Archives de catégorie : Langage

Champs-Élysées et Champs d’Élisée

Champs-Élysées
שאנז אליזה
Guematria = 411

= guematria de « Tohou »
תהו

Tohou signifie « sans forme », « confus », c’est un « chaos spirituel ».

Amener la Délivrance consiste à réparer le Monde de Tohou et les Étincelles Divines qui sont tombées en « labourant les champs ».

#TohouBohou


Paris et Perets.

Notre Dame et Dame de Fer.
Edom et Mode. Capitale de la mode et du paraître.

Ville Lumière et des Ténèbres.

Élysée et Élisée. אלישע
Labourer les Champs.


Quelques pistes pour décoder :


La Galilée et les Gaulois

La racine Gal de Galilée peut être rattachée aux peuples celtes qui, partis d’Europe, ont fondé des colonies jusqu’en Inde (ex : Galice en Espagne, Galates en Turquie,…) et auraient établi un avant-poste en Galilée (la « Terre des Gaulois »).

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Galil%C3%A9e_(r%C3%A9gion)#Toponymie

En Israel, les dolmens / mégalithes sont concentrés dans le nord du pays, dans les régions de Galilée et du Golan.

Selon les historiens, ils sont similaires à ceux présents en Europe de l’Ouest.

En vieux français, un Galgal est un tumulus mégalithique…

https://www.cnrtl.fr/definition/galgal

« Aie soin de dresser des monuments de pierre, érige-toi des tas de pierres ; fais bien attention à la chaussée, au chemin que tu as suivi. Reviens, ô vierge d’Israël, reviens dans ces villes qui sont les tiennes. » (Prophète Jérémie 31:20)

Commentant ces paroles du prophète Jérémie, Its’hak Arbabanel explique que ces pierres permettent aux Enfants d’Israel dispersés de se souvenir de leur origine et de retrouver le chemin du retour en Israel.

Le Radak (David Kim’hi de Narbonne, 13ème siècle) commente également ce verset de Jérémie. Il explique que ces pierres serviront de signes sur les routes migratoires des enfants du Royaume d’Israel exilés. Grâce à ses pierres, ils garderont espoir et retrouveront leur chemin.

Un Galet est une pierre polie, un objet en forme de cercle. On retrouve la racine Gal dans Galette, Galaxie…

En hébreu, Cercle peut se dire « Igoul » ou « Maagal »

Galgal = Roue

Le prophète Esaïe parle de la Galilée comme d’un « Galil HaGoyim », la « plaque tournante des peuples ».

Dans les langues celtiques tels le breton et le gaélique, GALL signifie « étranger ».

La racine GaL s’écrit Guimel-Lamed et a pour valeur numérique 33. Le nombre 33 est un symbole religieux et ésotérique important. C’est également l’indicatif téléphonique international de la France.

Goel signifie « libérateur » en hébreu. Moïse est appelé Goel rishon, « premier libérateur », et le Machiah Goel a’haron, « dernier libérateur ».

La « Gaule » fait référence à la « Matière Brute » (« Golem » en hébreu) qui doit être raffinée.


… Un peu d’ « humour » pour terminer cet article :

La France est le lieu de purification (Tserouf) de Yaakov et Essav.

Yaakov (Jacob / Israel) = Étoile de David = Astérisque (✱) = Sagesse

Essav (Occident) = Croix = Obèle (†) = Force

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Ob%C3%A8le

La France est le pays de l’Astérisque et de l’Obèle.


Pan – Or – Am – X
פן אור עם ×

« PoSion #IciSion פה ציון


La synergie entre la force supérieure d’Essav et la sagesse de Jacob sera la caractéristique déterminante des temps messianiques et constitue par là mème la clé de leur avènement.

(Le Rabbi de Loubavitch)


Le reste du monde arrive à sa perfection grâce au travail fait en France.

(Discours du Rabbi de Loubavitch – Chabat Vayechev – 23 Kislev 5752 – 30/11/91)

David lançant un galet sur Goliath.

