Archives par mot-clé : 2

Les Visages, le Youd, le Dou, Le Do et le Bi

« Adam et Ève ont été créés Dou-Partsoufim. … Parce qu’ils ont été créés Dou-Partsoufim, chacun peut approcher son partenaire et s’unir à lui, et son désir est de s’unifier volontiers à son partenaire, afin que le Mishkan (Tabernacle) soit Un. » (Rabad, Rabbi Abraham ben David de Posquières)

En hébreu, « Dou », emprunté au latin « Duo », signifie « Double », « Bi-« .
דו

« Dou Partsoufim » signifie « Double Visage ». De nombreuses sources traditionnelles juives décrivent la nature androgyne du premier homme et de ses « Deux Visages ».

דו פרצופים


« Do » (qui s’écrit comme « Dou » en hébreu) est la première note composant une gamme naturelle.

#DoàDo

La première note de l’échelle des sons est également appelée « Ut » (« Tu » à l’envers).

Étymologiquement, « Ut » signifie « Comme », « De la même manière que » en latin. La note « Do » vient elle de « Domine » qui signifie « Seigneur », « Dieu » en latin.

« Dieu créa l’homme à son image; c’est à l’image de Dieu qu’il le créa. Mâle et femelle furent créés à la fois. » (Genèse 1:27)
וַיִּבְרָא אֱלֹהִים אֶת הָאָדָם בְּצַלְמוֹ בְּצֶלֶם אֱלֹהִים בָּרָא אֹתוֹ: זָכָר וּנְקֵבָה בָּרָא אֹתָם

Gamme complète = L’Homme et la Femme à l’image de Dieu.


La note Do est liée à la lettre Youd. Youd est la première lettre du nom de Dieu YHVH, la « Mélodie Céleste ».

Youd s’écrit pleinement Youd (10) + Vav (6) + Dalet (4).
יוד
Sa valeur pleine (20) est le double de sa guematria (10).
Les deux dernières lettres de « Youd », Vav et Dalet, ont pour valeur 10 et forment le mot « Do » / « Dou ».

« Duo » se dit « Douèt » en hébreu.
דואט
Guematria = 20 = Youd (10) x 2


« Dou Tsdadi » peut se traduire par « Double-face », « Bilatéral », « Mutuel », …

Dou Tsdadi
דו צדדי
Guematria = 118
= guematria de « YHVH veElohim » (« YHVH et Elohim »)
יהוה ואלהים


La note Do est également liée à la lettre Beth, la deuxième de l’alphabet et la première de la Torah.

« Bi » signifie « En moi » en hébreu.
בי
« Bi » peut également se traduire par « Qui est dans le Youd »

Bi = 2 = Two = Tout (Tet Vav = pleine L’une)

« Bi Un » = « Le Un en moi » = Bien

En français, « Bien » signifie aussi « Qui m’appartient ».

« Bien » se dit « Good » en anglais ; « Dieu », « God ».
Le « o » supplémentaire de « Good », qui est un Vav en hébreu, représente le Lien, la Connection.

Good = God + Vav

« God » retranscrit en hébreu :
גוד
Guematria = 13
= guematria de « E’had » (« Un »)
אחד

« Good » (« God » retranscrit + un Vav)
גווד
Guematria pleine = 541
גימל וו וו דלת
= guematria de « Israel »
ישראל

Un Deux = In (en) Deux

#GodIsGood


« Do » signifie « Faire » en anglais, en référence au monde d’Assia (le monde de l’Action) dans lequel nous devons faire « descendre le Youd ».

#TwoDo


« Dieu » retranscrit en hébreu est l’anagramme de la lettre « Youd ».
דיו


« Do » signifie « Donne » en latin.

« Do » signifie « Voie », « Chemin », en japonais.

« Do » signifie « Eau » en « Mah Meri », langue aborigène parlée en Malaysie.
Le Do, la voie, permet aux Eaux d’en haut de rejoindre celles d’en bas, « la mer du Mah ».


Do
דו
Guematria pleine = 446
דלת וו
= guematria de « HaEmet » (« La Vérité »)
האמת

« Bible » peut se lire ainsi « Bi » + « Lev » (« Cœur en moi »)
בי לב
Guematria ordinale = 26
= YHVH
יהוה

La Délivrance, c’est la transformation du Binaire en « Bi Nèr ».




Beit

« Beit » est la deuxième lettre de l’alphabet hébreu. Elle correspond au chiffre 2.

La racine indo-européenne « Bheid » signifie « Séparer », « Diviser ». Elle a donné le vieux norrois « Beit » (Pâturage), l’anglais « Bait » (« Appât »). Elle a aussi donné le mot français ‘Boëtte » qui veut dire appât et qui vient du breton « Boued ». On retrouve également cette racine dans le mot « Bateau ».


La Torah commence par la lettre Beit du mot « Bereshit » (« Au Commencement »).
בראשית
« Bereshit » est l’anagramme de « Brit Esh » (« Alliance de Feu »).
ברית אש

En hébreu, « Esh » signifie « Feu ».
אש
En français, une « Èche » désigne un appât fixé à l’hameçon.

Esh / Abba / Âme / Son



« Beit » signifie « Couplet » en indonésien.

La Suite de Fibonacci

Néant = 0
Création = 1

Ensuite, tout est possible …

 

0, 1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34, 55, 89, 144, 233, 377, 610, 987, 1597, 2584, 4181,…

“La volonté de Dieu se trouve en chaque chose.” (Rabbi Nahman de Breslev)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Suite_de_Fibonacci

Les tableaux suivants montrent des mots et l’ensemble des versets de la Torah ayant la même valeur numérique que les nombres de Fibonacci.

Cliquez pour agrandir.

Il est intéressant de noter qu’il y a exactement 25 versets dans la Torah qui ont la même valeur qu’un des nombres de la suite de Fibonacci. 25 comme le nombres de lettres du Shema Israel.

Aucun verset du Tanakh (Bible) ne correspond aux nombres de Fibonacci inférieurs à 377.

Les livres qui contiennent le plus de versets équivalents à des nombres de Fibonacci sont les livres des prophètes Jérémie et Samuel.

Shmouel (Samuel) est le seul prénom biblique égal à un nombre de Fibonacci.
שמואל
= 300 + 40 + 6 + 1 + 30