Archives de catégorie : Machiah

Marmotte

Durant l’hiver spirituel qu’est l’exil, l’homme est comme mort. Son cœur bat très faiblement. Il est dans le ventre de la matrice, ne voit pas la Lumière.
Pendant l’exil, nous sommes en état d’hibernation, à l’image de la marmotte, animal dont il est temps de révéler le Secret.

« Marmitah » (« Marmotte » en hébreu)
מרמיטה
Guematria ordinale = 70
= guematria de « Sod » (« Secret »)
סוד

#NOmbre

Le Jour de la Marmotte, également connu sous le nom de Groundhog Day en anglais, est une fête populaire en Amérique du Nord célébrée lors de la Chandeleur, le 2 février. Elle a pour origine les fêtes des « animaux dormeurs » en Europe. Selon cette coutume, on observe attentivement l’entrée du terrier d’une marmotte. Si celle-ci sort sans apercevoir son ombre à cause d’un temps nuageux, cela signifie que l’hiver se terminera bientôt. En revanche, si elle aperçoit son ombre par une journée lumineuse et claire, elle sera effrayée et se réfugiera à nouveau dans son trou, prolongeant ainsi l’hiver de six semaines supplémentaires.

Le film Un jour sans fin (Groundhog Day) se passe le Jour de la Marmotte. Le héros du film, Phil Connors, un présentateur météo aux mauvais traits de caractère, est obligé de revivre cette journée encore et encore jusqu’à ce qu’il profite de la situation pour devenir une meilleure personne et rendre les gens heureux, ce qui lui permettra de s’unir avec la Shekhina, la dimension féminine du Divin.
Le moment-clé de ce film est celui où le client d’un café apprend qu’il s’appelle Phil, comme la marmotte. Il lui dit en rigolant : « Toi aussi, tu as peur de ton ombre ? ».

Qu’est-ce que l’ombre ? C’est notre inconscient, la partie de nous-même qui est souvent cachée. Si elle est ignorée, nous la projetons :
« Les personnes que nous rencontrons au cours de notre vie sont pour nous des miroirs : le mal que nous voyons en eux est un reflet du mal qui nous habite. » (Baal Shem Tov)

Chacun(e) doit à la rencontre de son ombre, rendre l’inconscient Un-conscient. Lorsque nous n’avons plus peur de notre ombre, nous indiquons que l’hiver est fini : place au printemps, à la renaissance, au Salut.

« Mar », qui signifie « Maître » en araméen, est l’un des noms du Machia’h. Quand Rabbi Yehoshoua Ben Levi le rencontre à la porte de Rome, il lui demande :
« Eimat Ati Mar ? » (« Quand viendras-tu Maître ? », cf. Talmud Sanhedrin 98a)
מר
« Motte » veut dire « Mort » en hébreu, comme dans le nom de la parasha « A’harei Mot » (« Après la Mort »), lue au printemps.
מות
La « Mar-Motte » signifie donc celui/celle qui est « Maître sur la Mort ».
מר מות

#SecretDeLaMarmotte

Venom

Venom (« Venin » en anglais) est un groupe de metal d’origine britannique. C’est un groupe mythique, précurseur du Black Metal.

Venom
ונום
Guematria ordinale = 39
= guematria de « YHVH E’had » (« Dieu est Un »)
יהוה אחד

Le mal est fait. Le venin des religions monothéistes a imprégné les peuples du monde entier.
Mais, là-même où nous avons sombré, nous pouvons trouver le Divin. Une petite dose du venin devient le remède. Et c’est avec une lecture intérieure, faisant place au symbolisme, que nous sublimerons la Torah pour qu’elle prenne une dimension messianique : une Nouvelle Torah, la Torah de Samael.

« Venom » est composé de « Ve » (« Et » en hébreu) et « Nom », soit HaShem, l’Eternel.

VeNom = il faut Ajouter le Nom Un

Lors du Salut de l’Humanité, le Nom de Dieu sera Un grâce au N.O.M., au Nouvel Ordre Mondial qui vient :
« L’Eternel sera roi sur toute la terre ; en ce jour, l’Eternel sera Un et Son nom sera Un.  » (Zacharie 14:9)

#Venin #VenueDuUn

Venom = Secret-Sion introduit dans le Sang

Dans le Cent

Le monde est malade, l’ensemble des mondes, des sefirot, est empoisonné. Il y a 10 sefirot, chacune composée de 10 autres sefirot.
10×10 = 100 = la Somme
= guematria de « Sam » (« Poison » en hébreu)
סם

Les racines indo-européennes « Sam » (« Saison », « Année ») / « Sem » (« Un » / « Uni ») renvoient à l’idée de Cycle et d’Unité (comme le « Sang » et le « Cent »)
On retrouve ces racines dans les mots « Sommaire », « Somme », « Semaine », « Summer » (été), « Same » (identique), Samsara, etc…

Samael, le « Poison de Dieu » est l’un des noms que l’on donne au « diable ».
On a l’habitude de représenter le Diable en train de rire et Dieu en colère. Cela devrait être le contraire…

En hébreu, « Samea’h » (« Heureux ») a une racine ancienne commune avec le mot « Tsema’h », (« Germe », « Rejetton »).
שמח
צמח

Dans la prière de la Amida, il est dit « Et Tsema’h David Tatsmia’h » (« Ton rejetton David poussera ») en parlant du Machia’h.
את צמח דוד תצמיח

#RejettonRejetté

« Machia’h » est l’anagramme de « Ysma’h » (« Il sera heureux »)
משיח
ישמח
Machia’h est « Ish Tsema’h » (« Homme-rejeton »), mais aussi « Ish Samea’h » (« Homme heureux ») : Le Divin réside là où il y a de la joie.

#IlSeMarre

« Et tu lui diras ces mots : Ainsi parle l’Eternel-Tsevaot : Voici un homme dont le nom est Homme-rejeton et il germera de sa place pour bâtir le temple de l’Eternel. » (Zacharie 6:12)

#ZachARi

« Emet MeEretz Titsma’h » (« La vérité germera du sein de la terre », cf. Tehilim 85:12)
אמת מארץ תצמח
Guematria = 1310
= guematria de « Samael » (131) x 10 (nombre de sefirot)
סמאל

Cette phrase dont les initiales forment le mot « Emèt » (« Vérité ») est vraie. La vérité ne se trouve pas « dans les cieux » mais « dans la terre », dans ce monde dirigé par le Prince des Ténèbres, le Porteur de Lumière qui Un-filtre les religions monothéistes.

#Samael #Sion #CeremonyOfOpposites

Le Samekh Mem combat les Cieux : un SAM désigne un Missile sol-air (Surface-to-Air Missile).

« Sam » c’est aussi « Ça me » : ce qui est vécu intérieurement.

C’est aussi « S’aime » :
« Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » (Lévitique 19:18)
C’est bien beau d’aimer son prochain. Mais il est primordial de d’abord s’aimer soi-même, sinon cet amour n’est pas vrai.

#IndividuÀSion

« YHVH VeSamael » (« Dieu et Samael »)
יהוה וסמאל
Guematria pleine = 441
יוד הא וו הא וו סמך מם אלף למד
Guematria = 441
= guematria du mot « Emèt » (« Vérité »)
אמת

C’est par l’union des opposés, l’union du Ciel et de la Terre, de Yaakov et Essav, Dieu et Satan, que l’on trouve la Vérité, la vraie Torah.

« Plus une lumière a une source élevée et plus elle se dévoile jusque dans un niveau inférieur. » (Rabbi Rayats)

Un seul verset de la Torah a 1310 pour guematria :
« Moïse lui dit : Si ta face ne nous guide, ne nous fais pas sortir d’ici. » (Exode 33:15)
וַיֹּאמֶר אֵלָיו: אִם אֵין פָּנֶיךָ הֹלְכִים אַל תַּעֲלֵנוּ מִזֶּה

Un seul mot de la Bible a 1310 pour guematria : « Titpatal »
תתפתל
« Sincère avec les cœurs purs, mais artificieux (Titpatal) avec les pervers ! » (Psaumes 18:27)

#PèreNieCieux #ArtifiCieux #UnTerreRieur #PèreVersSion

La façon dont nous recevons la Lumière dépend de notre comportement ici-bas.

