Archives de catégorie : Machiah

Agrippa 1er et le Secret du Chat Botté

Agrippa 1er (« Agrippas »)
אגריפס
Guematria = 354

= guematria de « Déchèn » (« Engrais »)
דשן

= guematria de « Shedim » (« Démons »)
שדים

= « HaShalit » (« Le Gouverneur »)
השליט


« Le Chat Botté »
החתול במגפיים
Guematria = 634

« Or Na’hash » (« Peau de Serpent »)
עור נחש
Guematria = 634

#ChatBotté #Chabbat #Malkhout


Les bottines que Caligula portait et qui étaient adaptées à ses petits pieds lui ont valu son surnom, diminutif de « caliga » (« bottine », « sandale » en latin).

« Magafaim » (« Bottes »)
מגפיים
Guematria = 183 +1 (kolel) = 184

Caligula
קליגולה
Guematria = 184


Agrippa Ier né vers 10 avant notre ère et mort vers 44 à Césarée, petit-fils d’Hérode le Grand, est le dernier roi juif de Judée.

#Caligula #ChatBotté


Porteur d’une double identité juive et romaine, Agrippas 1er joue un rôle d’intercesseur en faveur des Juifs auprès des autorités romaines et laisse espérer la restauration d’un royaume juif indépendant.

Sur le chemin de son nouveau royaume, Agrippa passe par Alexandrie vers juillet 38. Lors de festivités, le nouveau roi y est la cible d’une mascarade populaire anti-juive mettant en scène un « Roi des Juifs » idiot surnommé Karabas (voir extrait de Wikipédia en bas de page).

Il meurt subitement — peut-être empoisonné — en 44.

#SecretDuChatBotté


En latin, Agrippa est un nom signifiant « qui vient au monde les pieds les premiers », « cause de grandes douleurs lors de son enfantement » (source : Gaius Plinius Secundus).

En grec, Agrippas (αγρίππας) signifie « cheval sauvage ».

#ChatBotté #DompterLAnimal



« Écoutez l’histoire difficile à croire de cet homme qui n’avait rien. »

#Agrippa #Goya #ChatBotté

Écoutez l’histoire difficile à croire

De cet homme qui n’avait rien

Qu’un chat de misère qui a su y faire

Pour lui changer son destin

En chaussant ses bottes en mangeant un ogre

En peu de temps il changea

D’un coup de baguette son malheureux maître

En marquis de Carabas



Certains critiques voient dans cette parodie une référence à la crucifixion de Jésus car elle ressemble par bien des points à ce qui est fait subir à un des deux Jésus — Jésus Barabbas et/ou Jésus le roi des Juifs — dans les récits de la Passion contenus dans les Évangiles. Le nom même par lequel les acteurs de cette parodie appellent leur victime (Karabbas) fait penser à Barabbas, l’alter ego de Jésus Christ dans ces récits. Cette proximité est autant phonétique que graphique. Surtout que dans les textes chrétiens antiques les surnoms ou cognomen Barsabas et Barabbas sont souvent connectés aux noms des membres de la famille de Jésus, comme le frère de Jésus appelé Joseph Barsabbas ou celui appelé Judas qui dans le Codex Bezae des Actes des Apôtres est même surnommé Judas Barabbas, alors que dans les versions actuelles, il est nommé Judas Barsabas. De plus, cet événement se déroule en août 38, moins de 18 mois après le renvoi de Ponce Pilate par Lucius Vitellius « pour qu’il s’explique auprès de l’empereur ». Comme pour Jésus, on met au surnommé Karabas une chlamyde ou une natte en guise de vêtement royal, une couronne improvisée sur la tête et on lui donne un roseau en guise de sceptre, puis ceux qui lui impose cette mascarade font mine dérisoirement de le considérer comme un roi. Par ailleurs, le titre qui est donné au surnommé Karabbas par ces habitants grecs d’Alexandrie est singulièrement est un mot araméen et syriaque, celui de Maran qui se traduit par « Seigneur », titre qui est très souvent donné à Jésus dans les évangiles. La langue courante en Palestine à l’époque étant le syriaque, c’est ce même mot de Maran qui devait être prononcé par les disciples de Jésus pour lui donner le titre de Seigneur. Enfin, cette mascarade avait pour but de se moquer d’Agrippa Ier, nouveau roi juif que Caligula vient de nommer, de passage à Alexandrie pour se rendre dans ses territoires, alors que Jésus a été condamné pour s’être proclamé « roi des Juifs » ou pour l’avoir été par ses partisans. (Wikipédia)


Mar Qui


Syndrome de Jerusalem ? Viens voir le Docteur.


#FéeCarabosse #Carabas #ChatBotté #Agrippa


Un cadeau pour le Roi, de la part du Marquis de Carabas !

L’Origine du Mythe de Jésus et le Chat Botté

L’un des buts de ZionKabbalah.com est la destruction, l’annihilation complète et définitive du Messianisme, qu’il soit chrétien ou juif, afin d’amener au Monde la Délivrance Finale. Aucune peuple ne peut prétendre être « Supérieur », « Élu », … aucune personne ne peut prétendre être « Roi des Juifs », « Grand Monarque », …

Le monde doit sortir de cette « maladie mentale », ce « syndrome de Jerusalem », maladie typiquement « masculine » car la Dimension Féminine du Divin est voilée pendant l’exil.

Seul Dieu est Roi.



« Melekh HaMachiah » (« Le Roi Messie »)
מלך המשיח
Guematria = 453

« HaSkizophrenia » (« La Schizophrénie »)
הסכיזופרניה
Guematria = 453

#DieuEtLHomme #Bipolarité


Le vrai Messianisme, c’est l’union de l’En Haut et de l’En Bas, des noms de Dieu YHVH et Elohim.

