Archives par mot-clé : 207

Le Saumon et la Lettre Kouf : Remonter le Courant

La lettre Kouf est la seule non finale à descendre sous la ligne d’écriture. Elle représente à l’origine un Singe (« Kof »). Le Zohar parle d’elle négativement (Zohar I 2b) : elle est une lettre du mensonge car elle « singe » (Saint-Je) la lettre Hé, lettre du nom de Dieu.

La lettre Resh forme la partie supérieure de la lettre Kouf, et Zayin sa partie inférieure. Ces deux lettres forment les mots « Raz » (« Secret »), ou »Zar » (« Etranger »), … qui ont pour guematria 207, soit celle du mot « Or » (« Lumière »). Nous comprenons alors pourquoi le mot « Kadosh » (« Saint ») commence par la lettre Kouf : le Tikoun (réparation) de la lettre Kouf permet d’éclairer les endroits les plus sombres et de faire revenir les étincelles de sainteté à leur Source.


« Salmone » (« Saumon »)
סלמון
Guematria = 186
= guematria pleine de la lettre Kouf
קוף
= guematria de « Makom » (« Lieu », l’un des noms de Dieu)
מקום

Le Saumon, qui part du fond des océans et remonte le courant pour remonter à la Source, au Lieu, symbolise parfaitement la lettre Kouf. La réparation de la lettre Kouf, le retour à la Source, permet de transformer le « Singe » en « Temple de Salomon ».


« Saumon » se dit « Salmo » en latin (mot probablement d’origine gauloise). « Salmo » signifie « Psaume » en espagnol et en italien.


« Saumon » se dit également « Iltite » en hébreu.
אלתית
Guematria ordinale = 67
= guematria de « Binah » (« Compréhension », mot lié à la construction)
בינה


Pour revenir à la Source et construire le Temple, il ne faut pas se comporter comme des moutons. Il faut, au contraire, savoir nager à contre-courant comme des saumons.

Le Bouquet

« Zèr » veut dire « Bouquet » en hébreu.
זר
Guematria = 207
= guematria de « Or » (« Lumière »)
אור
= « Raz » (« Secret »)
רז
= « Zar » (« Étranger »)
זר

Un Bouquet est un Assemblage composant une Harmonie. Le Bouquet permet de percer les Secrets. Il est Lumière.

L’Algèbre

Algèbre
אלגברה

Les 3 premières lettres du mot algèbre en hébreu, Aleph Lamed et Guimel, peuvent former le mot « Gal » (« Délivrer », « Ouvrir »).

Les 3 dernières lettres, Beth Resh et He, ont pour guematria 207, soit la même valeur numérique que le mot « Or » (Lumière).

#AlGèbre

Trouver la Lumière grâce au Nombre du Nom.

#LumièreDuNom #Guematria

Eli Copter

Apocalypse Now


Et Lys


Aile
El
אל


El Is
אל


Ro-T-oR
אור
Retour de Lumière

#EliCoptère #Teshouva #Tishbi


Hélicoptère (« Masok »)
מסוק
Guematria = 206

206 + Alef = Lumière

Lumière (« Or »)
אור
Guematria = 207


Être Ange

Lumière (« Or » אור), Secret (« Raz » רז) et Etranger (« Zar » זר) partagent la même guematria = 207.

Pour à la fois recevoir la Lumière et illuminer le monde, il faut s’ouvrir vers l’étranger, vers l’autre, vers ce qui est différent. Le monde n’aura alors plus de secrets pour nous.


« Or » se dit « Zar » (زر) en persan.

Il Faut Multiplier la Lumière pour Unifier YHVH et Elohim

YHVH
יהוה
= 10 + 5 + 6 + 5
= 26

Elohim
אלהים
= 1 + 30 + 5 + 10 + 40

1×1 + 30×30 + 5×5 + 10×10 + 40×40
= 1 + 900 + 25 + 100 + 1600
= 2626


YHVH
יהוה
= 10 + 5 + 6 + 5

10×10 + 5×5 + 6×6 + 5×5

= 100 + 25 + 36 + 25

= 186

L’Unité d’Elohim se trouve dans YHVH.