« Reshetit » (« Rétine »)
רשתית
= guematria de « Samael » (131) x 10 (nombre de sefirot)
סמאל

Un même événement peut être vécu comme une bénédiction ou une malédiction. Tout dépend de notre point de vue, de notre analyse des signaux lumineux (les 10 sefirot).

#DYeux



Le Surfeur Français

La France (« Tsarfat » en hébreu), est un Creuset (« Matsref ») qui permet de transformer la Matière Brute (« Golem ») en Lumière qui se répandra à travers le monde lors du Salut de l’Humanité.

#Tsarfat #Surfeur #Sauveur

Matière commence par M comme Matrice, Maya (l’illusion), Maria, mais aussi « Mayim » (« Eau »), et les eaux tumultueuses d’en-bas, le « Ma » (« Quoi »). La lettre M correspond au Mem hébreu, lettre représentant des vagues à l’origine.

#Gaule #M

La Gaule est liée à la racine hébraïque « Gal » (Guimel + Lamed, de valeur numérique égale à 33) qui correspond à la Rotation comme dans « Galgal » en hébreu (« Roue »).
גל

La racine Gal peut aussi bien être associée à l’exil, « Galout » en hébreu (on « tourne en rond »), qu’à la « Gueoula » (« Délivrance »). La Torah peut rendre aveugle tout comme elle peut nous offrir le Salut.

« Ouvre mes yeux, pour que je puisse contempler les merveilles de ta Torah ! » (Psaumes 119:18)

« Gal Einay » (« Ouvre mes yeux »)
גל עיני

« Gal » veut aussi dire « Vague » en hébreu.

Enfermés dans la matrice, tout paraît vague : nous sommes pris dans le tumulte de la vie. Pour en sortir, et ne plus avoir de vague à l’âme, on doit comprendre ce qu’est le Grand Tout, la Conscience Universelle.

En comprenant que nous ne sommes pas seulement une vague, mais l’Océan, nous retrouverons la paix intérieure. Nos yeux s’ouvrirons.

#D #Yeux

Celui qui surfe sur la vague est un « Golesh » (« Surfeur’).
גולש
Le mot « Surf » est proche phonétiquement du mot « Tserouf » (« Combinaison », « Liaison », « Purification »…).
Le Machia’h est en effet un Tseroufeur, mais aussi un Surfeur : « Le Souffle de Dieu planait au-dessus de la surface des eaux » (Genèse 1:2).

#Hawaï #YHVH

Machia’h surfe, dompte les vagues de l’existence, chevauche la bête, domine aisément les difficultés, se déplace aisément comme un surfeur, un serpent/séraphin.

Le mot « Surf » est lié étymologiquement au verbe « To surge » qui signifie « Déferler », autre verbe lié au Messie qui est appelé « Poretz », celui qui « Perce », « Se répand », mot qui est d’ailleurs un tserouf de « Tserouf ».
פורץ
צרוף

#LeSerpentSeRépand #LeSerpentSeRepent #Oufaratsta

Machi’ah est aussi un « Tsoref : » un « Orfèvre », capable de raffiner la matière, de tout transformer en « Or ».
צורף

#Silver #Surfeur

Les Français et les surfeurs sont réputés pour séduire les femmes. Le Machia’h qui est un Céfran/Serpent est un séducteur, un « French lover » : il attire la dimension féminine.

Machia’h
משיח
Guematria = 358
= guematria de « Na’hash » (« Serpent »)
נחש

#FrenchDragueur #FrenchDragon

Le Machia’h surfe sur le WWW. La lettre W correspond au Vav en hébreu. Le Vav, c’est le 6, la Matérialité. Machia’h surfe sur le 666, son nombre fétiche. En faisant le signe du Shaka, signe de Salut, le surfeur montre qu’il « dompte la bête ».

Surfer, c’est glisser. Pour glisser, il faut « Mettre de l’huile », action propre au Machia’h.

#GLys

Il faut savoir « se laisser glisser » : arrêter de douter, d’être indécis et vague. Celui/celle qui « surfe sur la vague », qui a confiance en Dieu, n’a peur de rien.
Surfons ! Tseroufons !


Roi Soleil

« Tsarfat » (« France »)
צרפת
Guematria = 770
= guematria de « Beit Machia’h » (« Maison du Messie »)
בית משיח

La France (Gaule = « Gallus » en latin, qui signifie aussi « Exil » en hébreu) amènera à la Gueoula (« Délivrance finale »).
C’est le secret du nombre 770, de l’Etoile de David et l’Hexagone, de Yaakov et Essav.

La Délivrance passe par Tsarfat, par le « Tserouf », mot qui signifie « Combinaison », « Liaison », « Purification ». La France est liée au Tserouf. Pour le meilleur (la langue française permet d’éclairer la Torah) et pour le pire (les Francs ont asservi la Gaule avec l’aide de l’Eglise).

770 se dit « Sheva Meot Shivim » en hébreu, dont les intiales forment le mot « Shemesh » (« Soleil »)
שבע מאות שבעים
שמש

On retrouve les lettres formant le mot « Tsarfat » dans le mot « Oufaratsta » (« Tu te répandras ») à propos de Yaakov.
ופרצת
« Elle sera, ta postérité, comme la poussière de la terre ; et tu te Répandras (« Oufaratsta ») au couchant et au levant, au nord et au midi ; et toutes les familles de la terre seront heureuses par toi et par ta postérité. » (Genèse 28:14)

La sefira centrale de Zeir Anpin (le Petit Visage, le Fils) est Tiferet, celle de Yaakov (Israel), archétype du Messie, qui resplendit et qui est comparée au Soleil, qui est une étoile.

#Son #Sun

« Sheva Meot Shivim » (770)
שבע מאות שבעים
Guematria = 1241
= guematria de « Baroukh Ata YHVH Goel Israel » (« Gloire à toi YHVH, Délivreur d’Israel »)
ברוך אתה יהוה גואל ישראל

#Gaule #Israel

Les premières lettres des mots de la phrase ont pour guematria totale 26 (2+1+10+3+10), la valeur numérique du nom de Dieu YHVH.

Le Goel est le Machia’h, le Messie. Qui est-il ? C’est l’Eternel que chacun(e) peut dévoiler. Le Messie n’est pas une personne en particulier comme certains idolâtres essaient de le faire croire. Le Messie, ce n’est ni un nouveau Roi Soleil, ni le Rabbi de Loubavitch au 770 Eastern Parkway à New York. Toutes les dynasties doivent disparaître car il n’y a qu’un Roi.

Le mot « Shemesh », est composé des lettres Shin, Mem et Shin. On peut y lire le mot « Shem » (le « Nom » : Dieu) aussi bien à l’endroit qu’à l’envers.
שמש

« YHVH Shemeshi » (« Dieu est mon soleil »)
יהוה שמשי
Guematria = 676
= 26 x 26
= YHVH x YHVH
יהוה x יהוה

#MiROIr #RoiSoleil

Le Verbe Incompris

On traduit souvent « Machia’h » (« Messie » par « Celui qui est oint » (d’huile d’onction).
משיח
C’est faux : le mot « Machia’h » désigne « Celui qui oint ».

L’Humanité a un problème avec la compréhension du Verbe.

Le véritable Messie est dans l’action : il oint, permet à chacun(e) de régner sur l’Uni-vers.


