Archives par mot-clé : 288

Trou Noir

« ‘Hor Sha’hor » (« Trou Noir »)
חור שחור
Guematria = 728
= 26 (guematria de YHVH) x 28 (guematria de « Koa’h », la « Force »)
יהוה x כח
= guematria de « Mera’hefèt » (« Planait », « Se mouvait », cf. Genèse 1:2)
מרחפת

#TrouNoir #Nid #Oiseau #Ver #VieEtMort #Vers #UniVers #NouvelleDimension


« Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre.
Or la terre n’était que solitude et chaos ; des ténèbres couvraient la face de l’abîme, et le souffle de Dieu planait à la surface des eaux. » (Genèse 1:1-2)
בְּרֵאשִׁית בָּרָא אֱלֹהִים אֵת הַשָּׁמַיִם וְאֵת הָאָרֶץ
וְהָאָרֶץ הָיְתָה תֹהוּ וָבֹהוּ וְחֹשֶׁךְ עַל פְּנֵי תְהוֹם וְרוּחַ אֱלֹהִים מְרַחֶפֶת עַל פְּנֵי הַמָּיִם

« Le souffle de Dieu » fait allusion à la dimension messianique qui est d’ailleurs également appelée « Shem ‘Hai » : « Le Nom Vit » (anagramme du mot « Machia’h »).
שם חי

Le verbe « Mera’hefèt » est le 18ème mot de la Torah, et 18 est la guematria de « ‘Hay » (« Vie »).
מרחפת

Selon le Ari Zal, le mot « Mera’hefèt » contient une allusion à la chute des 288 étincelles dans ses trois lettres centrales (Resh, ‘Het et Pé) qui ont pour guematria 288, également la guematria de « Ibour » (« Grossesse », « Gestation »).
עיבור
La première et la deuxième lettre du mot forment, elles, le mot « Mèt » (« Mort »).
מת

La dimension messianique se dévoilera pleinement lorsque toutes les étincelles de lumière seront remontées, quand elles ne seront plus prisonnières. C’est la transformation du poison en remède, de la mort en vie.

On retrouve la même racine, « ‘Ra’haf », dans le verset suivant :
« Ainsi l’aigle veille sur son nid, plane sur ses jeunes aiglons, déploie ses ailes pour les recueillir, les porte sur ses pennes robustes. » (Deutéronome 32:11)
כְּנֶשֶׁר יָעִיר קִנּוֹ עַל גּוֹזָלָיו יְרַחֵף {ס} יִפְרֹשׂ כְּנָפָיו יִקָּחֵהוּ יִשָּׂאֵהוּ עַל אֶבְרָתוֹ

Le Rabbi de Mezeritch, commentant ce verset (Maggid Devarav Le-Ya’akov, 120), explique que, pour se rapprocher du Divin, l’homme / la femme doit être humble, comprendre et intérioriser qu’il n’existe rien d’autre que Dieu. Ainsi, en brisant son ego, la Présence Divine descendra résider en lui / elle.

Cette « descente » de la Présence Divine est comparable à celle de l’aigle, planant sur son nid, effleurant ses aiglons pour ne pas les blesser.

Nous ne pouvons jamais vraiment comprendre Dieu qui, tel l’aigle avec ses petits, ne fait que nous « effleurer », sinon notre existence s’annulerait immédiatement, comme aspirée par un trou noir.


L’aigle plane. Il couvre. Il cache.
Lorsque l’on « plane », on est dans une autre dimension.
Dix (sefirot) + M’en (en moi) + Sion = Ça plane pour moi

#Delta #Plan


GRS 1915+105 (aussi appelé V1487 Aquilae ou Nova Aquilae 1992) est un microquasar dans notre galaxie situé dans la constellation de l’Aigle. Il contient un trou noir stellaire en orbite avec une étoile ordinaire dont il arrache une partie de la masse. Il fut, en 1994, le premier objet galactique où des jets radio superluminiques furent observés. Il s’agit du deuxième trou noir connu le plus massif de la Voie lactée et l’une des sources de rayons X les plus puissantes de notre ciel.


Il est écrit dans le Zohar que Machi’ah sort d’un Nid d’Oiseau (« Ken Tsipor »).

Nid = « Nest » en anglais = N’est = Ein (Ani) = Naît
אין אני

Ein. Nie (du verbe Nier).

Un Œuf dans un Nid ressemble à un Œil (« Ayin ») ou à une Source (« Ein »).

« Œil » et « Source » sont homonymes en hébreu.
עין

Il faut sortir du Eye, du « I », du « Je » : arrêter de vivre à travers le regard des autres pour casser l’EGGo et retourner à la Source.

Le Nid, c’est le cocon, le ventre maternel, le retour aux origines.


Le Trou Noir, lui, est un portail vers un Uni-vers Un-connu.

#NouvelleDimension #OrVoir


Stargate
סטארגייט
Guematria = 302
= guematria de « Kevèr » (Tombeau »)
קבר

#PousseUn #KeVer #PorteDesÉtoiles


Le trou de ver est d’un côté comme un trou noir et, de l’autre côté, comme un trou blanc. C’est, en astrophysique, un objet théorique permettant de relier deux régions distinctes de l’espace-temps.

