Skanda

Skanda, connu aussi sous les noms de Kartikeya, Murugan, Kumara, Sanmukha ou Subrahmanya est le fils de Shiva et de Parvati. L’origine de ce dieu est dravidienne.

Alors que le monde était en proie aux démons, les dieux, débordés, demandèrent à Shiva d’avoir un fils pour diriger l’armée divine, car seul un fils de Shiva pouvait venir à bout du mal. Il aurait été conçu lors du retour de Parvati auprès de Shiva, après une ascèse de plusieurs millions d’années. Shiva aurait alors laissé échapper sa semence, récoltée par Agni, le dieu du feu. Mais cette semence était si brûlante que le feu lui même ne pouvait la contenir, et elle fut jetée dans le Gange céleste.

Skanda
סקאנדה
Guematria = 220
= guematria de « Sex »
סקס

Le nom Skanda a pour origine la racine indo-européenne « Skand » qui signifie « Sauter », « Bondir », « Jaillir », en référence à l’émission de semence de Shiva.
Elle a par exemple donné le sanskrit « Skandati » स्कन्दति (« Bondir »), le grec ancien « Skandalon » σκάνδαλον (« Obstacle », « Achoppement », « Scandale ») à l’origine du français « Scandale ».

Selon le Mahabharata, Skanda naît avec six têtes.
Selon la Bible, Adam, l’Homme, a été créé le 6ème jour, jour de sa « chute ». Le nombre 6, comme le nombre de jours de la Création avant le Shabbat, représente la Matérialisation. Six, c’est la lettre Vav, 6ème lettre de l’alphabet, qui est également le nom des crochets utilisés dans le Temple.
La lettre Vav sert de conjonctif (« Et ») et lie les mots entre eux.
Vav c’est le Yessod, la sefira représentant le Sexe (« Six ») qui unit, comme le 6ème jour qui joint la semaine et Shabbat.

L’hindouisme a aussi son étoile à 6 branches : le Shatkona, symbole de Skanda.
Le Shatkona, représente l’union et l’équilibre entre les polarités masculine et féminine, Purusha et Prakriti, Shiva et Shakti.


Le mot Shatkona est formé de « Shat » (« Six ») et « Kona » (« Angle »). Il est formé de deux trikonas, triangles. Celui pointant en haut représente le principe masculin, le second pointant en bas le principe féminin.

Skanda est aussi appelé « Tarakajit » (« Vainqueur du démon Taraka ») : il symbolise la victoire de la Lumière sur les Ténèbres qui se fait par l’union des opposés représenté par la Shatkona / Étoile de David.


Pour Aime-Être, il faut être d-i-eux.

#Skanda

Perroquet

La Perruche à collier est un oiseau réputé pour son plumage coloré et sa capacité à répéter des mots ou des phrases. Elle servait d’animal de compagnie dans l’Antiquité.

Yts’hak ben Shmouel HaSfaradi était un juge rabbinique du XIIème siècle vivant au Caire. Dans son commentaire du Livre des Rois consultable à la Librairie nationale d’Israel et qui compte parmi les milliers de documents de la Guéniza du Caire, il explique le mot « Toukim » (« Perroquets ») du verset suivant :

« … Le roi avait une flotte à destination de Tarsis, naviguant avec la flotte de Hiram, et qui revenait tous les trois ans avec une cargaison d’or et d’argent, d’ivoire, de singes et de perroquets. » (Rois I 10:22)
כִּי אֳנִי תַרְשִׁישׁ לַמֶּלֶךְ בַּיָּם עִם אֳנִי חִירָם אַחַת לְשָׁלֹשׁ שָׁנִים תָּבוֹא אֳנִי תַרְשִׁישׁ נֹשְׂאֵת זָהָב וָכֶסֶף שֶׁנְהַבִּים וְקֹפִים וְתֻכִּיִּים

Yts’hak ben Shmouel HaSfaradi explique que « Toukim » veut dire « Albabaj » (« Perroquet » en arabe), un oiseau de couleur verte venant d’Inde et sachant parler.
ببغاء
Il rapproche également le mot « Touki » de « Tavekh » (« Milieu », « Entre ») car le perroquet, qui peut répéter les paroles mais ne communique pas, se situe « entre ».
תוכי
תוך

Mais l’essentiel reste à venir. Dans la suite de son commentaire, Yts’hak ben Shmouel HaSfaradi témoigne de ce qu’il a vu dans la maison de Mevoura’h ben Saadia, chef de la communauté juive du Caire.
Il avait un perroquet qui lui avait été offert par un Jui d’Inde. Il lui enseigna de nombreux versets, dont le Psaume 145. Mais, surtout, ce perroquet était capable de réciter le Shema Israel, la prière juive proclamant l’unité divine, en prolongeant la lettre Dalet à la fin comme il est de coutume.
Lorsque nous disons la lettre Dalet, nous devons en effet penser qu’Hachem règne dans les 4 coins cardinaux …


« HaTouki » (« Le Perroquet »)
התוכי
Guematria = 441
= guematria de « Emèt » (« Vérité »)
אמת

Le mot « Emèt » est composé des lettres Aleph, Mem et Tav. Aleph est la 1ère lettre de l’alphabet. Mem est centrale et représente la Vie. Tav est la dernière lettre.



Les perroquets nous réjouissent avec leur drôle de façon de nous imiter.
L’homme, lui, n’est pas un ange capable de répéter parfaitement la Parole Divine. L’homme est loin parfait, et cela demande un grand effort, un effort surhumain, pour que l’en bas soit à l’image de l’en haut. Et c’est justement cette perfectibilité humaine dans le service divin qui réjouit Dieu. Lors de la Délivrance Finale, Dieu nous répondra et nous réaliserons que le Chant de l’Homme est infiniment plus élevé que celui des anges.

#PaireRock


Pour trouver la Vérité, il faut être comme un Perroquet (sans non plus croire et répéter tout ce que l’on entend).


« Père ? »

« OK »

Sangam

« … Le roi avait une flotte à destination de Tarsis, naviguant avec la flotte de Hiram, et qui revenait tous les trois ans avec une cargaison d’or et d’argent, d’ivoire, de singes et de perroquets. » (Rois I 10:22)
כִּי אֳנִי תַרְשִׁישׁ לַמֶּלֶךְ בַּיָּם עִם אֳנִי חִירָם אַחַת לְשָׁלֹשׁ שָׁנִים תָּבוֹא אֳנִי תַרְשִׁישׁ נֹשְׂאֵת זָהָב וָכֶסֶף שֶׁנְהַבִּים וְקֹפִים וְתֻכִּיִּים

Ce passage du livre des rois contient 2 mots proches du tamoul :
« Singe », « Kof » en hébreu, « Kavi » (கவி) en tamoul (« Kapi » en sanskrit).
« Perroquet » se dit « Touki » en hébreu (traduit aussi par « Paon » dans la Bible). En tamoul « Tokay » (தோகை) signifie « Plumage ».