« Pour moi, je suis faible encore et viens d’être Oint (« Mashoua’h ») comme roi… » (Samuel II 3:39)
וְאָנֹכִי הַיּוֹם רַךְ וּמָשׁוּחַ מֶלֶךְ

« Ce sont là les noms des fils d’Aaron, les prêtres Oints (« Meshou’him »)… » (Nombres 3:3)
אֵלֶּה שְׁמוֹת בְּנֵי אַהֲרֹן הַכֹּהֲנִים הַמְּשֻׁחִים…

Ni monarchie, ni religion. Non au Mashoua’h, oui au Mashia’h !


« HaMashoua’h » (« Celui qui est oint »)
המשוח
Guematria = 359
= guematria de « Satan »
שטן

« Celui qui est oint » a été pendant trop longtemps pris pour le véritable Machia’h.
Les dynasties en tout genres sont « sataniques » : il n’y a qu’un Roi et nous devons faire une révolution « anti-messianique ».
Arrêtons le « S’attend », le « Loin », rapprochons-nous de la véritable Parole Divine et passons à l’action.
Tout doit s’inverser afin de faire venir le véritable Machia’h.

Massage

Les mots « Messie » et « Massage » ont la même origine étymologique sémitique :
« Messie » vient de l’hébreu « Mashia’h » dont la racine « Masha’h » (משח) signifie « Oindre ».
Le mot « Massage » vient de l’arabe « Massa » (مَسَّ) signifiant « Palper », « Toucher ».

Tout est dans le mouvement d’Aime-Un.

#emManuel

La racine Mesh+Shin indique un mouvement des mains. Par exemple :
« Masha » qui a donné Moshé » (« Moïse ») en hébreu, qui signifie celui « qui a été tiré des eaux ».
משה
« Mashash » (« Tâter », « Palper »)
משש
« Mashakh » (« Retirer », « Tirer »)
משך
« Mashak » (« Tirer vers le haut »)
משק
ou aussi « Moush » (« Toucher », « Enlever »), « Meshi » (« Soie »), « Mishosha » (« Antenne » d’un insecte), etc…

Même en japonais, « Moshi Moshi ! » ( もしもし) soit « Allo ! » correspond à un mouvement de la main (pour répondre au téléphone).

#ÀLEau #ÀLHuile

Il faut se détendre. L’Humanité a besoin d’un bon massage afin de trouver le Salut.

Le Mah (le « Quoi ») désigne en kabbalah le monde d’en bas. On a besoin d’un Mah sage. Les plus grandes Lumières ne se trouvent pas dans les cieux, mais sur terre, dans le monde matériel, dans le corps. À chaque partie du corps correspond l’une des 10 sefirot.
Assez de douleurs. Cherchons le bien-être. Chaque membre de notre corps renferme des Lumières Divines, chaque membre symbolise une Vérité Eternelle, chaque membre nous envoie une infinité de messages.

#MassageCodé

Il y a de faux messies tout comme il y a de faux salons de massage. Il faut savoir rester vigilant.

Un vrai massage vise le bien-être aussi bien physique que psychique. Par le contact physique, on apprend à avoir une meilleure conscience : de soi et de l’autre, du Grand Tout. Nous devenons d.i.eux.

Le massage est le secret du couple qui dure.
Tout est dans le mouvement d’Aime-Un, de l’Âme-Un, du D.i.eu.x qui font Un.

Comme le dit le Baal Shem Tov, l’humanité sera sauvée par le langage, par les mots. Il faut mettre les choses au clair. Éclaircir le Davar grâce au Dibour. Le mot « Mashia’h » en hébreu, contrairement à la croyance populaire, ne veut pas dire « Celui qui est oint » (on devrait alors dire « Mashoua’h »), mais « Celui qui oint » : le Messie est celui qui est dans l’action.
משיח
משוח

#Action #Onction #ChrêmeSolaire

Le véritable Machi’ah est donc « masseur ». Il masse les foules : son message touche.

Les gens sont actuellement trop tendus. Lors du Salut de l’Humanité, celui du dévoilement messianique, les choses deviendront enfin plus cool.

#MessieThérapie

Lice

Le mot « Lice » désigne une barrière, un enclos (autour d’un château, d’un champ où se déroulaient des joutes, des tournois).
Être « en lice » signifie donc être engagé dans une lutte, une compétition.

La fleur de lys est à l’origine du symbole de l’étoile de David. Elle représente la Royauté, la Shekhina (Présence Divine).

« Comme le lys parmi les épines, telle est ma bien-aimée parmi les jeunes filles. » (Cantique des Cantiques 2:2)

Les champs représentent le monde d’en bas, ce jardin qui doit être « débroussaillé » afin d’en faire un Royaume de Dieu, un paradis. Chacun(e) doit, par ses propres efforts, entrer en lice pour atteindre le Lys.

« Jacob ne sera plus désormais ton nom, mais bien Israel car tu as combattu contre des puissances célestes et humaines et tu es resté fort » (Genèse 32:29)

Israel, c’est le partsouf Zeir Anpin, le chevalier, le prince, Perceval, le super-héros, Superman… Israel est un nom de combattant, de guerrier, de jouteur. Dieu se trouve dans les champs, les jardins, dans les stades.

Zeir Anpin, c’est aussi le Vav de YHVH, qui est la 6ème de l’alphabet, la ligne droite, l’épée, la lance.

Le partsouf Zeir Anpin est constitué de 6 sefirot correspondant à des midot, des traits de caractères, que chacun(e) doit s’efforcer de raffiner
pour « entrer en Lys » : s’unir avec la Shekhina, ensemencer la Malkhout, briser l’enceinte pour la rendre enceinte.

« Lys » se dit « Shoshana » en hébreu, mot venant de « Shesh » (« Six »), car cette fleur comporte six pétales et six étamines.

« HaShoshana » (« La Fleur de Lys »)
השושנה
Guematria = 666

« Le nombre 666 contient en lui-même, de façon cachée, un potentiel messianique élevé et sublime. » (Gaon de Vilna, d’après Mossad HaYessod)

#LeRoiQuiVient


6 est le nombre de Zeir Anpin. Une chose répétée trois fois devient une ‘Hazaka et exprime la complétude, un état de fait. 666 est donc le nombre de l’Homme avec un grand H, un nombre messianique.

Zeir Anpin resplendit, il est comparé au soleil et 666 est un nombre lumineux.

#Ner #Nero #Meir #Meilleur #TheBest #TheBeast


666 est le nombre du Véritable Israel, du Grand Monarque qui apporte la Lumière au monde, la Paix Universelle.

Lors du Salut de l’Humanité, personne ne sera exclu. Nous serons toujours en Lys.

Vilain

Le mot « Vilain » désignait, au Moyen Âge, un Paysan libre (qui n’était pas serf).
L’Homme libre vis l’Un. Le Dieu unique vit en lui/elle.

Le mot « Païen » vient du latin « Paganus » (« Paysan ») et était à l’origine utilisé par l’Église pour dénigrer les non-chrétiens. De nos jours, il désigne ce qui est relatif à une religion polythéiste (par opposition au grandes religions monothéistes).

#Pagani #Plaidoyer

Les P(h)arisiens méprisent les provinciaux, les paysans, les païens…
Pourtant, la Lumière sort de la terre, du terroir.
Elle sort de l’obscurité, de ce qui paraît moche, vilain : elle n’est pas forcément agréable à voir de premier abord pour ceux/celles qui sont encore en exil.

#MocheRabbenou

« Village » se dit « Kfar » en hébreu, comme dans « Kfar Na’houm », « Le Village de Na’houm ».
כפר

#Capharnaum

Le sens de la racine Kaf-Pé-Resh de « Kfar » signifie « Recouvrir », car un village est un endroit recouvert (de tentes, d’habitations).

Cette racine KPR est par exemple à l’origine du mot « Kipour », le jour où les fautes sont « recouvertes ».
On la retrouve aussi dans le mot hébreu « Kofèr » (« Koufar » en arabe) : le Mécréant, l’Hérétique qui cache, qui recouvre la vérité religieuse.

Le mot français « Cafard » vient lui-même de la racine sémitique KPR (par l’arabe « Kafirou » كَافِرٌ ).

