Tous les articles par ZionKabbalah

La Langue des Oiseaux

La présence de Dieu se trouve dans tous les aspects matériels et dans toutes les langues des nations du monde. (Rabbi Nahman de Breslev)

Ce que l’on appelle « Langue des oiseaux » dans les traditions ésotériques occidentales est identique aux procédés traditionnels d’interprétation de la Torah.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Langue_des_oiseaux

L’interprétation de la Torah par la « langue des oiseaux » effectuée par l’intermédiaire de toutes les langues du monde (pas seulement l’hébreu) est extrêmement puissante.
On retrouve ce procédé dans le Midrash avec le grec ancien.

Ce procédé a été pendant trop longtemps sous-estimé par ceux qui étudient la Torah.

Aujourd’hui, nous sommes à l’aube de la Révolution finale et avons accès aux langues et aux sagesses du monde entier.

À nous d’aller chercher les étincelles de sainteté qui y sont cachées.

L’hébreu, le français, l’anglais et l’anglais sont par nature à la base de la « Langue des Oiseaux » de la Nouvelle Torah.

Il s’agit de bien prendre en compte les différences de sonorité entre les langues, leurs propres particularités de sons produits par l’appareil phonatoire au niveau du thorax, du cou et de la tête, le symbolisme de ces lettres, et toutes leurs interconnexions.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Prononciation_de_l%27h%C3%A9breuhttps://fr.m.wikipedia.org/wiki/Prononciation_de_l%27h%C3%A9breu

Exemples :

– Les lettres ‘Het ou Khaf peuvent devenir un R en français ou en anglais .

– Les sons É et A peuvent directement faire références à l’une des lettres Hé du Nom de Dieu YHVH. Les letttes I ou Y au Youd. V ou W au Vav. Etc.

– Le son « ma » au Shem Mah (Quoi)

– Le son « mi » au Shem Mi (Qui)

– IER peut faire allusion à YeH (Youd Hé en hébreu)

– IA à YaH (Youd Hé avec vocalisation A)

– É à Hé (Hé)

– A à Ha (Hé avec vocalisation A)

etc.

 


Agencement

Les cellules qui composent notre corps, des ongles de pieds au cerveau, sont en permanence remplacées par d’autres. Pourtant, notre personnalité, nos souvenirs, restent les mêmes. Nous restons nous-mêmes. Ce qui importe, ce n’est pas les atomes en eux-mêmes mais leur Agencement.

Nations Unies

« L’Eternel sera Roi sur toute la Terre ; en ce jour, l’Eternel sera UN et Son Nom sera UN. » (Zacharie 14:9)

Nations Unies
האומות המאוחדות
Guematria = 928

« Elles ont une bouche et ne parlent pas ; des yeux, et elles ne voient pas. » (Psaumes / Tehilim 115:5)
פֶּה לָהֶם וְלֹא יְדַבֵּרוּ עֵינַיִם לָהֶם וְלֹא יִרְאוּ
Guematria du verset = 928


« Couronne de laurier » en hébreu : « Kelilah » כלילה peut être lu « KeLaïlah » (« Semblable à la nuit » : Exil) ou « Keli LeHashem » (« Outil de Dieu » : Délivrance).

Toutes les clés de la Délivrance se trouvent dans l’Exil.

Laurier -> Olivier

Gueoula = Synergie entre la sagesse d’Israel et la force d’Essav.

La Nouvelle Torah et les Animaux

La Miséricorde, trait caractéristique de notre père Avraham, est un attribut de première importance. L’homme doit veiller à ne causer aucune souffrance autour de lui, ni aux hommes ni aux bêtes.

Plusieurs histoires du Ari Zal racontent comment il a changé la vie de personnes en souffrance, sur lesquelles la rigueur divine s’était abattu. Ces gens avaient fait souffrir des animaux et le Ari Zal leur expliqua que leurs cris de douleur parviennent jusqu’à Dieu.

La tradition juive nous enseigne que la nature de l’Homme était devenue trop dégradée après le Déluge. C’est seulement à partir de ce moment-là que Dieu lui a permis de manger des animaux.
La Gueoula viendra lorsque l’Homme commencera à quitter le chemin de la cruauté.

La tradition juive nous enseigne que les Enfants d’Israel sacrifiaient des animaux dans le Temple de Jerusalem. Pour quelle raison ? Afin de ressembler aux autres peuples.

Dans le Guide des Égarés (3:32), le Rambam explique que Dieu a permis à l’homme de faire des sacrifices à cause de sa nature cruelle.

