Le Goéland, les Poissons et la Pierre Vivante

Le mot Goéland est similaire au mot « Goel » (גואל) en hébreu qui signifie « Délivreur » / « Libérateur ».

A l’image du Goéland, le Goel « attrape les poissons » (fin de l’Ère du Poisson) avant de passer à l’Ère du Verseau.

Le Goel est tel une « Pierre Vivante »

« Pierre » se dit « Even » en hébreu et est formé des lettres Aleph, Beth, et Noun.

Les 2 premières lettres forment le mot « Av » qui signifie « Père ».

Les 2 dernières lettres forment le mot « Ben » qui signifie « Fils ».

La Pierre Vivante, c’est le Père et le Fils réunis.

Jonathan (« Yonathan ») signifie « Dieu a donné »

Living Stone = « Pierre Vivante » en anglais

Jonathan Livingston le Goéland = Dieu a donné la Pierre Vivante, le Goel.

Mongole, Bengali, Gallois, Galicien et Dévoilement

« Ouvre mes yeux, pour que je puisse contempler les merveilles de ta Torah ! » (Tehilim / Psaume de David 119:18)

« Ouvre mes yeux » : « Gal Einay »
גל עיני

GaL (גל) = Dévoilement.

Le Mongol, le Bengali et le Gallois partagent la racine GaL et sont donc liés à la sefira Malkhout (la Royauté).

Exemples : La Horde d’Or (Mongolie), le Prince de Galles, Calcutta (« KolKata » en bengali, soit la « Malkhout » de la déesse Kali), etc.

Mongolie (Mongolia) מונגוליה
Guematria en valeur réduite (mispar katan)
= 33
= GaL (גל)

Capitale de la Mongolie : Oulan Bator

« Bat Or » signifie « Fille de la Lumière » en hébreu. C’est la sefira Malkhout (Royauté), la Présence Divine, la Shekhina.

Oulan Bator (אולאן בטור)
Guematria en « Mispar Boneh » (ajout des valeurs précédentes pour chaque calcul de lettre) = 770

Mongolie (מונגוליה)
Guematria = 150

Oulan Bator (אולאן בטור)
= 305

Le calcul de la somme des diviseurs de 150 et 305 donne un résultat identique = 372, qui est la guematria des Sheva (שבע). qui signifie Sept. Le chiffre sept nous renvoie à nouveau à Malkhout, représentée par le 7ème jour.

Oulan Bator אולאן בטור
Oulan signifie « Héros » en langue mongole, et Bator, « Rouge ».

Guematria de Bator
בטור
= 217 = Guematria de Gevourah
(216) avec le kollel.

Rouge = Gevourah (Puissance, Rigueur,…)

LUMIERE se dit « гэрэл » (prononcer « Guerel ») en langue mongole, qui est l’anagramme de רגל (Reguel), qui signifie Pied en hébreu.

Car lors de la Délivrance, le « Pied » du Goel (Libérateur) se pose sur Malkhout et la Shekhina (Présence Divine) resplendit de Lumière.

Lumière se dit « Golau » en gallois.

Lumière se dit « Louz » en Galicien.

Louz est le nom donné à « l’os indestrucatible », « l’os de lumière », et à la Ville Indestructible.

« Jacob appela cet endroit Béthel, mais Louz était d’abord le nom de la ville » (Genèse 28:19).

Pied se dit « хөл » (prononcer « G’ol ») en langue monGoLe.

« Or » = « Goula » en hawaïen.

Il est possible de lier chaque nation et chaque langue à une Sefira particulière et ainsi en faire sortir des « Lumières ».


Feu de Ben Gal

La Lumière de l’Algérie

Algérie (Algeria) אלג’ריה

Guematria = 249

249 = 37 (guematria sidouri de ‘Hohmah) X 7

Algérie = « Al-Ger-Yah », le nom de Dieu « El » qui habite « Ger » dans l’autre nom de Dieu « Yah ».