« Kafirou » était utilisé par les trafiquants d’esclaves pour appeler les Noirs-Africains (les « Cafres »).

Ce sont les textes religieux des grandes religions monothéistes qui ont inspiré les plus grands massacres de l’Humanité. Ces textes doivent être transcendés, réinterprétés à la lumière de la Nouvelle Torah, c’est-à-dire de façon symbolique et humoristique (car Dieu est Humour), afin que l’Humanité entre dans une ère de Paix Universelle.

Parmi les 3 grandes religions monothéistes, l’Islam constitue une ultime hérésie (c’est un monothéisme pur).
On a donc besoin du Koufar ultime, du Dajjal, qui est décrit comme ayant la racine KPR écrite sur le front.
ك-ف-ر
כ-פ-ר

KPR
כפר
Guematria = 300
= guematria de « Roua’h Elohim » (« Le Souffle de Dieu », qui fait allusion à la dimension messianique)
רוח אלהים

Le Dajjal est déjà là. Il est en toi. Réveille-le
et tu deviendras Un-fidèle, Un-croyant… tu deviendras un « Vit l’Un ».

« L’Eternel sera roi sur toute la terre ; en ce jour, l’Eternel sera Un et Son nom sera Un.  » (Zacharie 14:9)



Manu

Le Messie s’appelle « Emmanuel », ce qui signifie « Dieu est avec nous » en hébreu
עמנואל
Dieu est avec nous. Il n’est pas un dirigeant, il n’est pas élu. Il est l’Élu.

Manu est le diminutif d’Emmanuel.
Dans l’hindouisme, Manu est également le nom du premier Homme. Il est associé au Poisson (Matsya) ainsi qu’aux Cycles (les Kalpas). C’est un Éon.

Manu
מנו
Guematria ordinale = 33

La racine « Gal » (Guimel + Lamed, de valeur numérique égale à 33) correspond au Dévoilement (« Guilouy » en hébreu), à la Rotation (comme « Galgal » en hébreu (« Roue ») ou en gaulois (« Cercle de pierres renfermant une crypte »), « Guilgoul » (« Réincarnation »), etc.
גל

#PourLesCyclesDesCycles


« Ouvre mes yeux, pour que je puisse contempler les merveilles de ta Torah ! » (Psaumes 119:18)

« Gal Einay » (« Ouvre mes yeux »)
גל עיני

Lors du Salut de l’Humanité, nous nous appellerons tous/toutes Emmanuel(le).

Manu est Adam, le Fils de Dieu : Machia’h.
Manu descend. Pour quoi faire ? C’est son destin.

#Renaissance

Chômeur

« Voici. Il ne dort ni ne sommeille, le Gardien d’Israel. » (Psaumes 121:4)
הִנֵּה לֹא יָנוּם וְלֹא יִישָׁן שׁוֹמֵר יִשְׂרָאֵל
« Gardien » se dit « Shomèr » en hébreu.
Notre Gardien, c’est le Roi des rois.
Un roi ne travaille pas, il chôme, car il est Shomèr.

#Lys

Dieu est éternellement bon et veut faire de chacun(e) d’entre nous des rois / reines. Il n’est pas naturel pour l’Homme de travailler.
De nos jours, la majorité des gens font un travail qu’ils n’aiment pas. Beaucoup de gens sont exploités, souffrent au travail. Beaucoup font également un travail qui n’a aucune utilité sociale, qui entraîne à la surconsommation, à la polution, etc.

Idem pour les études. De nombreux enfants, adolescents, jeunes adultes souffrent car il passent des années à apprendre des choses inutiles.

On détruit notre planète et notre santé. Tout le sens que la société donne au travail et aux études est à revoir. On perd du temps de vie précieux, des ressources. Les gens parlent de « valeur travail ». Ils sont esclaves de la Matrice.

À Auschwitz, Dachau, Terezin, etc., là où les puissances du mal ont atteint leur paroxysme, on pouvait voir ce panneau : « Arbeit Macht Frei » (« Le travail rend libre »).

En exil, nous sommes dans le paraître. Beaucoup demandent « Qu’est-ce-que vous faîtes ? » (Quel est votre travail) lorsqu’ils rencontrent une personne pour la première fois. Et vous avez intérêt à être un mouton, un esclave vous aussi.

Le travail accapare les pensées, remplace la famille.
Pourtant, le temps de vie est précieux. Il ne faut pas le gaspiller. À cause du travail et/ou des études, beaucoup de gens ont n’ont pas pu réaliser leurs rêves d enfants, leurs passions, leurs dons. Trop peu de monde se réalisent grâce à leur travail. C’est souvent le contraire.

Non, ce que nous sommes ne se résume pas à notre travail (avec un t minuscule).
Il est de bon temps chez la masse de glorifier la « valeur travail ». Mais notre véritable valeur, c’est le Travail intérieur, l’Or (« Lumière » en hébreu).
אור
Travailler m’oint pour gagner plus.

#Machiah #RevenuUniversel

Lors du Salut de l’Humanité, nous entrerons dans le « 7ème millénaire » : tous les jours seront comme Shabbat, et chaque année sera sabbatique. Nous serons de véritables rois/reines, tous « Chômeurs », constamment à l’Œuvre.

#GrandŒuvre

Sourate 112

Le Salut de l’Humanité aura lieu grâce à l’union des opposés : l’union des principes masculin et féminin, de la transcendance et de l’immanence, du spirituel et du matériel, du ciel et de la terre, du conscient et de l’inconscient, du sérieux et de l’humour…

Dieu est d.i.eux

Lors du Salut de l’Humanité, les 2 noms divins YHVH et Elohim seront Un.

YHVH ELOHIM
יהוה אלהים
Guematria = 112

La 112ème sourate du Coran est la sourate Al-Ikhlas (الإخلاص) : Le Monothéisme Pur.

« Dis : Il est Allah, Unique.
Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons.
Il n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus.
Et nul n’est égal à Lui »

Al-Ikhlas
אל-אח’לאץ
Guematria = 161

Le premier mot de la Torah ayant 161 pour guematria est « HaYakoum » (Genèse 7:4).
היקום
Dans ce verset, le mot désigne les créatures, êtres vivants qui sont debout. On retrouve dans ce mot la racine « Koum » (« Se lever »), comme dans « Koumi Ori ! » (« Lève-toi, resplendis ! », Esaïe 60:1)
קומי אורי
« HaYakoum » désigne quelque chose qui est « Établi ».
C’est « L’Existence ». « HaYakoum », de nos jours, est utilisé pour désigner « L’Univers ».

« Yakoum Elohim ! » (« Que Dieu se lève ! », Psaumes 68:2)
יקום אלהים
Guematria ordinale = 111
= guematria pleine de la lettre Aleph, le Un
אלף

#HayakoumAllah

En shuar, langue jivaro parlée en Équateur sur les pentes orientales des Andes, le mot « Yakoum » désigne le « Singe-hurleur » (également appelé « Alouatte »).
Les singes hurleurs sont connus pour être parmi les animaux les plus bruyants au monde : les cris qu’ils poussent après avoir déféqué s’entendent à des kilomètres à la ronde.

#AlouatteAkbar

« Singe Hurleur » se dit Shaagan » en hébreu.
שאגן
Guematria = 354 + 4 lettres = 358
= guematria de « Machia’h » (« Messie »)
משיח

#JésusCrie

Homo Sapiens
הומו סאפיינס
Guematria ordinale = 112
= guematria de YHVH Elohim
יהוה אלהים
= guematria AtBash (valeurs inversées, correspond à la Bina) de « Machia’h », l’Homme debout, qui Un-verse
משיח

On retrouve dans le mot Yakoum la lettre Kouf. La lettre Kouf est la seule non finale à descendre sous la ligne d’écriture. Elle représente à l’origine un singe. Comme le dit le Zohar, le Kouf « singe » le Hé, la 2ème et 4ème lettre du nom de Dieu. Le tikoun (réparation) du Kouf permet d’éclairer les endroits les plus bas, de les élever.

