Archives par mot-clé : 58

Le Dragon

Tout le développement de l’Histoire de l’Humanité conduit à un seul but : délivrer la Présence divine (« Shekhinah ») en exil.

La Shekhinah peut être représentée par une princesse endormie ou prisonnière, d’un dragon par exemple. C’est là l’origine des contes de fées pour enfants.


Le centre de la circonférence décrite par le pôle Nord céleste en 26 000 ans (pôle Nord de l’écliptique), se situe dans la constellation du Dragon.

Durant l’Antiquité, l’étoile Alpha (ou Thuban), se situait près du pôle Nord céleste et était l’étoile polaire.


C’est en observant l’étoile Gamma (ou Eltanin), la tête du Dragon, que James Bradley a découvert le phénomène d’aberration de la lumière en 1795.


Dans la mythologie grecque, le Dragon est le gardien du Jardin des Hespérides et son célèbre arbre aux pommes d’or.


Dragon

דרגון

Guematria = 263

= guematria de « Lehem HaPanim » (« Pains de Propositions »), qui représentent la Rigueur.

לחם הפנים

« HaMapatse HaGadol » (« Le Big Bang »)
המפץ הגדול
Guematria = 263


Guematria sidouri de « Dragon »= 58 = Noun + ‘Het

Na’h

Na’hash


Guematria AvGad de « Dragon » (Aleph devient Beth, Beth devient Guimel, etc.) = 376

Guematria Akhas Beta (liée à Zeir Anpin) = 376

Guematria de « Shalom » = 376

שלום


« Dragnoa » (« Escalat-OR »)
דרגנוע
Guematria classique = 333 (3 x ALePH)

Guematria ordinale = 63
= « Ha’Hen » (« La Grâce »)
החן
= « Ha Na’h »
הנח
= Shem SaG (63) יוד הי ואו הי


Drako / Derekh


Les calculs des cycles astronomiques et des valeurs numériques des mots (guematria) sont les condiments de la sagesse.

(Rabbi Eliezer ben Hisma)