YHVH (26) + Elohim (86) = 112

Guematria de Machiah en transformation ATBASH (valeurs inversées) = 112

Dieu est UN.

Lorsque nous brisons la barrière entre matériel et spirituel, lorsque YHVH et Elohim sont unis, nous pouvons tous faire descendre en nous-mêmes une âme très haute, c’est cela à notre sens ce que nous appelons « Machiah ». Machiah est une sorte d’âme collective, et non un être en particulier.

Sur ZionKabbalah.com, vous trouverez des enseignements et des informations destinées à « ouvrir les yeux ». Nous ne prétendons pas détenir la vérité, mais souhaitons partager les résultats de nombreuses années de recherches. Comme vous pouvez le remarquer, l’immense majorité des enseignements publiés sur ce site sont « voilés », pour plusieurs raisons, à la manière de la Torah qui est un ensemble de « jeux de mots » et de « calculs ».

Les Évangiles sont des récits de type midrachique, originellement en hébreu, dont les paraboles traitent de la Délivrance. Lus à la lumière de l’hébreu et de la Kabbalah, les récits des Évangiles nous permettent de mieux comprendre le schisme provoqué il y a 2000 ans. Pris à la lettre, ces récits ont constitué la base du Christianisme, le plus gros mensonge de l’Histoire, et des abominations qui suivirent (guerres, esclavage, etc.).

Les dirigeants du Peuple Juif sont coupables de ne pas avoir su endiguer le fléau du Messianisme depuis l’époque du Roi Saul. Il n’aurait jamais du y avoir de roi humain à la tête du Royaume d’Israel.

Les dirigeants du Peuple Juif sont complices. Ne trouvez-vous pas étrange qu’à part quelques passages obscurs, rien dans le Talmud n’est écrit sur le schisme entre Judaïsme rabbinique et Christianisme ?


« Salut » / « Délivrance » se dit « Yeshoua » en hébreu. « Yeshoua » a donné « Jésus » en français.

« Yeshoua » représente la personnification de la Délivrance Finale et de nombreux récits écrits il y a environ 2000 ans parlent de ce sujet. Le Talmud nous enseigne que les « temps messianiques » ont commencé il y a 2000 ans. Cependant, les « kelim » (récipients spirituels) n’étaient pas prêts et cela a eu pour conséquence un gros « balagan » (« désordre » en hébreu).

« Je ne suis PAS le Messie ! »

La compréhension des événements qui se produisirent il y a 2000 ans est l’une des clés du Tikoun amenant à la Gueoula. C’est un terrain miné, car les conclusions que l’on en tire sont loin de plaire aux « religieux » et demande beaucoup d’humilité, notamment pour les Juifs et les Chrétiens. Pour quoi ? Car pour résumer en quelques mots nos conclusions : 1) Jésus n’est pas un personnage historique, il n’a jamais existé. 2) Il n’y a pas de « peuple élu », Dieu n’est pas si exigeant avec la « Loi » et souhaite faire une alliance universelle avec l’Humanité.



Selon Bernard Dubourg, « les rédacteurs néo-testamentaires, en écrivant en hébreu, savent qu’ils travaillent sur la langue sacrée-divine de la Torah ; mais ils savent aussi qu’ils travaillent sur une langue double, à la fois exotérique et ésotérique. Ils la travaillent donc à la fois en clair et dans le cadre de ses modes opératoires traditionnels (kabbalistiques, au sens étymologique du terme) ».

Nous vous invitions à lire les publications de ce chercheur disparu qui, à la manière de tous ceux qui ont fait des recherches sérieuses sur le sujet et sont arrivés aux mêmes conclusions, ont été ostracisés par la communauté scientifique.

Ci-dessous, vous trouverez des passages du troisième chapitre de son livre « L’Invention de Jésus » (Tome 1) qui traite du sens caché du célèbre conte de Perrault : « Le Chat Botté ».


« Les contes du monde entier contiennent beaucoup de mystères et de choses cachées. » (Rabbi Nahman de Breslev)


Continuer la lecture de L’Origine du Mythe de Jésus et le Chat Botté

Jean-Claude Van Damme et l’Esprit de Dieu

« Dam » signifie « Sang » en hébreu.

Jean-Claude Van Dam.

#JC


Jean-Claude Van Damme
ז’אן-קלוד ואן דאם
Guematria = 300

« Le Souffle de Dieu planait au-dessus de la surface des eaux. » (Bereshit 1:2)

Le Souffle de Dieu (Roua’h Elohim)
רוּחַ אֱלֹהִים
Guematria = 300

Nom de Dieu YHVH en Gematria Atbash = 300
יהוה

Lettre Shin = 300
ש


Vent d’Âme. Esprit de Dieu.

#JeanClaudeVanDamme #ZionKabbalah #Rouah


Jah Mais
Mais Si

MiaMi
Chiens / Kelev

« Même découpé tu peux remettre en ordre. » #TikounOlam

Apprécier le détail.

L’Eau, c’est la Vie, c’est la Parole de Dieu.

#JCVanDam #Sagesse


La Voie du Milieu.

Adam et Ève.

Homme à l’image de Dieu.

Roua’h HaKodesh et compression.

Communication universelle.

#JCVanDam #Sagesse #Kabbalah


Champion du Monde de Karèt.

