seth » (Gen. 5:3)

Seth (« Shet »)
שת
Guematria = 700


On retrouve la racine « Shet » dans le mot « Even HaShtiya », « La Pierre de Fondement », celle du Saint des Saints du Temple de Jerusalem.
אבן השתייה

#PierreDeSion


Dans le dialecte du Valais, « Assieds-toi » se dit « Achéta té ».


La racine indo-européenne « Sed » est également à l’origine du mot « Sanhédrin » qui vient du grec « Sunedrion » συνέδριον « Assemblée siégeante », composé de « Syn » σύν (« Avec ») et de « Hedra » ἕδρα (« Siège »).
« Hedra » vient de « Hezomai » ἕζομαι (« Asseoir ») qui a pour origine l’indo-européen « Sed » (apparenté au latin « Sedeo »).

Outre le grand-prêtre, le Sanhedrin était composé de 70 membres (guematria de « Sod » = « Secret »).


La racine « Sed » a aussi donné le mot « Session » (du latin « Sessio » / « Sedeo »). Une session est une période pendant laquelle une assemblée tient une séance.

C’est Sion.

#VersSion #Live


Le préfixe « Proto » (du grec « Protos », « Premier ») désigne le Premier rang, l’Origine.

En linguistique historique, le préfixe « Proto »sert à désigner un état de langue antérieur à sa différenciation en dialectes, comme dans « Proto-indo-européen » ou « Proto-hébreu ».

« Kol » veut dire « Voix » en hébreu, comme dans « Kol YHVH » (« Voix de Dieu »)
קול יהוה

Proto-Kol des Sages de Sion.

#ConspireÀSion #SaVoix #QueLaLumièreSoit


Un « Shiddour » est une « Émission ».
שידור

La sefira Yessod peut être comparée à une Antenne.

#Antenne #OnEstDeux #Ondes #Sonde #Sod


Un « Shiddoukh » (rencontre en vue d un mariage), vient de la racine « Shadakh » (« Se reposer »). Un shiddoukh permet de fonder une famille, de « se poser ».
שידוך

#UnionDesOpposés #Sion


La racine « SDR » exprime l’ordre.
סדר
Tout est « Besseder », tout est en ordre quand les choses sont à leur place.


« Et les exilés de cette légion d’Enfants d’Israel, jusqu’à Tsarfat… monteront sur le Mont Sion pour se faire les justiciers de la montagne d’Essav et la royauté appartiendra à l’Éternel. » (Ovadia 1:20-21)


Machia’h viendra « sur un âne » : l’Âne fait référence à la Matière (« ‘Homer » en hébreu, même racine que « ‘Hamor », l’Âne) qui doit être raffinée par l’Homme, en dévoilant le spirituel dans le monde matériel.

Lors de la Délivrance Finale, le Machia’h, c’est à dire la Dimension Féminine du Divin (Malkhout), viendra sur un âne et la Shekhina sera dévoilée. La Présence Divine sera « transportée » par le monde matériel qui ne fera plus qu’un avec le monde spirituel.

« Réjouis-toi fort, fille de Sion, jubile, fille de Jérusalem ! Voici que ton roi vient à toi juste et victorieux, humble, monté sur un âne, sur le petit de l’ânesse. » (Zacharie 9:9)

Halakha

La Halakha désigne la Loi Juive.

Halakha
הלכה
Guematria pleine = 186
הא למד כף הא
= guematria pleine de la lettre Kouf
ק
= guematria de « Kof » (Singe »)
קוף

La lettre Kouf est la seule non finale à descendre sous la ligne d’écriture. Elle représente à l’origine un Singe.
Le Zohar parle d’elle négativement (Zohar I 2b) : elle est une lettre du mensonge car elle « singe » la lettre Hé, lettre du nom de Dieu.

Selon l’anthropologue René Girard, le mimétisme engendre une violence répétitive qui a besoin d’un bouc-émissaire.

En revanche, lorsque nous avons fait le tikoun, la réparation du Kouf, sa Lumière éclaire jusqu’aux mondes les plus inférieurs, c’est-à-dire jusqu’au « Pied », qui représente la sefira Malkhout. L’Homme n’est alors plus un « Kof-Copieur », un « singeur », mais est « à l’image » de Dieu : un Sage, un Saint-Je. Suivre la Halakha, la vraie, c’est copier le Divin : reproduire Ses qualités dans nos actions. Le monde d’en haut, qui est le désir, la volonté supérieure trouvera ainsi un récipient créé par un désir mimétique transcendé.