Le raffinement du Monde prends du temps, le travail que l’Homme doit faire ici-bas est immense, et Dieu en prends compte.

La Délivrance viendra lorsque notre but sera de servir Dieu en cherchant à Lui ressembler.

La Halakha (loi juive) interdit de porter du cuir les jours de Yom Kippour et du 9 Av. Pourquoi ? Car cela accentue la Rigueur divine. Le respect de la vie des animaux apporte la Grâce au monde chaque jour de l’année.

La dégradation de la nature humaine est telle que la plupart d’entre-nous trouve du plaisir à se nourrir de la mort, de cadavres d’animaux. Ce plaisir vient de la klipa (« écorce » spirituelle) qui se nourrit d’étincelles divines. Ce plaisir disparaît avec le raffinement du monde.

« Qui peut savoir si le souffle des fils d’Adam monte en haut, tandis que le souffle des animaux descend en bas, vers la terre ? » (Kohelet / Ecclésiaste 3:23)

« Car j’aime la bonté et non les sacrifices, et la connaissance de Dieu plus que les holocaustes. » (Prophète Osée / Hochéa 6:6)

« Il faut que l’homme honore toutes les créatures parce qu’en elles il connaîtra la hauteur du Créateur qui forma l’homme avec sagesse ; de même toutes les créatures recèlent en elles la sagesse du Formateur. Qu’il voie de lui-même qu’elles sont, en effet, honorables à l’extrême, car le Formateur de tout, le sage exalté au-dessus de tout, a pris soin de les créer. Et s’il les méprise – Dieu pardonne – il porte atteinte à l’honneur de leur Formateur. » (Moshe Cordovero, Le Palmier de Déborah)

Les Croisades et le « Côté Obscur de la Force »

Il y a un « côté obscur » à chaque chose.*

« Et les exilés de cette légion d’Enfants d’Israel, jusqu’à Tsarfat (la France)… possèderont les villes du Sud. Et des libérateurs monteront sur le Mont Sion pour se faire les justiciers de la montagne d’Essav et la royauté appartiendra à l’Éternel. » (Prophète Ovadia 1:20-21)

Selon le prophète Ovadiah, des sauveurs viendront de Tsarfat sur le Mont Sion…

Les Croisades et le Royaume Franc de Jerusalem sont le côté obscur de la Rédemption finale et du Nouveau Royaume d’Israel.

Le lieu de départ des Croisades est situé en Camargue.

C’est aussi en Camargue, à Lunel, que Rabbi Isaac l’Aveugle a posé au même moment les fondements de la Kabbalah du deuxième millénaire avec son Commentaire du Sefer Yetsirah.

Poison et remède.

Les Croisés sont entrèrent dans Jerusalem le 14 juillet 1099.

Il est dit qu’Amalek, le pire ennemi d’Israel, est comme une personne qui saute dans l’eau bouillante pour faire refroidir la foi en Dieu des Enfants d’Israel.

On retrouve dans le nom de Godefroy de Bouillon, qui dirige la 1ère croisade, les mots « God », « Froid », et « Bouillon » en langue des oiseaux.

Les Croisés se positionnèrent autour de la Vieille ville de Jerusalem conformément à leur origine (Provençaux au sud, Normands et Flamands au nord).

Union

La Rédemption finale se fait grâce à l’union des contraires, des noms de Dieu YHVH et Elohim, des principes masculins et féminins.

Ce qui se trouve dans ce Monde-ci se trouve également dans le Monde d’en-haut. Il y a une Union physique et une Union Divine.

C’est la raison pour laquelle l’Étoile de David est composée de deux triangles représentant l’Union des sexes masculins et féminins.

Galgalta, la Rosée, et le Machiah

La partie supérieure de la Sefira Keter est appelée Galgalta

Gal, qui signifie « onde » en hébreu, est le secret de « Galout » (Exil) et « Gueoula » (Délivrance) et aussi du Guilgoul (Réincarnation)

« La rosée s’écoule de Galgalta à Zeir Anpin » (Zohar paracha Nasso)

Ce flux amène la Délivrance.



