Na Nah Nahma Nahman Méouman

Na Nah Nahma Nahman Méouman
נַ נַחְ נַחְמָ נַחְמָן מְאוּמַן
Guematria = 491

491ème mot de la Torah « Ytsma’h » יצמח (Genèse 2:5)

Machia’h est comparé à une plante (Tsema’h)

Guematria de Ytsma’h יצמח
= 10+90+40+8
= 148

Guematria de Na’hman נחמן
= 50+8+40+50
= 148

Le Coq

L’animal symbole de la GauLe, la France, est le coq, TarneGoL תרנגול en hébreu.

Le coq possède la Binah, il est le premier à distinguer le jour de la nuit.

La guematria (valeur numérique) de la ragine GaL גל est de 33.

33 est l’indicatif téléphonique international de la France.

33 est le 137ème nombre premier.

Guematria de Kabbalah קבלה
= 137

Le « Yetser Ara » (mauvais penchant) dominant en France (Tsarfat) est la débauche (« Pritsout »).

C’est la raison pour laquelle « Cock » en anglais familier signifie le sexe masculin, le penis.

Penis = Panis (« pain » en latin).

Par euphémisme le judaisme assimile le pain au sexe (Talmud Sanhedrin 75a).

« Coq » se dit « TarneGol » en hébreu, « Gallus » en latin, et « Rooster » en anglais.

« Gallus » en latin se lit comme « Galout » (prononciation ashkénaze) qui signifie « Exil » en hébreu..

« Rooster » peut se lire « Roue » + « Ster » (« caché » en hébreu). Le coq, c’est la « roue cachée ».

Tarn(Tourne)Gol.

Guematria pleine de « Tarnegol » (תרנגול)

= 1201

« Reviens, ô mon âme, à ta quiétude, car l’Eternel te comble de ses bienfaits. » (Tehilim / Psaume 116:7)

Guematria du verset = 1201

La roue tourne et nous devons retourner à Dieu.

Les Oiseaux

Une des clés de la Sagesse est la connaissance des chants d’oiseau.

https://www.chant-oiseaux.fr/alphabetique/

Par exemple, les canaris émettent des sons composés de 25 à 30 syllabes différentes. Chacune dure de 20 à 200 millisecondes. La répétition de ces syllabes forment des phrases (entre 500ms et 3s) qui elles-mêmes forment un chant (entre 5s et 15s).

https://journals.plos.org/ploscompbiol/article?id=10.1371/journal.pcbi.1003052

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vocalisation_des_oiseaux

Les mots Tsipor צפור (« Oiseau » en hébreu), Shalom שלום, et Essav עשו ont tous les trois la même valeur numérique (guematria) : 376.

Dieu est au-delà des logiques

On ne peut décrire Dieu par des théories soignées et faciles à comprendre.
Dieu est au delà de « ou » / « parce que » / « soit » / « donc » etc…

Dieu est au-delà des logiques.

Le libre-arbitre et le déterminisme existent simultanément.
La vie est à la fois un monologue et un dialogue.

Si tu ne crois pas que tu peux changer toi-même et le monde qui t’entoure, alors tu es encore comme un esclave en Egypte.

Les Enfants d’Israel sortis d’Egypte ont dû accepter de tout abandonner, de relever le défi de laisser derrière eux leur ancienne logique de pensée.

Personne n’est banal. Chaque être humain a en lui des pouvoirs spécifiques à son âme, des pouvoirs souvent insoupçonnés.

L’Egypte (« Mitsraïm ») est une « Galout » (exil en hébreu), un « Goulet » (passage étroit), un « Goulot d’étranglement » (point d’un système limitant les performances globales d’un flux de production).

Sors d’Egypte !

Transformations du Nom de Dieu YHVH, Partsoufim, et Sefirot

Guematria du nom de Dieu YHVH (יהוה)

= 26

Long Visage (Arih Anpin)
= YHVH X 10 sefirot = 260

Hohmah = 260 X 2 = 520

Bina = 300 (lettre Shin, רוח אלהים)

Daat = 22 lettres de l’aleph bet

Zeir Anpin = חי X 10 sefirot = 180

Malhout = 4 X 26 = 104

La sefira Keter fait le lien entre les mondes supérieur et inférieur.

Il y a 2 niveaux dans la sefira de Keter : Atik, tourné vers le haut, et Arih Anpin, tourné vers le bas.

Arih Anpin, qui signifie « Long Visage », est la partie connectée aux 10 sefirot du monde d’en bas.

C’est en Malhout que l’on peut trouver Keter (Machiah vient de Atik).

Malhout = monde d’Assia (celui-ci), deuxième Hé de YHVH. Union des 4 lettres יהוה.

Bina :

« Le Souffle de Dieu planait au-dessus de la surface des eaux. » (Bereshit 1:2)

Le Souffle de Dieu
(Roua’h Elohim)
רוּחַ אֱלֹהִים
= 200+6+8+1+30+5+10+40
= 300

ש = 300

23ème lettre – Shin à 4 branches

Rosh Hashana et le Secret du Beit HaMikdash

Guematria de « Rosh HaShana » (Nouvel An juif) ראש השנה
= 861

Beit HaMikdash (le Temple) בית המקדש
= 861

Rosh HaShana et le Beit HaMikdash purifient des fautes. Entendre le Chofar est équivalent à être physiquement présent dans le Beit HaMikdash.

