Archives de catégorie : Machiah

Agrippa 1er et le Secret du Chat Botté

Agrippa 1er (« Agrippas »)
אגריפס
Guematria = 354

= guematria de « Déchèn » (« Engrais »)
דשן

= guematria de « Shedim » (« Démons »)
שדים

= « HaShalit » (« Le Gouverneur »)
השליט


« Le Chat Botté »
החתול במגפיים
Guematria = 634

« Or Na’hash » (« Peau de Serpent »)
עור נחש
Guematria = 634

#ChatBotté #Chabbat #Malkhout


Agrippa Ier né vers 10 avant notre ère et mort vers 44 à Césarée, petit-fils d’Hérode le Grand, est le dernier roi juif de Judée.

#Caligula #ChatBotté


Porteur d’une double identité juive et romaine, Agrippas 1er joue un rôle d’intercesseur en faveur des Juifs auprès des autorités romaines et laisse espérer la restauration d’un royaume juif indépendant.

Sur le chemin de son nouveau royaume, Agrippa passe par Alexandrie vers juillet 38. Lors de festivités, le nouveau roi y est la cible d’une mascarade populaire anti-juive mettant en scène un « Roi des Juifs » idiot surnommé Karabas (voir extrait de Wikipédia en bas de page).

Il meurt subitement — peut-être empoisonné — en 44.

#SecretDuChatBotté


En latin, Agrippa est un nom signifiant « qui vient au monde les pieds les premiers », « cause de grandes douleurs lors de son enfantement » (source : Gaius Plinius Secundus).

En grec, Agrippas (αγρίππας) signifie « cheval sauvage ».

#ChatBotté #DompterLAnimal



« Écoutez l’histoire difficile à croire de cet homme qui n’avait rien. »

#Agrippa #Goya #ChatBotté

Écoutez l’histoire difficile à croire

De cet homme qui n’avait rien

Qu’un chat de misère qui a su y faire

Pour lui changer son destin

En chaussant ses bottes en mangeant un ogre

En peu de temps il changea

D’un coup de baguette son malheureux maître

En marquis de Carabas



Certains critiques voient dans cette parodie une référence à la crucifixion de Jésus car elle ressemble par bien des points à ce qui est fait subir à un des deux Jésus — Jésus Barabbas et/ou Jésus le roi des Juifs — dans les récits de la Passion contenus dans les Évangiles. Le nom même par lequel les acteurs de cette parodie appellent leur victime (Karabbas) fait penser à Barabbas, l’alter ego de Jésus Christ dans ces récits. Cette proximité est autant phonétique que graphique. Surtout que dans les textes chrétiens antiques les surnoms ou cognomen Barsabas et Barabbas sont souvent connectés aux noms des membres de la famille de Jésus, comme le frère de Jésus appelé Joseph Barsabbas ou celui appelé Judas qui dans le Codex Bezae des Actes des Apôtres est même surnommé Judas Barabbas, alors que dans les versions actuelles, il est nommé Judas Barsabas. De plus, cet événement se déroule en août 38, moins de 18 mois après le renvoi de Ponce Pilate par Lucius Vitellius « pour qu’il s’explique auprès de l’empereur ». Comme pour Jésus, on met au surnommé Karabas une chlamyde ou une natte en guise de vêtement royal, une couronne improvisée sur la tête et on lui donne un roseau en guise de sceptre, puis ceux qui lui impose cette mascarade font mine dérisoirement de le considérer comme un roi. Par ailleurs, le titre qui est donné au surnommé Karabbas par ces habitants grecs d’Alexandrie est singulièrement est un mot araméen et syriaque, celui de Maran qui se traduit par « Seigneur », titre qui est très souvent donné à Jésus dans les évangiles. La langue courante en Palestine à l’époque étant le syriaque, c’est ce même mot de Maran qui devait être prononcé par les disciples de Jésus pour lui donner le titre de Seigneur. Enfin, cette mascarade avait pour but de se moquer d’Agrippa Ier, nouveau roi juif que Caligula vient de nommer, de passage à Alexandrie pour se rendre dans ses territoires, alors que Jésus a été condamné pour s’être proclamé « roi des Juifs » ou pour l’avoir été par ses partisans. (Wikipédia)


Mar Qui


Syndrome de Jerusalem ? Viens voir le Docteur.


#FéeCarabosse #Carabas #ChatBotté #Agrippa


Un cadeau pour le Roi, de la part du Marquis de Carabas !