YHVH
יהוה
= 10 + 5 + 6 +5

10 x 5 x 6 x 5
= 1500

Elohim
אלהים
= 1 + 30 + 5 + 10 + 40

1 x 30 x 5 x 10 x 40
= 60 000
= 1500 x 40

Dans la Torah, le nombre 40 représente le changement, la transition, le renouveau.

40 jours du Déluge.
40 séahs du mikveh
40 jours de Moïse sur le Mont Sinaï.
40 jours entre le 1er Elloul et Yom Kippour
40 ans dans le désert.

En Kabbalah, 40 représente aussi les 4 directions du monde contenant chacunes les 10 Sefirot.


26 x 26 x 26 = 17576

1 + 7 +5 + 7 + 6 = 26


À propos de la Lumière :

Or = « Lumière » en hébreu = אור

Lumière (Or) אור

= 1+6+200 = 207


Secret (Raz) רז

= 200+7 = 207


En Kabbalah, les forces divines sont appellées Orot (Lumières).

Orot אורות

= 1 + 6 + 200 + 6 + 400 = 613 (nombre de mitzvot)


La lumière du monde אור העולם (Or HaOlam)

= 1+6+200+5+70+6+30+40 = 358


La Lumière de Dieu אור יהוה (Or HaShem)

= 1+6+200+10+5+6+5 = 233


L’Arbre de Vie עץ החיים (Ets Ha’Hayim)

= 70+90+5+8+10+10+40 = 233



Lumière אור
= 207
Shabbat שבת
= 702

Shabbat reflète la Lumière.


25ème mot de la Torah = אור Or (Lumière)

Hannoukah commence le 25 Kislev


« Plus une lumière a une source élevée et plus elle se dévoile jusque dans un niveau inférieur. » (Rabbi Rayats)


La Foi(s) multiplie la Lumière.

#Emouna


La vitesse de la Lumière est une constante physique universelle et un invariant relativiste.


Moshe Rabbenou portait un « masque » (מַסְוֶה) afin de cacher la Lumière qui irradiait de sa face.


« Dans chaque mot brillent de nombreuses Lumières » (Zohar)


“Dieu est l’essence de la Lumière.” (Rabbi Nahman de Breslev)


“De la nature du récipient qui reçoit La lumière, dépend la forme de celle-ci.” (Rabbi Nahman de Breslev)


« Heureux sois-tu Rabbi (Shimon bar Yohai), car ta Torah s’élève en 370 Lumières (שע), qui se réfléchissent en 613 sens » (Hakdamat Sefer HaZohar)


En kabbalah, le « Fils » correspond à Zeir Anpin et aux traits de caractère que nous devons rectifier.
Réparer ses traits de caractère apporte la Lumière.

Un « Orifice » sert d’entrée ou d’issue.

« Ori » signifie « Ma Lumière ».
אורי

Ori-Fils = Lumière de Zeir Anpin

#Délivrance


« Hélas ! Le monde est tout entier plein de mystères grandioses, de Lumières formidables, que l’homme se cache à lui-même. » (Baal Shem Tov)


En période de crise, l’Or est une valeur refuge.


On est « Hors-jeu » lorsque l’on garde la Lumière pour soi.

« Or Je » = « Hors-jeu »

#IsraelEtLesNations


L’Admour HaZaken (fondateur de la ‘hassidout ‘Habad / Loubavitch) s’appelait « Chnéor », ce qui signifie « deux lumières ».


La Lumière est, par nature bénéfique, et elle agit. De plus, le double de la guématria de Or correspond à celle de « VeAhavta » (« Tu aimeras »).


1/137: constante de couplage de l’interaction électromagnétique (structure fine) 137=345 en base 6.

137 = Gematria de Kabbalah קבלה

345 = Gematria de HaShem השם


Avant que l’âme d’Avraham descende dans ce monde, Dieu lui a montré tout le « film » de la vie qu’il allait passer sur Terre.