« Oui, pareille à la rosée du matin (« Tal Orot ») est ta rosée : grâce à elle, la terre laisse échapper ses ombres. » (Yeshayahou / Prophète Isaïe 26:19)

Guematria (valeur numérique) de « Lumières » אורות (« Orot » en hébreu)
= 1 + 6 + 200 + 6 + 400
= 613 (nombre de mitzvot)

Le calcul du Point de Rosée met en évidence le Nombre 112, nombre important pour la Gueoula

Gematria de YHVH יהוה
=26
Gematria de Elohim אלהים
=86

YHVH + Elohim = 112

112ème nombre premier = 613

Somme des diviseurs du nombre 112 = 248 (mitzvot positives)

Machiah en guematria Atbash = 112


La Suite de Fibonacci met en évidence le nombre 112 (YHVH+Elohim) lié à la Gueoula et le nombre 358 qui est la guématria de « Machiah ».


Les deux grands luminaires » (Genèse 1:16) à l’origine étaient liés, ne faisaient qu’un, secret du nom complet unifié « YHVH Elohim ».

Intègre le nom Elohim dans le tétragramme YHVH pour comprendre qu’ils sont Un et indivisible.

(Citations du Zohar)

Fractales, Sefirot, et Enchaînement des Mondes

Une figure fractale est un objet mathématique, telle une courbe ou une surface, dont la structure est invariante par changement d’échelle.

Les fractales nous donnent des indications sur l’Histoire du Monde et les lois qui régissent l’infiniment grand et l’infiniment petit.

A la manière des Sefirot, un objet fractal est un objet dont chaque élément est aussi un objet fractal (similaire à des poupées russes). L’étude des fractales donne des clés à la compréhension de l’enchaînement des mondes.


Le mot « Fractale » vient du latin « Fractus » (« Brisé », « Fracturé »).

Fractale
פרקטל
Guematria = 419
= guematria pleine de la lettre « Teit »
תיט

La lettre Teit symbolise entre autres le Bien car le mot « Tov » (« Bien », « Bon ») commence par cette lettre.
Par sa forme recourbée sur elle-même, Teit représente aussi ce qui est caché, à l’image du Bien qui est caché lors de l’Exil.

Teit a une valeur numérique égale à 9.
Le chiffre 9 a la propriété de toujours se reproduire lui-même lorsqu’on le multiplie par un autre nombre. Il symbolise le bien ne pouvant être détruit.


#FloconDeKoch



La fractale de Cesàro (du nom de celui qui l’a découvert pour la première fois, clin d’œil d’Hachem), fait partie des variantes de la courbe fractale du flocon de Koch avec un angle compris entre 60° et 90° (ici 85°).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Courbe_de_Koch_%C3%A0_85%C2%B0,_fractale_de_Ces%C3%A0ro


La fractale de Jerusalem correspond au Royaume Franc de Jerusalem. Contrairement aux autres fractales, on obtient un nombre irrationnel quand on calcule son rapport d’homothétie pour l’autosimilarité.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Cube_de_J%C3%A9rusalem


Sors d’Egypte !


La Kabbalah de la Gueoula et la Nouvelle Torah

La Kabbalah de la Gueoula, la Nouvelle Torah, a les mêmes fondements que la kabbale lourianique (celle du Ari Zal).
La différence majeure est que la Kabbalah de la Gueoula est destinée à l’Humanité entière et s’apprend de manière intuitive.

Un Sefer Torah est une copie manuscrite de la Torah.
Les lettres forment des mots, qui forment des phrases, qui elles mêmes forment des histoires.

Un procédé d’nterprétation de la Nouvelle Torah consiste à interpréter non pas l’encre sur le parchemin, mais tout le blanc qui est autour.

Une premier étape de cette nouvelle interprétation ésotérique propose d’analyser 2185 formes générales de blanc entourant les lettres de l’aleph beth.

Chaque blanc autour d’une lettre peut être interprété de 7 façons générales :

  • 1) Le blanc que l’on ne voit pas (caché par l’encre)
  • 2) Le blanc qui est au-dessus de la lettre
  • 3) Le blanc qui précède la lettre
  • 4) Le blanc qui est dans la lettre
  • 5) Le blanc qui suit la lettre
  • 6) Le blanc qui est sous la lettre
  • 7) Le blanc qui entoure la lettre

LE BLANC QUE L’ON NE VOIT PAS

Le blanc que l’on ne voit pas et qui est caché par l’encre (l’aleph beth tel que nous l’avons étudié jusqu’à présent) peut avoir 529 formes générales selon qu’il est entouré d’un ou deux blancs et/ou d’une des 22 lettres de l’aleph beth. D’inombrables interprétations existent déjà.