L’Origine du Mythe de Jésus et le Chat Botté

L’un des buts de ZionKabbalah.com est la destruction, l’annihilation complète et définitive du Messianisme, qu’il soit chrétien ou juif, afin d’amener au Monde la Délivrance Finale. Aucune peuple ne peut prétendre être « Supérieur », « Élu », … aucune personne ne peut prétendre être « Roi des Juifs », « Grand Monarque », …

Le monde doit sortir de cette « maladie mentale », ce « syndrome de Jerusalem ».

Seul Dieu est Roi.



Le vrai Messianisme, c’est l’union de l’En Haut et de l’En Bas, des noms de Dieu YHVH et Elohim.

YHVH (26) + Elohim (86) = 112

Guematria de Machiah en transformation ATBASH (valeurs inversées) = 112

Dieu est UN.

Lorsque nous brisons la barrière entre matériel et spirituel, lorsque YHVH et Elohim sont unis, nous pouvons tous faire descendre en nous-mêmes une âme très haute, c’est cela à notre sens ce que nous appelons « Machiah ». Machiah est une sorte d’âme collective, et non un être en particulier.

Sur ZionKabbalah.com, vous trouverez des enseignements et des informations destinées à « ouvrir les yeux ». Nous ne prétendons pas détenir la vérité, mais souhaitons partager les résultats de nombreuses années de recherches. Comme vous pouvez le remarquer, l’immense majorité des enseignements publiés sur ce site sont « voilés », pour plusieurs raisons, à la manière de la Torah qui est un ensemble de « jeux de mots » et de « calculs ».

Les Évangiles sont des récits de type midrachique, originellement en hébreu, dont les paraboles traitent de la Délivrance. Lus à la lumière de l’hébreu et de la Kabbalah, les récits des Évangiles nous permettent de mieux comprendre le schisme provoqué il y a 2000 ans. Pris à la lettre, ces récits ont constitué la base du Christianisme, le plus gros mensonge de l’Histoire, et des abominations qui suivirent (guerres, esclavage, etc.).

Les dirigeants du Peuple Juif sont coupables de ne pas avoir su endiguer le fléau du Messianisme depuis l’époque du Roi Saul. Il n’aurait jamais du y avoir de roi humain à la tête du Royaume d’Israel.

Les dirigeants du Peuple Juif sont complices. Ne trouvez-vous pas étrange qu’à part quelques passages obscurs, rien dans le Talmud n’est écrit sur le schisme entre Judaïsme rabbinique et Christianisme ?


« Salut » / « Délivrance » se dit « Yeshoua » en hébreu. « Yeshoua » a donné « Jésus » en français.

« Yeshoua » représente la personnification de la Délivrance Finale et de nombreux récits écrits il y a environ 2000 ans parlent de ce sujet. Le Talmud nous enseigne que les « temps messianiques » ont commencé il y a 2000 ans. Cependant, les « kelim » (récipients spirituels) n’étaient pas prêts et cela a eu pour conséquence un gros « balagan » (« désordre » en hébreu).

« Je ne suis PAS le Messie ! »

La compréhension des événements qui se produisirent il y a 2000 ans est l’une des clés du Tikoun amenant à la Gueoula. C’est un terrain miné, car les conclusions que l’on en tire sont loin de plaire aux « religieux » et demande beaucoup d’humilité, notamment pour les Juifs et les Chrétiens. Pour quoi ? Car pour résumer en quelques mots nos conclusions : 1) Jésus n’est pas un personnage historique, il n’a jamais existé. 2) Il n’y a pas de « peuple élu », Dieu n’est pas si exigeant avec la « Loi » et souhaite faire une alliance universelle avec l’Humanité.


Selon Bernard Dubourg, « les rédacteurs néo-testamentaires, en écrivant en hébreu, savent qu’ils travaillent sur la langue sacrée-divine de la Torah ; mais ils savent aussi qu’ils travaillent sur une langue double, à la fois exotérique et ésotérique. Ils la travaillent donc à la fois en clair et dans le cadre de ses modes opératoires traditionnels (kabbalistiques, au sens étymologique du terme) ».

Nous vous invitions à lire les publications de ce chercheur disparu qui, à la manière de tous ceux qui ont fait des recherches sérieuses sur le sujet et sont arrivés aux mêmes conclusions, ont été ostracisés par la communauté scientifique.

Ci-dessous, vous trouverez des passages du troisième chapitre de son livre « L’Invention de Jésus » (Tome 1) qui traite du sens caché du célèbre conte de Perrault : « Le Chat Botté ».


