Nathan

En kabbalah, l’enchaînement des mondes est expliqué par un système de métaphores comparant les principaux principes spirituels aux 4 membres archétypaux de la structure familiale.
Le Père, la Mère, le Fils et la Fille sont des « Partsoufim ». Un « Partsouf » est la combinaison d’une ou plusieurs sephirot, représentant un « visage » de Dieu.

Il faut préserver la structure familiale.

#YHVH #SainteFamille


LE PÈRE : Abba. Correspond à la sefira ‘Hokhmah (Sagesse), au monde d’Atsilout (Émanation) et à la lettre Youd du nom de Dieu YHVH.

LA MÈRE : Ima. Correspond à la sefira Bina (Compréhension), au monde de Bria (Création) et à la première lettre Hé de YHVH.

LE FILS : Zeir Anpin / Petit Visage. Correspond aux 6 sefirot liés aux Midot (traits de caractère), au monde de Yetsira (Formation) et au Vav de YHVH.

LA FILLE : Shekhina / Présence Divine, correspond à la sefira Malkhout (Royaume), au monde d’Assia (Action, ce monde-ci) et au deuxième Hé de YHVH.


En kabbalah, la relation parfaite avec le Divin est appelée relation « Face à face ». Cette relation parfaite a lieu quand nous dévoilons les lumières cachées dans ce monde, quand les principes masculin et féminin s’unissent.


Il existe de nombreux procédés de transformation des lettres de l’alphabet hébreu correspondant à différents partsoufim.
Ainsi, la guematria AlBam correspond à Abba / ‘Hokhmah. La guematria AtBash correspond, elle, à Ima / Bina.

« BeYa’had » signifie « Ensemble »
ביחד
Guematria AlBam = 500
משקס
Guematria AtBash = 500
שמסק


« Nathan » (« Il a donné »)
נתן
Guematria = 500

« Naatha » (नाथ), est un terme sanskrit qui signifie « Seigneur », « Protecteur », « Refuge ». Le terme est lié à « Adi Natha » qui signifie « Seigneur Originel ».
« Naathaya » (नाथाय), toujours en sanskrit, veut dire « Donner », « Accorder le refuge ».
Ce terme a notamment donné le prénom tamoul Naathan (நாதன்), que l’on traduit par Fils de Dieu.

N’attends pas. Donne !


Il y a 10 sefirot et « Ten » veut dire « Donne » en hébreu. Chaque sefira correspond à une des parties du corps humain. Un Homme est complet lorsqu’il ne fait pas que recevoir, mais lorsqu’il donne, lorsqu’il transmet. Il n’y a pas d’Enchaînement des mondes sans relation face à face, sans action de donner.
תן


Le Youd du nom de Dieu YHVH est un « Cadeau ».
Le premier Hé la main qui donne.
Le Vav représente la transmission.
Le deuxième Hé la main qui reçoit.

Pour profiter pleinement du Présent de Dieu, il faut savoir ne penser ni à hier ni à demain, et profiter pleinement de l’instant Présent.

Un « Présent » (cadeau) se dit « Matana » en hébreu, et les israéliens prononcent « Maintenant » comme « Matana ».
מתנה

Il ne faut pas attendre. Il faut agir. Maintenant.
N’attends pas pour donner.

« Et Il fut, et Il est, et Il sera dans la gloire » (Adon Olam)
וְהוּא הָיָה וְהוּא הֹוֶה
וְהוּא יִהְיֶה בְּתִפְאָרָה

#TempsPrésent #TenPrésent


« Don » signifie « Seigneur » en espagnol.

#DonDuSeigneur


Quand Abba et Ima sont ensemble, unis, quand ils sont à l’unison, alors ils sont en mesure de « donner », de faire descendre la Lumière divine dans les mondes inférieurs en donnant naissance à Zeir Anpin, le Fils, qui à son tour, pourra s’unir avec la Shekhina.

Onde
Donne
On est Deux
Uni-Son
One Too Free

#Enceinte #FairePasserLeSon


« Shar » (comme dans « Ani Shar », « Je Chante ») du verbe « Lashir » (« Chanter ») s’écrit comme le mot « Sar », « Prince ».
שר
Guematria = 500

#ShirHadash


Le Prince (Zeir Anpin, le Fils) a pour mission de délivrer la Princesse (la Shekhina, Présence Divine).
Pour cela, il doit terrasser le Grand Dragon, le S’attend, en améliorant ses midot, ses traits de caractère. Le dragon vaincu, il pourra s’unir à la Princesse. Ce sera la Délivrance Finale.

Le Prince et la Princesse vivront heureux et auront de « nombreux enfants » : la sefira Malkhout devient le Keter, la couronne du monde qui suit. Tel est le secret du Seder Hishtalshelout, l’Enchaînement des Mondes.

#IlÉtaitUneFoi