#ChuckNorris #MenahemGolan

Job #HollyWood #PetitScarabée


JCVD
JOUD


Ka raté


Tana Ka

Invite à Sion


#Sagesse #Mission #Aware #JCVD


Mi et Ma. Union de l’En-haut et de l’En-bas.

1+1=1

« L’Amour du Un »

Guematria

#Sagesse #VanDam #JCVD


#ConscienceDeSoi #ConscienceDuDivin #Sagesse #Persévérance #Aware #JCVD


Mussels from Brussels.

Grand écart.

Muscles de Bruxelles.

Moules de Bruxelles.

Moul Un.

Face au Un.


« Muscle » se dit « Shrir »

שריר

Shin + Rire


Signe


Deux Lumières.

#JCVD #DocGyneco #Sagesse


« Il ne faut pas écouter les bruits du monde mais le silence de l’âme. »

#SecretDuSuccès #JCVD #Sagesse


#JCVD #Shin #300



La ville de Damme en Belgique est frontalière avec la Hollande.

En hollandais, « Dam » signifie Barrage, Terre pour empècher l’eau de passer.

#Damme #Dam #Sang #ADam #Edom #Adamah #Dammage #Damned #VanDam #Eau #JCVD


Plus les hommes s’éloignent de la vérité et plus ils considèrent celui qui se détourne du mal comme un fou.

Lorsqu’il n’y a plus de sincérité dans le monde, quiconque veut se détourner du mal n’a pas d’autre choix que de jouer au fou.

Rabbi Nahman de Breslev

Bienvenue au Cirque Messianique !

La vie est absurde et les religions plus particulièrement. L’attente messianique, l’attente en un homme-roi tout puissant, a provoqué un gigantesque Cirque Universel. Cette hérésie a commencé quand les Enfants d’Israel ont demandé un roi pour leur Peuple, suite à l’attaque de Na’hash, le roi des Ammonites, alors que le Roi des Rois était avec eux. Que de désastres, que de malheurs ont suivi ce rejet de Dieu ! Puis est venu un autre Na’hash, le mythe de Jésus, oui un mythe pour qui étudie tout cela à la fois de façon spirituelle et scientifique de façon honnête et sérieuse.

Le messianisme dans son ensemble est un cirque et le messie un clown.

Messianisme et maladie mentale sont liés de façon profonde : tourner en rond à crier « Nous voulons Machiah maintenant », adorer un « Acrobate » mort sur la croix ou même sa mère (« mère de Dieu » = « merde Dieu »), ont beaucoup de choses en commun. Le « poison religieux », l’idolâtrie, est similaire à lancer des excréments au visage de Dieu comme nous le rappellent les prophètes.

Heureusement, Dieu est Amour Infini et dans tout mal se trouve un remède, et à la racine du mal le plus grand remède.

Les sources spirituelles liées à la joie sont beaucoup plus hautes que celles liées à la crainte de Dieu. Les « forces du mal » ont été créées par Dieu, tels des masques, pour nous faire progresser, et elles tirent leurs forces de leur joie. Elles n’ont aucun effet sur nous quand nous sommes heureux dans notre Service Divin.

Oui, nous serons sauvés en faisant des « acrobaties », c’est à-dire en allant au-delà de nos limites pour lier les opposés. Une expression typiquement française, « faire l’arbre droit », signifie avoir la tête à l’envers. C’est donc « par le rire », et en se servant de nos erreurs passées que l’Arbre sera « retourné » et remis à l’endroit (car notre racine est En-haut).

Lors de la Fin du Monde, tout le monde va mourir (mourir de rire). La Vérité se dévoilera et nous serons alors sauvés.

Définitions du mot « Cirque » :

  1. (Antiquité) Lieu destiné, chez les Romains, à accueillir les jeux publics, et particulièrement les diverses formes de lutte et les courses de chevaux (/ Cavaliers = Cabalistes ayant dressé leur âme animale) et de Chars (/ Célestes).
  2. (Cirque) Entreprise de spectacle qui organise des jeux et exercices de ce genre.
  3. (Géographie) Bassin de montagnes disposé circulairement.

(Figuré) (Familier) :

  1. Situation chaotique ; désordre.
  2. Comportement outrancier ; exagération.

Le mot « Cirque » vient du latin circus (« cercle, cirque ») issu d’une racine indo-européenne *kwel, qui comme pour le grec ancien κύκλος kyklos, est redoublé.

En Kabbalah, le cercle et le point sont liés à la Rigueur (Gvourah), la ligne droite à la Bonté.

Du grec ancien κίρκος, kírkos, « faucon ».

CROIX, CERCLE (Gal), CIRQUE, COURONNE et CRISE ont la même RACINE.

Le MESSIANISME, c’est « LA CRISE DE LA COURONNE ».

On tourne en rond…

Liste des apparentés étymologiques :
circa, circum (« autour »)
cirrus (« boucle »)
corona (« couronne »)
cortina (« vase rond »)
crinis (« cheveu, crin »)
criso (« se tortiller »)
crispo (« friser, boucler »)
crispus (« crêpu, bouclé »)
crux (« croix »)
scrinium (« coffret »)


« Kirkas » (« Cirque »)
קרקס
Guematria AvGad (Aleph devient Beth, Beth Guimel, etc.)
= 770
= guematria de « Beit Machia’h » (« Maison du Messie »)
בית משיח


« Clown » se dit « Leitsane » en hébreu
ליצן
Guematria = 180
= guematria de « Panim » (« Visage »)
פנים

180 correspond à la transformation du Nom de Dieu YHVH en Akhas Beita, et donc au partsouf Zeir Anpin, le Petit Visage destiné à quitter sa fonction de « Clown » / « Homme rustre » pour devenir un « Clone » de Dieu. C’est par l’action, en améliorant ses midot, que le « Clone » se dévoile.