« ‘Hor Tolaat » (« Trou de Ver »)
חור תולעת
Guematria ordinale = 112
= guematria des 2 noms de Dieu réunis, YHVH (26) et Elohim (86)
יהוה אלהים


« Celui dont la connaissance réelle est parfaite, sait que le temps ne représente rien dans ce monde. La notion de temps provient d’une connaissance déficiente. Plus la connaissance est développée, plus on comprend qu’en réalité le temps n’existe pas. » (Rabbi Na’hman de Breslev)


« Ver » veut dire « Voir » en espagnol.

#Ver #Shamir #Regard #Aigle


« Ver » se dit « Vaùrms » en gothique, mot signifiant aussi « Serpent » ou « Dragon ».


Dans plusieurs mythologies (nordique, chinoise, amerindienne,..) les premiers hommes sont nés des vers qui rongeaient le cadavre de l’ homme primordial.


Le ver, comme le serpent, est associé à la mort et au renouveau.

#MassacreDeWorms


Le symbole du ver nous enseigne que les plus grands secrets de la Torah sont enfouis « dans la terre » et qu’ils se font petits, insignifiants.


« HaTolaat » (« Le Ver »)
התולעת
Guematria = 911
= guematria de « Reshit » (« Premier »)
ראשית


« Ver de terre » se dit aussi « Shilshoul » en hébreu
שלשול
Guematria = 666

« Le nombre 666 contient en lui-même, de façon cachée, un potentiel messianique élevé et sublime. » (Gaon de Vilna, d’après Mossad HaYessod)

#LaBête


Le ver nous apprend aussi que les choses d’apparence les plus répugnantes sont indispensables à la vie.

Le ver, c’est la vie qui renait de la pourriture, de la mort.
Le ver, c’est la lumière qui sort des ténèbres.

Tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté. Même les vers peuvent nous inspirer des vers.
Pour connaître le Salut, chacun(e) doit redonner un sens à sa vie, en y mettant de la poésie.
Lors de la Délivrance Finale, nous seront tous rongés par les vers.

Les vers, c’est la vie.

#Poésie


L’Un, pur.

#UnVersSion #NouvelleTorah #BlackHoly


Guematria de « Machia’h » en transformation AtBash (valeurs inversées) = 112

#YHVHElohim #ToutVaSInverser


La science fixe Sion : la connaissance, et non la foi, établit Sion de façon durable, et à sa place déterminée. Ce n’est pas de la science-fiction.

Sarajevo

Située au carrefour de plusieurs civilisations, la ville de Sarajevo a une longue histoire de diversité religieuse et culturelle.

Le nom de la ville vient d’ailleurs du persan (via le turc) « Saray » qui signifie « Palais », « Grande maison » ou « Cour » et qui a donné le mot « Caravansérail ».


Un caravansérail est une vaste cour entourée de bâtiments où les caravanes, notamment de marchands, font halte. C’est un lieu très animé, fréquenté par des gens de toute provenance.
À Sarajevo, le célèbre caravansérail Morića Han, construit en 1551, a été conservé jusqu’à ce jour.

Sarajevo est appellée « la Jerusalem de l’Europe ». Sarajevo et Jerusalem ont en commun d’être des carrefours, mais aussi des lieux marqués par les conflits.

Sarajevo fut le théâtre de l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand le 28 juin 1914, point de bascule du XXe siècle.

Durant la guerre de Bosnie-Herzégovine dans les années 1990, Sarajevo fut longuement assiégée par l’armée serbe. L’allée principale de la ville avait été renommée « Sniper Alley », « Allée des snipers ».


Habitée depuis le Néolithique, la région de Sarajevo est particulièrement riche en silex.
Il va y avoir des étincelles !

Sarajevo
סרייבו
Guematria = 288

#Étincelles #Tri #Tir #Poudrière #Balkans #CessezLeFeu


Selon les enseignements du Ari Zal, la « Brisure des Vases » produisit la chute de 288 « étincelles » (« niztotzot »), concept important en kabbalah. Ces étincelles de sainteté sont présentes dans l’ensemble du monde matériel, le « caravanserail ». Mélangées aux « écorces » (« klipot »), elles doivent être triées puis réélevées par nos actions. Il faut trier. Il faut tirer.

Pour réélever les étincelles de sainteté, il faut se battre, être un guerrier, un « sniper », un « chasseur ».
Lorsqu’Essav, le frère de Yaakov, partait à la chasse, il partait en fait à la « chasse aux étincelles ».
Telle est la différence entre le « bon chasseur » (qui tire sur les klipot, sur l’âme animale) et le « mauvais chasseur » (qui ôte la vie).
À l’image du bon côté d’Essav, nous devons être des hommes de terrain, d’action ; et non des petits « fils à sa maman » étudiant toute la journée comme Yaakov.