C’est la raison pour laquelle la lettre Kouf réparée (guematria du Kouf = 100) est liée à la sefira Keter et au partsouf Atik, qui permet de reproduire (« Lehatik ») l’image de Dieu (10×10 sefirot).

« L’homme, il lui sied de se faire image de son Créateur, alors il sera, dans le secret de la forme supérieure, image (tsélem) et ressemblance (demout). Car s’il est ressemblant par le corps et non par les oeuvres, voilà qu’il rend la forme illusoire » (Moshe Cordovero, Le Palmier de Déborah, Ch. 1)

Être à l’image de Dieu, c’est suivre Sa Voie.

On ne doit pas imiter l’autre, mais le Soi.

« Ha Mimèzis » (« La Mimèsis »)
המימזיס
Guematria = 172
= guematria du mot « Ekèv » (« Talon »)
עקב

#Talon #Machiah #SuisMoi


Il ne faut pas écouter les autorités politiques et religieuses, dominées par les mâles, par le mal, qui cherche à vous contrôler, vous impressionner en utilisant toutes sortes déguisements, en se donnant des titres honorifiques.

« Ce n’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison. » (Coluche)

Durant l’exil, le mal se fait « Grand » (« Rav » / « Macro »).
Le bien, lui, se fait « Petit » (« Micro »).

« Emmanuel » veut dire « Dieu est avec nous » en hébreu.
עמנואל

Renversons Emmanuel Macro qui nous dit « En marche ! » pour mettre au pouvoir Emmanuel Micro. Arrêtons d’écouter les tumultes du monde extérieur, mais écoutons la petite voix intérieure. Ainsi, nous trouverons la voie, la véritable halakha.

Les singeurs doivent évoluer : sortir de l’uniformité pour trouver l’Unité. Devenir des Hommes véritables, apprendre à marcher debout.

Le mot « Halakha », vient de “Halakh” qui signifie “Marcher”, et ce mot désigne durant l’exil une falsification de la Torah, des pratiques idolâtres, consistant à obéir aux autorités religieuses et à les imiter dans les moindres détails.

Observons bien le monde pendant l’exil : les fous cachent leur folie derrière un masque sérieux (politiques, religieux, militaires, dirigeants économiques, etc.). Le contraire est aussi vrai. La Halakha est une folie. Pourquoi serions-nous tous obligés de marcher au pas, obligés de suivre la folie des dirigeants religieux ?

Nos convictions sont uniques. Suivre la Halakha, ce n’est pas marcher au pas comme des moutons, suivre la mode, mais trouver sa cadence. Nous sortons de l’exil et éclairons la sefira Malkhout (Royauté), représentée par le Pied (“Réguèl” en hébreu, mot lié à la “Règle”, la “Loi”), lorsque nous trouvons notre façon de marcher personnelle.

Sors des limites, arrête d’imiter.

Sois toi-même.

Sors de « l’imite » : sors d’Égypte !

« Soudain ils ont tous marché au pas !
Toute cela avait pour but d’illustrer le péril du conformisme et la difficulté de préserver vos convictions, quoi qu’en pensent les autres. Certains d’entre-vous, je le lis dans leurs yeux se sont dit : Wow, j’aurais marché autrement !
Mais alors pourquoi ont-ils applaudi en mesure ?
Nous avons tous besoin d’être acceptés. Mais soyez persuadés que vos convictions sont uniques, les vôtres. Même si on les trouve anormales, ou impopulaires. Même si le troupeau dit : C’est maaaaaaal ! »

(Le Cercle des Poètes Disparus)


La Torah Sortira de Moi

« Ecoutez-moi, vous qui êtes mon peuple, prêtez-moi l’oreille, vous qui formez ma nation ! Car la Torah sortira de moi, et j’établirai la justice pour éclairer les nations. » (Esaie 51:4)

“Quand viendra la Délivrance Finale, nous aurons accès à une compréhension de plus en plus élevée du Divin, qui atteindra des niveaux qui n’ont encore jamais été atteints.” (Commentaire du Midrash Vayikra Rabba).