Le tamoul est une langue appartenant à la famille dravidienne, essentiellement parlée dans le sud de l’Inde et au Sri Lanka. Considéré comme la première langue classique de l’Inde avant même le sanskrit, c’est l’une des langues vivantes les plus anciennes au monde.

La poésie du Sangam, coeur de la littérature tamoule classique, trouve son origine dans des poèmes écrits entre 300 et 600 avant notre ère. Ce sont des poèmes érotiques qui sous des formes allégoriques, mettent en scène la relation entre Dieu et l’Homme (Ciel et Terre, Homme et Femme, …) dans un cadre bucolique. Il est probable que les auteurs du Cantique des Cantiques se soient inspirés de ce type de littérature.

« Sangam » renvoie aux mots tamouls « Am » ( அம் ), « Amittal » ( அமைத்தல் ), « Angkam » ( அங்கம் ), et au sanskrit « Sangha » ( सङ्घ ) signifiant « Jonction « , « Union », « Confluence », « Association ».

Sangam
סאנגם
Guematria pleine = 500
סמך אלף נון גימל מם
« BeYa’had » signifie « Ensemble »
ביחד
Guematria AlBam (Abba / principe masculin) = 500
משקס
Guematria AtBash (Ima / principe féminin) = 500
שמסק

#SaintSang


« Mi VeMa » (« Qui et Quoi », « Sujet et Objet » = Mondes d’En Haut et d’En Bas)
מי ומה
Guematria = 101

#SangUn


Pagode

Le mot Pagode vient du sanskrit « Bhagavat » भगवत् (« Saint », « Divin ») via le tamoul « Pagadi ».

« Pas God » : Le Divin est même là où il semble être absent. Il n’y a rien d’autre que Lui.

Dieu est Un-cohérent.

#DieuAimeOr

Amit

Amit est un prénom israélien, mais aussi indien.

« Amit » veut dire « Ami », « Associé » en hébreu biblique.
עמית

En sanskrit, « Amit » ( अमित ) veut dire « Sans mesures », « Infini ». « Amit » est la négation du mot « Mita ( मित ) qui veut dire « Mesure ».

La véritable Amitié véritable ne connaît pas de limites.

#Amit


« Mesure » se dit « Mita » en sanskrit et « Mida » en hébreu.
מידה
En hébreu, « Mita » veut dire « Mort »
מיתה
Pour sortir de la mort, il faut sortir des mesures, aller au-delà des limites, aller vers le sur-naturel.

#SortirDEgypte


La racine indo-européenne « Med » signifie « Mesurer », « Conseiller ». Elle donnera le latin « Modus » puis le français « Mode ».

Sors des limites ! Arrête d’imiter !
Sors de la Mode ! Sors d’Edom !

#MesurePourMesure


« Amit » est lié étymologiquement au nom du bouddha du futur : Maitreya, le « Bienveillant ».

#MaîtreYah


« Amit » est l’un des 108 noms du dieu Ganesha.


En arabe, « Amit » veut dire « Fidèle », « Loyal ».
اميت


A-meet
א
Rencontre avec le Aleph
Rencontre avec le Un
עמית
A-meet-i
Rencontre avec l’autre Youd
י
Il faut 2 Youds pour faire le Aleph, le Un.

#Amity #AmisPourLaVie


Mitra (मित्र) est un gardien de l’ordre divin dans la littérature védique. Il est l’Ami, l’Allié, et représente le côté clair, masculin du divin. Dieu des alliances, il était le garant de l’amitié et des accords entre les hommes, de l’ordre terrestre. Mitra était opposé à son côté sombre, Varuṇa, associé aux eaux souterraines et, lui, garant de l’ordre cosmique. Mitra fut adopté dans le monde gréco-romain où son culte à mystères se répandit.


« Am » signifie « Peuple » en hébreu.
עם
Le son i correspond à la lettre Youd.
י
Am-i = Le Peuple de Dieu, celui qui est « sorti des limites ».

#ÂmeIsrael


« Amiti » veut dire « Vrai » en hébreu.
אמיתי

#IsRealFriend

Miriam

Isis était l’une des principales déesses de l’Égypte antique. Elle était appelée Cérès, Junon, la Lune, la
Terre, la Nature, Proserpine, Thétis, la Mère des Dieux, Cybèle, Vénus, Diane, Hécate, Rhamnusia…
On l’appelait la Déesse à dix mille noms : Myrionyme.

Myrionyme fait penser au prénom de la prophétesse Miriam (Marie en français), qui, comme Isis, est liée à l’Égypte et à la mer.

#SainteMiriamDeLaMer


« Car, les chevaux de Pharaon, chars et cavalerie, s’étant avancés dans la mer, l’Éternel en avait refoulé les eaux sur eux, tandis que les enfants d’Israël marchaient à pied sec au milieu de la mer.
Miriam, la prophétesse, soeur d’Aaron, prit en main un tambourin et toutes les femmes la suivirent avec des tambourins et des instruments de danse.
Et Miryam leur fit répéter: « Chantez l’Éternel, il est souverainement grand; coursier et cavalier, il les a lancés dans la mer…
Moïse fit décamper Israël de la plage des joncs et ils débouchèrent dans le désert de Chour, où ils marchèrent trois jours sans trouver d’eau.
Ils arrivèrent à Mara. Or, ils ne purent boire l’eau de Mara, elle était trop amère; c’est pourquoi on nomma ce lieu Mara. » (Exode 15:19-23)

#Miriam #LaMère #LÂmeErre #Amer


Cybèle est une divinité d’origine phrygienne adoptée d’abord par les Grecs et les Romains. Comme Miriam, elle est représentée avec un tambourin à la main.

#SiBelle #Cymbales


La Malkhout a de nombreux noms et le nom d’une chose représente son intériorité, l’intériorité étant la dimension divine du divin : Sa présence.

#Nombres #Shemot


On trouve dans le nom Miriam deux racines : « Mar » qui veut dire « Amer », ainsi que « Meri » qui signifie « Rebellion » car Miriam a su se rebeller, se soulever contre l’amertume de l’exil égyptien.
מרים


L’intériorité des choses est cachée, enfouie, à l’image des eaux souterraines. Pour les faire jaillir, il faut se « rebeller » et aussi « creuser », ne pas se contenter de l’extériorité des choses.


Le plus grand nombre écrit dans la Bible est le mot « Revava » qui signifie « Dix mille », « Myriade ».
רבבה

#Myriade #Miriam


« Et ils bénirent Rébecca en lui disant « Notre sœur! puisses-tu devenir des milliers de myriades ! Et puisse ta postérité conquérir la porte de ses ennemis ! » (Genèse 24:60)
וַיְבָרְכוּ אֶת רִבְקָה וַיֹּאמְרוּ לָהּ אֲחֹתֵנוּ אַתְּ הֲיִי לְאַלְפֵי רְבָבָה וְיִירַשׁ זַרְעֵךְ אֵת שַׁעַר שֹׂנְאָיו


Selon la kabbalah, il existe 5 niveaux d’âme : Nefesh (âme animale) / Roua’h (esprit) / Neshama (âme) / ‘Haya (essence de la Vie) / Ye’hida (fusion avec le Un).

