Un-Fidèle

Pour être un véritable Un-fidèle, il faut reconnaître que la plupart des personnages de la Torah n’ont jamais existé : ce sont des archétypes représentant des forces spirituelles. La Torah est une création littéraire façonnée par l’homme pour tenter de répondre aux grandes questions qu’il se pose. Ce n’est pas un livre historique.

Par exemple, il n’existe aucune preuve historique ou archéologique concernant le Roi Salomon ou son soit-disant royaume. Il en est de même pour la traversée de la Mer Rouge, le Roi David, etc. Il faut donc arrêter de se voiler la face afin d’accéder à des niveaux supérieurs de compréhension, même si aller à l’encontre de nos préjugés demande beaucoup d’humilité.

La vérité est encore plus belle que la fiction. Basée sur la coopération et non la confrontation, la véritable Torah met en valeur chaque peuple, chaque individu, chaque créature, chaque création de l Uni-vers.

La Torah est un long message codé qui a malheureusement été pris à la lettre par certains.
Le Christianisme et l’Islam, qui sont des branches du Judaïsme, n’ont fait qu’appliquer à la lettre les récits sanguinaires de la Bible comme celui de la conquête du Pays de Canaan par le Peuple Hébreu mené par Yehoshoua.


Pour être un véritable Un-fidèle, il faut aussi rejeter les Évangiles. Les Évangiles sont des récits midrashiques, allégoriques, mettant en scène un personnage fictif, Yehoshoua. Ces récits ont été écrits par des Juifs au service d’une opération psychologique militaire menée par l’Empire Romain.

Il existe aussi de nombreux Évangiles gnostiques, mais rédigés après et dont la rédaction n’a pas été supervisée par Rome.

Derrière le personnage mythique de Jésus se cache un autre personnage, historique celui-là, et dont le souvenir fut mêlé à ceux du Jésus mythique : le fils de Judas le Galiléen, qui se prenait pour le roi des Juifs, l’élu parmi les élus, et qui fut crucifié comme son père par les Romains. Il était le leader de la Quatrième Voie dont parle Flavius Joseph, mais l’Église a tout fait pour censurer la véritable histoire au fil des siècles. Quand il est par exemple dit que Néron a accusé les Chrétiens du grand incendie de Rome, il ne faut en fait pas lire « Chrétiens » mais « Messianistes » pour comprendre la vérité historique. Les Messianistes ont en effet farouchement combattu l’Empire Romain, qu’ils voyaient comme la Bête du livre de Daniel.


Il y a 2000 ans, entre 10 et 20 pour cent de la population de l’Empire Romain était d’origine juive. Selon la Loi Juive, il suffit d’avoir une ancêtre juive dans sa lignée matrilinéaire pour être considéré comme Juif. Statistiquement, les gens originaires du bassin méditérranéen ont forcément une ancêtre juive dans cette lignée, qu’ils viennent d’un pays chrétien ou musulman, et sont donc Juifs selon la Halakha, la loi juive.

La révolte des Juifs et leur attente d’un Roi-Messie qui ferait chuter Rome était une menace pour l’Empire. Les Juifs sont ceux qui ont le plus farouchement combattu les Romains. Les Romains n’avaient pas l’habitude de détruire les temples des peuples conquis, mais ils durent en aller jusqu’à là avec les Juifs. La Première Guerre Judéo-Romaine fut une guerre mondiale pour l’époque et fit un très grand nombre de morts.

Il fallait absolument faire un contre-feu afin de canaliser cette force pour la mettre au profit de Rome. La guerre coûtait cher et il fallait que l’Empire Romain retrouve la paix.

Le Talmud nous enseigne que l’Ère Messianique a commencé il y a 2000 ans.
Le mouvement messianique juif a effectivement commencé il y a 2000 ans lors de la révolte contre les envahisseurs romains, avec Judas le Galiléen (aussi appelé Judas de Gamla). Cette ferveur messianique empêcha l’Empire Romain de soumettre complètement les Juifs. Les révoltes ne finissaient jamais.

Les Empereurs Flaviens, aidés de Juifs comme le célèbre Flavius Joseph, ont alors décidé de créer une nouvelle religion, qui accepte le pouvoir de Rome : le Christianisme.

Le Christianisme est une religion romaine, un Judaïsme romain : les Romains n’ont jamais interdit les cultes des peuples qu’ils avaient conquis. Au contraire, ils incorporaient les dieux étrangers dans leur panthéon.

La fusion entre le Judaïsme et le Néoplatonisme, que l’on retrouve par exemple dans les écrits de Philon d’Alexandrie, devait forcément donner naissance un jour à une nouvelle religion. Les Romains en avaient conscience.

Après la conquête romaine, les Juifs avaient été dépossédés de leurs biens, étaient devenus esclaves. Il fallait créer une nouvelle religion qui les ferait accepter leur sort, les rendrait dociles. Il fallait créer une religion de faibles, de moutons qui paient leurs taxes et se couchent face aux puissants. « Tourne l’autre joue ! ». « Rends à César ce qui est à César ! ».