« Ouvre mes yeux, pour que je puisse contempler les merveilles de ta Torah ! » (Tehilim / Psaume de David 119:18)

« Ouvre mes yeux » : « Gal Einay »
גל עיני



Obélix

Sang Lier

Lux Or

Lumière

La Langue des Oiseaux

La présence de Dieu se trouve dans tous les aspects matériels et dans toutes les langues des nations du monde. (Rabbi Nahman de Breslev)

Ce que l’on appelle « Langue des oiseaux » dans les traditions ésotériques occidentales est identique aux procédés traditionnels d’interprétation de la Torah.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Langue_des_oiseaux

L’interprétation de la Torah par la « langue des oiseaux » effectuée par l’intermédiaire de toutes les langues du monde (pas seulement l’hébreu) est extrêmement puissante.
On retrouve ce procédé dans le Midrash avec le grec ancien.

Ce procédé a été pendant trop longtemps sous-estimé par ceux qui étudient la Torah.

Aujourd’hui, nous sommes à l’aube de la Révolution finale et avons accès aux langues et aux sagesses du monde entier.

À nous d’aller chercher les étincelles de sainteté qui y sont cachées.

L’hébreu, le français, l’anglais et l’anglais sont par nature à la base de la « Langue des Oiseaux » de la Nouvelle Torah.

Il s’agit de bien prendre en compte les différences de sonorité entre les langues, leurs propres particularités de sons produits par l’appareil phonatoire au niveau du thorax, du cou et de la tête, le symbolisme de ces lettres, et toutes leurs interconnexions.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Prononciation_de_l%27h%C3%A9breuhttps://fr.m.wikipedia.org/wiki/Prononciation_de_l%27h%C3%A9breu

Exemples :

– Les lettres ‘Het ou Khaf peuvent devenir un R en français ou en anglais .

– Les sons É et A peuvent directement faire références à l’une des lettres Hé du Nom de Dieu YHVH. Les letttes I ou Y au Youd. V ou W au Vav. Etc.

– Le son « ma » au Shem Mah (Quoi)

– Le son « mi » au Shem Mi (Qui)

– IER peut faire allusion à YeH (Youd Hé en hébreu)

– IA à YaH (Youd Hé avec vocalisation A)

– É à Hé (Hé)

– A à Ha (Hé avec vocalisation A)

etc.

 


« Franc » et « Peretz »

Le mot « Franc » vient du latin « Francus » qui signifie « Libre », sous-entendu pour avoir échappé à la domination romaine au premier siècle.

Mais ceci est une interprétation postérieure. Le mot « Franc » vient de la racine indo-européenne « Preg », qui signifie « Hardi », « Audacieux », « Courageux ».

Ce mot est à rattacher avec l’anglo-saxon « Franca » qui signifie « Javelot » , « Lance ». Il est également à rattacher aux vieux norrois (langue scandinave) « Frekkr » qui signifie « Hardi », « Courageux », « Intrépide ».

Il est intéressant de noter la similitude entre le sens originel du mot Franc et l’explication du Rabbi de Loubavitch sur le sens du mot « Tsarfat » en hébreu. Le mot Tsarfat contient en effet le nom de Peretz, (fils de Yéhouda et petit-fils de Yaacov).

« Et il arriva, au temps où elle accoucha, que voici, il y avait des jumeaux dans son ventre.
Et il arriva, comme elle accouchait, que [l’un d’eux] tendit la main. Et la sage-femme la prit et attacha à sa main un fil écarlate, en disant : Celui-ci sort le premier.
Et il arriva, comme il retira sa main, que voici, son frère sortit. Et elle dit : Quelle brèche tu as faite ! La brèche est sur toi ! Et on l’appela du nom de Pérets. » (Genèse 38:27-29)

Peretz, l’ancètre du Messie, s’appelle ainsi car il a « percé », « fait un brèche », par son hardiesse. La tradition juive nomme ainsi le messie « Ben Peretz », « le fils de Peretz ». Comme Peretz, le Messie est un homme d’action. Il est d’ailleurs faux de traduire le mot « Machiah » (Messie en hébreu) par « oint ». Son sens véritable est « celui qui oint » les autres, celui qui est au commencement pour oindre les autres.