Il y a 10 sefirot et un monde reçoit le dixième de celui se trouvant au-dessus de lui. Chaque niveau d’âme correspond ainsi aux unités (pour le nefesh), aux dizaines (roua’h), aux centaines (neshama), aux milliers (‘haya) et à la myriade (ye’hida).


« Je t’ai multipliée par myriades comme la végétation des champs, tu as augmenté, grandi, tu as revêtu la plus belle des parures, tes seins se sont affermis, ta chevelure a poussé, mais tu étais nue et dénudée. » (Ezekiel 16:7)
רְבָבָה כְּצֶמַח הַשָּׂדֶה נְתַתִּיךְ וַתִּרְבִּי וַתִּגְדְּלִי וַתָּבֹאִי בַּעֲדִי עֲדָיִים: שָׁדַיִם נָכֹנוּ וּשְׂעָרֵךְ צִמֵּחַ וְאַתְּ עֵרֹם וְעֶרְיָה

En connectant le monde d’en Bas au monde d’en Haut, la Matérialité à la Spiritualité, l’Homme dévoile Keter (la plus haute sefira) dans sa totalité et éclaire ainsi la sefira Malkhout (la Shekhina, soit la Présence Divine sur Terre). La sefira Malkhout devient alors le Keter du monde qui suit. Lors de la Délivrance Finale, la Shekhina ne sera plus « dénudée » mais « dévoilée ».

Arôme

Il existe un lien, subtil, entre les Juifs et le Nez.

#G #Nose


L’Arôme est une odeur agréable qui s’élève et « Rom » signifie « Élevé », « Glorifié », « Magnifié » en hébreu.
רום

L’Arôme c’est l’ essence « shemique », l’essence du Shem (le « Nom », Dieu), l’essence d’HaShem.
השם

#EssenceChimique


L’odorat est un sens qui nous connecte plus directement à notre âme que les autres. Il est lié à la pureté de l’âme, à la dimension messianique.

#CédezRome #BurningRome #NezRond


« Il sentira la crainte de Dieu, il ne jugera point selon ce que ses yeux croiront voir, il ne décidera pas selon ce que ses oreilles auront entendu. » (Esaïe 11:3)
Le Talmud (Sanhedrin 93b) explique ainsi que le Machia’h jugera par l’odorat (plutôt que par la vue ou l’ouïe).

#Machiah #NouveauNez


Le Saint Père est arôme.

#Émanation #EssenceDivine


L’Essence Divine, c’est le Roua’h Elohim, la dimension messianique.
Lorsque nous ne sommes plus connectés à l’Essence, on attrape alors le Virus de la Couronne dont l’un des symptômes est la perte d’odorat.
Mais il ne faut jamais désespérer. On peut toujours réparer, revenir vers Dieu. : tous les chemins mènent à l’arôme.

Nathan

En kabbalah, l’enchaînement des mondes est expliqué par un système de métaphores comparant les principaux principes spirituels aux 4 membres archétypaux de la structure familiale.
Le Père, la Mère, le Fils et la Fille sont des « Partsoufim ». Un « Partsouf » est la combinaison d’une ou plusieurs sephirot, représentant un « visage » de Dieu.

Il faut préserver la structure familiale.

#YHVH #SainteFamille


LE PÈRE : Abba. Correspond à la sefira ‘Hokhmah (Sagesse), au monde d’Atsilout (Émanation) et à la lettre Youd du nom de Dieu YHVH.

LA MÈRE : Ima. Correspond à la sefira Bina (Compréhension), au monde de Bria (Création) et à la première lettre Hé de YHVH.

LE FILS : Zeir Anpin / Petit Visage. Correspond aux 6 sefirot liés aux Midot (traits de caractère), au monde de Yetsira (Formation) et au Vav de YHVH.

LA FILLE : Shekhina / Présence Divine, correspond à la sefira Malkhout (Royaume), au monde d’Assia (Action, ce monde-ci) et au deuxième Hé de YHVH.


En kabbalah, la relation parfaite avec le Divin est appelée relation « Face à face ». Cette relation parfaite a lieu quand nous dévoilons les lumières cachées dans ce monde, quand les principes masculin et féminin s’unissent.


Il existe de nombreux procédés de transformation des lettres de l’alphabet hébreu correspondant à différents partsoufim.
Ainsi, la guematria AlBam correspond à Abba / ‘Hokhmah. La guematria AtBash correspond, elle, à Ima / Bina.

« BeYa’had » signifie « Ensemble »
ביחד
Guematria AlBam = 500
משקס
Guematria AtBash = 500
שמסק


« Nathan » (« Il a donné »)
נתן
Guematria = 500

« Naatha » (नाथ), est un terme sanskrit qui signifie « Seigneur », « Protecteur », « Refuge ». Le terme est lié à « Adi Natha » qui signifie « Seigneur Originel ».
« Naathaya » (नाथाय), toujours en sanskrit, veut dire « Donner », « Accorder le refuge ».
Ce terme a notamment donné le prénom tamoul Naathan (நாதன்), que l’on traduit par Fils de Dieu.

N’attends pas. Donne !


Il y a 10 sefirot et « Ten » veut dire « Donne » en hébreu. Chaque sefira correspond à une des parties du corps humain. Un Homme est complet lorsqu’il ne fait pas que recevoir, mais lorsqu’il donne, lorsqu’il transmet. Il n’y a pas d’Enchaînement des mondes sans relation face à face, sans action de donner.
תן


Le Youd du nom de Dieu YHVH est un « Cadeau ».
Le premier Hé la main qui donne.
Le Vav représente la transmission.
Le deuxième Hé la main qui reçoit.

Pour profiter pleinement du Présent de Dieu, il faut savoir ne penser ni à hier ni à demain, et profiter pleinement de l’instant Présent.

Un « Présent » (cadeau) se dit « Matana » en hébreu, et les israéliens prononcent « Maintenant » comme « Matana ».
מתנה

Il ne faut pas attendre. Il faut agir. Maintenant.
N’attends pas pour donner.

« Et Il fut, et Il est, et Il sera dans la gloire » (Adon Olam)
וְהוּא הָיָה וְהוּא הֹוֶה
וְהוּא יִהְיֶה בְּתִפְאָרָה

#TempsPrésent #TenPrésent


« Don » signifie « Seigneur » en espagnol.

#DonDuSeigneur


Quand Abba et Ima sont ensemble, unis, quand ils sont à l’unison, alors ils sont en mesure de « donner », de faire descendre la Lumière divine dans les mondes inférieurs en donnant naissance à Zeir Anpin, le Fils, qui à son tour, pourra s’unir avec la Shekhina.

Onde
Donne
On est Deux
Uni-Son
One Too Free

#Enceinte #FairePasserLeSon


« Shar » (comme dans « Ani Shar », « Je Chante ») du verbe « Lashir » (« Chanter ») s’écrit comme le mot « Sar », « Prince ».
שר
Guematria = 500

#ShirHadash


Le Prince (Zeir Anpin, le Fils) a pour mission de délivrer la Princesse (la Shekhina, Présence Divine).
Pour cela, il doit terrasser le Grand Dragon, le S’attend, en améliorant ses midot, ses traits de caractère. Le dragon vaincu, il pourra s’unir à la Princesse. Ce sera la Délivrance Finale.