« Kossem » (« Magicien »)
קוסם
Guematria = 206
= guematria de « Davar » (« Parole »)
דבר

#AbracaDaBRa


« Moukyone » (« Bouffon »)
מוקיון
Guematria = 212
= « HaOr » (« La Lumière »)
האור


« Leitsan ‘Hatser » (« Bouffon du Roi »)
ליצן חצר
Guematria ordinale = 100
= 10×10 sefirot = sefira Keter / partsouf Atik, qui reproduit « l’image de Dieu ».

Le Clown, le Bouffon, est en effet celui qui révèle la dualité, la multiplicité à l’intérieur de chaque être. Il déconcerte et oblige à être humble, à rechercher l’harmonie intérieure.

À la cour du Roi, seul le Bouffon a le droit de dire toute la vérité.

Le bouffon s’attire la haine des forces obscures. mais lorsqu’il est accepté, le clown est un facteur d’évolution, de délivrance.

Le 3ème Temple apportera la paix,. Ce ne sera pas un temple de pierres où l’on sacrifie des animaux : on s’en moque royalement.

Al Aqsa et le Dôme du Rocher ne doivent pas être détruits comme le disent les extrémistes.
Le Dôme est plutôt joli, il embellit la Vieille Ville de Jerusalem. L’esplanade est de taille importante, et elle pourrait accueillir des chapiteaux de cirque où des clowns du monde entier viendraient se produire en spectacle, en souvenir des religions.





Le Messie, le Vin, et les Pains dans la Gueule

Le Machiah (Messie) est celui qui « multipliera les pains dans la gueule » et « changera l’eau en vin ».

Dans le judaïsme, l’Eau représente la Torah.

Le Vin, lui, représente la Torah ésotérique.

Guematria de Yain יין (vin) = 70

Guematria de Sod סוד (secret) = 70

« Lorsque le vin (Yain) rentre le secret (Sod) sort. » (Talmud)

Le vin représente la Torah cachée qui doit révélée au MONDE, et pas seulement à un seul peuple.

Trop de Juifs, qui étudient une « Torah d’ombre », continuent de croire qu’un Non-Juif qui touche du vin le rend impur. Cela est inadmissible et reflète une incompréhension totale du Divin. Ceux qui s’obstinent en connaissance de cause sont des ennemis de Dieu et de la Paix. Faites Techouva. Repentissez-vous. Un Non-Juif ne rendra pas impur le vin en le touchant. Ceux qui continuent de préserver leur vin de toute « souillure » non-juive n’ont pas assez étudié la Torah, ils ont besoin de « pains dans la gueule ».

Bientôt cette halakha (loi juive) disparaîtra grâce à la Vrai Torah, la Torah de Lumière.

L’Humanité « boira du vin », car chaque homme, chaque femme, chaque enfant, aura accès à la Connaissance Divine.

« SAUDE ! » (« Santé ! » en Portugais)

On ne parle pas de « Retour » pour quelqu’un qui n’était pas encore venu, mais d’ « Heureux Tour ».

Machiah : Le « Secret du Mais Si »

MESSIE se prononce de la même façon que MAIS SI.

MAIS : Conjonction qui permet d’indiquer une différence, une opposition, une précision, une objection ou une transition.

SI : Marque l’affirmation en réponse à une négation.

Tel est le « Secret du Mais Si », qui s’oppose à l’Exil.

Car le Machiah, le Messie, se démarque par sa différence, s’oppose et objecte, précise la Torah sur tous ses points, détruit les forces négatives et marque la transition vers un monde qui fait Un avec la Présence Divine.

Continuer la lecture de Machiah : Le « Secret du Mais Si »

Le Clown

Il y a plusieurs siècles, à Tsfat, en Galilée, Rabbi Ytshak Louria, le Ari Zal, était réuni avec ses disciples pour la lecture de la Torah à la synagogue. Il leur annonça que le Machiah allait aujourd’hui se dévoiler et monter à la Torah ! Le Ari Zal leur dit qu’ils devaient veiller à respecter scrupuleusement ce moment de grande sainteté, quoi qu’il puisse se passer.

Le premier appelé à la Torah fut appelé. Et soudain, apparut Avraham Avinou dans toute sa splendeur. Un grand silence régnait dans la synagogue pendant ce moment solennel et majestueux. Ce fut ensuite le tour d’Ytshak, de Yaakov, Moshe Rabbenou,… et chacun dans la synagogue éprouvait un profond respect pour chacun des grands personnages de la Torah.

Puis vint le moment fatidique, le moment où le Machiah allait être appelé à la Torah. Une voix appela « Machiah Ben David ! »… Soudain, les fidèles virent un personnage au comportement bizarre, entrer dans la synagogue par la fenêtre de la synagogue. Que faisait là un tel hurluberlu ? Il avait un accoutrement de bouffon, faisait des grimaces et des acrobaties. Les fidèles du Ari Zal ne purent retenir leurs moqueries à la vue de ce personnage si étrange.

Une grande obscurité tomba subitement dans la synagogue. Les patriarches, Moshe Rabbenou, le clown, tous avaient disparus.

Le Ari Zal avait un visage triste : le Machiah n’avait pas pu se dévoiler.


Dans notre société actuelle, il est très difficile de se faire entendre quand on n’appartient pas à un groupe politique, religieux, etc., si l’on n’a pas d’étiquette.

Cette histoire du Ari Zal nous enseigne qu’il faut parfois savoir « faire le fou », comme dit Rabbi Nahman de Breslev, pour retrouver l’Unité, réconcilier les contraires.


