Archives par mot-clé : 200

Le Câprier

Il y a de nombreux amas de câpriers poussant sur le Kotel.

Le câprier commun ou câprier épineux (Capparis spinosa L.), est une espèce d’arbrisseau méditerranéen de la famille des Capparaceae. Extrêmement robuste, le câprier pousse sans difficulté dans des sols pauvres et caillouteux. On peut même voir de jeunes câpriers pousser entre les roches des vieux murs. Ses grandes fleurs, très odorantes, ont une durée de vie très brève (de l’ordre de la journée).

« Câprier » se dit « Tsalaf » en hébreu.
צלף
Guematria = 200

= guematria de la lettre Resh qui représente la dualité cosmologique / un homme « pauvre » qui se penche face à son Créateur / la tête.


La lettre qui suit le « Resh » est la lettre « Shin », de valeur 300.

300 est la valeur de « Rouah Elohim », « L’Esprit de Dieu » et fait allusion au Machiah, une dimension de l’âme que nous pouvons tous atteindre.

Une des grosses erreurs des religions juive et chrétienne est la mauvaise compréhension du sens du mot « Machiah » (« Messie »), qui peut aboutir au fanatisme religieux et à l’idolâtrie.

Lorsque nous brisons la barrière entre matériel et spirituel, lorsque YHVH et Elohim sont unis, nous pouvons faire descendre en nous une âme très haute, « L’Esprit de Dieu ». Voilà la signification de ce que nous appelons « Machiah », qui est une sorte d’âme collective, et non un être en particulier.

« Machiah » est « L’Esprit d’Elohim » et non « L’Esprit de YHVH » car cet esprit s’acquiert par l’élévation du nom Elohim qui représente la Nature, le Monde Matériel.

300 est la valeur numérique des lettres Kaf Peh Resh (« Expiation »), la racine du mot « Kippour ».

כפר

La racine KaPaR désigne, dans les textes akkadiens anciens (traités de médecine), les deux gestes qu’effectue le thérapeute en face d’une plaie : frotter (nettoyer la plaie) et l’enduire (la recouvrir avec un onguent). Ce sont ces deux sens conjoints qui conduiront métaphoriquement aux nouveaux sens d’effacer les fautes ou de les recouvrir. Le texte biblique qui contient le plus d’occurrences du mot KaPaR est Lévitique 16, une description du grand rituel d’expiation, nommé le Jour du Pardon Yom Kippour).


CâPrier / Kapara / Kippour / Expie à Sion


« Tsalaf » (« Câprier »)
צלף
Guematria AlBam (Abba) = 14 (guematria de « David »)
דוד
Guematria AtBash (Ima) = 31 (guematria de « El »)
אל


« Prier sous les Câpriers » au Kotel, « à côté d’Elle (la Shekhina).


« Tsalaf » signifie également « Sniper » en hébreu. A l’image du câprier, le tireur d’élite se situe « entre les pierres ».

Le Hérisson

« Hérisson » se dit « Kipod » en hébreu.
קיפוד
Guematria = 200
= guematria de la lettre « Resh », qui représente la Tête ainsi que la Soumission.

=guematria de « Keitz » (« Été ») קיץ, « Etsem » (« Os ») עצם, « Canaani » (« Cananéen ») כנעני, « Naalayim » (« Chaussures ») נעלים.

« Heir » signifie « Héritier » en anglais.
Heir is Son. Hérisse Son.


SONic

Sonic
סוניק
Guematria = 226
= Resh (200) + YHVH (26)

« HaMousika » (« La Musique »)
המוסיקה
Guematria = 226


La Sonic hedgehog, nommée d’après Sonic the Hedgehog, (SHH) est chez les mammifères l’une des trois protéines impliquées dans la voie de signalisation nommée Hedgehog. La protéine Sonic hedgehog est un exemple de morphogène. Un morphogène est une molécule (protéine ou lipide) qui spécifie différents types cellulaires ou différentes régions d’un organisme selon sa concentration. Les morphogènes jouent un rôle essentiel au cours du développement embryonnaire pour donner une information de position aux cellules et former des axes de polarité.


Les hérissons ne craignent pas les serpents.


Dans le folklore de l’île de Man un Arkan Sonney, mot mannois signifiant hérisson (littéralement oursin chanceux), est une créature féerique


Le hérisson est l’inventeur du feu dans la tradition chamanique des Bouriates (Mongolie, Russie).


Son

Or Ehyeh



Pied et Malkhout, Reguel et Régal

Pied se dit « Reguel » רגל en hébreu.