Dans la Bible, Samuel est le prophète qui oint le premier roi d’Israel.

« Shmouel » (« Samuel »)
שמואל
Guematria = 377
= « Le Mérovingien »
המרובינג’יאן

À l’origine, les Francs saliens venaient notamment des Pays-Bas actuels.

Monde Latin (ROME) Vs Monde Germanique (GERMANIA) :

Le Talmud (Méguila 6b), parle de Germania d’Edom et de Rome, et de la guerre entre les 300 chefs de Germania et les 365 chefs de Rome. Si Germania et Edom se réunissent sous l’autorité d’un chef, le monde serait dévasté.

Clovis et les Francs ont précisément réussis à réunir ces 2 peuples, ces 2 cultures.

Le mot Peretz ressemble également phonétiquement à Paris, qui a pour étymologie le nom du peuple des Parisii, mais qui est identique au nom de Paris, ce héros de la mythologie grecque qui décocha une flèche sur le talon d’Achille lors de la guerre de Troie.

La ville de Paris est la capitale de la France, pays à partir duquel naîtra une révolution qui percera les derniers remparts de l’exil et transformera le chaos en harmonie universelle.


« Avant que fraîchisse le jour et que s’effacent les ombres, je me dirigerai vers le mont de la myrrhe, vers la colline de l’encens. » (Cantique des Cantiques 4:6)

Myrrhe = מור (Mor) = Frankincense (en anglais, dérivé du vieux français Franc Encens)

Myrrhe vient du latin « Myrrah », qui vient lui même de la racine sémitique signifiant « être amer ».

La Myrrhe est l’un des principaux composants de l’huile d’onction.


Nombres, Noms et Versets Etoilés

Un Nombre étoilé peut être représenté sous la forme d’un polygone étoilé.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nombre_%C3%A9toil%C3%A9

Les premiers nombres étoilés sont : 1, 13, 37, 73, 121, 181, 253, 337, 433, 541, 661, 793, 937, 1093, 1261, 1441, 1633, 1837, 2053…

Un « Nom étoilé » est un mot dont la valeur numérique (Guematria) a pour valeur un Nombre étoilé.

Exemples de Noms étoilés : אחד (E’had) Un = 13 ; אהבה (Ahava) Amour = 13 ; הלב (HaLev) ; Le cœur = 37 החיים ; (Ha’Hayim) La vie = 73 ; …

« Israel » est un Nom étoilé
ישראל
= 10 + 300 + 200 + 1 + 30
= 541

« Esther » est un Nom étoilé
אסתר
= 1 + 60 + 400 + 200
= 661

Le prénom Esther vient de la racine S-T-R סתר qui signifie « caché », « voilé ».

Esther est également proche du mot « stareh » en vieux perse, qui signifie « étoile ».

Esther Star. L’Etoile d’Esther.

Le soleil se cache pour permettre aux étoiles de briller.  Sans obscurité, sans voile, on ne pourrait voir les étoiles.

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89toile

L’Antipode de Jerusalem et l’Interaction de Yah

Coordonnées géographiques exactes du Mont du Temple :
Latitude : 31.778188 Nord
Longitude : 35.23532

http://www.findlatitudeandlongitude.com/antipode-map/

L’îlot sud de Marotiri, en Polynésie Française, est le point géographique le plus éloigné de Jerusalem, l’antipode de Jerusalem.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Marotiri

Marotiri est également connu sous le nom de Cuatro-Coronados : « Les Quatre Couronnes ».

Quatre couronnes : la couronne de la Torah, celle du sacerdoce, celle de la royauté, … et celle du « bon nom » (cf. Pirkei Avot)

« Quand viendras-tu Maître ? » « Eimat Ati Mar ? » אימת אתי מר (Sanhedrin 98a)
Mar, l’un des noms du Mashia’h, signifie Maître en araméen.