Le mot « Clown » vient du germanique « Klönne » signifiant « homme rustique, balourd », depuis un mot désignant, à l’origine, une « motte de terre ».

« Clown » se dit « Leitsane » en hébreu
ליצן
Guematria = 180

= guematria de « Panim » (« Visages »)
פנים
= « Inyan » (« Affaires »)
ענין
= « Poal » (« Action »)
פעל
= « Olaf » (« Enveloppé », « Dissimulé »)
עלף

180 correspond à la transformation du Nom de Dieu YHVH en Akhas Beita, et donc au partsouf Zeir Anpin, le Petit Visage destiné à quitter sa fonction de « Clown » / « Homme rustre » pour devenir un « Clone » de Dieu. C’est par l’action, en améliorant ses midot, que le « Clone » se dévoile.

קלון

Les mot « Clone » et « Clown » retranscrits en hébreu (Kouf, Lamed, Vav, Noun) ont une valeur numérique de 186 (guematria pleine de letrre Kouf).

Cependant, le sens de ce mot, « Kalon », est tout autre : il signifie « Infamie », que nous devons transformer en « Couronne ».


Attaque des Clones / Attaque des Clowns


« Celui qui veut s’éloigner du mal, doit faire le fou quand il voit qu’il n’y a pas de vérité dans le monde. »

Rabbi Nahman de Breslev



À la cour du Roi, seul le bouffon a le droit de dire toute la vérité.


Construire une Maison Pour le Un

Je le vois, mais ce n’est pas encore l’heure ; je le distingue ; mais il n’est pas proche : un astre s’élance de Jacob, et une comète surgit du sein d’Israël, qui écrasera les sommités de Moab et renversera tous les enfants de l’orgueil.

Nombres / Bamidbar 24:17

אֶרְאֶנּוּ וְלֹא עַתָּה אֲשׁוּרֶנּוּ וְלֹא קָרוֹב דָּרַךְ כּוֹכָב מִיַּעֲקֹב וְקָם שֵׁבֶט מִיִּשְׂרָאֵל וּמָחַץ פַּאֲתֵי מוֹאָב וְקַרְקַר כָּל בְּנֵי שֵׁת.



כּוֹכָב מִיַּעֲקֹב וְקָם שֵׁבֶט מִיִּשְׂרָאֵל וּמָחַץ

« Kokhav MiYaakov OuKam Shevet MiIsrael OuMakhats » contient les Rashei Tevot (initales) de « Kemo Shemo ».

Kmo Shemo signifie « Comme Son Nom » car lorsque les deux Messies sont réunis, le Nom de Dieu est UN.

Comme Son Nom (Kemo Shemo)
כמו שמו
Guematria = 412

Maison (Beit)
בית
= 412

Maison de David et Maison de Yossef (Beit David veBeit Yossef)
בית דוד ובית יוסף

= 1000

1000 se dit « Elef » en hébreu et s’écrit comme « Alef » qui veut dire Un.

Machiah ben David et Machiah ben Yossef construisent une Maison pour le Un.

Seuls 4 versets de la Bible ont une guematria totale de 1000. Tous sont des versets des Tehilim, les Psaumes de David : 30:8, 59:17, 116:14, et 116:18.

Le Roi David a proclamé au monde que Dieu est Un.

Le Copieur et le Singe

Certaines personnes décrivent le Machiah comme un « Singe » et l’assimilent à l’Antéchrist du Nouveau Testament.

Pourquoi un singe ? Car de nombreux écrits catholiques comparent Satan à un singe, qui « singe » Dieu, prenant les apparences de Dieu, l’imitant, afin de tromper les hommes.

Tertullien, théologien chrétien, déclara que « Satan est le Singe de Dieu ».

Il est intéressant de noter que dans le Judaïsme, le Machiah est également comparé à un « singeur ». En effet, la Kabbalah nous enseigne que l’âme du Machiah vient d’Atik, le niveau supérieur de la sefira Keter (Couronne).

Continuer la lecture de Le Copieur et le Singe

Discours du Rabbi de Loubavitch : La France, Tsarfat, le Nombre 770, et la Délivrance Finale

Résumé du Discours du Rabbi de Loubavitch sur la Paracha Vayechev (23 Kislev 5752 / 30 juin 1991).

La ‘Hassidout enseigne que, bien que la dispersion des Enfants d’Israël aux quatre coins du monde apparaisse superficiellement comme un sujet négatif, il s’agit en réalité d’un bienfait de Dieu.

Les Sages ont dit à ce propos « Dieu a fait preuve de charité en dispersant les Enfants d’Israël parmi les nations » (Talmud Pessa’him 87b). En effet, en y étant établis de façon stable, les Juifs imprègnent leurs pays de résidence respectifs de la Torah et des Mitsvot, d’une manière qui dépend des modalités et des us propres à la nature de chaque endroit. Le Midrach stipule en effet « Lorsque tu te rends dans une cité, adoptes-en les usages » (Chemot Rabbah, 47, 5) (dans le respect des lois de la Torah). On retrouve cela dans la Halakha : «Un principe fondamental des règles du commerce veut que les affaires soient traitées dans la langue des habitants de l’endroit et d’après la coutume locale» (Maïmonide, lois relatives au commerce).
Ainsi la Torah confère-t-elle une importance particulière et une force juridique à la coutume locale non-juive.


