Le Talon et les Temps Messianiques

Le talon est notamment composé de l’os du calcanéus.
Le mot « calcanéus » vient du latin « calx » qui a la même étymologie indo-européenne que « coluber » (serpent).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Calcan%C3%A9us
https://fr.wiktionary.org/wiki/calx
https://fr.wiktionary.org/wiki/coluber

« Talon » en hébreu : « Ekev » עקב
Guematria (valeur numérique)
= 70 + 100 + 2
= 172

= guematria du Nom de Dieu « Elohim » (86) X 2

Elohim est le Nom de Dieu qui génère et qui gère le monde physique, le monde de la dualité où le bien et le mal se divisent.

Les Dix Commandements qui figuraient sur les premières Tables de la Loi étaient composés de 172 mots.

Ehyeh אהיה
Elohim אלהים
Adonai אדני

Ehyeh + Elohim + Adonai = 21 + 86 + 65 = 172

Je ferai régner la haine entre toi et la femme, entre ta postérité et la sienne : celle-ci te visera à la tète, et toi, tu l’attaqueras au talon. (Genèse 3:15)

Le premier qui sortit était roux et tout son corps pareil à une pelisse ; on lui donna le nom d’Essav. Ensuite naquit son frère tenant de la main le talon d’Essav et on le nomma Jacob. Isaac avait soixante ans lors de leur naissance. (Genèse 25:25-26)

Le talon, partie la plus basse du corps, fait référence à la fin d’une ère, à la génération des temps messianiques que l’on appelle « talons du Machiah ».

Le « corps » d’Adam HaRishon contenait toutes les âmes. Celles contenues dans le talon sont celles qui ont chuté au plus profond des klipot (écorces d’impureté) et correspondent à notre génération. Ainsi, en notre temps, le mal semble plus fort.

Il est écrit dans le Tamud qu’à la fin des temps, beaucoup de gens fouleront du talon les commandements les plus importants.

Le mot Talon vient du latin Talus (pour Tax Lus), apparenté à Toxicus (toxique).
https://fr.m.wiktionary.org/wiki/talon
https://fr.m.wiktionary.org/wiki/talus#la
https://fr.m.wiktionary.org/wiki/taxus#la

Ce sont les talons qui maintiennent toute la structure du corps, de même notre génération maintient toutes celles qui l’ont précédées.

Le talon est également la partie du corps la moins sensible à la douleur.

Le poison et le remède se trouvent dans le talon.

Le talon est lié à la rectification du nom Elohim (la matière) à travers le nom YHVH (la transcendance).

Il faut faire briller la Lumière, et le mal sera automatiquement repoussé.

Ce qui est vrai dans nos coeurs inspirés et idéalistes doit s’exprimer jusque dans nos « talons », c’est à dire, jusque dans les aspects banals et ordinaires de notre vie. (Rabbi de Loubavitch)

Yayin, « vin » en hébreu, a pour valeur numérique 70, tout comme Raz, « secret ».

C’est par le foulage du raisin, par la force du talon, que sort le vin, c’est à dire les secrets de la Torah.

Nous nous trouvons dans la période qui précède immédiatement la venue de Machiah, dénommée celle du « talon du Machiah ». Le talon doit savoir qu’il est le talon. Quel rapport y a-t-il entre le talon et la réflexion ? Le principal est l’action concrète ! (Rabbi de Loubavitch)

C’est notre génération qui révélera pleinement le Divin à travers le monde matériel.

La force d’offrir son existence pour Dieu est plus importante pendant l’exil qu’à l’époque du Temple. Nous pouvons le comprendre en considérant le fonctionnement les membres du corps humain. Ceux-ci sont tous identiques, bien que différents dans leurs fonctions. Tous, en effet, sont vivifiés par le cerveau. Malgré cela, nous constatons qu’il est plus facile d’introduire le pied et surtout le talon plutôt que la tête, dans l’eau bouillante. On interprète cela généralement en disant que le talon ne ressent pas la douleur autant que la tête. Mais il nous faut comprendre le sens d’une telle explication. Pourquoi le talon est-il moins sensible à la douleur ? Ne reçoit-il pas de l’esprit la même vitalité que la tête ? L’Admour HaZaken explique, dans le Tanya, au chapitre 51, que cette vitalité réside essentiellement dans le cerveau. C’est de lui que chaque membre reçoit la force d’exister et de fonctionner. La vitalité divine se répand donc dans tous les membres du corps.

Dieu a donné à l’âme le pouvoir de distribuer la vie au corps, lui a enjoint de se revêtir d’une enveloppe physique. Il réalise des merveilles et unifie l’esprit et la matière en une existence unique. Dès lors, la vitalité qui habite le cerveau est parfaitement identique à celle qui se trouve dans le talon. Pourquoi le talon entre-t-il plus aisément que la tête dans l’eau bouillante ? Parce qu’il est plus soumis qu’elle à l’esprit. Plus un membre est situé dans la partie inférieure d’un corps et plus il est soumis à l’esprit.

De la même façon, pendant le temps de l’exil, surtout en cette période du talon du Machiah, la force de faire don de soi-même est beaucoup plus grande, se révèle beaucoup plus.

Rabbi Rayats – Sefer HaMaamarim Yiddish (premier discours).

A l’opposé, Amalek est comparé à une personne qui a une telle haine d’Israel et de la Torah qu’il saute dans l’eau bouillante pour nous « refroidir ». C’est la force du talon d’Adam Kadmon qui finira par annihiler Amalek.