Le Prince et la Princesse vivront heureux et auront de « nombreux enfants » : la sefira Malkhout devient le Keter, la couronne du monde qui suit. Tel est le secret du Seder Hishtalshelout, l’Enchaînement des Mondes.

#IlÉtaitUneFoi

Baal

La racine indo-européenne “Bel” signifie “Enfler”, “Gonfler”, “Devenir plus grand”, “Se mettre en colère”, …. “Bel” a par exemple donné les mots “Balu” (“Sac de cuir” en gaulois qui donnera « Balle »), Baleine, Boule, Bull (taureau), Ballot, Phallus, Belge, Blague, etc.


Baal était le nom d’un dieu de l’orage et de la fertilité chez de nombreux peuples du Moyen-Orient de l’Antiquité, notamment les Cananéens et les Phéniciens. « Baal » peut se traduire par « Seigneur », « Maître », « Propriétaire », « Époux ».
Baal était associé au taureau, animal symbole de force créatrice et de puissance, dont le beuglement fait penser au tonnerre.


Dans la mythologie grecque, Europe est une princesse phénicienne enlevée et violée par Zeus qui s’était pour l’occasion métamorphosé en taureau.

#BelleEurope #TonnerreDeZeus


À l’origine, en protosinaïtique, la lettre Aleph représentait une tête de taureau. Au fil du temps, et de sa « migration vers l’ouest », celle-ci s’est retournée pour donner la lettre A de l’alphabet latin.

Les cornes représentent l’Homme qui a vaincu l’animal.
De manière symbolique, l’Homme combat et vainc son âme animale grâce au langage, et il en fait la lettre Aleph, une couronne. Le Taureau se transforme en Torah.

#TonnerreDeTor #TonnerreDeLaTorah #AReine


La racine « Erev » désigne, dans les langues sémitiques, le « Soir », « l’Ouest », l’idée de « Déplacement », de « Passage ». Les mots « Europe » et « Arabe » pourraient ainsi partager une étymologie commune.


En hébreu, la racine « Béla » signifie « Avaler », « Engloutir ».
בלע

#Baal #Balaam #Balak #Belial #Balagan


« Europe »
אירופה
Guematria = 302
= guematria de « Bruxelles »
בריסל

#BlagueBelge #BaalBelge


Nirguna et Saguna

« Nirguṇa Brahman » (निर्गुण ब्रह्मन्) est une expression composée de « Nirguṇa » qui signifie « Sans distinction » en sanskrit, et de « Brahman » qui désigne l’Âme Universelle, le Grand Tout, l’Absolu.
Dans la philosophie indienne, le Nirguna Brahman désigne ainsi le Divin transcendant, non manifesté.

Nirguna
נירגונה
Guematria ordinale = 72
= guematria pleine du Nom de Dieu YHVH
יוד הי ויו הי

Il existe 4 façons d’épeler complètement le Nom de Dieu YHVH :
– Shem AV (Guematria = 72) יוד הי ויו הי
– Shem SaG (63) יוד הי ואו הי
– Shem MaH (45) יוד הא ואו הא
– Shem BaN (52) יוד הה וו הה

L’épellation du nom de Dieu YHVH appelée Shem AV correspond au monde le plus élevé, celui d’Atsilout (Émanation), le monde spirituel d’où émane le « Or Ein Sof », la « Lumière Sans Fin ».

Le Shem AV correspond à la sefira ‘Hokhmah (Sagesse) et à Abba (le Père).
Son opposé, le Shem SaG correspond, lui, à la sefira Bina (Compréhension), à Ima (la Mère) et au monde de Briah (Création).

De même, l’opposé du Nirguna Brahman est le Saguna Brahman (सगुण ब्रह्मन्), terme composé de « Saguna » qui signifie « Doué de qualités ». Saguṇa Brahman désigne ainsi dans la philosophie indienne l’Absolu avec attributs, le Divin manifesté, immanent.

#Av #Sag


Dans le Vedanta et plus particulièrement dans l’Advaita Vedanta, le Saguna Brahman désigne l’Être à la source de la Création, c’est-à-dire
Ishvara ( ईश्वर ), également appelé Isha.

« Isha » veut dire « Femme » en hébreu.
אשה
Sans sa Dimension Féminine, sans Isha, Nirguna Brahman ne peut se manifester. Ainsi, notre travail dans ce monde consiste à unir le Spirituel et le Matériel, le Ciel et la Terre, le Masculin et le Féminin, les Pensées et les Actions, YHVH et Elohim, la Transcendance et l’Immanence, Nirguna et Saguna…

Satanama

« Sat » veut dire « Vrai » en hindi et en pendjabi ; et « Naam » signifie le « Nom ».
Ainsi, « Sat Naam » désigne le « Vrai Nom », l’Être Véritable dans le Monde Indien, et plus particulièrement chez les Sikhs.
ਸਤਿ ਨਾਮੁ

Sat Naam
סאט נאם
Guematria ordinale = 53
= guematria ordinale de « Torah »
תורה

#TorahCyclee #TorahSikhe #SouffleDeDieu #GloireÀSatNaam


« Sa Ta Na Ma » est un mantra du Kirtan Kriya, une des méditations du Kundalini Yoga.
Basé sur « Sat Naam », « Sa Ta Na Ma » est le « Bij Mantra » (« Mantra Semence »), la « graine du son » de « Sat Naam ».

En sanskrit, Sa, Ta, Na, et Ma, signifient respectivement : Naissance, Vie, Mort, Renaissance.
स त न म
« Sat Naam », le « Vrai Nom », c’est le Cycle de la Vie, de l’Uni-vers intérieur et extérieur.


« Laisse faire » : n’écoute plus les tumultes du monde, mets-toi à l’écoute de la petite voix intérieure, celle de ton âme. Laisse faire, et, grâce au pacte avec le Sat Naam, tu deviendras un Porteur de Lumière.


La Kundalini ( कुण्डलिनी ) désigne une puissante énergie spirituelle lovée (entourée en spirale, comme un serpent autour d’un arbre) dans la base de la colonne vertébrale. Son éveil permet à la Kundalini de se déverser comme un fleuve à travers les Chakras.

Kundalini
קונדליני
Guematria = 260
= Nom de Dieu YHVH (26) x 10 Sephirot

Le premier mot de la Bible ayant pour valeur 260 est « HaNahar » (« Le Fleuve »)
הנהר

Machia’h
משיח
Guematria = 358
= guematria de « Na’hash » (« Serpent »)
נחש

Tout va s’Un-verser. Vous vouliez le Machia’h, mais vous aurez le Serpent en personne !

C’est par le Serpent que l’Humanité connaîtra un Nouvel Âge, celui de la Délivrance Finale grâce à une Nouvelle Torah : la Torah du SaTaNaMa.