Cela permet de comprendre l’importance du fait que des Juifs se soient établis en de si nombreux endroits : c’est précisément lorsque l’on est implanté dans un certain milieu et que l’on en maîtrise parfaitement les usages que l’on crée pleinement « une demeure pour Dieu dans les mondes inférieurs » (Midrach Tan’houma). Le fait que le Midrach utilise l’expression plurielle « les mondes inférieurs » pour désigner le monde matériel montre qu’il est important que ce travail soit réalisé dans chaque endroit, conformément à la coutume locale. En effet, chaque endroit étant caractérisé par une mentalité et une façon de vivre spécifiques, ce n’est qu’en y étant parfaitement intégré que l’on peut l’influencer de l’intérieur.

Continuer la lecture de Discours du Rabbi de Loubavitch : La France, Tsarfat, le Nombre 770, et la Délivrance Finale

Le Talon et les Temps Messianiques

Le talon est notamment composé de l’os du calcanéus.
Le mot « calcanéus » vient du latin « calx » qui a la même étymologie indo-européenne que « coluber » (serpent).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Calcan%C3%A9us
https://fr.wiktionary.org/wiki/calx
https://fr.wiktionary.org/wiki/coluber

« Talon » en hébreu : « Ekev » עקב
Guematria (valeur numérique)
= 70 + 100 + 2
= 172

= guematria du Nom de Dieu « Elohim » (86) X 2

Elohim est le Nom de Dieu qui génère et qui gère le monde physique, le monde de la dualité où le bien et le mal se divisent.

Les Dix Commandements qui figuraient sur les premières Tables de la Loi étaient composés de 172 mots.

Ehyeh אהיה
Elohim אלהים
Adonai אדני

Ehyeh + Elohim + Adonai = 21 + 86 + 65 = 172

Je ferai régner la haine entre toi et la femme, entre ta postérité et la sienne : celle-ci te visera à la tète, et toi, tu l’attaqueras au talon. (Genèse 3:15)

Le premier qui sortit était roux et tout son corps pareil à une pelisse ; on lui donna le nom d’Essav. Ensuite naquit son frère tenant de la main le talon d’Essav et on le nomma Jacob. Isaac avait soixante ans lors de leur naissance. (Genèse 25:25-26)

Le talon, partie la plus basse du corps, fait référence à la fin d’une ère, à la génération des temps messianiques que l’on appelle « talons du Machiah ».

Le « corps » d’Adam HaRishon contenait toutes les âmes. Celles contenues dans le talon sont celles qui ont chuté au plus profond des klipot (écorces d’impureté) et correspondent à notre génération. Ainsi, en notre temps, le mal semble plus fort.

Il est écrit dans le Tamud qu’à la fin des temps, beaucoup de gens fouleront du talon les commandements les plus importants.

Le mot Talon vient du latin Talus (pour Tax Lus), apparenté à Toxicus (toxique).
https://fr.m.wiktionary.org/wiki/talon
https://fr.m.wiktionary.org/wiki/talus#la
https://fr.m.wiktionary.org/wiki/taxus#la

Ce sont les talons qui maintiennent toute la structure du corps, de même notre génération maintient toutes celles qui l’ont précédées.

Le talon est également la partie du corps la moins sensible à la douleur.

Le poison et le remède se trouvent dans le talon.

Il faut faire briller la Lumière, et le mal sera automatiquement repoussé.

Ce qui est vrai dans nos coeurs inspirés et idéalistes doit s’exprimer jusque dans nos « talons », c’est à dire, jusque dans les aspects banals et ordinaires de notre vie. (Rabbi de Loubavitch)


Yayin, « vin » en hébreu, a pour valeur numérique 70, tout comme Sod, « secret ».

C’est par le foulage du raisin, par la force du talon, que sort le vin, c’est à dire les secrets de la Torah.

Vin / Yayin / Yah In
Secret / Sacré / Se crée


Le vin / Levain / Lève Un / Lev Un


Nous nous trouvons dans la période qui précède immédiatement la venue de Machiah, dénommée celle du « talon du Machiah ». Le talon doit savoir qu’il est le talon. Quel rapport y a-t-il entre le talon et la réflexion ? Le principal est l’action concrète ! (Rabbi de Loubavitch)


C’est notre génération qui révélera pleinement le Divin à travers le monde matériel.

La force d’offrir son existence pour Dieu est plus importante pendant l’exil qu’à l’époque du Temple. Nous pouvons le comprendre en considérant le fonctionnement les membres du corps humain. Ceux-ci sont tous identiques, bien que différents dans leurs fonctions. Tous, en effet, sont vivifiés par le cerveau. Malgré cela, nous constatons qu’il est plus facile d’introduire le pied et surtout le talon plutôt que la tête, dans l’eau bouillante. On interprète cela généralement en disant que le talon ne ressent pas la douleur autant que la tête. Mais il nous faut comprendre le sens d’une telle explication. Pourquoi le talon est-il moins sensible à la douleur ? Ne reçoit-il pas de l’esprit la même vitalité que la tête ? L’Admour HaZaken explique, dans le Tanya, au chapitre 51, que cette vitalité réside essentiellement dans le cerveau. C’est de lui que chaque membre reçoit la force d’exister et de fonctionner. La vitalité divine se répand donc dans tous les membres du corps.

Dieu a donné à l’âme le pouvoir de distribuer la vie au corps, lui a enjoint de se revêtir d’une enveloppe physique. Il réalise des merveilles et unifie l’esprit et la matière en une existence unique. Dès lors, la vitalité qui habite le cerveau est parfaitement identique à celle qui se trouve dans le talon. Pourquoi le talon entre-t-il plus aisément que la tête dans l’eau bouillante ? Parce qu’il est plus soumis qu’elle à l’esprit. Plus un membre est situé dans la partie inférieure d’un corps et plus il est soumis à l’esprit.