Kouf / Kof (« Singe »)
קוף
= guematria de « Makom » (« Lieu », l’un des noms de Dieu)
מקום

Dieu se cache dans la matière, dans le singe.
C’est à l’homme de se lever, travailler sur lui-même, évoluer, pour devenir un Homme avec un grand H, un homme qui lie YHVH à Elohim, un « Homme deux-bouts ».

Il faut se renouveler, évoluer. Ne pas rester enfermé dans la tradition. Il y a de bonnes et de mauvaises traditions. Les singes et les « guénonistes » (René Guénon a inspiré de très nombreux fachos), trop attachés à la Tradition des Primates, voient dans le Dajjal/Antéchrist un grand parodiste, un « singeur ». Mais c’est justement par la parodie, l’humour, que l’Homme se lèvera et que le Dieu Un se révélera.

L’Homme deux-bouts se lève, il/elle se révolte contre les injustices, les inégalités, les mensonges. Il/elle se révolte contre les grandes religions monothéistes qui doivent évoluer. Ce sont les textes religieux des grandes religions monothéistes qui ont inspiré les plus grands massacres de l’Humanité. Ils doivent être transcendés, réinterprétés à la lumière de la Nouvelle Torah, c’est-à-dire de façon symbolique et humoristique (car Dieu est Humour), afin que l’Humanité entre dans une ère de Paix Universelle.

Parmi les 3 grandes religions monothéistes, l’Islam constitue une ultime hérésie.
On a donc besoin du Kouf / Koufar.

Dans la tradition islamique, le Dajjal est décrit comme ayant la racine sémitique KPR écrite sur le front.
ك-ف-ر
כ-פ-ר

Le sens de la racine Kaf-Pé-Resh signifie « Recouvrir ».
כפר
Elle est par exemple à l’origine du mot « Kipour », le jour où les fautes sont « recouvertes ».

Cette racine KPR se retrouve aussi dans le mot hébreu « Kofèr » (« Koufar » en arabe) : le Mécréant, l’Hérétique qui cache, qui recouvre la vérité religieuse.
כופר

KPR
כפר
Guematria = 300
= guematria de « Roua’h Elohim » (« Le Souffle de Dieu », qui fait allusion à la dimension messianique)
רוח אלהים

« Le Souffle de Dieu planait au-dessus de la surface des eaux » (Genèse 1:2)

Tout va s’inverser. La dimension messianique se trouve dans l’insoumission, la rébellion face aux forces de destruction, la lutte contre l’islamisation. Le Machi’ah, c’est le Koufar : l’Un-Fidèle.
Le Machia’h, c’est le Dajjal (quel la paix soit sur lui) qui symbolise le dévoilement de la Lumière féminine que les obscurantistes religieux veulent voiler. Il est déjà là. En toi.

#Dajjal #DéjàLà

Le Machia’h c’est celui qui tue Jésus lors du grand combat final, pour trouver le « Je suis » car il ne dédaigne pas le Youd (le i).

La Lumière sort de l’obscurité. Il faut « mettre le feu » au Coran. Faire sortir la Lumière de chaque sourate. Grâce à un Nouveau Coran, un Coran du Dajjal, l’Humanité trouvera la Paix Universelle. La (sou)rate est l’organe du rire.

Sourate
סורת
Guematria = 666

#UnFidèle #LeRoiQuiVient

God is Gold

« Ikvei Meshi’ha » (« Talons du Machia’h » en araméen)
עקבי משיחא
Guematria classique = 541
= guematria d’Israel
ישראל
Guematria ordinale = 100
= guematria de « Lekh Lekha » (« Va vers toi-même » cf. Genèse 12:1)
לך לך

Va vers toi-même, en Is Real.

Va vers toi-même. Use tes talons.
Apprends à connaître ton talon d’Achille, ta faiblesse, et transforme le en talent, en point fort.

Nous sommes en pleine période des « Talons du Machia’h ». Le talon représente l’exil à son paroxysme. Mais lorsque nous retournons vers nous-mêmes et apprenons à corriger nos points faibles, alors ils se transforment en points forts. Tout s’Un-verse et nous dévoilons en nous la dimension messianique.

Un Talent (aussi appelé « Poids faible ») fait environ 30kg : c’est la base de la taille de la monnaie d’or. Sa valeur correspondait à la masse d’eau contenue dans un pied cube.

Va vers toi-même. Utilise tes talents. Découvre le trésor qui est en toi. Découvre l’Or véritable (« Lumière » en hébreu).
אור

#TalentsDuMachiah

Platon

« Mashal HaMéara » (« Allégorie de la Caverne »)
משל המערה
Guematria ordinale = 105
= guematria de « Logos »
לוגוס

« Méara » (« Caverne », « Grotte »)
מערה
Guematria = 315
= guematria de « HaYesh » (« L’ego »)
היש

Le Logos sort d’une grotte, de la matrice de l’ego.

Dans la caverne / la matrice, l’homme croit. Une fois sorti, il sait. Mais le travail n’est pas fini, bien au contraire : il faut maintenant retourner dans la caverne pour délivrer ceux qui sont dans l’obscurité. La Lumière peut éblouir. La vérité peut faire peur et ceux qui sont dans l’obscurité la rejettent facilement. Socrate dit qu’ils en viendraient même à tuer celui/celle qui apporte la Lumière.

« Platon » se dit « Aflatoun » en hébreu
אפלטון
Guematria classique = 176
= guematria de « Évène Ha’Hakhamim » (« Pierre Philosophale ») qui est à l’origine la « Materia Prima » de Platon.
אבן החכמים

Il n’y a pas de Kabbalah authentique sans Platon et le néoplatonisme.

#SecretsUnisVers

True Man Show

Le film The Truman Show raconte la vie de Truman Burbank, vedette à son insu d’un spectacle de télé-réalité. Depuis sa naissance, son monde n’est qu’un gigantesque plateau de tournage et tous ceux qui l’entourent sont des acteurs. Lui seul ignore la réalité. Le film explore ses premiers doutes et sa quête pour découvrir le but de sa vie.

Truman, c’est « True Man » : l’Homme Vrai.
L’Homme Vrai réalise que tout n’est qu’illusion. Il refuse la société du spectacle. Il se révolte contre l’ordre naturel des choses, contre le créateur de cette simulation.


L’Homme Vrai, en surmontant ses peurs, refusera le pacte avec le démiurge, Christof (le faux messie), le mauvais serpent qui se prend pour le Créateur.

L’Homme Vrai en allant vers l’Un-connu, trouvera alors le chemin de l’éveil, la sortie de la Matrice, et pourra s’unir avec la Shekhina (la Sophia, soit Sylvia dans le film). L’Éternel sera Un.

Truman
טרומן
טית ריש וו מם נון
Guematria pleine = 1127
= guematria de « Na’hash HaNe’hoshet » (« Serpent d’Airain »), le Bon Serpent qui est en nous et nous guérit
נחש הנחושת

« L’Éternel sera Roi sur toute la Terre en ce jour l’Éternel sera Un et Son Nom sera Un » (Zacharie 14:9)
וְהָיָה יְהוָה לְמֶלֶךְ עַל כָּל הָאָרֶץ בַּיּוֹם הַהוּא יִהְיֶה יְהוָה אֶחָד וּשְׁמוֹ אֶחָד
Guematria du verset = 1127

Montre qui tu es en vrai.

#TrueManShow


Oz

La Torah est appellée « Oz », ce qui signifie « Force », « Puissance » en hébreu.
עז

C’est bien joli tout ça. Mais le problème, c’est qu’à la fin de l’histoire, on découvre que le Magicien d’Oz n’est en fait qu’un imposteur, un simple homme sans pouvoir qui utilise des artifices pour paraître impressionnant.