Le Mashia’h est à la fois très proche et très loin de nous.
Nous devons répandre les secrets de la Torah aux quatre coins de la planète, jusqu’aux endroits les plus éloignés, jusqu’à Marotiri.

« Iles, écoutez-moi, et vous, peuples des contrées lointaines, soyez attentifs ! »
(Isaïe / Yeshayahou – 49:1)

« Ecoutez la parole de l’Eternel, ô nations! Annoncez-la aux îles lointaines dites: « Celui qui disperse Israël saura le rallier, et Il veille sur lui comme le pasteur sur son troupeau. »
(Jérémie / Yrmiyahou 31:10)

Etymologie du mot Polynésie : Du grec ancien πολύς, polus (« nombreux »), et νῆσος nēsos (« île »), littéralement « îles nombreuses »

Polynésia פולינזיה
Poly – Ness – Yah
Les nombreux miracles de Dieu

La présence de Dieu (Yah) est cachée (Esther) derrière chaque chose, chaque événement historique. Le Rav Kook enseigne que le mot Historia signifie « Esther Yah ».

Il est intéressant de retrouver le suffixe « IA » (יה) dans d’innombrables noms de lieux du monde entier (notamment en hébreu et anglais) : Italia, India, Columbia, Russia, Romania, Polynesia, California, Virginia, Australia, Nigeria, Ethiopia, Georgia, Austria, Lithuania,…

http://fr.wiktionary.org/wiki/-ia

YAH
יה
= 10+5
= 15

15 est la valeur numérique de la constante de couplage de l’interaction forte.

L’interaction forte lie les quarks dans les nucléons, ici dans un proton.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Interaction_forte

L’interaction forte est la plus forte des interactions fondamentales. Son intensité ne diminue pas avec la distance.


Polynésie
פולינזיה
Guematria pleine = 386
פא וו למד יוד נון זין יוד הא
= guematria de « Yeshoua » (« Salut »)
ישוע


« Taiti » טעיתי signifie « Je me suis trompé » en hébreu.

Quand on ajoute le Hé, la Malkhout, cela donne « Tahiti ».



Neshama / Oignon / Ombre

« La Divinité est tout. Tout est Divinité. Un Juif n’est jamais abandonné. Là où il se trouve, Dieu l’accompagne. « Dieu est ton ombre ». Une ombre reprend tous les mouvements de l’homme. De même, Dieu agit envers l’homme comme cet homme se comporte envers Lui. » (Baal Shem Tov)

Le Ari Zal compare la neshama (l’âme) a un oignon. La neshama est composée d’un nombre illimité de couches. Ce sont les « vêtements de l’âme ».

La neshama acquiert par la Torah et les mitzvot de nouveaux vêtements, elle se renforce. Inversement, de mauvaises actions les retranchent.

וַיֹּאמֶר אֱלֹהִים נַעֲשֶׂה אָדָם בְּצַלְמֵנוּ
« Dieu dit: Faisons l’homme à notre image » (Bereshit / Genèse 1:26)
« A notre image » = « Betsalmenou »

Tsal / Tsèle (צַלְ) signifie « Ombre ». Selon certains avis il est préférable de traduire le verset ainsi : « Faisons l’homme dans notre ombre »

Dieu agit avec l’Homme comme s’Il était son ombre, selon ses actions.

« Oignon » en hébreu = Betsel (בצל) = « Dans l’ombre »

En français, les mots « oignons » et « un » ont la même racine. ( ūniōnem -> unus)

http://fr.wiktionary.org/wiki/oignon


Même l’oignon a des titsits… 🙂

Ombre (Tsel)
צל
= 90 + 30
= 120

Le Prophète Eli (Elyahou HaNavi)
אליהו הנביא
= 1 + 30 + 10 + 5 + 6 + 5 + 50 + 2 + 10 + 1
= 120

Elyahou HaNavi agit dans l’ombre…

http://fr.wikipedia.org/wiki/Oignon

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ombre