Depuis 2000 ans, le monde est plongé dans l’Exil de Rome, aussi bien les laïcs que les religieux. La majorité des gens sont soumis. Il n’y a presque plus de guerriers.


Les Écrits de Paul sont eux aussi des créations romaines, mais plus récentes que les Évangiles.

« Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus Christ.
A notre Dieu et Père soit la gloire aux siècles des siècles! Amen !
Saluez tous les saints en Jésus Christ. Les frères qui sont avec moi vous saluent.
Tous les saints vous saluent, et principalement ceux de la maison de César. » (Épître aux Philippiens 4:18-22)

Il est question dans l’Épître de Paul aux Philippiens d’un certain Épaphrodite, qui est en fait le secrétaire de Néron. C’est lui qui lui enfonça le couteau dans la gorge lors de son « suicide ». Il continuera à rester secretaire impérial, cette fois-ci pour les Empereurs Flaviens.

On retrouve le même Épaphrodite dans les écrits de Flavius Joseph qui écrit qu’il l’a particulièrement pressé d’écrire les Antiquités Judaïques et dit de lui qu’il a été mêlé à de grands événements. On ne peut en effet chercher à comprendre les origines du Nouveau Testament sans étudier les écrits de Flavius Joseph. Les mêmes commanditaires se trouvent derrière ces écrits.

Les premiers Évangiles ont été rédigés après la Destruction du Temple.

Ils ont été écrits afin de faire croire que Jésus avait prophétisé sa destruction ainsi que la venue du Fils de l’Homme.

Fils de l’Homme = Ben Adam = Ben Edom = Titus

N’attendez ni le Fils de l’Homme, ni l’Apocalypse. Ce livre décrit des événements passés. Les Flaviens ont vaincu la « Bête », Néron. Le Fils de l’Homme est venu et le Temple détruit !

Après sa victoire, Vespasien passe par Alexandrie durant l’hiver 70 avant de rentrer à Rome. Tacite, dans ses Histoires, rapporte qu’en sortant du Temple de Sérapis, le futur Empereur guérit un boiteux et un aveugle avec sa salive.

Voici ton dieu, esclave !


Les Évangiles ont aussi pour fonction d’accuser les Juifs, à travers notamment l’histoire du jugement de Ponce Pilate. Ces histoires ont été écrites afin de faire croire que les Juifs méritent leur sort.
Les Romains ont gagné la guerre psychologique en créant le Christianisme.
Malheureusement, cela a eu des répercussions horribles : sans les Évangiles, il n’y aurait jamais eu de pogroms, de Shoah…

Deux mille ans de lavage de cerveaux opéré par le Christianisme ont eu des effets terribles pour l’Humanité.

#AuNomDuPèreEtDuFils


Après sa victoire, Vespasien passe par Alexandrie durant l’hiver 70 avant de rentrer à Rome. Tacite, dans ses Histoires, rapporte qu’en sortant du Temple de Sérapis, le futur Empereur guérit un boiteux et un aveugle avec sa salive.


Mais le judaïsme rabbinique lui-même est aussi une « religion romaine » à la base. Yohanan ben Zakkaï a reçu la permission de l’empereur Vespasien d’établir une académie dans la ville de Yavné, où siègeaient les Juifs fidèles à Rome qui composèrent la Mishna, à l’origine du Talmud. Ces Juifs-là, préférant étudier à Yavné plutôt que se battre pour Jerusalem, étaient inoffensifs.

Onkelos, l’auteur du Targoum, la traduction du Pentateuque en araméen, serait le neveu de Titus selon le Talmud (Guittin 56b).

On retrouve également de nombreux Flaviens parmi les premiers Chrétiens, comme par exemple Titus Flavius Clemens, petit cousin de Titus.

Qui est le véritable Maître du Monde ? Qui ?


Le Christianisme puis l’Islam ont conquis des territoires et soumis des peuples et ce aux quatres coins du monde, exactement comme le faisait l’Empire Romain.
Des centaines de millions de gens ont un nom qui est directement ou indirectement d’origine hébraïque. Les principales histoires de la Torah sont connues dans le monde entier. Les paroles des prophètes du Peuple Hébreu se sont ainsi accomplies : le monde entier est devenu « Juif ». L’Église Catholique, qui s’auto-proclame « Verus Israel » (« Véritable Israel) fut le principal agent de cette immense arnaque spirituelle qui dure jusqu’à nos jours.

Le Christianisme et l’Islam sont les idéologies à l’origine des plus grands bains de sang de ces derniers millénaires. Ce sont des instruments de contrôle des masses basées sur la culpabilité et la confrontation. Elles ont imprégné de leur venin les peuples du monde, créant une fracture entre le matériel et le spirituel, et l’Islam constitue en quelque sorte une ultime hérésie.

Cependant, comme nous l’enseigne Rabbi Na’hman de Breslev, « même si tu crois t’être tellement éloigné de Dieu qu’il t’est impossible de te rapprocher de Lui, tu peux encore trouver la Divinité même là où tu as sombré ».