« Les contes du monde entier contiennent beaucoup de mystères et de choses cachées. » (Rabbi Nahman de Breslev)


Lire la suite

Jean-Claude Van Damme et l’Esprit de Dieu

« Dam » signifie « Sang » en hébreu.

Jean-Claude Van Dam.

#JC


Jean-Claude Van Damme
ז’אן-קלוד ואן דאם
Guematria = 300

« Le Souffle de Dieu planait au-dessus de la surface des eaux. » (Bereshit 1:2)

Le Souffle de Dieu (Roua’h Elohim)
רוּחַ אֱלֹהִים
Guematria = 300

Nom de Dieu YHVH en Gematria Atbash = 300
יהוה

Lettre Shin = 300
ש


Vent d’Âme. Esprit de Dieu.

#JeanClaudeVanDamme #ZionKabbalah #Rouah


Jah Mais
Mais Si

MiaMi
Chiens / Kelev

« Même découpé tu peux remettre en ordre. » #TikounOlam

Apprécier le détail.

L’Eau, c’est la Vie, c’est la Parole de Dieu.

#JCVanDam #Sagesse


La Voie du Milieu.

Adam et Ève.

Homme à l’image de Dieu.

Roua’h HaKodesh et compression.

Communication universelle.

#JCVanDam #Sagesse #Kabbalah


Champion du Monde de Karèt.

#ChuckNorris #MenahemGolan

Job #HollyWood #PetitScarabée


JCVD
JOUD


Ka raté


Tana Ka

Invite à Sion


#Sagesse #Mission #Aware #JCVD


Mi et Ma. Union de l’En-haut et de l’En-bas.

1+1=1

« L’Amour du Un »

Guematria

#Sagesse #VanDam #JCVD


#ConscienceDeSoi #ConscienceDuDivin #Sagesse #Persévérance #Aware #JCVD


Mussels from Brussels.

Grand écart.

Muscles de Bruxelles.

Moules de Bruxelles.

Moul Un.

Face au Un.


« Muscle » se dit « Shrir »

שריר

Shin + Rire


Signe


Deux Lumières.

#JCVD #DocGyneco #Sagesse


« Il ne faut pas écouter les bruits du monde mais le silence de l’âme. »

#SecretDuSuccès #JCVD #Sagesse


#JCVD #Shin #300



La ville de Damme en Belgique est frontalière avec la Hollande.

En hollandais, « Dam » signifie Barrage, Terre pour empècher l’eau de passer.

#Damme #Dam #Sang #ADam #Edom #Adamah #Dammage #Damned #VanDam #Eau #JCVD


Plus les hommes s’éloignent de la vérité et plus ils considèrent celui qui se détourne du mal comme un fou.

Lorsqu’il n’y a plus de sincérité dans le monde, quiconque veut se détourner du mal n’a pas d’autre choix que de jouer au fou.

Rabbi Nahman de Breslev

Bienvenue au Cirque Messianique !

La vie est absurde et les religions plus particulièrement. L’Attente Messianique, l’attente en un homme-roi tout puissant, a provoqué un gigantesque Cirque Universel. Tout a commencé quand les Enfants d’Israel ont demandé un roi pour leur Peuple, suite à l’attaque de Nahash, le roi des Ammonites, alors que le Roi des Rois était avec eux. Que de désastres, que de malheurs ont suivi ce rejet de Dieu ! Puis est venu un autre Nahash, le mythe de Jésus, oui un mythe pour qui étudie tout cela à la fois de façon spirituelle et scientifique de façon honnête et sérieuse.

Le messianisme dans son ensemble est un cirque et le messie un clown.

Messianisme et maladie mentale sont liés de façon profonde.

Tourner en rond à crier « Nous voulons Machiah maintenant », adorer un « Acrobate » mort sur la croix ou même sa mère (« mère de Dieu » = « merde Dieu »), ont beaucoup de choses en commun. Le « poison religieux », l’idolâtrie, est similaire à lancer des excréments au visage de Dieu comme nous le rappellent les prophètes.

Heureusement, Dieu est Amour Infini et dans tout mal se trouve un remède, et à la racine du mal le plus grand remède.

Les sources spirituelles liées à la joie sont beaucoup plus hautes que celles liées à la crainte de Dieu. Les « forces du mal » ont été créées par Dieu, tels des masques, pour nous faire progresser, et elles tirent leurs forces de leur joie. Elles n’ont aucun effet sur nous quand nous sommes heureux dans notre Service Divin.