Continuer la lecture de La Kabbalah de la Gueoula et la Nouvelle Torah

« Franc » et « Peretz »

Le mot « Franc » vient du latin « Francus » qui signifie « Libre », sous-entendu pour avoir échappé à la domination romaine au premier siècle.

Mais ceci est une interprétation postérieure. Le mot « Franc » vient de la racine indo-européenne « Preg », qui signifie « Hardi », « Audacieux », « Courageux ».

Ce mot est à rattacher avec l’anglo-saxon « Franca » qui signifie « Javelot » , « Lance ». Il est également à rattacher aux vieux norrois (langue scandinave) « Frekkr » qui signifie « Hardi », « Courageux », « Intrépide ».

Il est intéressant de noter la similitude entre le sens originel du mot Franc et l’explication du Rabbi de Loubavitch sur le sens du mot « Tsarfat » en hébreu. Le mot Tsarfat contient en effet le nom de Peretz, (fils de Yéhouda et petit-fils de Yaacov).

« Et il arriva, au temps où elle accoucha, que voici, il y avait des jumeaux dans son ventre.
Et il arriva, comme elle accouchait, que [l’un d’eux] tendit la main. Et la sage-femme la prit et attacha à sa main un fil écarlate, en disant : Celui-ci sort le premier.
Et il arriva, comme il retira sa main, que voici, son frère sortit. Et elle dit : Quelle brèche tu as faite ! La brèche est sur toi ! Et on l’appela du nom de Pérets. » (Genèse 38:27-29)

Peretz, l’ancètre du Messie, s’appelle ainsi car il a « percé », « fait un brèche », par son hardiesse. La tradition juive nomme ainsi le messie « Ben Peretz », « le fils de Peretz ». Comme Peretz, le Messie est un homme d’action. Il est d’ailleurs faux de traduire le mot « Machiah » (Messie en hébreu) par « oint ». Son sens véritable est « celui qui oint » les autres, celui qui est au commencement pour oindre les autres.

Dans la Bible, Samuel est le prophète qui oint le premier roi d’Israel.

« Shmouel » (« Samuel »)
שמואל
Guematria = 377
= « Le Mérovingien »
המרובינג’יאן

À l’origine, les Francs saliens venaient notamment des Pays-Bas actuels.

Monde Latin (ROME) Vs Monde Germanique (GERMANIA) :

Le Talmud (Méguila 6b), parle de Germania d’Edom et de Rome, et de la guerre entre les 300 chefs de Germania et les 365 chefs de Rome. Si Germania et Edom se réunissent sous l’autorité d’un chef, le monde serait dévasté.

Clovis et les Francs ont précisément réussis à réunir ces 2 peuples, ces 2 cultures.

Le mot Peretz ressemble également phonétiquement à Paris, qui a pour étymologie le nom du peuple des Parisii, mais qui est identique au nom de Paris, ce héros de la mythologie grecque qui décocha une flèche sur le talon d’Achille lors de la guerre de Troie.

La ville de Paris est la capitale de la France, pays à partir duquel naîtra une révolution qui percera les derniers remparts de l’exil et transformera le chaos en harmonie universelle.


« Avant que fraîchisse le jour et que s’effacent les ombres, je me dirigerai vers le mont de la myrrhe, vers la colline de l’encens. » (Cantique des Cantiques 4:6)

Myrrhe = מור (Mor) = Frankincense (en anglais, dérivé du vieux français Franc Encens)

Myrrhe vient du latin « Myrrah », qui vient lui même de la racine sémitique signifiant « être amer ».

La Myrrhe est l’un des principaux composants de l’huile d’onction.


Les Francs et le Trésor du Temple de Salomon

Voici la traduction du texte de l’historien byzantin Procope de Césarée (VIème siècle), au sujet du Trésor du Temple de Salomon dans son livre « Histoire des Guerres » :

« Et les Germains (les Francs) l’emportèrent, tuèrent la plupart des Wisigoths ainsi que leur chef Alaric. Ensuite ils prirent possession de la plus grande partie de la Gaule et la tinrent sous domination. Et ils mirent le siège devant Carcassonne avec beaucoup d’ardeur, parce qu’ils avaient appris que le trésor royal s’y trouvait, trésor qu’aux temps anciens Alaric le Vieux avait pris dans Rome comme butin. Il y avait en particulier les trésors de Salomon le roi des Hébreux, merveilles dignes d’être vues. La plupart d’entre eux étaient ornés de pierres d’émeraude. Ils avaient été pris à Jérusalem aux temps anciens. »


L’adjectif « Franc » se dit « Galouy » en hébreu. « Galouy » signifie également « Dévoilé », « Visible ».
גלוי

#Gaule #Gueoula


Destruction du Temple par les Romains en l’An 70.