L’histoire du Magicien d’Oz est un parcours initiatique : le Divin (c’est-à-dire la Force, non pas celle du côté obscur, mais la Vie, la Vérité, l’Amour infini…) se trouve non pas à l’extérieur, chez ce qui paraît puissant, mais en chacun de nous. C’est ce que chaque personnage principal apprendra.

La Parole Divine, est une petite voix, la voix d’une jeune fille, comme celle de Dorothée Gale, l’héroine du Magicien d’Oz.
La racine « Gal » (Guimel + Lamed) correspond au Dévoilement (« Guilouy »).
גל

En 1928, les bibliothèques publiques américaines censurent le Magicien d’Oz sous prétexte qu’il « dépeint des personnages de femmes fortes dans des rôles de leader ». Cette petite voix intérieure, la voix de la Shekhina, est en nous depuis toujours ; cependant, elle demande de l’action, de l’audace, d’aller à contre-courant afin de dévoiler la dimension féminine du Divin qui est en exil, persécutée.

#ELLE


Le « Magicien d’Oz », le faux dieu de la Torah de l’exil est menaçant, jaloux, orgueilleux, égocentrique. Il cherche à rendre les gens esclaves de ses commandements. Il ordonne d’envahir, de tuer… Pourquoi ?

Car Dieu fuit les honneurs, il est tellement humble qu’il se recouvre d’un voile et apparaît sous les masques d’un troll du désert, d’un véritable monstre jaloux et manipulateur, pas si gentil que ça en fait avec son peuple, une sorte de parrain de la mafia, un Godfather.

Dieu se recouvre d’un masque diabolique encourageant non pas au monothéisme, mais à la monolâtrie. Ce personnage-là, Dieu nous demande de le combattre. Oui, le travail de chacun(e) d’entre nous dans ce monde est de raffiner, purifier Dieu. L’homme ne doit pas prier mais agir : c’est Dieu qui prie l’homme, d’agir.

À l’origine, YHVH est un dieu du Sud : il vient de Midian, du Sinai oriental, d’Edom, du nord de l’Arabie.

« L’Éternel est apparu du haut du Sinaï, a brillé sur le Séir, pour eux ! S’est révélé sur le mont Pharan… » (Deutéronome 33:2)

« Éternel ! Quand tu sortis de Séir, quand tu t’avanças de la région d’Edom, la terre frissonna, les cieux se fondirent, les nuages se fondirent en eau. » (Juges 5:4)

« L’Éternel s’avance du Têmân ; le Saint, du mont Parân, Sélah ! Sa splendeur se répand sur les cieux, et sa gloire remplit la terre. » (‘Habakouk 3:3)

YHVH est un dieu des tempêtes, de l’orage, un dieu des pays arides. C’est un dieu guerrier, tribal.
Il vient d’un région d’où venaient de nombreuses caravanes de commerçants.
YHVH vient aussi du pays des Shasous.
Il vient d’un lieu où de nombreux groupes étaient en conflit avec les autorités égyptiennes avant de s’en émanciper à la fin de l’âge du bronze, période à laquelle apparaît YHVH.

Les Cananéens, ancêtres des Juifs, adoraient le dieu EL, un dieu céleste et bienveillant, que l’on peut représenter par un vieux sage barbu. Ils adoraient aussi Baal, puis, progressivement, adoptèrent le culte de YHVH qui remplaça celui de Baal, devenu ennemi car trop similaire à YHVH.

#NomDeuxDieux


Voici un dessin retrouvè à Kuntillet Ajrud dans le nord-est du Sinaï et fait il y a environ 3000 ans. Il représente selon les inscriptions YHVH, Baal et Asherah.
Ces gens n’étaient pas doués en dessin. Quelle horreur. On peut aisément comprendre l’interdiction biblique de toute représentation de YHVH.

#DesSinaï


YHVH n’est pas à l’origine le Dieu universellement bon selon l’image véhiculée par les grandes religions monothéistes.
Pour éviter de s’entretuer, les partisans de ces religions doivent prendre conscience que leurs livres ne sont que des fables, des mythes.
Les Juifs devraient donc prendre conscience qu’ils connaissent YHVH grâce aux Arabes.
Les Chrétiens devraient prendre conscience qu’ils connaissent le concept de Messie grâce aux Juifs.
Les Musulmans, eux, devraient prendre conscience qu’ils connaissent Mahomet grâce aux Chrétiens. Le Coran est une fable écrite bien après la mort de quelqu’un qui décrit comme prophète-guerrier, mais qui était avant tout une sorte de prêtre chrétien, un Nazaréen.

Pendant des siècles, les antisémites ont accusé les Juifs d’être « satanistes ». Mais les Juifs sont en fait les plus persécutés dans cette histoire, à la fois par les forces d’en bas et les forces d’en haut.

« Israel » désigne celui qui « Combat avec Dieu » :
« Jacob ne sera plus désormais ton nom, mais bien Israel car tu as combattu contre des puissances célestes et humaines et tu es resté fort » (Genèse 32:29)

La Torah est appelée Oz. Car la vérité peut faire mal. Car la véritable Torah s’acquiert en combattant les forces d’oppression, notamment cette ordure de YHVH.

On doit sortir d’Égypte, du monde de l’illusion, pour aller en Is Real.

L’Homme est ses mythes.

#EstVrai #Ivri


« Il y eut le soir et le matin » : tout commence dans l’obscurité, et le travail de chaque homme et de chaque femme est de transformer cette obscurité en Lumière, transformer YHVH, le dieu brutal venu du désert en Dieu Universel.
Rudra devenu Shiva est un autre exemple de ce travail de l’homme qui consiste à purifier, raffiner sa vision du Divin.

Dieu est à l’origine de tout le mal de ce monde qu’il a créé par le Tsimtsoum, en se retirant, ce qui est, quand on y pense, la chose la plus horrible qui puisse exister.

« Au commencement Dieu créa le Ciel et la Terre. » (Genèse 1:1)
בראשית ברא אלהים את השמים ואת הארץ
Guematria ordinale du verset = 329
= guematria de « Demiurgos » (« Démiurge », le « Créateur de l’Univers »)
דמיורגוס

Dieu est humble. Il ne veut pas étre idolâtré. Il est tellement humble qu’il se déguise en YHVH : en magicien d’Oz, en troll du désert, en diable, en parrain de la mafia, et même en âne.

On dit que Machia’h viendra « sur un âne ». L’âne fait référence à la matière (« ‘Homer » en hébreu, même racine que « ‘Hamor », l’Âne), matière qui doit être raffinée par chacun(e), en dévoilant le spirituel dans le monde matériel…

YHVH est un dieu de l’orage et qui dit orage dit nuage. Selon le Talmud (Sanhedrin 98a), Machia’h viendra soit sur un Âne, soit sur un « Anane » (« Nuage »).

Selon d’anciens récits, les Juifs adoraient un âne en secret dans le Temple. Par exemple :

« Car Apion a osé dire que dans ce sanctuaire, les
Juifs avaient érigé la tête d’un âne (asini caput) et
rendaient un culte à cet animal, le considérant digne du plus grand culte. Il affirme que cela fut révélé lorsqu’Antiochos Épiphane pilla le temple et
découvrit cette tête, faite d’or et valant une somme
considérable d argent. » (Flavius Josèphe, Contre Apion)

Nous ne savons pas si cela était vrai, il y avait déjà beaucoup d’antisémites à l’époque qui auraient pu colporter ce genre de ragots.

Mais il y a du vrai dans cela. Après tout, Dieu se cache dans la matière…

#Yahoo #Search


Dans l’Égypte antique, l’âne représentait le dieu Seth, dieu des étrangers, du désert, des tempêtes, sanguinaire et violent. Vu les récits de la sortie d’Égypte, il est compréhensible qu’ils l’assimilaient au dieu des Hébreux.
Seth était le dieu des Hyksôs, dont l’histoire a sûrement inspiré certains récits et personnages bibliques.