Avraham a d’abord pleuré (en voyant ses épreuves). Puis il s’est esclaffé de rire. Enfin, un « rayon de Lumière » est sorti de son front.


En latin, l’acteur du verbe d’action se construit avec le suffixe -Or et le radical du supin. Le suffixe « Or » (qui a donné « Or » en anglais, « Eur » en français), vient de l’indo-européen commun *-or apparenté au grec -ωρ, -ôr.


Le mot « Or », à l’image de la Lumière, lie 2 termes d’un raisonnement.


« Lumière » se dit « Goulou » en breton.


« Ordonner » : remettre en ordre (tikoun), donner de la Lumière.


OR-chestre.


Israel est une Lumière pour les Nations (« Or LaGoyim »). Son rôle est d’illuminer le Monde par la Torah.


OR-ne-ment.

La Lumière ne ment pas : elle ajoute de la valeur, elle embellit.


La Lumière se diffuse avec souplesse, flexibilité.

Sinon, on est une « Or-dure ».


Rabbenou Tam était le petit-fils de Rashi. Lorsqu’il entendit des pleurs à la mort de Rashi, il demanda : « Pourquoi ces pleurs ? »

Sa mère lui dit que la lumière d’Israël s’était éteinte. Il répondit : « Je la reprendrai et je la rallumerai ».


Le Gand Eden réserve « 370 lumières » aux tsadikim (justes).


La « tête » d’Arikh Anpin dispose de 3 niveaux de Lumière qui se connectent au Ein Sof.


Isaac l’Aveugle (1160 – 1235, Posquières) est la source de la Kabbalah du millénaire précédent. Itzhak Saggi Nahor (hébreu: יצחק סגי נהור Isaac Plein de lumière).


Le blanc (« lavane » en hébreu), est également appelé « tsah’or ».
« Tsah’or », mot qui connote la limpidité (tsah’), la liberté (h’or), la lumière (« or »), l’aube (« tsohar »).
Le blanc est le mélange théorique des couleurs dont l’identité de chacune se perd dans une unité.


« La Lumière créée le premier jour permettait de voir d’un bout à l’autre du monde. » (Rabbi Elazar)


En anglais, le suffixe -OR est utilisé pour désigner celui qui fait.


Or (Lumière) = אור = lettres Aleph, Vav, Resh

Aleph = Unité

Vav = Branchement

Resh = Dualité cosmologique


Peau = ‘Or (עור)
Lumière = Or (אור)

« L’Éternel-Dieu fit pour l’homme et pour sa femme des tuniques de peau, et les en vêtit. » (Genèse / Bereshit 3:21)


Dans le Sefer Torah de Rabbi Meir, « Peau » était écrit selon la graphie du mot « Lumière ».


Le taux de mutation augmente selon la dose de rayonnement reçu.


En français, la conjonction OR sert à présenter une nouvelle donnée qui sera décisive pour la suite du récit.


« Or » se dit « Gold » en anglais.

GOL-D


YHVH Elohim
יהוה אלהים

Guematria sidouri = 78
= YHVH (26) x 3

Guematria AtBash = 860
= Elohim (86) x 10


YHVH Elohim en Guematria Ayik Bekher (correspond à Arikh Anpin)
= 716 = Machiah (358) x 2


L’engendrement se fait par l’Union de la dualité.


Lumière, Couleurs et Photosynthèse

“Dieu est l’essence de la lumière.” “De la nature du récipient qui reçoit la lumière, dépend la forme de celle-ci.” (Rabbi Nahman de Breslev)

« La lumière est particulièrement précieuse. La valeur numérique de « Or » = lumière en hébreu, est équivalente à celle de « Raz » = secret. Celui qui connait le secret de toute chose peut illuminer. » (Le Baal Shem Tov)

« La lumière créée le premier jour permettait de voir d’un bout à l’autre du monde. Dans la génération du déluge et de la génération de la dispersion, les actions des hommes étant corrompus. Dieu leur a retiré cette lumière originelle pour la mettre en réserve pour les futur tsadikim (Justes) »(Rabbi Elazar)

En hébreu, la lettre Ayin a pour valeur 70. Son symbole est l’oeil ce qui relie la lettre directement à la lumière dont l’oeil est le réceptacle. C’est l’organe qui permet la perception du monde et qui est le « miroir de l’âme ».