Arc de Titus à Rome commémorant la victoire sur les Juifs. On y voit la Ménorah (chandelier à 7 branches).

Le sac de Rome par les Wisigoths a eu lieu du 24 au 27 août 410.

Migrations des Goths. Au début du ve siècle, les Wisigoths fondent en Aquitaine le royaume de Toulouse ; un siècle après, ils sont vaincus par les Francs de Clovis et repoussés vers l’Espagne.







La France, le Royaume Juif de Narbonne, et la Descendance du Roi David

LE « ROI JUIF » DE NARBONNE

Le terme Nassi, que l’on traduit habituellement en français par le mot « prince », a été employé en hébreu médiéval pour désigner soit des dirigeants réputés des communautés juives, en raison de leur appartenance aux familles aristocratiques, soit, comme il fut dans bon nombre des cas, des dirigeants spirituels dont la renommée leur assurait un ascendant particulier, qui dépassait le cadre de leur propre communauté(1). Tels furent par exemple les cas des chefs de la communauté de Rome, qui portaient ce titre aux XIe et XIIe siècles, se considérant comme les dirigeants du judaïsme d’Europe occidentale, ou bien d’Abraham Bar Khiya de Barcelone, reconnu au XIIe siècle comme chef des communautés de la Catalogne et de l’ Aragon ; par ailleurs, les chefs de la communauté de Barcelone furent qualifiés de Nassi, titre qui indiquait leur fonction, sans qu’il ait impliqué une succession familiale. En revanche, l’emploi de ce titre à Narbonne, depuis le XIe siècle et jusqu’au début du XIVe siècle représente un phénomène différent, à cause de son contenu particulier, au point qu’il faut le considérer comme un cas sui generis. En effet, ce qui est frappant dans le cas de Narbonne est que le titre Nassi ait été exclusivement réservé à la famille des dirigeants de la communauté, qui prétendait descendre du lignage du roi David, donc de la royauté biblique ; de surcroît, cette famille possédait un important patrimoine foncier dans la région. Enfin, elle dirigeait héréditairement l’école talmudique de Narbonne, ce qui ajoutait une dimension spirituelle à ses autres attributs.

Continuer la lecture de La France, le Royaume Juif de Narbonne, et la Descendance du Roi David

Les Shoshanim (Fleurs de Lys)

אֲנִי לְדוֹדִי וְדוֹדִי לִי, הָרֹעֶה בַּשּׁוֹשַׁנִּים

« Je suis à mon bien-aimé, et mon bien-aimé est à moi, lui le berger parmi les fleurs de lys. » (Cantique des Cantiques / Shir HaShirim 6:3)

Le mot « shoshanim » (pluriel de « shoshannah ») est souvent traduit par « roses » mais il signifie en fait « lys », aussi bien en hébreu ancien qu’en hébreu moderne. La rose, qui ne poussait pas en Israel à l’époque biblique, se dit « vered » en hébreu moderne. Le lys, originaire du Moyen-Orient, était la fleur préférée du roi Salomon. On retrouve des gravures de fleurs de lys sur de nombreux vestiges archéologiques (colonnes, tombeaux, etc.)

Le lys est d’ailleurs à l’origine du symbole de l’étoile de David.

Le mot Shoshanah vient de « Shesh » (six).

Étamines : parties mâle d’une fleur.
Pistil : partie femelle.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fleur

Les six étamines de la fleur de lys correspondent aux six sefirot du visage de Zeir Anpin / Masculin / lettre Vav du Nom YHVH.

Le pistil correspond à la sefira Mal’hout / Féminin / Deuxième Hé du Nom YHVH.

Tout comme la fleur de lys, l’étoile de David est constitué d’un double triangle représentant la connexion entre Dieu et l’Homme / Principe Masculin et Féminin / etc.

La fleur de lys est précisément constituée de 3 pétales (masc.) et de 3 sépales (fém.)

Les sépales du lys sont des tépales, car ils ressemblent aux pétales.

http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9pale

Guematria d’Israel ישראל
= 10 + 300 + 200 + 1 + 30
= 541

100ème nombre premier (100 = unité cosmologique) : 541

Fleur de Lys (Shoshanah) שושנה
= 300 + 6 + 300 + 50 + 5
= 661

541 et 661 sont des nombres étoilés. C’est à dire qu’il est possible de dessiner une étoile en forme de Magen David avec 541 ou 661 points.