« Le secret de Roch HaShana, c’est le secret du Beit HaMikdash » (Rabbi Avraham Aboulafia)

Un seul verset de la Bible a pour valeur 861 :

« Selon Tes lois, les êtres subsistent aujourd’hui, car ils sont tous Tes serviteurs » (Psaumes de David / Tehilim 119:91)

לְמִשְׁפָּטֶיךָ, עָמְדוּ הַיּוֹם: כִּי הַכֹּל עֲבָדֶיךָ
= 861 = ראש השנה

Zion

Quel est le sens de « Zion » ציון ?

Le Baal HaSoulam, dans son commentaire du Zohar, explique que Jerusalem (sefira Malhout) est bénie par Zion (Yessod).

Zion est, lui, béni par Zeir Anpin, et représente l’unification des deux « visages de Dieu » Zeir Anpin et Mal’hout.

C’est la raison pour laquelle, Zion ציוו et Yossef יוסף ont la même valeur numérique (156).

156 fait référence au nom de Dieu YHVH (26) et à la 6ème des sefirot correspondant aux émotions (Yessod). Yessod, c’est la Connect-Sion.

26 X 6 = 156

Là où se trouve Zion se trouve Yossef.

Faire du Satan Son Allié : La Plus Grande des Victoires

« Faire d’un adversaire un allié constitue la plus complète et la plus efficace des victoires. » (Rabbi de Loubavitch)

L’Adversaire = Satan / Samael, le Mauvais Penchant, l’Ange de la Mort.

Dieu gère le monde seul. Tout provient de Lui, même le mal, l’Adversaire, illusion qui n’a été créée par Dieu que pour permettre le libre arbitre et nous donner du mérite.

Sans adversaire, il n’y a pas de victoire.

Cela signifie que nous reconnaissons que même le mal, même la mort, ont été créés par Dieu. Il n’y a rien d’autre que Lui.

La Kabbalah nous enseigne que nous pouvons dompter notre mauvais penchant (l’une des formes du Satan) jusqu’à l’utiliser pour faire le bien.

Lire la suite

Yah Panim

Panim (Visage)
פנים

Interiorité (Pnimiout)
פנימיות

Visage/Intériorité

Japon (Yapan)
יפן

Yah
יה

Perle (Pninah)
פנינה
Pearl Harbour
Hawaï הוואי
Shem Havayé
Artsot HaBrit (USA)

Les guerres de la Torah se poursuivent (contre Amalek, Essav, entre Israel et Juda, entre tribus…)

Yom Kippour. Revenir à son Âme

« En cette année jubilaire vous rentrerez chacun dans votre possession. » (Lév. 25:13)

Interprétant un passage du Zohar (1:138b), où il est écrit que le mot « Zot » זת, « cette », a pour gematria 408 , de nombreux cabalistes proclamèrent l’année 5408 (1648) celle de la Délivrance finale.

Ce fut le contraire qui se produisit cette année là, en 5408. L’année 5408 devint ‘l’année de la terreur ». Les Cosaques, commandés par Chmielnicki, provoquèrent des pogroms atroces. Plus de 100 000 Juifs furent massacrés.

https://fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/1570615/jewish/Les-vnements-de-1648-et-1649.htm

« La Pénitence (Techouva), la Prière (Tefilah), et la Charité (Tsedakah) atténuent la sévérité du jugement » (Ounetané Tokef, prière de Rosh Hashana et de Yom Kipour).

Dans les livres de prières, les mots Techouva, Tefilah et Tsesaka sont surmontés des mots Tsom, Kol et Mamon.

Ces 3 mots, Tsom צום (jeûne), Kol קול (voix), et Mamon ממון (argent), ont chacun exactement une valeur numérique de 136.

Ensemble, leur guematria est de 408.

Tsom + Kol + Mamon = 408

Il est écrit que le jour de Yol Kipour Aaron entrait dans le Sanctuaire avec « cette chose » (Lévitique 16, 3).

Aaron avait de nombreux ustensiles. Pourquoi est-il écrit « Zot » (cette) et non pas « Élé » (ces) ?

Car il y a 3 voies de repentir : Techouva, Tefilah, et Tsom.

Qassem Soleimani
קאסם סולימאני
Guematria = 408

Qassem Soleimani, général iranien, commandant de la Force Al Qods, est actuellement l’une des personnes qui fait peser le plus de menaces sur Israel.

Yom Kippour approche. Le véritable repentir écarte de tous les dangers.

Notre « possession » c’est « notre âme, qui est notre propriété et notre patrimoine » (Zohar I 139b).

Le « Zot » de « En cette année » fait avant tout référence à la Techouva, la Tefilah, et la Tsedakah, les 3 voies de la repentance qui permettent de « revenir à son âme ».

Revenir à son âme, c’est revenir à Dieu.

Kabbalah, Guematria, Humour, et Explorations Spatio-Temporelles