Lascaux

Le 8 septembre 1940, aux alentours de Montignac (Dordogne), un lapin court dans les bois.

#FollowTheWhiteRabbit


Robot, le chien de Marcel Ravidat qui se promenait dans les parages, se met à la poursuite du lapin qui finit par disparaître dans un trou qui se révélera être l’entrée d’une grotte : celle de Lascaux, véritable sanctuaire de l’art préhistorique.

#EntréeDuTemplePrimordial


Pour l’homme préhistorique, la grotte n’était pas un lieu d’habitation, mais un temple, un lieux d’initiation, d’introspection. Visiter une grotte, c’est partir à la rencontre de son intériorité et de toutes ses parties obscures qu’il reste à éclairer.

La grotte renvoie à l’image du ventre maternel, de la matrice dans laquelle nous devons lutter pour renaître.

Dans la grotte, chacun et chacun(e) doit faire la guerre à son âme animale et ses différentes formes : taureaux, chevaux, mammouths, félins, rhinocéros, bisons, cerfs, ours, aurochs…


L’âme animale battue, on pourra alors sortir de la grotte, car on aura compris le secret de la pierre dans laquelle se cache le Feu.

« HaTsour » (« Le Silex »)
הצור
Guematria = 301
= guematria de « Esh » (« Feu »)
אש

Dans la bible, le mot « Tsour » signifie « Rocher » et désigne également Dieu.

« Lui, notre Rocher (Tsour), son œuvre est parfaite, toutes ses voies sont la justice même ; Dieu de vérité, jamais inique, constamment équitable et droit. » (Deutéronome 32:4)

#Or #Rock


La transcription de « Pierre » en hébreu est identique à celle du mot anglais « Fire » (« Feu »).
פייר

#TrouverLePèreDansLaPierre


Le nom Lascaux dérive de l’occitan « Las » et « Cous » (du bas-latin « Calmis »), qui désigne un endroit pierreux.


Une « Pierre » se dit « Evèn » en hébreu.
אבן
Les 2 premières lettres du mot « Evène », Aleph et Beit, forment le mot « Av », le « Père ».
אב
Les 2 dernières lettres, Beit et Noun, forment le mot « Ben », le « Fils ».
בן

#ÂgeDePierre


Lascaux
לסקו
Guematria ordinale = 52
= guematria de « Ben » (« Fils »)
בן
Guematria AtBash (correspond à la sefira Bina et au partsouf Ima, la Mère) = 112
= guematria des 2 noms de Dieu réunis : YHVH ELOHIM
יהוה אלהים


« Grotte » se dit « Méara » en hébreu.
מערה
Guematria = 315
= « HaYesh » (« L’ego »)
היש

Lascaux est une grotte « magdalénienne » (du nom de ladernière grande civilisation paléolithique), mot d’origine hébraique dont la racine signifie « élever ».
מגדל

#HommeDuPuits #Méara #Magdalénienne


Chacun(e) doit détruire son ego pour s’élever, sortir de la matrice et ainsi passer de l’obscurité à la lumière. Détruire son ego ne veut pas dire l’anéantir, mais le dompter, le mettre à son service. L’âme animale, la bête, n’est plus un adversaire mais devient le meilleur allié.

#ÉleverLaBeit #AvOne


« Tu possèdes une bonne chandelle, mais il te manque ce qui permet de l’allumer. En frappant fort sur la pierre de l’âme animale, on suscite une étincelle, qui allume le feu divin. » (Rabbi de Loubavitch)


On peut voir dans la grotte de Lascaux de nombreuses représentation d’aurochs, le nom de l’ancêtre de la vache.
« Auroch » est composé de « Or » (« Lumière » en hébreu ») et de « Roch » (« Pierre »).
אור

Auroch
אורוק
Guematria ordinale = 52
= Nom de Dieu YHVH (26) x 2
יהוה יהוה
= « Ben » (le « Fils », soit le partsouf Zeir Anpin, qui représente les traits de caractère que nous devons améliorer )
בן
= guematria pleine de YHVH (correspondant au Shem BaN / sefira Malkhout)
יוד הה וו הה

La lettre Aleph représentait à l’origine une tête de bovidé, qui avec le temps, s’est retournée.

La lettre Aleph est formée de deux Youds, deux points, reliés par la lettre Vav.

YHVH
יהוה
Guematria = 26

Youd + Youd + Vav
= 10 + 10 + 6
= 26

On retrouve le nom de Dieu YHVH dans la lettre Aleph, la première de l’alphabet hébreu, et donc dans la tête d’un bovidé. L’Aleph, c’est la « bête retournée ». Tel est le secret du « Veau d’Or » qui est sorti du côté obscur.


Geneviève von Petzinger et April Nowell, de l’Université de Victoria, ont répertorié les nombreux signes gravés dans environ 200 grottes en France et en Espagne. Il en résulte que les hommes du Paléolithique supérieur avaient en commun des signes spécifiques, qui apparaissent sous forme de combinaisons récurrentes. Ces signes communs sont au nombre de 26, comme le nombre de lettres de l’alphabet latin. En croisant les données, on peut s’apercevoir que ces 26 signes ont été utilisés pendant des dizaines de milliers d’années sur presque tous les continents. La France est le seul pays où ils se retrouvent en intégralité.


Aleph et Beit forment le mot « Père ».
אב
Aleph est la 1ère lettre de l’alphabet hébreu.
Beit, la 2ème lettre, a pour sens « Maison ».

Alphabet = la « Maison du Un »

Nombre de lettres de l’alphabet français = 26
= guematria du nom de Dieu YHVH
יהוה
26 = L’Être


Suis le lapin blanc. Entre dans la grotte. Tu trouveras non seulement le secret du feu, mais aussi celui de l’alphabet !