Sikh

Le Sikhisme est une religion apparue dans le nord-ouest de l’Inde au XVe siècle, durant l’une des périodes les plus sombres de l’histoire du Pendjab.

#LaLumièreSortDeLObscurité #Sikhs


Le Sikh n’est ni Hindou, ni Musulman ; ni Vishnouite, ni Soufi. Il ne croît ni en la prédestination, ni au fatalisme.

« Il n’y a pas d’hindous, il n’y a pas de musulmans. Dieu est Un. » (Gourou Nanak, fondateur du Sikhisme)

Chez les Sikhs, il n’y a pas de pélerinages à la Mecque, Lourdes, Ouman,…
Le Sikh n’aime pas les superstitions. C’est un monothéiste authentique.


Les Sikhs sont des guerriers qui ont farouchement combattu l’oppression moghole. Le Sikh porte un poignard, le Kirpan, et montre qu’il est toujours prêt à se battre contre l’obscurantisme et à défendre sa liberté ainsi que celle des autres. Le Sikh n’est pas un Sicaire, il ne cache pas son arme.


Le Sikh est un guerrier. C’est un Homme, un vrai. Mais cela ne l’empêche pas de respecter toutes les créatures vivantes. Il est végétarien.


Le Sikhisme ne cherche pas atteindre la Délivrance dans un éventuel au-delà, mais il agit pour une Délivrance concrète et effective dans ce monde. Le but du Sikh est de devenir un Sachiar, un « réalisé par Soi-Même ».


« Naam » est la syllabe sacrée du Sikhisme (l’équivalent du Om de l’Hindouisme).
ਨਾਮ
« Naam » désigne le « Nom » de Dieu : HaShem.
השם


« Le Dieu unique est mon ami. » (Gourou Arjan, le cinquième du Sikhisme)

Mon Naam – i (youd)
י
Mon Âme – i (youd)
י

#DeuxYouds #Cycle #LeSikh


« Naam » en hébreu est l’anagramme du mot « Amen » qui est l’acronyme de « El Melekh Nééman », qui signifie « Dieu est un Roi Fidèle ».
נאם
אמן

#Naam #Name #HaShem


« Ek Onkar »
ਏਕ ਓਅੰਕਾਰ
« Dieu est Un »
יהוה אחד

Torah Sikhe

#RespireÀSion #SouffleDeDieu

Nem

Le Nem est également appelé « Rouleau Impérial ».

« HaNem » (« Le Nem »)
הנאם
Guematria ordinale = 33
= guematria de la racine « Gal », liée à la délivrance, au dévoilement, à ce qui tourne (roue, cycle…)
גל

#GaletteDeRiz #Farce #G #Astronomie


« Nem » en hébreu est l’anagramme du mot « Amen » qui est l’acronyme de « El Melekh Nééman », qui signifie « Dieu est un Roi Fidèle ».
נאם
אמן

« Nem » est proche du mot anglais « Name », le « Nom ».

« Le Nom » se dit « HaShem » et désigne Dieu.
השם

On mange généralement les nems avec de la sauce de soja.
« Soja » se dit « Soy » en anglais.
En espagnol, « Soy » veut dire « Je suis ».

YHVH
יהוה
L’Être.

#LeNem #LeName #HaShem


#KillingInTheNem

Télévision

« Televisia » (« Télévision »)
טלוויזיה
Guematria ordinale = 65
= guematria du nom de Dieu « Adonaï »
אדני

Le nom Adonaï correspond à la sefira Malkhout, notre monde, celui de l’Action.

T’y vis.

#ÉleverSion


« Du Vin, du H et du Un. C’est le 20H01 ! »
ה’ אחד

#CoupeDeVin #GraalLand #NouvelleTorahTV #DieuEstUn


Le mot « Télévision » est dérivé de « Vision » avec le préfixe « Télé » d’origine grecque qui signifie dire « Loin ».
Le grec ancien « Télé » (τῆλε) est apparenté à « Télos » (τέλος) qui veut dire « Accomplissement », »Terme », « Réalisation », lui-même dérivé de « Téllô » (τέλλω) signifiant « S’élever ».
On retrouve à l’origine la racine indo-européenne « Tel » (« Porter », « Endurer »).
En écossais ancien, « Tal » veut dire « Haut ».
« Talutum », en gaulois, désigne un « Versant », une « Côte ».
Un Talus est un terrain en pente formé par un terrassement.

« Tel », en hébreu biblique, désigne une « Colline », une « Pile », une « Ruine », un « Monticule » résultant d’une accumulation de matières au cours du temps sur un lieu occupé par des hommes.
תל

#TelAviv #Sion


Les sons « Tel » / « Tal » sont liés à l’idée d’accumulation en hébreu comme dans les langues indo-européennes. Par exemple, « Tal » veut dire « Nombre » en danois, norvégien, hollandais…

#Tel #Number


En hébreu biblique, la racine « Talal » signifie « Se moquer », « Bafouer », « Tromper »..
תלל
« Talal » est apparenté à la racine « Tel ». Les moqueries, sont, généralement, faites de manière répétitive. Elles s’accumulent jusqu’à transformer la personne en « ruine ».


« Tandis que votre père s’est joué de moi et dix fois a changé mon salaire ; mais Dieu n’a pas permis qu’il me fit du tort. » (Genèse 31:7)
וַאֲבִיכֶן הֵתֶל בִּי וְהֶחֱלִף אֶת מַשְׂכֻּרְתִּי עֲשֶׂרֶת מֹנִים וְלֹא נְתָנוֹ אֱלֹהִים לְהָרַע עִמָּדִי


« Dalila dit à Samson: « Tu t’es joué de moi, tu m’as dit des mensonges ! Voyons, fais-moi savoir avec quoi l’on pourrait te lier. » (Juges 16:10)
וַתֹּאמֶר דְּלִילָה אֶל שִׁמְשׁוֹן הִנֵּה הֵתַלְתָּ בִּי וַתְּדַבֵּר אֵלַי כְּזָבִים עַתָּה הַגִּידָה נָּא לִי בַּמֶּה תֵּאָסֵר

#Samsung #TV


« Sur le midi, Eli les railla, disant : « Criez plus fort, puisque c’est un dieu, quelque affaire l’occupe, une expédition, un voyage… Peut-être dort-il, il s’éveillera. » (Rois I 18:27)
וַיְהִי בַצָּהֳרַיִם וַיְהַתֵּל בָּהֶם אֵלִיָּהוּ וַיֹּאמֶר קִרְאוּ בְקוֹל גָּדוֹל כִּי אֱלֹהִים הוּא כִּי שִׂיחַ וְכִי שִׂיג לוֹ וְכִי דֶרֶךְ לוֹ אוּלַי יָשֵׁן הוּא וְיִקָץ

#Eli #Vision


« Ne suis-je pas en butte à des moqueries ? Mes yeux ne sont-ils pas constamment témoins de leurs perfidies ? » (Job 17:2)
אִם לֹא הֲתֻלִים עִמָּדִי וּבְהַמְּרוֹתָם תָּלַן עֵינִי


Les gens passent trop de temps devant leurs écrans. La télévision donne la parole au moqueurs. Elle ruine les esprits…


« HaTeva » (« La Nature ») a la même guematria (86) que le nom de Dieu « Elohim », car le Un se cache derrière la Nature et ses forces mutliples.
אלהים
הטבע
« Naturel » se dit « Tivi ».
טבעי

Mais qui se cache derrière l’écran, derrière la T.V. ?