Ce que l’on perçoit est parfois l’inverse de la réalité : Si l’on superpose des taches de couleur sur une feuille on obtiendra du noir. Mais en réalité, le noir est absence de lumière et le blanc est le mélange de toutes les couleurs. http://fr.wikipedia.org/wiki/Synth%C3%A8se_additive

La lumière originelle est purement spirituelle. La lumière du premier jour de la création est différente de celle que dispensera le soleil au quatrième jour. Le rapport entre ces deux lumières pourrait être comparé à la matérialisation de l’énergie en matière.

La photosynthèse est le processus biologique qui transforme la lumière en vie. Elle fournit la quasi totalité de la matière organique et de l’énergie nécessaires à l’existence des écosystèmes de la planète.
La lumière nous parvient sous forme de photons. Ces photons possèdent un potentiel énergétique différent selon leur longueur d’onde. La photosynthèse active les lumières bleue et rouge, mais la lumière rouge fonctionne mieux que la lumière bleue. Pourquoi ? Car l’énergie transportée par un photon est inversement proportionnelle à la longueur d’onde. Un photon de lumière rouge possède moins d’énergie qu’un photon de lumière bleue. La chlorophylle absorbe bien le rouge et le bleu, mais elle n’absorbe pas bien la lumière verte ce qui lui donne cette couleur.

Le rouge est la couleur de la vie, la couleur du sang, la force qui donne la vie au corps.
En hébreu Adam est apparenté au rouge. Adom = Rouge en hébreu. A l’instar d’une plante, l’homme transforme la lumière en vie. Le bleu est au rouge ce que la lumière est à la vie, l’âme au corps, le chaos à l’ordre, le temps à l’espace. Le peuple d’Edom (ou Esau, Essav, frère de Yaakov) est aussi apparenté au rouge. Esau, c’est l’Occident. C’est Esau qui donne le carburant, l’essence matérielle de ce monde, les progrès techniques, etc.

Le bleu est la couleur du haut, du ciel. Le rouge est la couleur du fond de la terre, de la lave.
Le drapeau d’Israel est bleu et blanc. Un des fils des tsitsits est de couleur bleu (tekhelet).

Les 3 couleurs primaires sont le bleu, le vert et le rouge.

Abraham est assimilé au bleu, Isaac au rouge, et Jacob/Israel au vert. Une plante convertit le bleu en rouge mais reflète la lumière verte.

Le Messie est comparé à une plante (Tsemakh David), c’est un « homme-photosynthèse » qui transforme la lumière divine en vie.

אני רואה את האור … רואה … האור

Or אור
(Lumière)
= 1 + 6 + 200
= 207

Ein Sof אין סוף
(Sans fin)
= 1 + 10 + 50 + 60 + 6 + 80
= 207

Orot אורות
(Lumières)
= 1 + 6 + 200 + 6 + 400
= 613

Quand un objet lumineux s’éloigne de nous, sa lumière perd de l’énergie et est décalée vers le rouge. À l’inverse, quand un objet lumineux se rapproche, sa lumière acquiert de l’énergie et se décale vers le bleu.
Plus la vitesse est grande, plus le changement de couleur est important.

 


Shabbat

Shabbat שבת
= 300 + 2 + 400
= 702

Lumière אור (« Or »)
= 1 + 6 + 200
= 207

Shabbat reflète la Lumière

Shabbat Shalom שבת שלום
= 300 + 2 + 400 + 300 + 30 + 6 + 40
= 1078

וַיֹּאמֶר יְהוָה לַמַּלְאָךְ, וַיָּשֶׁב חַרְבּוֹ אֶל-נְדָנָהּ
« Le Seigneur ordonna à l’ange de remettre son épée au fourreau » (Chroniques 1 – 21:27)
Guematria totale du verset : 1078