Oui, nous serons sauvés en faisant des « acrobaties », c’est à-dire en allant au-delà de nos limites pour lier les opposés. Une expression typiquement française, « Faire l’Arbre Droit », signifie avoir la tête à l’envers. C’est donc « par le rire », et en se servant de nos erreurs passées que l’Arbre sera « retourné » et remis à l’endroit (car notre racine est En-haut).

Lors de la Fin du Monde, tout le monde va mourir (mourir de rire). La Vérité se dévoilera et nous serons alors sauvés « sur l’air de la Marseillaise ».

Définitions :

  1. (Antiquité) Lieu destiné, chez les Romains, à accueillir les jeux publics, et particulièrement les diverses formes de lutte et les courses de chevaux (/ Cavaliers = Cabalistes ayant dressé leur âme animale) et de Chars (/ Célestes).
  2. (Cirque) Entreprise de spectacle qui organise des jeux et exercices de ce genre.
  3. (Géographie) Bassin de montagnes disposé circulairement.

(Figuré) (Familier) :

  1. Situation chaotique ; désordre.
  2. Comportement outrancier ; exagération.

Le mot « Cirque » vient du latin circus (« cercle, cirque ») issu d’une racine indo-européenne *kwel, qui comme pour le grec ancien κύκλος kyklos, est redoublé.

En Kabbalah, le cercle et le point sont liés à la Rigueur (Gvourah), la ligne droite à la Bonté.

Du grec ancien κίρκος, kírkos, « faucon » (« faux con »).

CROIX, CERCLE (Gal), CIRQUE, COURONNE et CRISE ont la même RACINE.

Le MESSIANISME, c’est « LA CRISE DE LA COURONNE ».

On tourne en rond…

Liste des apparentés étymologiques :
circa, circum (« autour »)
cirrus (« boucle »)
corona (« couronne »)
cortina (« vase rond »)
crinis (« cheveu, crin »)
criso (« se tortiller »)
crispo (« friser, boucler »)
crispus (« crêpu, bouclé »)
crux (« croix »)
scrinium (« coffret »)

Le Messie, le Vin, et les Pains dans la Gueule

Le Machiah (Messie) est celui qui « multipliera les pains dans la gueule » et « changera l’eau en vin ».

Dans le judaïsme, l’Eau représente la Torah.

Le Vin, lui, représente la Torah ésotérique.

Guematria de Yain יין (vin) = 70

Guematria de Sod סוד (secret) = 70

« Lorsque le vin (Yain) rentre le secret (Sod) sort. » (Talmud)

Le vin représente la Torah cachée qui doit révélée au MONDE, et pas seulement à un seul peuple.

Trop de Juifs, qui étudient une « Torah d’ombre », continuent de croire qu’un Non-Juif qui touche du vin le rend impur. Cela est inadmissible et reflète une incompréhension totale du Divin. Ceux qui s’obstinent en connaissance de cause sont des ennemis de Dieu et de la Paix. Faites Techouva. Repentissez-vous. Un Non-Juif ne rendra pas impur le vin en le touchant. Ceux qui continuent de préserver leur vin de toute « souillure » non-juive n’ont pas assez étudié la Torah, ils ont besoin de « pains dans la gueule ».

Bientôt cette halakha (loi juive) disparaîtra grâce à la Vrai Torah, la Torah de Lumière.

L’Humanité « boira du vin », car chaque homme, chaque femme, chaque enfant, aura accès à la Connaissance Divine.

« SAUDE ! » (« Santé ! » en Portugais)

On ne parle pas de « Retour » pour quelqu’un qui n’était pas encore venu, mais d’ « Heureux Tour ».

Machiah : Le « Secret du Mais Si »

MESSIE se prononce de la même façon que MAIS SI.

MAIS : Conjonction qui permet d’indiquer une différence, une opposition, une précision, une objection ou une transition.

SI : Marque l’affirmation en réponse à une négation.

Tel est le « Secret du Mais Si », qui s’oppose à l’Exil.

Car le Machiah, le Messie, se démarque par sa différence, s’oppose et objecte, précise la Torah sur tous ses points, détruit les forces négatives et marque la transition vers un monde qui fait Un avec la Présence Divine.

Lire la suite

Le Clown

Il y a plusieurs siècles, à Tsfat, en Galilée, Rabbi Ytshak Louria, le Ari Zal, était réuni avec ses disciples pour la lecture de la Torah à la synagogue. Il leur annonça que le Machiah allait aujourd’hui se dévoiler et monter à la Torah ! Le Ari Zal leur dit qu’ils devaient veiller à respecter scrupuleusement ce moment de grande sainteté, quoi qu’il puisse se passer.

