Saint Jacques

Le prénom Jacques est issu de l’hébreu Yaakov (Jacob).
« Saint Jacques », c’est Israel.

Saint Jacques
סן ז’אק
Guematria = 218

Premier mot de la Bible ayant pour valeur 218 : « Betsalmenou » (« À notre image »)
בצלמנו

« Dieu dit : Faisons l’homme à notre image » (Genèse 1:26)
וַיֹּאמֶר אֱלֹהִים נַעֲשֶׂה אָדָם בְּצַלְמֵנוּ


Yaakov est associé à la sefira Tiferet, sefira de l’harmonie située au centre du partsouf Zeir Anpin et qui rayonne comme le soleil. Comme une étoile.

#EshEl #Yaakov

Le partsouf Zeir Anpin est constitué de 6 sefirot correspondant à des midot, des traits de caractères, que chacun(e) doit s’efforcer de raffiner sur le long chemin de la vie en cassant la « klipa », la « coquille » de Saint-Jacques qui renferme des rayons de soleil : la Lumière.


Le nom de Yaakov est aussi lié au monde d’en bas, au « Talon » : « Ekev » en hébreu.
עקב

Yaakov symbolise ainsi l’échelle, le chemin qui relie la Terre (le Champ / « Campus » en latin) au Ciel (aux Etoiles / « Stellae »).

Lorsqu’il lie la Terre au Ciel, l’homme est « à l’image de Dieu ». Il dévoile le Shem Un : le Nom Un.
שם1

#ShemUn #Campus #Stellae #GalLys


Yaakov est qualifié de « Tam », adjectif signifiant « Complet ». « Tam » est l’inverse de « Mate », de ce qui ne réfléchit pas la Lumière. Ce qui est « Mate » est « Mèt » (« Mort »).
תם
מת

C’est par un travail complet et harmonieux sur soi-même que l’on fait resplendir Zeir Anpin, que Yaakov/Jacob devient « Saint Jacques » : Israel, la Lumière du Monde.

On ne trouve pas Saint Jacques à Compostelle, c’est de l’hérésie. Le véritable Saint Jacques est Israel. Il est à Campus-Stellae : la tête dans les Cieux, mais les pieds sur Terre.