L’Algérie incarne la Croissance du Nom de Dieu EL (sefira Hessed) en Nom de Dieu Yah (Hohmah).


Ishmael est lié à l’adolescence, la croissance. Le Croissant de l’Islam. Les forces de l’Algérie agissent dans le Pilier Droit de l’Arbre de Vie.

Le Tserouf (Purification) de l’Algerie, c’est l’Homme accompli , représenté par l’étoile à 5 branches, qui a trouvé la Hohmah (Sagesse).

Machiah : Le « Secret du Mais Si »

MESSIE se prononce de la même façon que MAIS SI.

MAIS : Conjonction qui permet d’indiquer une différence, une opposition, une précision, une objection ou une transition.

SI : Marque l’affirmation en réponse à une négation.

Tel est le « Secret du Mais Si », qui s’oppose à l’Exil.

Car le Machiah, le Messie, se démarque par sa différence, s’oppose et objecte, précise la Torah sur tous ses points, détruit les forces négatives et marque la transition vers un monde qui fait Un avec la Présence Divine.

Continuer la lecture de Machiah : Le « Secret du Mais Si »

Le Meilleur de l’Or

MAJOR (prononcer Mayor) signifie « Plus grand » en latin, et MINOR « Plus petit ».

Ma-Y-Or = Ma + lettre Youd + Or (« Lumière » en hébreu)
Mi-N-Or = Mi + lettre Noun + Or

La lettre Youd représente ici l’ascension des flux de Lumière, le Noun la descente.

Selon le Talmud, un des noms du Machiah est Ynon.

Ynon (ינון) =Ynon, c’est le Youd et le Noun enfin liés, deux éléments contraires qui agissent en symbiose.

NOM se dit NOUN en anglais.

Noun est la 14ème lettre de l’alphabet hébreu (et arabe).

Le Noun est lié à l’En-bas, aux profondeurs. Il représente une graine, un germe.

Guematria de David דוד
= 14

Main יד
= 14

Le Noun, c’est le Nom qui descend pour mieux remonter.

La lettre Youd est la plus petite lettre de l’alphabet hébreu et la première du Nom de Dieu YHVH.

Le Youd, c’est la Main (Yad) que Dieu tend pour nous « remonter ».

Main = M (lettre Mem = Mayim = Eaux) UN

Dieu se fait « petit » (Mi-N-Or) pour faire de nous des personnes meilleures (Ma-Y-Or).

Cela implique que nous-mêmes, nous devons nous faire petits, humbles, pour accéder à l’En-haut.

Mi et Ma, En-haut et En-bas, Mi-crocosme et Ma-crocosme, car le Créateur se reflète en l’Homme.

MI est le miroir du MA-sculin.
MA, celui du fé-MI-nin.

Deux miroirs face à face.

L’Éternel.


Le Clown

Il y a plusieurs siècles, à Tsfat, en Galilée, Rabbi Ytshak Louria, le Ari Zal, était réuni avec ses disciples pour la lecture de la Torah à la synagogue. Il leur annonça que le Machiah allait aujourd’hui se dévoiler et monter à la Torah ! Le Ari Zal leur dit qu’ils devaient veiller à respecter scrupuleusement ce moment de grande sainteté, quoi qu’il puisse se passer.

Le premier appelé à la Torah fut appelé. Et soudain, apparut Avraham Avinou dans toute sa splendeur. Un grand silence régnait dans la synagogue pendant ce moment solennel et majestueux. Ce fut ensuite le tour d’Ytshak, de Yaakov, Moshe Rabbenou,… et chacun dans la synagogue éprouvait un profond respect pour chacun des grands personnages de la Torah.

Puis vint le moment fatidique, le moment où le Machiah allait être appelé à la Torah. Une voix appela « Machiah Ben David ! »… Soudain, les fidèles virent un personnage au comportement bizarre, entrer dans la synagogue par la fenêtre de la synagogue. Que faisait là un tel hurluberlu ? Il avait un accoutrement de bouffon, faisait des grimaces et des acrobaties. Les fidèles du Ari Zal ne purent retenir leurs moqueries à la vue de ce personnage si étrange.