Le premier appelé à la Torah fut appelé. Et soudain, apparut Avraham Avinou dans toute sa splendeur. Un grand silence régnait dans la synagogue pendant ce moment solennel et majestueux. Ce fut ensuite le tour d’Ytshak, de Yaakov, Moshe Rabbenou,… et chacun dans la synagogue éprouvait un profond respect pour chacun des grands personnages de la Torah.

Puis vint le moment fatidique, le moment où le Machiah allait être appelé à la Torah. Une voix appela « Machiah Ben David ! »… Soudain, les fidèles virent un personnage au comportement bizarre, entrer dans la synagogue par la fenêtre de la synagogue. Que faisait là un tel hurluberlu ? Il avait un accoutrement de bouffon, faisait des grimaces et des acrobaties. Les fidèles du Ari Zal ne purent retenir leurs moqueries à la vue de ce personnage si étrange.

Une grande obscurité tomba subitement dans la synagogue. Les patriarches, Moshe Rabbenou, le clown, tous avaient disparus.

Le Ari Zal avait un visage triste : le Machiah n’avait pas pu se dévoiler.


Dans notre société actuelle, il est très difficile de se faire entendre quand on n’appartient pas à un groupe politique, religieux, etc., si l’on n’a pas d’étiquette.

Cette histoire du Ari Zal nous enseigne qu’il faut parfois savoir « faire le fou », comme dit Rabbi Nahman de Breslev, pour retrouver l’Unité, réconcilier les contraires.


« Celui qui veut s’éloigner du mal, doit faire le fou quand il voit qu’il n’y a pas de vérité dans le monde. »

Rabbi Nahman de Breslev



À la cour du Roi, seul le bouffon a le droit de dire toute la vérité.

Construire une Maison Pour le Un

Je le vois, mais ce n’est pas encore l’heure ; je le distingue ; mais il n’est pas proche : un astre s’élance de Jacob, et une comète surgit du sein d’Israël, qui écrasera les sommités de Moab et renversera tous les enfants de l’orgueil.

Nombres / Bamidbar 24:17

אֶרְאֶנּוּ וְלֹא עַתָּה אֲשׁוּרֶנּוּ וְלֹא קָרוֹב דָּרַךְ כּוֹכָב מִיַּעֲקֹב וְקָם שֵׁבֶט מִיִּשְׂרָאֵל וּמָחַץ פַּאֲתֵי מוֹאָב וְקַרְקַר כָּל בְּנֵי שֵׁת.



כּוֹכָב מִיַּעֲקֹב וְקָם שֵׁבֶט מִיִּשְׂרָאֵל וּמָחַץ

« Kokhav MiYaakov OuKam Shevet MiIsrael OuMakhats » contient les Rashei Tevot (initales) de « Kemo Shemo ».

Kmo Shemo signifie « Comme Son Nom » car lorsque les deux Messies sont réunis, le Nom de Dieu est UN.

Comme Son Nom (Kemo Shemo)
כמו שמו
Guematria = 412

Maison (Beit)
בית
= 412

Maison de David et Maison de Yossef (Beit David veBeit Yossef)
בית דוד ובית יוסף

= 1000

1000 se dit « Elef » en hébreu et s’écrit comme « Alef » qui veut dire Un.

Machiah ben David et Machiah ben Yossef construisent une Maison pour le Un.

Seuls 4 versets de la Bible ont une guematria totale de 1000. Tous sont des versets des Tehilim, les Psaumes de David : 30:8, 59:17, 116:14, et 116:18.

Le Roi David a proclamé au monde que Dieu est Un.

Le Copieur et le Singe

Certaines personnes décrivent le Machiah comme un « Singe » et l’assimilent à l’Antéchrist du Nouveau Testament.

Pourquoi un singe ? Car de nombreux écrits catholiques comparent Satan à un singe, qui « singe » Dieu, prenant les apparences de Dieu, l’imitant, afin de tromper les hommes.

Tertullien, théologien chrétien, déclara que « Satan est le Singe de Dieu ».

Il est intéressant de noter que dans le Judaïsme, le Machiah est également comparé à un « singeur ». En effet, la Kabbalah nous enseigne que l’âme du Machiah vient d’Atik, le niveau supérieur de la sefira Keter (Couronne).

Lire la suite