« Torah Meiti Tetsé » (« La Torah sortira de moi »)
תוֹרָה מֵאִתִּי תֵצֵא
Guematria = 1553

« O Dieu, crée en moi un cœur pur, et fais renaître dans mon sein un esprit droit. » (Psaumes 51:10)
לֵב טָהוֹר בְּרָא לִי אֱלֹהִים וְרוּחַ נָכוֹן חַדֵּשׁ בְּקִרְבִּי
Guematria = 1553

« Shivim Panim Yesh LaTorah » (« La Torah a 70 facettes »)
שבעים פנים יש לתורה
Guematria = 1553


L’Église Catholique

« Catholique » vient du grec « Katholikos » qui signifie « Universel ».
καθολικός

« Katoli » (« Catholique » en hébreu)
קתולי
Guematria = 546
= guematria de « HaIsrael » (« L’Israel », Israel dans sa globalité)
הישראל

« HaKnessiah HaKatolit » (« L’Église Catholique »)
הכנסייה הקתולית
Guematria = 1111

#DieuEstUn #NouvelleTorah


« Melekh Israel » (« Roi d’Israel »)
מלך ישראל
Guematria ordinale = 112
= YHVH (26) + Elohim (86)

#HashemMelekh

Guematria avec lettres finales
= 1111

#HashemEhad


« Ein émèt akhérèt » (« Il n’y a pas d’autre vérité »)
אין אמת אחרת
Guematria = 1111

#DieuEstUn


Nous pouvons tous devenir des Rois / Reines d’Israel en unissant YHVH
et Elohim, en dévoilant l’Unité dans l’Universalité.


« Il garnit l’intérieur de l’édifice de pierres précieuses comme ornement ; l’or employé était de l’or de Parvaïm. » (Chroniques II 3:6)

« LeTiferet » (« Comme ornement », « Pour la gloire »)
לתפארת
Guematria = 1111

« …Si les fondements sont renversés, que peut faire le juste ? » (Psaumes 11:3)

« HaShatot » (« Les fondements »)
השתות
Guematria = 1111


« Puis ils se mirent à errer de nation en nation, d’un royaume vers un autre peuple. » (Psaumes 105:13)
וַיִּתְהַלְּכוּ מִגּוֹי אֶל גּוֹי מִמַּמְלָכָה אֶל עַם אַחֵר
Guematria du verset = 1111

#ExilPourLaGloire #TrouverLesNitsotsot

« Car l’Éternel sera l’objet de ton espoir ; il préservera ton pied des embûches. » (Proverbes 3:26)
כִּי יְהוָה יִהְיֶה בְכִסְלֶךָ וְשָׁמַר רַגְלְךָ מִלָּכֶד
Guematria du verset = 1111

#HashemNousProtègeDurantLExil

Nouvelle Torah et Nouvelle Tuerie

« Tu es celui qui rit » se dit « Ata HaTso’hek » en hébreu
אתה הצוחק
Guematria pleine = 1249
אלף תו הא הא צדי וו חית קוף

« Tuerie » se dit « Tévakh »
טבח
Guematria pleine = 1249
טית בית חית

« Ma Sacré »
= Révéler le Spirituel dans le « Ma », le Matériel
= Délivrance

#NouvelleTorah #Tuerie #TuRis

La Quarantaine Avant le Renouveau

Le Nombre 40 représente l’isolement avant le Renouveau.

40 jours du Déluge
40 jours de Moïse sur le Sinaï
40 jours entre le 1er Eloul et Yom Kippour
40 ans dans le désert
Les 4 directions du monde contenant chacune les 10 Sefirot
etc.

Quarantaine = « Karèt Ein »
כרת אין

#40


La lettre Mem a pour guematria 40 et représente l’Eau, la Matrice dans lequel le foetus est isolé.

« Hesguèr » (« Quarantaine » en hébreu) peut se lire ainsi : « Hé » (la dernière lettre du Nom de Dieu YHVH) + SGR (« Fermé »).
ה סגר

Pour naître, il faut sortir de la Matrice.


On retrouve une fois le mot « Hesguèr » (« Confinement », « Quarantaine ») dans la Bible :

« Et l’esprit vint en moi et me fit dresser sur mes pieds, et [Dieu] me parla et me dit : Viens, enferme-toi dans ta maison. » (Ézéchiel 3:24)

…בֹּא הִסָּגֵר בְּתוֹךְ בֵּיתֶךָ

HaTorah Ha’Hadashah, la Nouvelle Torah

« La Nouvelle Torah » se dit « HaTorah Ha’Hadashah » en hébreu.
התורה החדשה
Guematria ordinale = 101

« Mi et Ma » (« Qui et Quoi » : « L’En Haut et l’En Bas »)
מי ומה
Guematria = 101

101 est le 26ème nombre premier.
26 est la guematria du Nom de Dieu YHVH.