Une grande obscurité tomba subitement dans la synagogue. Les patriarches, Moshe Rabbenou, le clown, tous avaient disparus.

Le Ari Zal avait un visage triste : le Machiah n’avait pas pu se dévoiler.


Dans notre société actuelle, il est très difficile de se faire entendre quand on n’appartient pas à un groupe politique, religieux, etc., si l’on n’a pas d’étiquette.

Cette histoire du Ari Zal nous enseigne qu’il faut parfois savoir « faire le fou », comme dit Rabbi Nahman de Breslev, pour retrouver l’Unité, réconcilier les contraires.


Le mot « Clown » vient du germanique « Klönne » signifiant « homme rustique, balourd », depuis un mot désignant, à l’origine, une « motte de terre ».

« Clown » se dit « Leitsane » en hébreu
ליצן
Guematria = 180

= guematria de « Panim » (« Visages »)
פנים
= « Inyan » (« Affaires »)
ענין
= « Poal » (« Action »)
פעל
= « Olaf » (« Enveloppé », « Dissimulé »)
עלף

180 correspond à la transformation du Nom de Dieu YHVH en Akhas Beita, et donc au partsouf Zeir Anpin, le Petit Visage destiné à quitter sa fonction de « Clown » / « Homme rustre » pour devenir un « Clone » de Dieu. C’est par l’action, en améliorant ses midot, que le « Clone » se dévoile.

קלון

Les mot « Clone » et « Clown » retranscrits en hébreu (Kouf, Lamed, Vav, Noun) ont une valeur numérique de 186 (guematria pleine de letrre Kouf).

Cependant, le sens de ce mot, « Kalon », est tout autre : il signifie « Infamie », que nous devons transformer en « Couronne ».


Attaque des Clones / Attaque des Clowns


« Celui qui veut s’éloigner du mal, doit faire le fou quand il voit qu’il n’y a pas de vérité dans le monde. »

Rabbi Nahman de Breslev



À la cour du Roi, seul le bouffon a le droit de dire toute la vérité.


Le Mi, le Ma, et l’Esprit de Dieu

Il n’y a pas de Mi sans Ma, ni de Ma sans Mi.
Le Mi a besoin du Ma, et le Ma besoin du Mi.

Pas d’En-haut sans En-bas ni d’En-bas sans En-haut.

La tâche du Fé-MI-nin est de se lier au MI, celle du MA-sculin de se lier au MA.

מי מה

המים

Guematria de Mi (50) + Ma (45) = 95

95ème commandement de la Torah « Et ils me construiront un sanctuaire, pour que je réside au milieu d’eux » (Exode 25:8)

Les Eaux d’En-bas et les Eaux d’En-haut se rejoignent, se miment et forment un tout : L’Eau Une, celle qui ruisselle infiniment du haut vers le bas et du bas vers le haut.

L’Eau (HaMayim) המים
Guematria = 95

« Et l’esprit de Dieu planait sur la surface des eaux. » (Genèse 1:2)

L’esprit de Dieu réside là où les opposés sont réunis.

Mascul-UN et Fémin-UN.

C’est l’Esprit de Dieu qui va construire le Sanctuaire.




Construire une Maison Pour le Un

Je le vois, mais ce n’est pas encore l’heure ; je le distingue ; mais il n’est pas proche : un astre s’élance de Jacob, et une comète surgit du sein d’Israël, qui écrasera les sommités de Moab et renversera tous les enfants de l’orgueil.

Nombres / Bamidbar 24:17

אֶרְאֶנּוּ וְלֹא עַתָּה אֲשׁוּרֶנּוּ וְלֹא קָרוֹב דָּרַךְ כּוֹכָב מִיַּעֲקֹב וְקָם שֵׁבֶט מִיִּשְׂרָאֵל וּמָחַץ פַּאֲתֵי מוֹאָב וְקַרְקַר כָּל בְּנֵי שֵׁת.