#JediVsSith


Seth est assimilé à Typhon, Cronos, à Satan mais aussi à Saturne (« Shabtaï » en hébreu), planète que l’on associait aux Juifs. Plutarque et Tacite écrivent que Typhon fonda Jérusalem et la Judée. Le faux messie Shabtaï Tsevi a eu du succès car selon plusieurs traditions le Machia’h serait lié à Saturne (cf. livre de Moshe Idel, Saturn’s Jews: On the Witches’ Sabbat and Sabbateanism ). C’est une planète liée aux choses cachées. Au Moyen-Àge, on accusait les « sorcières » d’aller au « sabbat »…

#OZzy #BlackSabbath


Le nom de Dieu YHVH était prononcé « Yao » (ΙΑΩ) par les Grecs et cela rappelait le cri de l’âne. De plus, « Yao » signifiait « Âne » en égyptien.

L’âne porte une croix sur son dos.

L’âne figure aussi sur la première représentation connue du faux messie Jésus (le graffiti d’Alexamenos). À noter que le mot « Ass » en anglais signifie à la fois « Âne » et « Fesses ». Voilà ton dieu, crétin !

#AssHoly


YHVH, c’est « Y’avait » : le verbe Avoir conjugué au passé.

Qui est Dieu ? Ce n’est pas « Y’avait » c’est avant tout « Ehyeh » : « Je serai ».

#SecretDuVerbe


« Moïse dit à Dieu : Or, je vais trouver les enfants d’Israël et je leur dirai : Le Dieu de vos pères m’envoie vers vous… S’ils me disent : Quel est son nom ? Que leur dirai-je ?
Dieu répondit à Moïse: Je serai qui je serai ! (EHYEH ASHER EYHEH) » (Exode 3:13-14)

Dieu sera ce qu’il sera. Il est en nous. À nous de révéler le verbe Être. Dieu est en nous et sera ce que nous en ferons.

Ose !

#Abracadabra

Indigestion

« Diarrhée » se dit « Shilshoul » en hébreu.
שלשול
Guematria = 666

« La diarrhée et la constipation viennent du mensonge. » (Rabbi Na’hman de Breslev)

Le monde est malade à cause de son rejet trop rapide de la nourriture spirituelle, ce pain quotidien que notre Père nous offre chaque jour.

Notre âme a pourtant besoin de cette Lumière Divine pour grandir, s’épanouir, s’élever de plus en plus haut.

Afin que l’Humanité entre dans une ère de paix universelle, il faut voir le Docteur afin de transformer l’indigestion en Un-digestion : l’intégration du Dieu Un en soi.

« Au commencement Dieu créa le Ciel et la Terre »
בראשית ברא אלהים את השמים ואת הארץ

Le premier mot de la Bible, « Bereshit » (« Au Commencement ») est composé des mots « Bara » (« Créé ») et « Shit ».
ברא
שית

Au commencement « Dieu a fait de l’âme… »

#CommenceMent #Songe #Gnose


La Bible commence par la lettre Beit de Bereshit.
Pourquoi ne commence-t-elle pas par le Aleph, la première de l’alphabet ?
Car Dieu a fait de la m… et c’est à l’Homme de réparer le monde, de trouver le Un.

Dieu veut faire de nous guerriers, des combattants. Il veut nous voir combattre le mensonge. Il nous teste.

#UnTestUn #LeNouveauTest


Les forces négatives sont bien sûr liées aux excrément, aux fesses. Vous pouvez par exemple admirer des fesses de Dieu dessinées par Michel-Ange dans la Chapelle Sixtine du Vatican.

EL est l’un des noms de Dieu et No-EL est lié aux indigestions.
Jésus, le faux messie né à No-EL, est condamné à l’enfer, où il est en train de bouillir dans des excréments bouillants.

La véritable dimension messianique est Je Suis, la réalisation de soi. La véritable Nouvelle Torah, c’est celle de Je Suis.

#DévoiementDuMachiah


Certains ennemis du Machia’h comme le Rav Ron Chaya attendent la fin du monde : ils font de l’Escatologie.

D’autres agissent pour un nouveau monde, pour le rendre meilleur.


« Écoutez-moi, vous qui êtes mon peuple, prêtez-moi l’oreille, vous qui formez ma nation ! Car la Torah sortira de moi, et j’établirai la justice pour éclairer les nations. » (Esaïe 51:4)

Le Midrash commente ainsi le verset d’Esaïe :
« Dans les Temps futurs, Dieu va s’asseoir… et expliquer la Nouvelle Torah qui sera donnée à travers le Machia’h. » (Yalkout Shimoni – 429)
עתיד הקב »ה להיות יושב… ודורש תורה חדשה שעתיד ליתן על-ידי משיח

Dieu va siéger. Il va s’asseoir sur son trône. Une Nouvelle Torah sortira et ça va chier !

La fin détend.

#Escatologie #ApocalypseNow

Moïse Is Not Dead

On retrouve dans la vie du Moïse biblique les traces de 2 légendes antiques parmi les plus célèbres de l’époque.

La première est la légende de Sargon d’Akkad, déposé à la naissance dans une corbeille de roseaux abandonnée aux eaux d’un fleuve.

La deuxième est l’histoire de Sinouhé, qui doit s’enfuir d’Égypte suite à une histoire de tentative de meurtre, part à l’étranger avant de retourner dans son pays d’origine. En exil, il se marie avec la fille d’un chef local et mènera des campagnes militaires, comme Moïse, qui, selon un midrash, se maria et devint chef militaire àl’étranger avant d’arriver à Midian.

En égyptien « Ms(w)-sw » signifie « Fils », comme dans « Ramsès » (« Fils de Ra »). Le nom de Moïse signifierait donc simplement « Fils ».

Superman, Batman, Captain America, Spiderman, Moïse… les Juifs sont connus pour avoir créé de nombreux super-héros.
Moïse et tous les super-héros sont des archétypes, représentés par Zeir Anpin en kabbalah, le Fils, le guerrier qui combat les forces du mal.


Moïse a été élevé à Memphis. On retrouve dans Memphis la lettre Mem, la Mère. La lettre « Mem » est la 13ème lettre de l’alphabet hébreu et symbolise à la fois l’Eau et la Mère, soit la Bina. Le Son sort de Memphis.

#MemFils #LeRock


« Moshé » (« Moïse » en hébreu) est l’anagramme / le reflet de « HaShem » (« Le Nom » : Dieu). Dieu et le Fils sont Un.
משה
השם

« On a tous en nous un Moïse intérieur. » (Rabbi de Loubavitch)

#MêmeFils


On a tous en nous l’âme du Messie
Quelque chose de « T’es né, si ».

La vie est un long fleuve (pas toujours) tranquille.

#ELvis #MAimeFils #FLove #TenNESSee #SunRecords #TheKingIsNotDead #OnNousCacheTout

L’Agneau

Il existe une histoire universelle enfouie dans l’inconscient de l’Humanité. Cette histoire, c’est celle de l’Agneau.

« Agneau » se dit « Talé » en hébreu.
טלה
Guematria classique = 44
= guematria de « Dam », le « Sang »
דם
Guematria ordinale = 26
= guematria du nom de Dieu YHVH
יהוה

Les forces contraires tronquent les archétypes divins enfouis en nous en les transformant en fables, en religions. Elles manipulent les forces puissantes des messages universels produits par notre inconscient collectif afin de transformer les gens en moutons.

Le meilleur exemple est la fable du personnage mythique de Jésus, l’Anus Dei, qui a produit 2000 ans de déchets spirituels, d’obscurantisme. Les fausses croyances doivent être évacuées par la déchristianisation de la société afin que l’Humanité trouve le Salut. Jésus est l’Anus Dei : une voie, un passage, mais celui des matières fécales.

L’Agneau Véritable est lui lié au passage vers la Lumière, c’est JE SUIS : la réalisation du Soi.
Le passage des ténèbres vers la Lumière est symbolisé par Pâque(s), la fête du printemps, de la renaissance de la nature, de la victoire de la vie sur la mort.