LA Fleur de Lys (HaShoshanah) השושנה
Guematria = 666

« Sassoni » (« Ma Joie »)
ששוני
Guematria = 666

Quand on se promène dans les collines de Galilée, on peut observer de nombreuses fleurs de lys poussant au milieu de buissons épineux.

כְּשׁוֹשַׁנָּה בֵּין הַחוֹחִים, כֵּן רַעְיָתִי בֵּין הַבָּנוֹת

« Comme le lys parmi les épines, telle est mon amie parmi les jeunes filles. » (Cantique des Cantiques / Shir HaShirim 2:2)

La langue danoise est liée à la sefirah Gevourah (le Din). En danois, « Lumière » se dit « Lys ».

D’une graine naît une fleur. Puis les étamines fécondent le pistil de leur pollen. Des graines seront alors formées, pour donner naissance à une nouvelle fleur. Et ainsi de suite…

http://www.lessciences.net/lessciences/2.vegetaux2.htm

La Kabbalah enseigne que la sefira Mal’hout devient le Keter du monde qui suit Cet enchaînement des mondes se retrouve dans toute la nature.

http://www.123fleurs.com/Conseils-du-fleuriste/histoire-de-fleurs-le-lys-c214.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lys


Lys
L’Is
L’Être
Fleur de Lys
Fruit de l’Être

Guematria pleine d’Israel

Guematria pleine d’Israel
ישראל
י Youd = Youd + Vav + Dalet = 10 + 6 + 4 = 20
ש Shin = Shin + Youd + Noun = 300 + 10 + 50 = 360
ר Resh = Resh + Youd + Shin = 200 + 10 + 300 = 510
א Alef = Alef + Lamed + Peh = 1 + 30 + 80 = 111
ל Lamed = Lamed + Mem + Dalet = 30 + 40 + 4 = 74
= 20 + 360 + 510 + 111 + 74
= 1075

 » Dieu adressa la parole à Moïse et dit: « Je suis l’Éternel »  » (Exode / Shemot 6:2)
וַיְדַבֵּר אֱלֹהִים אֶל-מֹשֶׁה וַיֹּאמֶר אֵלָיו אֲנִי יְהוָה
Guematria du verset = 1075

Guematria de Shir HaShirim (Cantique des Cantiques)
שיר השירים
= 300 + 10 + 200 + 5 + 300 + 10 + 200 + 10 + 40
= 1075

Le Cantique des Cantiques dépeint la relation entre Dieu et Israel à travers les paroles de deux fiancés séparés qui se languissent d’amour l’un pour l’autre.

« Le Cantique des Cantiques est la plus magnifique des Écritures Saintes, comme Rabbi Yo’hanan a dit : Tous les livres bibliques sont saints, mais le Cantique des Cantiques, lui, est Kodesh Hakodashim (saint des saints). Et qu’est-ce ? C’est un sanctuaire placé au-dessus de tous les sanctuaires. » (Sefer HaBahir, 174)

http://www.lamed.fr/index.php?id=1&art=186

Les 4 Milouim (épellations) du Nom de Dieu YHVH

– La lettre Youd ne peut s’écrire que d’une seule façon : יוד (Youd Vav Dalet)

– Hé de 3 façons : הי (Hé), הה (Hé Hé), ou ה”א 5 (Hé Alef)

– Vav de 3 façons : ויו (Vav Youd Vav), ואו (Vav Alef Vav), ou וו (Vav Vav)

Il existe ainsi 4 façons d’épeler complètement le Nom de Dieu :

– Shem AV (Guematria = 72) יוד הי ויו הי

– Shem SaG (63) יוד הי ואו הי

– Shem MaH (45) יוד הא ואו הא

– Shem BaN (52) יוד הה וו הה

Le Shem AV correspond au monde le plus élevé, celui d’Atsilout (Emanation) ; SaG à la Binah ; MaH aux six séfirot de Ze’ir Anpin ; BaN à Mal’hout.

Les 4 premiers mondes sortis d’Adam Kadmon sont liés au Shem AV. 288 étincelles issues de Shvirat HaKelim (brisure des vases) = 4 x 72 (AV).