כּוֹכָב מִיַּעֲקֹב וְקָם שֵׁבֶט מִיִּשְׂרָאֵל וּמָחַץ

« Kokhav MiYaakov OuKam Shevet MiIsrael OuMakhats » contient les Rashei Tevot (initales) de « Kemo Shemo ».

Kmo Shemo signifie « Comme Son Nom » car lorsque les deux Messies sont réunis, le Nom de Dieu est UN.

Comme Son Nom (Kemo Shemo)
כמו שמו
Guematria = 412

Maison (Beit)
בית
= 412

Maison de David et Maison de Yossef (Beit David veBeit Yossef)
בית דוד ובית יוסף

= 1000

1000 se dit « Elef » en hébreu et s’écrit comme « Alef » qui veut dire Un.

Machiah ben David et Machiah ben Yossef construisent une Maison pour le Un.

Seuls 4 versets de la Bible ont une guematria totale de 1000. Tous sont des versets des Tehilim, les Psaumes de David : 30:8, 59:17, 116:14, et 116:18.

Le Roi David a proclamé au monde que Dieu est Un.

Être Ange

Lumière (« Or » אור), Secret (« Raz » רז) et Etranger (« Zar » זר) partagent la même guematria = 207.

Pour à la fois recevoir la Lumière et illuminer le monde, il faut s’ouvrir vers l’étranger, vers l’autre, vers ce qui est différent. Le monde n’aura alors plus de secrets pour nous.


« Or » se dit « Zar » (زر) en persan.

Le Pouvoir d’Elohim

Le PouVoir.

PouVoir.

Le son Pou s’écrit avec les lettres Peh et Vav en hébreu (פו), soit la guematria du nom de Dieu Elohim (86).

PouVoir = Voir Elohim.

Elohim, c’est la Puissance de Dieu.


« C’est Ehyeh (« L’Être invariable ») qui m’a délégué. » (Shemot / Exode 3:14)
אֶהְיֶה שְׁלָחַנִי
Guematria ordinale = 86
= guematria d’Elohim
אלהים


Que la Lumière Brille

Il existe 4 façons d’épeler complètement le Nom de Dieu YHVH :

– Shem AV (Guematria = 72) יוד הי ויו הי

– Shem SaG (63) יוד הי ואו הי

– Shem MaH (45) יוד הא ואו הא

– Shem BaN (52) יוד הה וו הה

Guematria totale = 72 + 63 + 45 + 52 = 232

« Dieu dit: « Que la lumière soit! » Et la lumière fut » (Genèse / Bereshit 1:3)

« Que la Lumière soit » יְהִי אוֹר
= 232

Parole de Dieu דבר יהוה
= 232

HaBrakhah (La Bénédiction) הברכה
= 232

« Voici, Je vais ériger dans Sion une pierre de fondation » (Isaïe 28:16)

« Ériger dans Sion » יִסַּד בְּצִיּוֹן
= 232

Souffle de Lumière

« Au Commencement Dieu créa le Ciel et la Terre. »
בראשית ברא אלהים את השמים ואת הארץ
Guematria du verset = 2701 = 37 X 73

Guematriade Hohmah חוכמה (Sagesse) = 73 / en valeur ordinale (sidouri) = 37

« Et le souffle de Dieu planait à la surface des eaux » (Genèse / Bereshit 1:2)
וְרוּחַ אֱלֹהִים מְרַחֶפֶת עַל-פְּנֵי הַמָּיִם

Guematria du verset = 1369 = Guematria de ‘Hessed + Gevourah + Tiferet
חסד גבורה תפארת

1369 = 37 X 37

Guematria de HaLev הלב (Le Cœur)
= 37

Ye’hida יחידה (Plus haut niveau de l’âme)
= 37

Continuer la lecture de Souffle de Lumière

L’Arche des Mots

Le mot Teva, qui signifie « Arche » (comme celle de Noé) veut également dire « Mot ».