Pied (« Reguel ») רגל
Guematria (valeur numérique)
= 200+3+30
= 233

L’Arbre de Vie (Etz Ha’Haïm) עצ החיים
= 70+90+5+8+10+10+40
= 233

La Lumière de Dieu (« Or HaShem ») אור יהוה
= 1+6+200+10+5+6+5
= 233


233 est un nombre de Fibonacci.


« L’Éternel-Dieu fit surgir du sol toute espèce d’arbres, beaux à voir et propres à la nourriture ; et l’Arbre de Vie au milieu du jardin, avec l’arbre de la science du bien et du mal. » (Bereshit / Genèse 2:9)

« Regel », pied, a la même guematria que « Ets HaHaïm », L’Arbre de Vie, qui resplendit lorsque la Sefirah Malkhout, la Shekhinah, est libérée.

Nous retrouvons la lettre Resh, 200, qui représente la dualité cosmologique et la racine GAL, 33, (Galout, Gueoula, Goel, etc.).

Les mots « Règle » et « Roi » ont la même racine indo-européenne : Reg.
Le Maître du Monde fait de nous des rois/reines lorsque nous sommes droits et sublimons la sefirah Malkhout (symbolisée par le pied, « ReGeL »).

En français, plusieurs expressions liées aux pieds expriment le plaisir (« c’est le pied », « prendre son pied »,…), et en hébreu le mot REGEL רגל signifie également Fête. Les SHLOSHA REGALIM, sont les Trois Fêtes de Pèlerinage au Temple de Jerusalem, à savoir Pessah, Shavouot, et Souccot.

Le plaisir (« Taanoug ») vient du niveau le plus haut de l’Arbre de Vie, Keter, car lorsque le Corps, la Ressemblance, l’Arbre de Vie, fonctionne en Harmonie, de la tête aux pieds, il en découle un plaisir dans les plus hautes sphères célestes qui se déverse jusqu’à la Sefirah la plus basse, Malkhout.

Pour revenir aux français, le mot français « RIGOLe » vient du néerlandais regel « ligne droite », issu du latin regula « règle ». Une rigole est un conduit creusé au niveau du sol (Malkhout) et destiné à amener l’eau (les eaux d’en haut, Mayim Elyonim).

« Cabal » signifie « Couler », « Ruisseler », en catalan.

« Rivière » se dit « Gol » (гол) en langue mongole.

Un autre mot français, le verbe « RIGOLer », est également assimilé au plaisir. Il est dit que « Dieu a créé le monde dans un éclat de rire », et nous pourrons à nouveau ressentir cet éclat de rire lors de la Guéoula, lorsque les secrets de la Torah nous seront dévoilés et que les masques seront tombés, car le Goel (Sauveur) est Rigolo.

Le Nom de Dieu YHVH (יהוה) est formé des lettres Youd, Hé, Vav, et Hé. Le Youd est un « cadeau ». Le premier Hé la main qui donne. Le Vav représente la transmission. Le deuxième Hé la main qui reçoit. « Cadeau » se dit « Regal » en catalan.
Quand le cadeau arrive dans les mains du deuxième Hé (ce Monde-ci), symbolisé par le pied (« Reguel » en hébreu), il en ressort une immense joie, un « régal ». Lors de la Délivrance Finale, chacun va « prendre son pied ».

Enfin, l’adjectif « RÉGALien » vient du latin « regalis » qui veut dire « royal ». Régalien signifie ce qui concerne, qui appartient en propre au Roi, au souverain, et est également lié à la Sefira Malkhout.

Pied / Foot / Faute

Pied se dit « Cos » en gaélique irlandais et signifie « Coupe » / « Verre » en hébreu (allusion à la sefira Malkhout, récipient par excellence de la Lumière Divine).

« Pied » se dit « Fotus » 𐍆𐍉𐍄𐌿𐍃 en Gothique, car Malkhout est comme un fœtus, comme un enfant qui n’est pas encore né.

Une langue liée au pied est le basque. « Pied » se dit « Oin » en basque.

« Pied » = פֿיס en Yiddish, et se prononce comme « Fils » (Zeir Anpin).

« Tout seul on va plus vite, à deux on va plus loin. » (Proverbe Yiddish)

Lors de la Délivrance Finale, quand le Nom de Dieu YHVH sera Un, lorsque le tikoun, la réparation du deuxième Hé aura été accompli, il en ressortira une grande joie, nous nous RÉGALerons.

Gal (גל), c’est la Roue, « Wheel » en anglais.

Machiah est celui qui est « Oint d’Wheel ».

« Mets de l’Huile ! »

#RegLys #LeRoiDuLys


Savez-vous planter Malkhout à la mode de chez nous ?

On la plante avec le Pied.