La lettre Youd représente la Bonté, Aleph la Miséricorde, Hé le Jugement.
Le Shem AV est rempli de Youds : il représente la Bonté absolue.
Le Shem SAG est rempli de Youds, sauf pour le Vav qui contient un Aleph : il représente la Bonté majoritaire contenant un peu de Miséricorde.
Le Shem MaH, rempli de Alephs, représente la Miséricorde qui tend vers la Bonté.
Le Shem Ban, rempli de Hés, représente le Jugement absolu.

Le Shem AV correspond aux cantillations de la Torah
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cantillation_h%C3%A9bra%C3%AFque

Le Shem SAG correspond aux voyelles

Le Shem MaH correspond aux Taguim (couronnes sur les lettres)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tag_(h%C3%A9breu)

Le Shem BaN correspond aux lettres elles-mêmes.

Que la Lumière Brille

Souccot

Souccot סֻּכּוֹת
= 60 + 20 + 6 + 400
= 486

וְהָיוּ לִי לְעָם וַאֲנִי אֶהְיֶה לָהֶם לֵאלֹהִים
« Ils seront Mon peuple, et Je serai leur Dieu »
(Jérémie 32:38)
Guematria du verset = 486

Nombres, Noms et Versets Etoilés

Un Nombre étoilé peut être représenté sous la forme d’un polygone étoilé.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nombre_%C3%A9toil%C3%A9

Les premiers nombres étoilés sont : 1, 13, 37, 73, 121, 181, 253, 337, 433, 541, 661, 793, 937, 1093, 1261, 1441, 1633, 1837, 2053…

Un « Nom étoilé » est un mot dont la valeur numérique (Guematria) a pour valeur un Nombre étoilé.

Exemples de Noms étoilés : אחד (E’had) Un = 13 ; אהבה (Ahava) Amour = 13 ; הלב (HaLev) ; Le cœur = 37 החיים ; (Ha’Hayim) La vie = 73 ; …

« Israel » est un Nom étoilé
ישראל
= 10 + 300 + 200 + 1 + 30
= 541

« Esther » est un Nom étoilé
אסתר
= 1 + 60 + 400 + 200
= 661

Le prénom Esther vient de la racine S-T-R סתר qui signifie « caché », « voilé ».

Esther est également proche du mot « stareh » en vieux perse, qui signifie « étoile ».

Esther Star. L’Etoile d’Esther.

Le soleil se cache pour permettre aux étoiles de briller.  Sans obscurité, sans voile, on ne pourrait voir les étoiles.

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89toile

Lumière, Couleurs et Photosynthèse

“Dieu est l’essence de la lumière.” “De la nature du récipient qui reçoit la lumière, dépend la forme de celle-ci.” (Rabbi Nahman de Breslev)

« La lumière est particulièrement précieuse. La valeur numérique de « Or » = lumière en hébreu, est équivalente à celle de « Raz » = secret. Celui qui connait le secret de toute chose peut illuminer. » (Le Baal Shem Tov)

« La lumière créée le premier jour permettait de voir d’un bout à l’autre du monde. Dans la génération du déluge et de la génération de la dispersion, les actions des hommes étant corrompus. Dieu leur a retiré cette lumière originelle pour la mettre en réserve pour les futur tsadikim (Justes) »(Rabbi Elazar)

En hébreu, la lettre Ayin a pour valeur 70. Son symbole est l’oeil ce qui relie la lettre directement à la lumière dont l’oeil est le réceptacle. C’est l’organe qui permet la perception du monde et qui est le « miroir de l’âme ».

Ce que l’on perçoit est parfois l’inverse de la réalité : Si l’on superpose des taches de couleur sur une feuille on obtiendra du noir. Mais en réalité, le noir est absence de lumière et le blanc est le mélange de toutes les couleurs. http://fr.wikipedia.org/wiki/Synth%C3%A8se_additive

La lumière originelle est purement spirituelle. La lumière du premier jour de la création est différente de celle que dispensera le soleil au quatrième jour. Le rapport entre ces deux lumières pourrait être comparé à la matérialisation de l’énergie en matière.

La photosynthèse est le processus biologique qui transforme la lumière en vie. Elle fournit la quasi totalité de la matière organique et de l’énergie nécessaires à l’existence des écosystèmes de la planète.
La lumière nous parvient sous forme de photons. Ces photons possèdent un potentiel énergétique différent selon leur longueur d’onde. La photosynthèse active les lumières bleue et rouge, mais la lumière rouge fonctionne mieux que la lumière bleue. Pourquoi ? Car l’énergie transportée par un photon est inversement proportionnelle à la longueur d’onde. Un photon de lumière rouge possède moins d’énergie qu’un photon de lumière bleue. La chlorophylle absorbe bien le rouge et le bleu, mais elle n’absorbe pas bien la lumière verte ce qui lui donne cette couleur.