Il faut en effet « entrer » dans le mot pour survivre au « Déluge » : l’analyser, le disséquer, le déstructurer, le restructurer…

Pour sortir de la prison de la matrice et retourner à la source de l’Être, il faut panser ses maux.

« L’Humanité sera sauvée par le langage, par les mots » (Baal Shem Tov)




Commandements, Lumières et Bougies

Il y a 613 mitsvot (commandements) dans la Torah, dont 365 mitsvot positives et 248 négatives.

En Kabbalah, les forces divines sont appellées « Orot » (Lumières).

Guematria de Orot אורות
= 613

Guematria de Moshe Rabbenou משה רבינו (Moïse notre Maître)
= 613

YHVH (26) + Elohim (86) = 112
112 = 613ème nombre premier

Somme des diviseurs du nombre 112
= 1 + 2 + 4 + 7 + 8 + 14 + 16 + 28 + 56
= 248 (nombre de mitzvot positives)

Guematria d’Avraham אברהם
= 248

Les trois chapitres du Chema Israel comportent 248 mots.

Il y a 365 commandements négatifs, 365 jour solaires et selon la Mishna le corps humain est composé de 248 « nerfs », sortes de canaux spirituels.

Nerf se dit Guid גיד en hébreu.

Ner נר veut dire Bougie en français.

Chaque commandement est comme une Bougie qui nous Guide.

La France et le Tserouf

France se dit Tsarfat en hébreu.

Un mot proche, Tserouf, signifie Combinaison, Purification, Réunion, Liaison,…

Voici ce que dit le Rabbi de Loubavitch à propos du lien entre la France et le Tserouf :

Tsarfat (France en hébreu) est lié avec le mot Tserouf qui signifie Purification, comme il est écrit au sujet de la Délivrance « Beaucoup seront triés, épurés et passés au creuset (yitsarfou). » (Daniel, 12:10), car celle-ci vient à travers le « raffinement du monde ».



La France (Gaule = « Gallus » en latin, qui signifie aussi « Exil » en hébreu) amènera à la Gueoula (« Délivrance finale »).
C’est le secret du nombre 770, de l’Etoile de David et l’Hexagone, de Yaakov et Essav.

  • Le secret du Nombre 770, c’est la guematria de Tsarfat, qui est également la valeur numérique de Beit Machiah (La Maison du Messie).
  • Le secret de l’Etoile de David et l’Hexagone, c’est le chiffre 6, le Vav, le lien. C’est leur complémentarité.



La France cristallise les forces les plus négatives et son raffinement propre marque la plénitude du raffinement du monde.

(Rabbi de Loubavitch)

Le secret des frères jumeaux Yaakov et Essav :

Il est écrit dans le Talmud que Edom (Essav) est constitué de deux peuples, Rome et Guermania.

Avec Clovis, les Francs ont réussi à « rassembler les contraires », c’est à dire faire le Tserouf, des mondes romains et germaniques.

Deux peuples constituent Essav : Rome et Guermania (Talmud Meguila 6a). Rome a 365 chefs, Guermania 300. Ces 2 peuples se font la guerre. S’ils se réunissaient sous un chef le monde serait dévasté.

Le Talmud a été écrit avant le couronnement de Clovis.


Il existe un lien profond entre la France et la Délivrance messianique. La raison en est que la plénitude du raffinement du monde est atteinte par le raffinement et l’élévation de la France.

(Rabbi de Loubavitch)

La France est le lieu du Tserouf de Rome et Germania, d’Essav et Jacob, des Royaumes de Judah et d’Israel.


La synergie entre la force supérieure d’Essav et la sagesse de Jacob sera la caractéristique déterminante des temps messianiques et constitue par là même la clé de leur avènement.

(Rabbi de Loubavitch)







L’adjectif « Franc » se dit « GALouy » en hébreu.