Voix hertziennes.

#Voix #Eretz #Kol #Or


« Monde », « Olam » en hébreu, et « Neelam », « Caché », ont la même racine : Ayin-Lamed-Mem, car dans ce monde, la Présence Divine se cache, se voile derrière un « écran ».
עולם / נעלם

#TrompeLeMonde #PixELs


Quand nous étions plus jeunes, il y avait très peu de chaînes. Désormais, trop de gens sont complétement enchaînés, prisonniers de la matrice.

Brisons les chaînes !


Tout est faux, mais tout est Un. Tout est Un-faux. C’est à nous de trouver le vrai, le Un.

Pour cela il faut arrêter d’être passif devant l’écran !

#CasserLaTV


Bohr

Niels Bohr est un physicien danois qui publia en 1913 une série de 3 articles décrivant le modèle atomique, étape fondamentale dans la création de la mécanique quantique.

Bohr affirmait qu’il ne peut exister de prédétermination des caractéristiques physiques d’une particule quantique. Einstein s’intéressait de près aux travaux de Bohr et de l’école de Copenhague mais, en tant que père de la relativité générale, il ne pouvait accepter une telle idée.

« Dieu ne joue pas aux dés ! » Telle fut l’une des répliques d’Einstein à Bohr lors de l’un de leurs débats. Ce dernier aurait répondu : « Mais qui êtes-vous, Albert Einstein, pour dire à Dieu ce qu’il doit faire ? »

Leurs conceptions étaient divergentes mais cela n’a pas empêché les deux hommes de s’estimer profondément.


Bohr
בוהר
Guematria ordinale = 33
= guematria de la racine « Gal », liée au Dévoilement
גל


« Bohr » est l’anagramme de « HaBor » qui signifie « Le Gouffre », « La Fausse », « Le Puits ».
הבור

« Le contraire d’une affirmation juste est une affirmation fausse. Mais le contraire d’une vérité profonde peut être une autre vérité profonde. » (Niels Bohr)


On peut trouver le Divin même, ou plutôt surtout, quand on est « au bord du gouffre », « au fond du trou » :

« Même si tu crois t’être tellement éloigné de Dieu qu’il t’est impossible de te rapprocher de Lui, tu peux encore trouver la Divinité même là où tu as sombré. » (Rabbi Na’hman de Breslev)


« Bohr » en hébreu correspond au mot « Bor » (« Fosse », « Puits ») auquel on a ajouté la lettre Hé.
בור
בוהר
La lettre Hé est la 2ème (sefira Bina, la Mère) et la 4ème (Malkhout, la Fille) lettre du nom de Dieu YHVH.
ה
Elle exprime la dimension féminine, l’intériorité.
C’est aussi la 5ème lettre de l’alphabet. Hé exprime la Quintessence : ce en quoi se résument l’essentiel et le plus pur de quelque chose.

« Quintessence » se dit « Tamtsit » en hébreu
תמצית
Guematria = 940
= guematria de « Lihiot o lo lihiot » (« Être ou ne pas être »)
להיות או לא להיות
= guematria pleine de « Bohr »
בית וו הא ריש


Niels Bohr a participé à la formation du Centre européen pour la recherche nucléaire, le CERN, qui fait penser à l’hébreu biblique « Keren », (« Corne »), qui s’écrit comme « Karan » (« Rayonnant »).
קרן


« Contraria sunt complementa » (« Les contraires sont complémentaires », devise de Niels Bohr).


Lorsque l’on ajoute le Aleph, le Un, au mot « Bor », on obtient « BéOr » (« Dans la Lumière »).
באור


Quand on ajoute le son correspondant à la lettre Youd au mot « Hole » (« Trou » en anglais), on obtient « Holy » (« Saint »).

Ce qui est « True » se cache au fond d’un « Trou ».


La Lumière sort des ténèbres. Elle sort du gouffre. Pour la trouver, il faut creuser.

#QuantiqueDesCantiques

Le Louvre

« HaLouvre » (« Le Louvre »)
הלובר
Guematria ordinale = 45
= guematria du mot « Adam » (« Homme ») = L’Œuvre
אדם

L’Homme est un Palais Royal.


Il existe plusieurs théories concernant l’étymologie du mot « Louvre ». Une hypothèse le fait provenir du vieux français « Ouvrer » (« Travailler »). Philippe-Auguste a décidé de construire une forteresse dans la capitale en 1190 et le bâtiment est en effet un ouvrage gigantesque. L’Ouvre, l’Œuvre en français moderne, serait devenu le Louvre.

L’Homme est une œuvre qui en contient elle-même beaucoup d’autres, innombrables.
Pour les dévoiler, il doit œuvrer, travailler afin de creer une ouverture, un espace pour faire entrer le Divin. Ainsi, l’Homme devient une Résidence Royale, une résidence pour le Roi des Rois.

« La difficulté qui est la nôtre de déceler le spirituel dans nos occupations ou en tentant d’épanouir notre inspiration dans notre vie quotidienne caractérise le véritable exil. À l’ère messianique, Dieu fera justice de cette scission. La barrière de fracture sera transformée en une porte communicante qui permettra au spirituel et au matériel de retrouver leur cohérence originelle. » (Rabbi de Loubavitch)


C’est à la Pyramide du Louvre que se trouve la porte d’entrée vers l’Uni-vers et ses plus belles oeuvres d’art.

« Triangle » se dit « Meshoulash » en hébreu.
משולש
Guematria = 676
= 26 x 26
= YHVH x YHVH
יהוה x יהוה

#Tri #DeltaLumineux


Ce qui se trouve dans ce Monde-ci se trouve également dans le Monde d’en-haut. Il y a une Union physique et une Union Divine.

C’est la raison pour laquelle l’Étoile de David est composée de deux triangles représentant l’Union des sexes masculins et féminins.

De la même manière, la pyramide qui sert d’entrée dans la cour du Louvre représente le principe Masculin alors que celle située au sous-sol, inversée à l’image d’un calice, représente le principe Féminin enfoui, caché.

#Nom #Nombre #LosAnges #Lys #PuitsDeLumière


Le pire ami de l’homme, c’est son ego. Mais quand il va vers son opposé, à l’Un-verse, la « pire amie de l’homme » devient son alter-ego, son âme-soeur.
Il n’y a plus de « Vers où ? ». Le passage est ouvert.

Il faut aller vers Elle. Vers le Chef-d’œuvre. Vers Mona Lisa.