De la même façon, pendant le temps de l’exil, surtout en cette période du talon du Machiah, la force de faire don de soi-même est beaucoup plus grande, se révèle beaucoup plus.

Rabbi Rayats – Sefer HaMaamarim Yiddish (premier discours).

A l’opposé, Amalek est comparé à une personne qui a une telle haine d’Israel et de la Torah qu’il saute dans l’eau bouillante pour nous « refroidir ». C’est la force du talon d’Adam Kadmon qui finira par annihiler Amalek.


Le talon est lié à la rectification du nom Elohim (la matière) à travers le nom YHVH (la transcendance).

Talon d’Achille
עקב אכילס
Guematria ordinale = 86
= Guematria du nom de Dieu « Elohim »
אלהים

La Délivrance dépend de la « réparation » du nom de Dieu Elohim. Le nom Elohim non-réparé est la faiblesse fatale de l’Homme, son « talon d’Achille » ; et c’est son tikoun qui permet l’unification avec le nom YHVH.

Guematria classique = 293 + 8 lettres = 301 = « Esh » (« Feu ») אש


C’est en brisant l’écorce du Talon que le Monde trouvera le Salut.


Un Roi est celui qui méprise l’obstacle.

G-REG


Esh / Heel / Dévoiler le Talent.


« Talon » retranscrit phonétiquement :
טלון
Guematria ordinale = 52 = YHVH (26) x 2

Guematria pleine = 611 = guematria de « Torah »
תורה




Oeil d’Elohim, Messianisme, et Négation de l’Unicité Divine

À l’origine, le Messie, Machiah, ne correspond pas à la volonté de Dieu, mais à son rejet et à la volonté de ressembler aux autres nations. Dieu a écouté Son peuple, mais ne voulait pas de roi en Israel. Seul Lui règne. Seul Dieu est Roi.

Les messianismes de toutes sortes ont un effet contraire, ils nous enferment au lieu de nous délivrer.

« Cède à la voix de ce peuple, fais ce qu’ils te disent ; ce n’est pas toi qu’ils rejettent, c’est Moi-même, dont ils ne veulent plus pour leur Roi. » (Samuel 8:7)

Machiah ne signifie en fait non pas « celui qui est oint » mais « celui qui oint ». Le vrai Messie est Dieu, Lui seul est Roi : le Machiah n’est pas l’oint !

Cela a provoqué des siècles de malheurs et de destructions dans le monde. Cela s’est retourné cruellement contre le Peuple d’Israel qui s’est fait persécuter car accusé d’avoir « tué le Messie ».

C’est une des raisons pour lesquelles la guematria (valeur numérique) de Machia’h משיח (Messie) est de 358, la même que le mot Na’hash (Serpent).

Continuer la lecture de Oeil d’Elohim, Messianisme, et Négation de l’Unicité Divine

Galgalta, la Rosée, et le Machiah

La partie supérieure de la Sefira Keter est appelée Galgalta

Gal, qui signifie « onde » en hébreu, est le secret de « Galout » (Exil) et « Gueoula » (Délivrance) et aussi du Guilgoul (Réincarnation)

« La rosée s’écoule de Galgalta à Zeir Anpin » (Zohar paracha Nasso)

Ce flux amène la Délivrance.



« Oui, pareille à la rosée du matin (« Tal Orot ») est ta rosée : grâce à elle, la terre laisse échapper ses ombres. » (Yeshayahou / Prophète Isaïe 26:19)

Guematria (valeur numérique) de « Lumières » אורות (« Orot » en hébreu)
= 1 + 6 + 200 + 6 + 400
= 613 (nombre de mitzvot)

Le calcul du Point de Rosée met en évidence le Nombre 112, nombre important pour la Gueoula

Gematria de YHVH יהוה
=26
Gematria de Elohim אלהים
=86

YHVH + Elohim = 112

112ème nombre premier = 613

Somme des diviseurs du nombre 112 = 248 (mitzvot positives)

Machiah en guematria Atbash = 112


La Suite de Fibonacci met en évidence le nombre 112 (YHVH+Elohim) lié à la Gueoula et le nombre 358 qui est la guématria de « Machiah ».


Les deux grands luminaires » (Genèse 1:16) à l’origine étaient liés, ne faisaient qu’un, secret du nom complet unifié « YHVH Elohim ».

Intègre le nom Elohim dans le tétragramme YHVH pour comprendre qu’ils sont Un et indivisible.

(Citations du Zohar)

Le Nombre 112

112 est la valeur pleine avec kollel (+1) de la lettre Aleph, première lettre de l’alphabet hébraïque représentant le chiffre 1.

יהוה
YHVH
= 10 + 5 + 6 + 5
= 26

אלהים
ELOHIM
= 1 + 30 + 5 + 10 + 40
= 86

יהוה אלהים
YHVH (26) + ELOHIM (86) = 112

אני יהוה (Ani Adonai) « Je suis l’Eternel » est écrit 112 fois dans la Torah.

וְהָיָה יְהוָה לְמֶלֶךְ עַל-כָּל-הָאָרֶץ; בַּיּוֹם הַהוּא יִהְיֶה יְהוָה אֶחָד וּשְׁמוֹ אֶחָד
« L’Eternel sera roi sur toute la terre; en ce jour, l’Eternel sera un et unique sera son nom. » (Zacharie 14:9) Guematria du verset = 1127

Un nombre premier est un entier naturel qui admet exactement deux diviseurs distincts entiers et positifs (qui sont alors 1 et lui-même).
112ème nombre premier : 613 (Nombre de Mitzvot)

Somme des diviseurs du nombre 112
= 1 + 2 + 4 + 7 + 8 + 14 + 16 + 28 + 56
= 248 (Nombre de mitzvot positives)

112 est le 7ème nombre heptagonal (un heptagone a 7 côtés).