Panim, Panneau et Metatron

Situé face à un bâtiment par exemple, un PANneau, ou une PANcarte, nous donne des indications.

De la manière, le Visage (Panim) nous indique l’Intériorité (Pnimiout) d’un personne.

Notre visage est notre « panneau ».

Lorsque nous révélons le Divin en nous et dans le monde, notre visage « s’éclaire », nous devenons des « panneaux lumineux ».

L’Ange Metatron est aussi appelé Sar HaPanim, « le Prince du Visage ».

Lorsque le Zohar dit que Metatron est « la lumière brillante de la Shekhina » (Zohar), cela signifie que la Shekhina resplendit lorsqu’elle est unie à Zeir Anpin.

« L’Arche d’en Haut » est l’Arche de Metatron. (Midrash Rabba), Nombres 12:12)

Face à Face

METATRON est SHADAI lorsque le Saint, béni soit-il, descend dans le Monde de BRIYAH pour régner sur l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, le bien étant Métatron et le mal Samaël, le roi des démons. Métatron est un ange, le roi des anges, mais sous l’aspect de l’arbre de vie, le nom Shadai est Yesod d’Atsilout.

Zohar Ki Tetse


Guematria de Metatron מטטרון

= 314

Guematria de Shaddai שדי

= 314

Pi = 3,14…

Circonférence / Cercle / Balle / Boule

Les 5 li

Guematria de Metatron מטטרון

= 314

Guematria de Shaddai שדי

= 314

Pi = 3,14…

Circonférence / Cercle / Balle / Boule

Les 5 livres de la Torah commencent par les lettres Bet, Shin, Vav, Bet, et Dalet (Bereshit, Shemot, Vayikra, Bamidbar, Dvarim).

Bet + Shin + Vav + Bet + Dalet = 2 + 300 + 6 + 2 + 4 = 314

Le Nom de Dieu El Shaddai vient du fait que l’univers s’expandait tel un cercle infini puis Dieu a dit « Dai ! » (Assez !)

Talmud Hagiga 12a

Galgal
גלגל
Guematria pleine
= 83 + 74 + 83 + 74
= 314


« Kotèr » (« Diamètre »)
קוטר
Guematria = 315
= guematria de « Shadai » avec le kolel (+ 1)
שדי

Guematria AtBash (valeurs inversées / Bina) = 137
= « Kabbalah »
קבלה


Le nom de Dieu Shaddai, c’est le secret de l’ascension de Metatron.

Metatron est lié à Keter, la sefira qui englobe toutes les sefirot.

Metatron est un Archange. Il est à la « tête ».

Teit est la 9ème lettre de l’alphabet hébreu, et la seule lettre ouverte vers le haut.

Guematria de Metatron Sar HaPanim (Metatron Prince du Visage)

מטטרון שר הפנים

= 999

Les trois 9, ce sont trois lettres Teit, ce sont trois Têtes.

Les 3 têtes d’Arikh Anpin (Mo’ha, Avira et Golgotha), avant d’arriver au Alef (Elef = 1000).

Ka Balle

BL = 32

LEV / LOVE


Le Maître des Mystères

NISTAR signifie « Caché » en hébreu.

La racine STR se retrouve dans les mots MYSTERE et MASTER (Maître).

Mi (qui ?) et Ma (quoi ?) sont deux concepts importants en kabbalah.

Le Mystère, c’est le « Mi caché ».

Le Master, celui qui maîtrise la matière, c’est le « Ma caché ».