Le mal est fait. Mais, là-même où nous avons sombré, nous pouvons trouver le Divin. Une petite dose du venin devient le remède. Et c’est avec une lecture “intérieure”, faisant place au symbolisme, que nous sublimerons la Torah pour qu’elle prenne une dimension messianique : une Nouvelle Torah.

#VeNOM


Lors de la Délivrance Finale, le Nom de Dieu sera Un. Une Nouvelle Torah sera dévoilée et le N.O.M. de Dieu sera établi grâce à une meilleure compréhension des profondeurs de la Torah. L’Humanité vivra un Nouvel Ordre Mondial d’amour et de paix.

Toutes les nations sont en nous. Il faut trouver la paix intérieur et ainsi mettre en place le NOM : HaShem.


Imaginez un monde sans les grandes religions monothéistes.
Imaginez un monde sans églises, sans mosquées, sans synagogues.
Imaginez un monde où règnent la Paix et l’Amour Universels.


Ce Nouvel Ordre Mondial, nous pouvons le concrétiser afin de vivre la Délivrance Finale de manière effective, et ce dès aujourd’hui.

Comment le concrétiser ? En participant à la destruction des civilisations judéo-chrétiennes et judéo-islamiques. En s’alliant avec ce qui représente les forces contraires des deux principales idéologies ennemies, à savoir l’Antéchrist pour les Chrétiens, et le Dajjal pour les Musulmans.


La Délivrance Finale viendra par les Hérétiques, les Juifs, les Femmes, les peuples exploités par l’Occident, les Kabbalistes, les Francs-maçons, les Gnostiques, les Hard-rockeurs, les Rôlistes…
Tous ceux qui ont été faussement accusés de « Satanisme » seront ceux qui apporteront la Lumière.
Tout va s’inverser.


Pour être un véritable Un-fidèle, il faut rejeter le Coran.

Dans la tradition islamique, le Dajjal est décrit comme ayant la racine sémitique KPR écrite sur le front.
ك-ف-ر
כ-פ-ר

Le sens racine de la Kaf-Peh-Resh signifie « Recouvrir ».
כפר
Elle est par exemple à l’origine du mot « Kipour », le jour où les fautes sont « recouvertes ».

Cette racine KPR se retrouve aussi dans le mot hébreu « Kofèr » (« Koufar » en arabe) : le Mécréant, l’Hérétique qui cache, qui recouvre la vérité religieuse.
כופר

KPR
כפר
Guematria = 300
= guematria de « Roua’h Elohim » (« Le Souffle de Dieu », qui fait allusion à la dimension messianique)
רוח אלהים

« Le Souffle de Dieu planait au-dessus de la surface des eaux » (Genèse 1:2)

Tout va s’inverser. La dimension messianique se trouve dans l’insoumission, la rébellion face aux forces de destruction. Le Machi’ah, c’est le Koufar : l’Un-Fidèle.


Le Machia’h c’est celui qui tue Jésus lors du grand combat final.

Le Machiah, c’est celui qui tue Jésus pour trouver le « Je suis » car il ne dédaigne pas le Youd (le i).

#YHVH


Va vers toi-même.

Ne cherche pas un sauveur extérieur.

Le Dajjal est déjà là. Il est en toi : il faut se tourner vers l’âme, mec !

#Dajjal #DéjàLà #MoiMAide #EnCorps #NouveauCoran


Le Musulman au coeur vaillant, celui qui suivra le Dajjal lors de la Délivrance Finale, c’est le Musulman qui arrête d’être passif face aux oppresseurs politiques et religieux. Le vrai Musulman, c’est celui qui sort du néant pour (se) réaliser, donner l’Existence. Le vrai Musulman, c’est le mec-créant !

#IsLÂme #CréaSion #NouveauCoran


Tout va s’inverser.
« Encore ! » : le vrai Musulman, c’est celui qui persiste dans l’Action pour trouver la Lumière.

#MecCréant #Lumière #EnCorps #NouveauCoran


Ishmael, dans la tradition juive, est comparé à un adolescent. L’Islam est en effet lié à la croissance, à la lune.
Lors de la Délivrance Finale, Ishmael, qui représente le Peuple Musulman, sera devenu adulte.

#A #Gain


Allah deviendra cool. Devenu adulte, celui qui vivait auparavant dans l’hérésie de l’Islam trinquera avec les Juifs et les Chrétiens qui auront eux aussi abandonné leurs pratiques idolâtres.

#UnVerse #EnCorps #Encore #AllahWakBar


Jerusalem deviendra la capitale du N.O.M. et on installera des chapiteaux de cirque sur l’Esplanade du Mont du Temple : des clowns venus du monde entier s’y produiront, en souvenir des religions monothéistes.


Dans Kabbalah il y a « Allah ». Le Divin se dévoile lorsque l’on va vers son contraire, vers son opposé.


Lis ! Lie ! Lys ! Et tu deviendras Mec-créant, Un-pur, Un-fidèle.

#NouveauCoran #666 #IsLÂme