« Mona » est la contraction de « Madonna » et
« Lisa », celle de « Elisabeth ».
Le prénom Elisabeth vient de l’hébreu « Elisheva » qui signifie « Mon Dieu est Sept ».
אלישבע
Bat Sheva, dont on dit qu’elle était le guilgoul (réincarnation) d’Elisheva, était la femme du Roi David.
Le nombre Sept, comme les 7 bassins de la Cour du Louvre, les 7 jours de la création, représente l’harmonie, la plénitude. Sept, c’est aussi la sefira Malkhout, la Dimension Féminine, la Coupe / Calice / Graal …

Il n’y a plus de « code ». Tout est clair. Lumineux.

#MonaLysa #JokeOnde


« Le Palais Royal » se traduit par « HaArmon HaMalkhouti »
הארמון המלכותי
Guematria = 813
Un seul verset de la Torah a 813 pour guematria et elle sort du « Palais » de Dieu :
« Dieu dit : « Que la lumière soit ! » Et la lumière fut. » (Genèse 1:3)
וַיֹּאמֶר אֱלֹהִים יְהִי אוֹר וַיְהִי אוֹר


« Palais Royal » (tel que retranscrit en hébreu)
פאלה רויאל
Guematria pleine = 999
פא אלף למד הא ריש וו יוד אלף למד
= guematria de « Peta’h Tikvah » (« Ouverture vers l’Espoir »)
פתח תקוה
Guematria classique = 363
= guematria de « HaMachia’h » (« Le Messie »)
המשיח

L’Ouvre !

Peau d’Âne

Peau d’Âne est un conte populaire dont la version la plus célèbre est celle de Charles Perrault.

« Les contes du monde entier contiennent beaucoup de mystères et de choses cachées. » (Rabbi Na’hman de Breslev)

#PèreHaut #MèreLoi #DonKey


Il était une fois un roi qui était « le plus grand et le plus aimé des monarques »…

Sa fortune provenait d’un âne fabuleux qui, à l’aurore, donnait de l’or au lieu de crottin.

Mais un jour, la Reine meurt et le Roi décide de se remarier et tombe alors amoureux de sa propre fille. Celle-ci court se réfugie chez sa Marraine, la Fée des Lilas. Elle lui conseille de demander au Roi toutes sortes de choses impossibles. Comme le Roi satisfait toujours ses désirs, elle s’enfuit très loin du château, coiffée de sa peau d’âne.

La Fille du roi, coiffée de sa peu d’âne, est alors recueillie par une femme qui la fait travailler dans une porcherie.

#ExilDeLaShekhina


Le Prince la voit et en tombe tellement amoureux qu’il devient malade. Il demande à ce qu’elle lui fasse un gâteau mais fait tomber sa bague dans la pâte. Il fait ensuite essayer la bague à toutes les jeunes filles du royaume. Quand vient le tour de Peau d’Ane, la bague lui va à merveille et épouse le prince. Son père finit par demander pardon à sa fille et lui donne pour son mariage et sa nouvelle vie de reine.


La Kabbalah nous donne des clés pour mieux comprendre les contes. Le Père, la Mère, le Fils et la Fille sont des « Partsoufim ». Un « Partsouf » est la combinaison d’une ou plusieurs sephirot, représentant un « visage » de Dieu.

LE PÈRE : Abba. Correspond à la sefira ‘Hokhmah (Sagesse), au monde d’Atsilout (Émanation) et à la lettre Youd du nom de Dieu YHVH.

LA MÈRE : Ima. Correspond à la sefira Bina (Compréhension), au monde de Bria (Création) et à la première lettre Hé de YHVH.

LE FILS : Zeir Anpin / Petit Visage. Correspond aux 6 sefirot liés aux Midot (traits de caractère) :

‘Hessed (Bonté)
Gvourah (Rigueur)
Tiferet (Harmonie)
Netsakh (Victoire)
Hod (Reconnaissance)
Yessod (Fondation)

Zeir Anpin Correspond au monde de Yetsira (Formation) / Vav de YHVH

LA FILLE : Shekhina / Présence Divine, correspond à la sefira Malkhout, au monde d’Assia (Action, ce monde-ci) et au deuxième Hé de YHVH.

Dans notre monde, la Présence Divine ne peut se dévoiler dans sa totalité sans la Shekhina, la Fille : la « Fiancée ». Le but de l’Humanité est de créer un Keli / Réceptacle pour la Présence Divine, et ainsi devenir la « Fiancée de Dieu ».

Pour faire pleinement résider la Présence Divine sur terre, nous avons besoin d’élever la matière. L’Âne fait référence à la Matière (« ‘Homer » en hébreu, même racine que « ‘Hamor », l’Âne) qui doit être raffinée par l’Homme, en dévoilant le spirituel dans le monde matériel.

Machia’h viendra donc « sur un âne » : grâce au raffinement du monde matériel.

« Réjouis-toi fort, fille de Sion, jubile, fille de Jérusalem ! Voici que ton roi vient à toi juste et victorieux, humble, monté sur un âne, sur le petit de l’ânesse. » (Zacharie 9:9)

En hébreu, « Peau » et « Lumière » s’écrivent et se prononcent presque de la même façon : « Or ».
Peau = ‘Or (עור)
Lumière = Or (אור)
Lors de la Délivrance Finale, la matière se transformera en lumière. On ne lira plus le conte de Peau d’Âne, mais celui de la Lumière de l’Âne.

Compte de Peau d’Âne :

« Or Ha’Hamor » (« Peau d’Âne »)
עור החמור
Guematria = 535
= guematria pleine du mot « Ahava » (« Amour »)
אהבה
אלף הא בית הא

#Amour #Hamor


Mondes d’en haut et d’en bas ne sont pas réunis quand l’une des deux forces fait preuve de tyrannie, qu’elle soit « religieuse » ou « laïque ». Masculin et Féminin, Transcendance et Immanence, en Haut et en Bas doivent être en symbiose : ne pas pas écraser l’autre, ni se faire écraser.

L’amour qu’une jeune fille éprouve pour son père (Malkhout par rapport à Abba) est différent de celui qu’elle a pour son fiancé (Zeir Anpin). L’Humanité n’est pas passée à l’âge adulte tant qu’elle ne s’est pas « détachée » de ses parents.
Tel est l’enseignement principal que l’on peut retenir du conte de Peau d’Âne.

Dimona

La centrale nucléaire israélienne de Dimona est située dans le désert du Neguev.
דימונה
Dimona est nommée d’après la ville biblique du même nom (cf. Josué 15:22). Son nom vient du mot « Domèn » qui signifie « Fumier ».
דמן

En effet, le nucléaire, c’est de la merde.


La ville biblique de Dimona, la Colline de Fumier, devait être un lieu où l’entreposait du fumier, considéré comme un bien précieux durant des siècles. Il servait notamment de combustible.


On retrouve le mot « Domèn » (« Fumier ») 6 fois dans la Bible, et à chaque fois dans des passages évoquant des tas de cadavres.