Master
מאסטר
Guematria = 310
= Guematria de « Yesh »
יש
Car le MaSter maîtrise le « Ma » et le « Yesh » pour accéder aux MyStères du « Mi » et du « Ein ».
אין

M’être


Docteur Mi מי

Mi, extrémité du ciel d’en haut, et Ma, extrémité du ciel d’en bas. Et c’est là l’héritage de Jacob qui forme le trait d’union entre l’extrémité supérieure Mi et l’extrémité inférieure Ma, car il se tient au milieu d’elles. »

Zohar Bereshit 1a

Il est écrit : « Au commencement. » Rabbi Éléazar ouvrit une de ses conférences par l’exorde suivant : « Levez les yeux en haut et considérez qui a créé cela. » « Levez les yeux en haut », vers quel endroit ? Vers l’endroit où tous les regards sont tournés. Et quel est cet endroit ? C’est l’« ouverture des yeux ».
Là vous apprendrez que le mystérieux Ancien, éternel objet des recherches, a créé cela. Et qui est-il ? « Mi » (= Qui). C’est celui qui est appelé l’« Extrémité du ciel », en haut, car tout est en son pouvoir. Et c’est parce qu’il est l’éternel objet des recherches, parce qu’il est dans une voie mystérieuse et parce qu’il ne se dévoile point qu’il est appelé « Mi » (= Qui); et au-delà il ne faut point approfondir c. Cette Extrémité supérieure du ciel est appelée « Mi » (= Qui). Mais il y a une autre extrémité en bas, appelée « Mâ » (= Quoi). Quelle différence y a-t-il entre l’une et l’autre ? La première, mystérieuse, appelée « Mi » est l’éternel objet des recherches ; et, après que l’homme a fait des ; recherches, après qu’il s’est efforcé de méditer et de remonter d’échelon en échelon jusqu’au dernier, il finit par arriver à « Mâ » (= Quoi). Qu’est-ce que tu as appris ? Qu’est-ce que tu as compris ? Qu’est-ce que tu as cherché ? Car tout est aussi mystérieux qu’auparavant. C’est à ce mystère que font allusion les paroles de l’écriture : « Mi » (= Quoi), je te prendrai à témoin, Mâ (= Quoi), je te ressemblerai. » Lorsque le Temple de Jérusalem fut détruit, une voix céleste se fit entendre et dit : « Mâ » (= Quoi) te donnera un témoignage », car chaque jour, dès les premiers jours de la création, j’ai témoigné, ainsi qu’il est écrit : « Je prends aujourd’hui à témoin le ciel et la terre. » « Mâ te ressemblera », c’est-à-dire te conférera des couronnes sacrées, tout à fait semblables aux siennes, et te rendra maître du monde, ainsi qu’il est écrit : « Est-ce là la ville d’une beauté si parfaite, etc. », et ailleurs, Jérusalem qui est bâtie comme une ville dont toutes les parties sont dans une parfaite harmonie entre elles. » « Mâ » (= Quoi) deviendra ton égal, c’est-à-dire il prendra en haut la même attitude que tu observeras en bas ; de même que le peuple sacré n’entre plus aujourd’hui dans les murs saints, de même je te promets de ne pas entrer dans ma résidence en haut avant que toutes les troupes soient entrées dans des murs en bas. Que cela te serve de consolation, puisque sous cette forme de « Quoi » je serai ton égal en toutes choses. Et s’il en est ainsi, « le débordement de tes maux est semblable à une mer ». Mais si tu penses que ton mal est sans guérison et sans fin, détrompe-toi, « Mi te guérira ». Car (Mi), celui qui est l’échelon supérieur du mystère et dont tout dépend, te guérira et te rétablira ; Mi, extrémité du ciel d’en haut, et Mâ, extrémité du ciel d’en bas. Et c’est là l’héritage de Jacob qui forme le trait d’union entre l’extrémité supérieure Mi et l’extrémité inférieure Mâ, car il se tient au milieu d’elles. Telle est la signification du verset : « Mi (= Qui) a créé cela ».

Zohar Bereshit 1a
Esh El



« De » / « Depuis » (dans le sens de « Origine ») se dit « Mi » en hébreu.

Car notre Origine est dans l’En-haut.


Mi cadeau.

Kabbalah, Guematria, Dévoilement par l'Absurde et Explorations Spatio-Temporelles