Le rouge est la couleur de la vie, la couleur du sang, la force qui donne la vie au corps.
En hébreu Adam est apparenté au rouge. Adom = Rouge en hébreu. A l’instar d’une plante, l’homme transforme la lumière en vie. Le bleu est au rouge ce que la lumière est à la vie, l’âme au corps, le chaos à l’ordre, le temps à l’espace. Le peuple d’Edom (ou Esau, Essav, frère de Yaakov) est aussi apparenté au rouge. Esau, c’est l’Occident. C’est Esau qui donne le carburant, l’essence matérielle de ce monde, les progrès techniques, etc.

Le bleu est la couleur du haut, du ciel. Le rouge est la couleur du fond de la terre, de la lave.
Le drapeau d’Israel est bleu et blanc. Un des fils des tsitsits est de couleur bleu (tekhelet).

Les 3 couleurs primaires sont le bleu, le vert et le rouge.

Abraham est assimilé au bleu, Isaac au rouge, et Jacob/Israel au vert. Une plante convertit le bleu en rouge mais reflète la lumière verte.

Le Messie est comparé à une plante (Tsemakh David), c’est un « homme-photosynthèse » qui transforme la lumière divine en vie.

אני רואה את האור … רואה … האור

Or אור
(Lumière)
= 1 + 6 + 200
= 207

Ein Sof אין סוף
(Sans fin)
= 1 + 10 + 50 + 60 + 6 + 80
= 207

Orot אורות
(Lumières)
= 1 + 6 + 200 + 6 + 400
= 613

Quand un objet lumineux s’éloigne de nous, sa lumière perd de l’énergie et est décalée vers le rouge. À l’inverse, quand un objet lumineux se rapproche, sa lumière acquiert de l’énergie et se décale vers le bleu.
Plus la vitesse est grande, plus le changement de couleur est important.

 


Les Nombre 248 et 370

Avraham
אברהם
Guematria = 248

248 = nombre de commandements positifs.

Il y a 248 mots dans les trois chapitres du Shema Israel.

« Et Dieu parla » (Vaydaber Hashem)
וידבר יהוה
Guematria = 248

Le Shir HaShirim (Cantique des Cantiques) contient 248 lettres Shin + une grande

248 est un nombre « intouchable ».

Avraham était bon envers chaque créature, il n’y avait donc aucune accusation céleste contre lui. Il était vraiment intouchable, Dieu le protégeait à chaque instant (cf. Magen Avraham).

Avraham vécut 175 ans
Somme des diviseurs de 175 (1+5+7+25+35+175)= 248

 

Les 5 livres de la Torah (Pentateuque) sont :

Bereshit, Shemot, Vayikra, Bamidbar, Devarim

בראשית שמות ויקרא במדבר דברים

Guematria = 2480 = 248 x 10

 

248 = 370 en base 8 (octal)

« Heureux sois-tu Rabbi (Shimon bar Yohai), car ta Torah s’élève en 370 lumières, qui se réfléchissent en 613 sens » (Haqdamat Sefer HaZohar)

Comme la poussière כעפר (KeAfar) ; guematria = 370
וְהָיָה זַרְעֲךָ כַּעֲפַר הָאָרֶץ « Et ta descendance sera comme la poussière de la terre. » ( Genèse 28:14)

Entier שלם (Shalem); guematria = 300+30+40 = 370

370 : nombre cubique. 3 au cube + 7 au cube = 27 + 343 = 370

Le Gand Eden réserve « 370 lumières » aux tsadikim (justes). 370 = שע « Sha »

E8 : groupe de symétrie à 248 dimensions.

Clé pour comprendre les théories de Grande Unification en physique des particules.

« Re’hem » (« Le Ventre Maternel », « Matrice », dont le Midrash rapporte que Sarah en était dépourvue)
רחם
= 248

Il faut « sortir de la matrice » pour acquérir le « Sha » שע, les 370 lumières.


Peretz
פרץ
Guematria = 370




« Sha » (Shin+ Ayin = 370) = les « 370 lumières » du Gan Eden.

« Ma » = le monde d’En-bas

« Chama » signifie « Flamme » en portugais.

« Shama » signifie « Association » en mahorais.

En-Haut + En-Bas = Flamme