Unir l’En Haut et l’En Bas par la Nouvelle Torah. Révéler le Nom de Dieu.


La Nouvelle Torah
התורה החדשה
Guematria classique = 938

« Bien sûr, le jour de l’Eternel sera ténèbres et non lumière, il sera sombre et sans lueur. » (Amos 5:20)
הֲלֹא חֹשֶׁךְ יוֹם יְהוָה וְלֹא אוֹר וְאָפֵל וְלֹא נֹגַהּ לוֹ
Guematria du verset = 938


« Moi l’Éternel, l’heure venue, j’aurai vite accompli ces promesses. »
אֲנִי יְהוָה בְּעִתָּהּ אֲחִישֶׁנָּה
(Isaïe / Yechayahou 60:22)
Guematria = 938


« Zahav, Kesef, Ne’hoshet » (« Or, Argent, Bronze »)
זהב כסף נחושת
Guematria = 938


Le 938ème mot de la Torah est le Nom de Dieu YHVH, situé dans le verset où le serpent est maudit :

« L’Éternel-Dieu dit au serpent « Parce que tu as fait cela, tu es maudit entre tous les animaux et entre toutes les créatures terrestres: tu te traîneras sur le ventre, et tu te nourriras de poussière tous les jours de ta vie. » (Genèse 3:14)

וַיֹּאמֶר יְהוָה אֱלֹהִים אֶל הַנָּחָשׁ כִּי עָשִׂיתָ זֹּאת אָרוּר אַתָּה מִכָּל הַבְּהֵמָה וּמִכֹּל חַיַּת הַשָּׂדֶה עַל גְּחֹנְךָ תֵלֵךְ וְעָפָר תֹּאכַל כָּל יְמֵי חַיֶּיךָ

L’Origine du Mythe de Jésus et le Chat Botté

L’un des buts de ZionKabbalah.com est la destruction, l’annihilation complète et définitive du Messianisme, qu’il soit chrétien ou juif, afin d’amener au Monde la Délivrance Finale. Aucune peuple ne peut prétendre être « Supérieur », « Élu », … aucune personne ne peut prétendre être « Roi des Juifs », « Grand Monarque », …

Le monde doit sortir de cette « maladie mentale », ce « syndrome de Jerusalem », maladie typiquement « masculine » car la Dimension Féminine du Divin est voilée pendant l’exil.

Seul Dieu est Roi.



« Melekh HaMachiah » (« Le Roi Messie »)
מלך המשיח
Guematria = 453

« HaSkizophrenia » (« La Schizophrénie »)
הסכיזופרניה
Guematria = 453

#DieuEtLHomme #Bipolarité


Le vrai Messianisme, c’est l’union de l’En Haut et de l’En Bas, des noms de Dieu YHVH et Elohim.

YHVH (26) + Elohim (86) = 112

Guematria de Machiah en transformation ATBASH (valeurs inversées) = 112

Dieu est UN.

Lorsque nous brisons la barrière entre matériel et spirituel, lorsque YHVH et Elohim sont unis, nous pouvons tous faire descendre en nous-mêmes une âme très haute, c’est cela à notre sens ce que nous appelons « Machiah ». Machiah est une sorte d’âme collective, et non un être en particulier.

Sur ZionKabbalah.com, vous trouverez des enseignements et des informations destinées à « ouvrir les yeux ». Nous ne prétendons pas détenir la vérité, mais souhaitons partager les résultats de nombreuses années de recherches. Comme vous pouvez le remarquer, l’immense majorité des enseignements publiés sur ce site sont « voilés », pour plusieurs raisons, à la manière de la Torah qui est un ensemble de « jeux de mots » et de « calculs ».

Les Évangiles sont des récits de type midrachique, originellement en hébreu, dont les paraboles traitent de la Délivrance. Lus à la lumière de l’hébreu et de la Kabbalah, les récits des Évangiles nous permettent de mieux comprendre le schisme provoqué il y a 2000 ans. Pris à la lettre, ces récits ont constitué la base du Christianisme, le plus gros mensonge de l’Histoire, et des abominations qui suivirent (guerres, esclavage, etc.).