« HaBnei Adam » (« Les Êtres Humains »)
הבני אדם
Guematria = 112

Le 112ème verset de la Torah correspond à la naissance d’Enosh (Bereshit 5:6).

Guematria de Shalom שלום
en transformation ATBASH
= 2 + 20 + 80 +10
= 112

Guematria de Mashia’h משיח
en transformation ATBASH
= 10 + 2 + 40 + 60
= 112

Guematria de Mashia’h משיח
= 40 + 300 + 10 + 8
= 358

Suite de Fibonacci : 0, 1, 1, 2, 3, 5, 8, …

0 ; 1 ; 0 + 1 = 1 ; 1 + 1 = 2 ; 1 + 2 = 3 ; 2 + 3 = 5 ; 3 + 5 = 8 ; etc.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Suite_de_Fibonacci

La neshama se loge dans le cerveau, le roua’h dans le cœur, le nefesh dans le foie. (Cf « 70 Arrangements du Ram’hal », 70ème arrangement)

Cerveau (Moakh)
מוח
= 40 + 6 + 8
= 54

Coeur (Lev)
לב
= 30 + 2
= 32

Foie (Kaved)
כבד
= 20 + 2 + 4
= 26

Cerveau + Cœur + Foie = 112

EHYEH correspond à la sefirah de Keter

YHVH à Tiferet

ADONAI à Malkhout

EHYE (21) + YHVH (26) + ADONAI (65) = 112

יבק
YABOK
= 10 + 2 + 100
= 112

וַיָּקָם בַּלַּיְלָה הוּא, וַיִּקַּח אֶת-שְׁתֵּי נָשָׁיו וְאֶת-שְׁתֵּי שִׁפְחֹתָיו, וְאֶת-אַחַד עָשָׂר, יְלָדָיו; וַיַּעֲבֹר, אֵת מַעֲבַר יַבֹּק.
« Il (Yaakov) se leva, quant à lui, pendant la nuit; il prit ses deux femmes, ses deux servantes et ses onze enfants et traversa le Yabok. » (Bereshit / Genèse 32:23)

Mashia’h et Na’hash (serpent) ont la même guematria (358).

Serpent (Na’hash) נחש
= 50+8+300
= 358

En Kabbalah, le Mashia’h est comparé à un « serpent de lumière ».

C’est Mashia’h qui réalise l’union entre les Noms de Dieu YHVH et Elohim.

Vie (‘Hai) = חי Transformation du mot ‘Hai en Atbash = ‘Het -> Same’h ; Youd -> Mem = SaM ס »מ (= Samael, le serpent, l’ange de la mort).
« Sam » en hébreu veut dire « poison » / « drogue ». Samael, le Satan, est appelé le « poison de Dieu ».
En effet, Dieu, dans sa bonté infinie, a dû comme « s’empoisonner » pour créer le « mal ».
A l’origine, le mot « pêché » s’écrivait avec les lettres Same’h et Noun (ס »נ) Same’h pour « Sam » (Poison) et Noun pour « Nahash » (Serpent).
Samael a objecté devant Dieu, expliquant que l’Homme n’aura pas de libre-arbitre si le mot pêché est directement lié au poison et au serpent.
Dieu a alors changé le mot par la transformation Atbash : Same’h ס -> ‘Het ח Noun נ -> Tet ט חט (‘Het) = pêché.

Car le monde sera réparé dans l’espace et dans le temps, en remontant jusqu’à la première faute d’Adam, la faute du serpent.

Les effets du Poison auront disparu et l’Homme sera devenu comme un Poisson dans l’Eau de la Présence Divine.

L’obscurité sera transformée en lumière, le poison en remède.

Pharmacie / Far Messie / Phare Messie

112 Un-Un-bium

« Le souffle de Dieu planait au-dessus de la surface des eaux » (Genèse / Bereshit 1:2)

Le « Souffle de Dieu » est une allusion au Machiah.

Le Souffle de Dieu (Roua’h Elohim)
רוּחַ אֱלֹהִים
= 200+6+8+1+30+5+10+40
= 300

YHVH en Gematria Atbash
יהוה
= 40 + 90 + 80 + 90
= 300

« Raal » (« Poison »)
רעל
Guematria = 300 (Mispar Boneh = 770)

Lettre Shin / Sin / ש / כפר

« Intègre le nom Elohim dans le tétragramme YHVH pour comprendre qu’ils sont Un et indivisible. » (Zohar)

« Le secret du Mauvais Serpent est de descendre de l’En-haut vers l’en bas en nageant à la surface des eaux amères. Ce serpent habite dans le côté gauche, mais il existe par ailleurs un Serpent de Vie, habitant le côté droit. » (Zohar)

« Elohim fit deux grands luminaires » (Genèse 1:16)
« fit » signifie agrandir et restaurer l’univers de façon parfaite. » (Zohar)

« Les deux grands luminaires » à l’origine étaient liés, ne faisaient qu’un, secret du nom complet unifié « YHVH Elohim ». » (Zohar)

« Les grands luminaires » on été créés selon ce nom afin d’être désignés par le nom universel מצפצ (YHVH en Atbash).

Unification de YHVH et Elohim, des 2 Grands Luminaires, de l’En Haut et de l’En Bas.

U-Lys Revient