France Gal

En hébreu, la racine GAL évoque souvent l’idée de cercle, de tour, … on la retrouve dans « Gal » גל (onde), « Galgal » גלגל (roue), « Guilgoulim » גלגולים (cycle des réincarnations),…

Galilée (en italien : Galileo Galilei) est le célèbre savant qui démontra que la Terre tourne autour du Soleil.

« Et pourtant, elle tourne ! » (Galilée)

Fernand de Magellan (de son vrai nom Fernão de Ma-GAL-hães) a lui prouvé la rotondité de la terre en effectuant le premier voyage autour du monde.

« Qu’est-ce que le Galgal (Sphère Céleste) ?
C’est le Ventre (la Matrice). »

(Livre du Bahir, chapitre 106)

Brebis galeuse.

La Lumière est Malade

Peau = ‘Or (עור)
Lumière = Or (אור)

« L’Éternel-Dieu fit pour l’homme et pour sa femme des tuniques de peau, et les en vêtit. » (Genèse 3:21)

La GALE est une maladie de la Peau.

L’Exil de la Lumière divine est une GALOUT.

Pour se soigner, il faut dire « 33 » (Guematria de GAL גל)

Tout se Terminera Dans le Shalom

Guematria de Shalom שלום

= 300 + 30 + 6 + 40

= 376

376 est un nombre automorphe, c’est à dire est un entier naturel dont la suite des chiffres du carré se termine par celle du nombre lui-même.

376 x 376 = 141376

376 x 376 x 376 = 53157376

376 x 376 x 376 x 376 = 19987173376

376 x 376 x 376 x 376 x 376 = 7515177189376

etc…

Le mot « Shalom » est lui aussi un « mot automorphe » car il est est connu pour ponctuer de nombreuses prières juives.

« L’Éternel régnera à tout jamais ! » (Exode / Chemot 15:18)

יְהוָה יִמְלֹךְ, לְעֹלָם וָעֶד

Exode 15:18 est le seul verset du Tanakh ayant pour valeur numérique 376.

Dans le 376ème verset de la Bible, Dieu dit à Avraham qu’il finira sa vie « dans le Shalom » :

« Pour toi, tu rejoindras tes pères en PAIX, tu seras enterré après une vieillesse heureuse. » (Bereshit Genèse 15:15)

וְאַתָּה תָּבוֹא אֶל אֲבֹתֶיךָ בְּשָׁלוֹם: תִּקָּבֵר בְּשֵׂיבָה טוֹבָה

FIN (Shalom)

Le Goéland, les Poissons et la Pierre Vivante

Le mot Goéland est similaire au mot « Goel » (גואל) en hébreu qui signifie « Délivreur » / « Libérateur ».

A l’image du Goéland, le Goel « attrape les poissons » (fin de l’Ère du Poisson) avant de passer à l’Ère du Verseau.

Le Goel est tel une « Pierre Vivante »

« Pierre » se dit « Even » en hébreu et est formé des lettres Aleph, Beth, et Noun.

Les 2 premières lettres forment le mot « Av » qui signifie « Père ».

Les 2 dernières lettres forment le mot « Ben » qui signifie « Fils ».

La Pierre Vivante, c’est le Père et le Fils réunis.

Jonathan (« Yonathan ») signifie « Dieu a donné »

Living Stone = « Pierre Vivante » en anglais

Jonathan Livingston le Goéland = Dieu a donné la Pierre Vivante, le Goel.

Mongole, Bengali, Gallois, Galicien et Dévoilement

« Ouvre mes yeux, pour que je puisse contempler les merveilles de ta Torah ! » (Tehilim / Psaume de David 119:18)

« Ouvre mes yeux » : « Gal Einay »
גל עיני

GaL (גל) = Dévoilement.

Le Mongol, le Bengali et le Gallois partagent la racine GaL et sont donc liés à la sefira Malkhout (la Royauté).

Exemples : La Horde d’Or (Mongolie), le Prince de Galles, Calcutta (« KolKata » en bengali, soit la « Malkhout » de la déesse Kali), etc.

Mongolie (Mongolia) מונגוליה
Guematria en valeur réduite (mispar katan)
= 33
= GaL (גל)

Capitale de la Mongolie : Oulan Bator

« Bat Or » signifie « Fille de la Lumière » en hébreu. C’est la sefira Malkhout (Royauté), la Présence Divine, la Shekhina.

Lire la suite

La Lumière de l’Algérie

Algérie (Algeria) אלג’ריה

Guematria = 249

249 = 37 (guematria sidouri de ‘Hohmah) X 7

Algérie = « Al-Ger-Yah », le nom de Dieu « El » qui habite « Ger » dans l’autre nom de Dieu « Yah ».

L’Algérie incarne la Croissance du Nom de Dieu EL (sefira Hessed) en Nom de Dieu Yah (Hohmah).


Ishmael est lié à l’adolescence, la croissance. Le Croissant de l’Islam. Les forces de l’Algérie agissent dans le Pilier Droit de l’Arbre de Vie.

Le Tserouf (Purification) de l’Algerie, c’est l’Homme accompli , représenté par l’étoile à 5 branches, qui a trouvé la Hohmah (Sagesse).

Machiah : Le « Secret du Mais Si »

MESSIE se prononce de la même façon que MAIS SI.

