Les Croisades et le « Côté Obscur de la Force »

Il y a un « côté obscur » à chaque chose.*

« Et les exilés de cette légion d’Enfants d’Israel, jusqu’à Tsarfat (la France)… possèderont les villes du Sud. Et des libérateurs monteront sur le Mont Sion pour se faire les justiciers de la montagne d’Essav et la royauté appartiendra à l’Éternel. » (Prophète Ovadia 1:20-21)

Selon le prophète Ovadiah, des sauveurs viendront de Tsarfat sur le Mont Sion…

Les Croisades et le Royaume Franc de Jerusalem sont le côté obscur de la Rédemption finale et du Nouveau Royaume d’Israel.

Le lieu de départ des Croisades est situé en Camargue.

C’est aussi en Camargue, à Lunel, que Rabbi Isaac l’Aveugle a posé au même moment les fondements de la Kabbalah du deuxième millénaire avec son Commentaire du Sefer Yetsirah.

Poison et remède.

Les Croisés sont entrèrent dans Jerusalem le 14 juillet 1099.

Il est dit qu’Amalek, le pire ennemi d’Israel, est comme une personne qui saute dans l’eau bouillante pour faire refroidir la foi en Dieu des Enfants d’Israel.

On retrouve dans le nom de Godefroy de Bouillon, qui dirige la 1ère croisade, les mots « God », « Froid », et « Bouillon » en langue des oiseaux.

Les Croisés se positionnèrent autour de la Vieille ville de Jerusalem conformément à leur origine (Provençaux au sud, Normands et Flamands au nord).

Voir aussi l’article Fractales, Sefirot, et Enchaînements des Mondes.