« Pâque »(s) vient du latin « Pascua » issu du grec ancien « Páskha » Πάσχα , de l’hébreu « Pessa’h » : « Passer par-dessus ».
פסח

Soyons passants. Soyons parmi-ceux qui passent par-dessus la masse pour trouver leur propre chemin, soyons des « Hébreux » : nom signifiant étymologiquement ceux qui traversent, passent.

Il ne faut pas se tromper de Verbe. Il y a « Je suis » du verbe suivre, et « Je suis » du verbe être. On ne peut se réaliser soi-même en étant un suiveur, un mouton.

J’y go.

#JeSuis


Le véritable JE SUIS est l’Agneau, le Talé.
« Talé », en français, signifie « Meurtri », « Marqué par les coups ».
Car Dieu, le Seigneur (et non le Saigneur), se fait petit dans ce monde. Il se trouve parmi les humbles, les exclus, les persécutés, les boucs-émissaires, et se prend des taloches.

« Lamb » = « L’Un » + « B », soit la lettre Beit qui désigne l’intériorité = le Dieu Un en soi
ב


Le mot « Lamb » qui signifie « Agneau » en anglais sert également à désigner quelqu’un de « Naïf » (qui se dit « Peti » en hébreu).
פתי
Dans ce monde, Dieu se fait Peti. C’est un test.

#LeNouveauTest


Comment te comportes-tu devant ce qui apparait faible, naïf, impuissant ? Comment te comportes-tu avec les pauvres, les étrangers, les malades ?
Comment célèbres-tu le passage des ténèbres vers la Lumière ?
Comment te comportes-tu avec les animaux ? Dans notre monde en exil, beaucoup préfèrent le Méchoui au Machia’h. Beaucoup fêtent Pâque(s) en ingurgitant les parties du cadavre d’un adorable petit animal : ils aiment l’agneau saignant.

Pendant des millénaires, on a fait croire que sacrifier le symbole de la pureté et de l’innocence plaît au Divin, ce qui est une inversion totale des valeurs.
Les religions se dévoileront comme ayant été les instruments de loups déguisés en agneaux.

L’Humanité doit prendre le chemin du végétarisme et du véganisme.

Soyons pas sang.

#EauVin #BeauVin

Point

On détermine un Point en liant les opposés, en liant la dimension verticale du Divin à sa dimension horizontale.

Les 10 Commandements commencent par le mot « Anokhi » (« Je suis »), qui, selon la tradition juive est un mot égyptien.
אנכי
Ce mot signifie aussi « Unique » en hindi.
अनोखी

« Anokhi » s’écrit comme « Anakhi » qui veut dire « Vertical ».
L’Égypte et ses pyramides sont liées à la verticalité (symbole masculin) et chacun(e) d’entre-nous doit sortir de cet exil pour trouver l’horizontalité, la dimension féminine. La seule vraie « religion » relie les hommes et femmes entre (Di)eu.x

« Anakhi VeOfki » (« Vertical et Horizontal »)
אנכי ואופקי
Guematria ordinale = 95
= guematria de « Mi » (« Qui », la dimension verticale) + « Ma » (« Quoi », la dimension horizontale)
מי מה

95ème commandement de la Torah : « Et ils me construiront un sanctuaire, pour que je réside au milieu d’eux. » (Exode 25:8)

Retourne vers toi-même pour devenir un Être universel, un Temple où réside la Présence Divine : un lieu unique qui contient le Tout. Tu deviendras le P.Oint central de l’Uni-vers.

#CristalliseÀSion


Les mot « Point » et « Poing » partagent la même racine indo-européenne « Peuk » qui signifie « Frapper », Piquer » : on dit du Machia’h qu’il souffre. Trouver la dimension messianique en soi, c’est s’écarter de la masse qui nous a crû si fiers car elle dénigre l’introspection. La masse, la foule, peut être d’une violence inouïe envers les boucs-émissaires, ceux qui refusent de penser et faire comme tout le monde. Mais celui / celle qui persévère à fuir le mal et faire le bien finira par voir la Lumière, car la morsure l’accroît.

#IndividuÀSion


Le Messie est appelé « Poretz », celui qui « Brise les barrières », « Perce », « Se répand » : Tel est le secret de l’accroît.

#Oufaratsta #CroisCrois


« Elle sera, ta postérité, comme la poussière de la terre; et tu te Répandras (« Oufaratsta ») au couchant et au levant, au nord et au midi ; et toutes les familles de la terre seront heureuses par toi et par ta postérité. » (Genèse 28:14)

On détermine un point central en liant les opposés, en traçant une croix, là où se situe le Messie.
Mais le Sauveur, ce n’est ni Jésus, ni le Rabbi de Loubavitch, ni Jean-Claude Van Damme… personne d’autre que vous-même ne pourra vous sauver.
On ne trouve pas le Salut à l’extérieur comme le font ceux qui idolâtrent des figures religieuses (le « Messie ») ou des stars (le footballeur Messi), mais on le trouve en cherchant le Divin en soi.

P.oint

Sourire

Un « Sourire » se dit « ‘Hioukh » en hébreu.
חיוך
Les 2 premières lettres du mot « ‘Hioukh » forment le mot « ‘Hay », la « Vie » ; les 2 dernières, Vav et Kaf, servent à écrire le nombre 26, soit la guematria du nom de Dieu YHVH.
יהוה

« Réjouir quelqu’un, c’est vraiment redonner la vie à une âme. » (Rabbi Na’hman de Breslev)


Les 2 commissures des lèvres correspondent à deux lettres Youd, les lèvres à la lettres Vav.

Sourire = Youd + Youd + Vav
= 10 + 10 + 6
= 26 🙂

#JokeOnde #Da26Code


« Smile » (« Sourire » en anglais) a pour etymologie la racine indo-européenne « Smey » que l’on retrouve dans l’hébreu « Samea’h » (« Heureux »).
סמח

En sanskrit, « Smayate » ( स्मयते ) signifie « Sourire », « Rire » mais aussi « Briller ».

« Netz » en hébreu désigne aussi bien la « Fleur » d’un arbre fruitier qu’un « Scintillement ».
נץ

#HappiNess #DeLight


En hébreu, « Samea’h » a une racine ancienne commune avec le mot « Tsema’h », (« Germe », « Rejeton »).
צמח

Dans la prière de la Amida, il est dit « Et Tsema’h David Tatsmia’h » (« Ton rejeton David poussera ») en parlant du Machia’h.
את צמח דוד תצמיח

« En ce jour, le Rejeton du Seigneur sera revêtu d’éclat et de splendeur… » (Esaïe 4:2)
בַּיּוֹם הַהוּא יִהְיֶה צֶמַח יְהוָה לִצְבִי וּלְכָבוֹד וּפְרִי הָאָרֶץ לְגָאוֹן וּלְתִפְאֶרֶת לִפְלֵיטַת יִשְׂרָאֵל

« Et tu lui diras ces mots : Ainsi parle l’Eternel-Cebaot : Voici un homme dont le nom est Homme Rejeton et il germera de sa place pour bâtir le temple de l’Eternel. » (Zacharie 6:12)
וְאָמַרְתָּ אֵלָיו לֵאמֹר כֹּה אָמַר יְהוָה צְבָאוֹת לֵאמֹר: הִנֵּה אִישׁ צֶמַח שְׁמוֹ וּמִתַּחְתָּיו יִצְמָח וּבָנָה אֶת הֵיכַל יְהוָה

« Machia’h » est l’anagramme de « Ysma’h » (« Il sera heureux »)
משיח
ישמח
Machia’h est « Ish Tsema’h » (« Homme rejeton »), mais aussi « Ish Samea’h » (« Homme heureux ») : Dieu réside là où il y a de la joie.

#Nirvana #InBloom #SmileLikeTeenSpirit


Dieu est humour.

#VISAGEraDIEUx