L’élévation des 288 étincelles, c’est la guerre. C’est Sarajevo !

Tetris

Selon les enseignements du Ari Zal, la « Brisure des Vases », produisit la chute de 288 étincelles. Ces étincelles de sainteté sont présentes dans l’ensemble du monde matériel. Mélangées aux « écorces » (« klipot »), elles doivent être triées puis réélevées.

#Tri


« Glória in excélsis Deo. »
Gloire à Dieu, au plus haut des cieux.

La vie est similaire à un « Je vis Deo » et Tetris est un classique : il faut résister à la chute. On doit libérer les cases. Rien ne doit rester bloqué en haut.

Tetris
טטריס
Guematria = 288

#TÊtreIs #Jeu #Je #VisDeoGÂme

Reggae

Kingston (capitale de la Jamaïque)
קינגסטון
Guematria = 288

Guematria avec le kolel (+1) = 289
= guematria de « Pétèr » (« Premier-né », « Prémice », cf. Exode 13:12)
פטר

« Petra » veut dire « Pierre » en latin.

#King #Stone #Peter

Selon les enseignements du Ari Zal, la « Brisure des Vases », des récipients permettant de contenir la Lumière Divine, produisit la chute de 288 étincelles. Ces étincelles de sainteté sont présentes dans l’ensemble du monde matériel. Mélangées aux « écorces » (« klipot »), elles doivent être triées puis réélevées.

La Brisure des vases (Shevirat HaKelim) du monde de Tohou est un élément clé de la kabbale lourianique (basée sur les enseignements du Ari zal).
Comprendre la Brisure des Vases, c’est mieux comprendre la diversité de la création ainsi que l’origine du mal.


« Evèn » veut dire « Pierre » en hébreu. Le mot est formé de 3 lettres : Aleph, Beit et Noun.
Aleph représente l’unité. Beit, la deuxième lettre lettre de l’alphabet, signifie « Maison ». La Lettre Noun en fin de mot représente la descente dans le Monde d’En-bas.

Les deux premières lettres, Aleph et Beit, forment le mot « Av » qui signifie « Père ».
Les deux dernières lettres, Beit et Noun, forment le mot « Ben », le « Fils ».

#RegHé


Reggae
רגאיי
= Reg (Roi) / Aleph / Youd / Youd
Guematria = 224
= Guematria de « Derekh » (Chemin)
דרך

#CheminDuRoi #RegHé


La lettre Aleph est formée de deux Youds, deux points, reliés par la lettre Vav.

Youd + Youd + Vav
= 10 + 10 + 6
= 26

Guematria pleine de la lettre Aleph
= Aleph (1) + Lamed (30) + Peh (80)
= 111


L’expression « I and I » est typique du patois rasta, l’unité (« Unity » majuscule) étant primordiale dans la philosophie rastafari.

I and I = Deux Youds = Aleph
א


Exil de la Shekhina = « No Woman No Cry »

#IronLionZion

Peter Pan et les 288 Étincelles

La Brisure des vases (Shevirat HaKelim) du monde de Tohou est un élément clé de la kabbale lourianique (basée sur les enseignements du Ari zal).

Comprendre la Brisure des Vases, c’est mieux comprendre la diversité de la création ainsi que l’origine du mal.

L’événement cosmique de la Brisure des Vases correspond à la Chute des Rois d’Edom (Genèse ch. 36). C’est une convulsion, un tremblement, un enfantement. La mort mystique des premiers rois est associée à la naissance mystique des vases nouveaux.

Notre travail dans ce monde consiste à déceler les288 étincelles de Lumière qui sont « tombées » lors de la Brisure des Vases et les libérer de leurs impuretés pour les faire retourner à leur Origine.


Toute l’Histoire du Monde et des Hommes se trouve dans la Brisure des Vases qui produisit la chute des 288 étincelles.Il n’y a rien au monde, dans tous les mondes et, de même dans toutes les parties du monde matériel, comme le minéral, le végétal, l’animal ou l’humain, où l’on ne puisse trouver des étincelles de sainteté mélangées aux « écorces » ; et elles doivent être triées.

Rabbi ‘Haim Vital

« Tu céderas à l’Éternel toutes prémices des entrailles : tout premier-né des animaux qui t’appartiendront, s’il est mâle, sera à l’Éternel. » (Exode /Shemot 13:12)

Guématria de « Pétèr » (Prémice)

פטר

= 289 = 288 + 1 = Explosion

Une matrice ne s’ouvre pas sans émission de sang (qui représente le Din). Les 288 étincelles représentent le jugement « masculin ».

Il y a au total 325 « Jugements masculins » : 288 étincelles + 32 sentiers + 5 lettres finales qui les adoucissent.

Ce sont les 325 prémices / nouveaux-nés originaux du Olam HaNekoudim (enseignement du AriZal).

Ceci est le sens profond du mot « Pétèr » פֶּטֶר

Tsarfart !


Peter = Pierre


Pleine L’Une
ירח מלא
Guematria = 289



Peter Pan fait la Roue.