MAIS : Conjonction qui permet d’indiquer une différence, une opposition, une précision, une objection ou une transition.

SI : Marque l’affirmation en réponse à une négation.

Tel est le « Secret du Mais Si », qui s’oppose à l’Exil.

Car le Machiah, le Messie, se démarque par sa différence, s’oppose et objecte, précise la Torah sur tous ses points, détruit les forces négatives et marque la transition vers un monde qui fait Un avec la Présence Divine.

Lire la suite

Le Meilleur de l’Or

MAJOR (prononcer Mayor) signifie « Plus grand » en latin, et MINOR « Plus petit ».

Ma-Y-Or = Ma + lettre Youd + Or (« Lumière » en hébreu)
Mi-N-Or = Mi + lettre Noun + Or

La lettre Youd représente ici l’ascension des flux de Lumière, le Noun la descente.

Selon le Talmud, un des noms du Machiah est Ynon.

Ynon (ינון) =Ynon, c’est le Youd et le Noun enfin liés, deux éléments contraires qui agissent en symbiose.

NOM se dit NOUN en anglais.

Noun est la 14ème lettre de l’alphabet hébreu (et arabe).

Le Noun est lié à l’En-bas, aux profondeurs. Il représente une graine, un germe.

Guematria de David דוד
= 14

Main יד
= 14

Le Noun, c’est le Nom qui descend pour mieux remonter.

La lettre Youd est la plus petite lettre de l’alphabet hébreu et la première du Nom de Dieu YHVH.

Le Youd, c’est la Main (Yad) que Dieu tend pour nous « remonter ».

Main = M (lettre Mem = Mayim = Eaux) UN

Dieu se fait « petit » (Mi-N-Or) pour faire de nous des personnes meilleures (Ma-Y-Or).

Cela implique que nous-mêmes, nous devons nous faire petits, humbles, pour accéder à l’En-haut.

Mi et Ma, En-haut et En-bas, Mi-crocosme et Ma-crocosme, car le Créateur se reflète en l’Homme.

MI est le miroir du MA-sculin.
MA, celui du fé-MI-nin.

Deux miroirs face à face.

L’Éternel.

Le Clown

Il y a plusieurs siècles, à Tsfat, en Galilée, Rabbi Ytshak Louria, le Ari Zal, était réuni avec ses disciples pour la lecture de la Torah à la synagogue. Il leur annonça que le Machiah allait aujourd’hui se dévoiler et monter à la Torah ! Le Ari Zal leur dit qu’ils devaient veiller à respecter scrupuleusement ce moment de grande sainteté, quoi qu’il puisse se passer.

Le premier appelé à la Torah fut appelé. Et soudain, apparut Avraham Avinou dans toute sa splendeur. Un grand silence régnait dans la synagogue pendant ce moment solennel et majestueux. Ce fut ensuite le tour d’Ytshak, de Yaakov, Moshe Rabbenou,… et chacun dans la synagogue éprouvait un profond respect pour chacun des grands personnages de la Torah.

Puis vint le moment fatidique, le moment où le Machiah allait être appelé à la Torah. Une voix appela « Machiah Ben David ! »… Soudain, les fidèles virent un personnage au comportement bizarre, entrer dans la synagogue par la fenêtre de la synagogue. Que faisait là un tel hurluberlu ? Il avait un accoutrement de bouffon, faisait des grimaces et des acrobaties. Les fidèles du Ari Zal ne purent retenir leurs moqueries à la vue de ce personnage si étrange.

Une grande obscurité tomba subitement dans la synagogue. Les patriarches, Moshe Rabbenou, le clown, tous avaient disparus.

Le Ari Zal avait un visage triste : le Machiah n’avait pas pu se dévoiler.

Dans notre société actuelle, il est très difficile de se faire entendre quand on n’appartient pas à un groupe politique, religieux, etc., si l’on n’a pas d’étiquette.

Cette histoire du Ari Zal nous enseigne qu’il faut parfois savoir « faire le fou », comme dit Rabbi Nahman de Breslev, pour retrouver l’Unité, réconcilier les contraires.

« Celui qui veut s’éloigner du mal, doit faire le fou quand il voit qu’il n’y a pas de vérité dans le monde. »

Rabbi Nahman de Breslev

Le Mi, le Ma, et l’Esprit de Dieu

Il n’y a pas de Mi sans Ma, ni de Ma sans Mi.
Le Mi a besoin du Ma, et le Ma besoin du Mi.

Pas d’En-haut sans En-bas ni d’En-bas sans En-haut.

La tâche du Fé-MI-nin est de se lier au MI, celle du MA-sculin de se lier au MA.

מי מה

המים

Guematria de Mi (50) + Ma (45) = 95

95ème commandement de la Torah « Et ils me construiront un sanctuaire, pour que je réside au milieu d’eux » (Exode 25:8)

Les Eaux d’En-bas et les Eaux d’En-haut se rejoignent, se miment et forment un tout : L’Eau Une, celle qui ruisselle infiniment du haut vers le bas et du bas vers le haut.

L’Eau (HaMayim) המים
Guematria = 95

« Et l’esprit de Dieu planait sur la surface des eaux. » (Genèse 1:2)

L’esprit de Dieu réside là où les opposés sont réunis.

C’est l’Esprit de Dieu qui va construire le Sanctuaire.

Kabbalah, Guematria, Humour, et Explorations Spatio-Temporelles