Le Saumon et la Lettre Kouf : Remonter le Courant

La lettre Kouf est la seule non finale à descendre sous la ligne d’écriture. Elle représente à l’origine un Singe (« Kof »). Le Zohar parle d’elle négativement (Zohar I 2b) : elle est une lettre du mensonge car elle « singe » (Saint-Je) la lettre Hé, lettre du nom de Dieu.

La lettre Resh forme la partie supérieure de la lettre Kouf, et Zayin sa partie inférieure. Ces deux lettres forment les mots « Raz » (« Secret »), ou »Zar » (« Etranger »), … qui ont pour guematria 207, soit celle du mot « Or » (« Lumière »). Nous comprenons alors pourquoi le mot « Kadosh » (« Saint ») commence par la lettre Kouf : le Tikoun (réparation) de la lettre Kouf permet d’éclairer les endroits les plus sombres et de faire revenir les étincelles de sainteté à leur Source.


« Salmone » (« Saumon »)
סלמון
Guematria = 186
= guematria pleine de la lettre Kouf
קוף
= guematria de « Makom » (« Lieu », l’un des noms de Dieu)
מקום

Le Saumon, qui part du fond des océans et remonte le courant pour remonter à la Source, au Lieu, symbolise parfaitement la lettre Kouf. La réparation de la lettre Kouf, le retour à la Source, permet de transformer le « Singe » en « Temple de Salomon ».


« Saumon » se dit « Salmo » en latin (mot probablement d’origine gauloise). « Salmo » signifie « Psaume » en espagnol et en italien.


« Saumon » se dit également « Iltite » en hébreu.
אלתית
Guematria ordinale = 67
= guematria de « Binah » (« Compréhension », mot lié à la construction)
בינה