« Et le cadavre de Jézabel sera étendu sur le domaine de Jezreël, pareil au fumier qui couvre les champs, de telle sorte qu’on ne puisse pas dire : C’est là Jézabel ! » (Rois II 9:37)

« Et on les étalera à la face du soleil, de la lune et de tous les astres du ciel, qu’ils avaient aimés et adorés, qu’ils avaient suivis et recherchés, et devant lesquels ils s’étaient prosternés; ils ne seront ni recueillis ni rendus à la tombe: ils serviront d’engrais à la surface du sol. » (Jérémie 8:2)

« Annonce ceci, dit l’Eternel : Les cadavres humains joncheront le sol comme le fumier, comme derrière le moissonneur les javelles que personne ne ramasse. » (Jérémie 9:21)

« Ils mourront atteints de maladies virulentes et ne seront ni pleurés ni ensevelis; ils serviront de fumier, sur la surface du sol. Et aussi par le glaive et par la famine ils périront, et leur cadavre servira de pâture aux oiseaux du ciel et aux animaux de la terre. » (Jérémie 16:4)

« Les cadavres de ceux que Dieu aura frappés seront couchés en ce jour d’un bout de la terre à l’autre ; ils ne seront ni pleurés ni recueillis, ni ensevelis, ils seront du fumier sur la surface du sol. » (Jérémie 25:33)

« Qui furent anéantis à Endor, couchés sur le sol comme du fumier. » (Psaumes 83:11)


« Domèn » peut aussi se lire « Damane » (« Leur sang »)
דמן


Dans la Bible, « Dimôn » est le nom d’un fleuve :
דימון
« Les eaux de Dimôn sont rouges de sang : voilà comme j’enrichis le cours de Dimôn ! Un lion pour les échappés de Moab, pour les survivants du pays ! » (Esaïe 15:9)


Dans la racine même du nom « Dimona » se trouve la solution pour sortir du nucléaire : le biométhane. Engrais naturel produit à partir de la fermentation de déchets organiques, c’est une énergie renouvelable moins chère et surtout moins dangereuse.

#ConferenceOfTheParties26

Galerie des Glaces

La racine « Gal » (Guimel + Lamed) correspond au Dévoilement (« Guilouy » en hébreu).
גל
On retrouve par exemple le son correspondant à la racine « Gal » dans « Gallus » (« Gaule » en latin) ainsi que dans les mots « Galerie » et « Glace ».

#GalerieDesGlaces #MiROIr


Lorsque l’on se trouve entre deux miroirs se faisant face, on à l’impression de s’y voir, de reflet en reflet, jusqu’à l’infini.

« Ouvre mes yeux, pour que je puisse contempler les merveilles de ta Torah ! » (Psaumes 119:18)
גל עיני

#Torah #Infini


Verse Eye
Verse I

#UnVerse


« YHVH Shemeshi » (« Dieu est mon soleil »)
יהוה שמשי
Guematria = 676
= 26 x 26
= YHVH x YHVH
יהוה x יהוה

#MiROIr #RoiSoleil


À Versailles, la Galerie des Glaces relie la chambre du roi à celle de la reine.
Elle est un lieu de passage et de mise en scène du pouvoir.

Au sud de la Galerie des Glaces se trouve le Salon de la Paix. Son pendant, le Salon de la Guerre, se situe, lui, au nord.

#GaloutEtGueoula #HommeETFemme #SoleilEtLune #GuerreEtPaix


C’est dans la galerie des Glaces que fut proclamé l’Empire allemand en 1870.
C’est également ici que fut signé le 28 juin 1919 le traité de Versailles qui mettait fin à la Première Guerre mondiale.


« …et le Souffle (Roua’h) de Dieu planait à la surface des eaux. » (Genèse 1:2)
וְרוּחַ אֱלֹהִים מְרַחֶפֶת עַל פְּנֵי הַמָּיִם

« Mi Roua’h » (« Souffle du Mi », du monde d’en haut)
מי רוח

Machia’h
משיח
Guematria = 358

357 miroirs ornent la Galerie des Glaces.
Pour dévoiler la Gueoula (Délivrance), il faut trouver le 358ème.

#MiROIr

Pelée

La Montagne Pelée est un volcan actif situé en Martinique.

En hébreu, « Pélé » signifie « Merveille » et est la permutation de l’écriture pleine du Aleph, la première de l’alphabet.
פלא

#A #Pelée

Son nom lui vient des Indiens Caraïbes qui vouaient un culte en hommage à la Déesse du feu, la Déesse Pelé à qui ils attribuaient l’origine de l’activité volcanique.

Les légendes racontent que lorsqu’elle se met en colère, elle frappe le sol de son pied, provoquant tremblements de terre ou éruptions volcaniques.


« Lave » se dit « Lava » en hébreu.
לבה
« Lava » est l’anagramme de « HaLev » (« Le Cœur »)
הלב

Guematria ordinale de « Lava » = 19 (« D’is neuf »)
= guematria de « ‘Hava » (« Ève »)
חוה

Rouge, « Adom » en hébreu, est lié à Adam, le premier Homme, à la Terre, la Malkhout.

L’intériorité de l’Homme, c’est la Lave : la Féminité. C’est Elle qui permet de nous élever.

Creuse sous la terre et tu trouveras le trésor, la merveille, la belle !

#Pelle


« Lava » signifie « Connecter », « Fusionner » en hébreu biblique.
לוה

#Lave #Fusion


La prochaine révolution spirituelle que connaîtra l’Humanité verra l’effondrement de toutes les formes de pouvoir qui ont rejeté et combattu la Dimension Féminine de Dieu. Ce sera une « éruption volcanique ».

Pelée
פלה
Guematria ordinale = 34
= guematria de « BeLev » (« Dans le Coeur »)
בלב

#Belle #Lev


La Dimension Féminine, c’est la sefira Malkhout (Royaume).
Chaque sefira correspond à une partie du corps humain, et Malkhout correspond au Pied.
Le sport correspond à la sefira Malkhout est bien sûr le football, « le roi des sports ».

#FootBelle

« Pelée » fait penser à Pelé, le plus grand joueur de fooball de l’Histoire : « le Roi Pelé ».
La sefira Malkhout est un réceptacle pour la Présence Divine dans le monde : c’est la « Coupe du Monde ».

La Coupe du Monde est en France.

#CoupeDuMonde #Graal #SaintDenis #Lys #FFF


L’Homme est fait pour vivre dans un Jardin.
Pendant l’exil, la sefira Malkhout, qui est représentée par un jardin est « pelée », c’est à dire dépourvue de végétation. Quand l’Humanité connaîtra le Salut, la Pelée deviendra un Jardin d’Eden, un Paradis.

L’Appelée.

#KolYHVH


Il existe un Mont Pelé, sur l’île de la Basse-Terre en Guadeloupe, également appelé « La Couronne ». Il se situe à la limite des communes de Pointe-Noire et de Sainte-Rose.

Quand Malkhout sort de son exil, quand elle n’a plus le « Couronne-virus », elle devient ensuite le Keter, la Couronne du monde qui suit. La prochaine Coupe du Monde aura lieu au Keter. Tel est le secret de l’Enchaînement des Mondes.

#Keter #Malkhout

Kabbalah, Guematria, Dévoilement par l'Absurde et Explorations Spatio-Temporelles