Les dirigeants du Peuple Juif sont coupables de ne pas avoir su endiguer le fléau du Messianisme depuis l’époque du Roi Saul. Il n’aurait jamais du y avoir de roi humain à la tête du Royaume d’Israel.

Les dirigeants du Peuple Juif sont complices. Ne trouvez-vous pas étrange qu’à part quelques passages obscurs, rien dans le Talmud n’est écrit sur le schisme entre Judaïsme rabbinique et Christianisme ?


« Salut » / « Délivrance » se dit « Yeshoua » en hébreu. « Yeshoua » a donné « Jésus » en français.

« Yeshoua » représente la personnification de la Délivrance Finale et de nombreux récits écrits il y a environ 2000 ans parlent de ce sujet. Le Talmud nous enseigne que les « temps messianiques » ont commencé il y a 2000 ans. Cependant, les « kelim » (récipients spirituels) n’étaient pas prêts et cela a eu pour conséquence un gros « balagan » (« désordre » en hébreu).

« Je ne suis PAS le Messie ! »

La compréhension des événements qui se produisirent il y a 2000 ans est l’une des clés du Tikoun amenant à la Gueoula. C’est un terrain miné, car les conclusions que l’on en tire sont loin de plaire aux « religieux » et demande beaucoup d’humilité, notamment pour les Juifs et les Chrétiens. Pour quoi ? Car pour résumer en quelques mots nos conclusions : 1) Jésus n’est pas un personnage historique, il n’a jamais existé. 2) Il n’y a pas de « peuple élu », Dieu n’est pas si exigeant avec la « Loi » et souhaite faire une alliance universelle avec l’Humanité.



Selon Bernard Dubourg, « les rédacteurs néo-testamentaires, en écrivant en hébreu, savent qu’ils travaillent sur la langue sacrée-divine de la Torah ; mais ils savent aussi qu’ils travaillent sur une langue double, à la fois exotérique et ésotérique. Ils la travaillent donc à la fois en clair et dans le cadre de ses modes opératoires traditionnels (kabbalistiques, au sens étymologique du terme) ».

Nous vous invitions à lire les publications de ce chercheur disparu qui, à la manière de tous ceux qui ont fait des recherches sérieuses sur le sujet et sont arrivés aux mêmes conclusions, ont été ostracisés par la communauté scientifique.

Ci-dessous, vous trouverez des passages du troisième chapitre de son livre « L’Invention de Jésus » (Tome 1) qui traite du sens caché du célèbre conte de Perrault : « Le Chat Botté ».


« Les contes du monde entier contiennent beaucoup de mystères et de choses cachées. » (Rabbi Nahman de Breslev)


Continuer la lecture de L’Origine du Mythe de Jésus et le Chat Botté

Un Roi Humain à Cause de Nahash

Le Peuple d’Israel a fait l’erreur de demander un roi suite à l’attaque de Nahash (« Serpent » en hébreu)

« Voyant que Na’hash, roi des Ammonites, marchait contre vous, vous m’avez dit: « Non, c’est un roi qu’il nous faut », quand vous aviez pour Roi l’Eternel votre Dieu! » (Samuel 12:12)

La royauté humaine d’Israel a été consacrée à GuiLGaL.

« Alors Samuel dit au peuple: « Venez, allons à Guilgal, pour y consacrer de nouveau la royauté. » (Samuel 11:14)

La roue tourne.


Le premier mot de valeur 369 apparaissant dans la Torah est « veHaNa’hash » (« Et le serpent », cf. Genèse 3:1)
והנחש

« Ne’housha » (« En airain », cf. Samuel II 22:35)
נחושה
Guemaria = 369

« Satani » (« Mon adversaire »)
שטני
Guematria = 369





Grand Monarque
גראנד מונארק
Guematria = 655 + 11 lettres = 666


« KeElohim » (« Comme Elohim »)
כאלהים
Guematria avec lettres finales = 666

Il Était un Petit Homme

De nombreux Secrets Divins sont enfouis dans les comptines pour enfants. Le « Petit Homme » représente le Ben Adam dans sa plénitude, le Machiah. La « Maison en carton », c’est la Maison de David qui est tombée.

Le Petit Homme, c’est le Partsouf « Zeir Anpin », le « Chevalier Impatient » qui sort son épée et s’apprête à délivrer la Présence Divine.


Le jour où tu te fais petit est un jour qui ajoute de la force, de la puissance, de l’exaltation et de l’élévation à la Sainteté d’En Haut.

Rabbi Nahman de Breslev