Oeil d’Elohim, Messianisme, et Négation de l’Unicité Divine

À l’origine, le Messie, Machiah, ne correspond pas à la volonté de Dieu, mais à son rejet et à la volonté de ressembler aux autres nations. Dieu a écouté Son peuple, mais ne voulait pas de roi en Israel. Seul Lui règne. Seul Dieu est Roi.

Les messianismes de toutes sortes ont un effet contraire, ils nous enferment au lieu de nous délivrer.

« Cède à la voix de ce peuple, fais ce qu’ils te disent ; ce n’est pas toi qu’ils rejettent, c’est Moi-même, dont ils ne veulent plus pour leur Roi. » (Samuel 8:7)

Machiah ne signifie en fait non pas « celui qui est oint » mais « Celui qui oint ». Le vrai Messie est Dieu, Lui seul est Roi.

Cela a provoqué des siècles de malheurs et de destructions dans le monde. Cela s’est retourné cruellement contre le Peuple d’Israel qui s’est fait persécuter car accusé d’avoir « tué le Messie ».

C’est une des raisons pour lesquelles la guematria (valeur numérique) de Machia’h משיח (Messie) est de 358, la même que le mot Na’hash (Serpent).

Serpent (Na’hash) נחש
= 50+8+300
= 358

Messie (Machia’h) משיח
= 40+300+10+8
= 358

Unifier YHVH et Elohim, c’est faire d’Hachem notre Machiah, celui qui nous oint à travers sa Présence dévoilée.

יהוה
YHVH
= 10 + 5 + 6 + 5
= 26

אלהים
ELOHIM
= 1 + 30 + 5 + 10 + 40
= 86

Guematria de Mashiah משיח
en transformation ATBASH
= 10 + 2 + 40 + 60
= 112

La transformation AtBash correspond à la Binah.

Nous devons faire une « révolution copernicienne » et nous défaire de cette klipa (écorce) : c’est le Divin qui doit régner, et non l’homme. Le messianisme le plus dévastateur de l’Histoire récente (ces derniers millénaires) est celui d’Essav, d’Edom, pur produit de l’égocentrisme. Par exemple, il est écrit dans les Évangiles que Jésus a dit « nul ne vient au Père que par moi » : il n’y a pas adage plus égocentrique. Cette religion du « Je suis » a donné naissance à l’exil d’Edom qui, en 2000 ans, a tout ravagé sur son passage.

« Jésus » = « Je suis » = Ego = Négation de l’Unicité Divine.

« Ego » se dit « Yeshout » en hébreu, et est proche de « Yeshou » qui signifie « Jésus ».

Le kyor du temple, en cuivre (ne’hoshet, même racine que na’hash, serpent), représente la brisure de l’ego. Les forces qui sortent du serpent d’Edom sont la « matrice » actuelle d’Essav que l’on retrouve tout autour de nous. Les symboles les plus évidents sont vonstamment sous nos yeux. C’est l’exil d’Edom. Cette matrice doit tomber, et vous devez en sortir.

En Exil, nous sommes sous la domination de l’Oeil d’Elohim.
L’Oeil d’Elohim cache et voile. Elohim est le nom qui a créé le monde matériel et qui « cache » le nom YHVH. Elohim représente la rigueur, le pouvoir, la force. C’est le « dieu de la matérialité », du $, des forces de pouvoir.

Si nous voulons vraiment la Délivrance finale, nous devons changer certaines de nos habitudes et essayer de penser différemment.

Nous devons casser notre ego, sortir de notre étroitesse d’esprit.

Nous devons « sortir d’Egypte ».

Les Égyptiens étaient experts dans la connaissance de Dieu à travers Son nom Elohim.

Ce que l’on appelle « magie » fonctionne selon 2 principes :

  • La loi de similarité : tout semblable appelle son semblable. Un effet est similaire à sa cause.
  • La loi de contiguïté : deux choses qui ont été en contact à un moment continuent d’agir l’une sur l’autre, alors même que le contact a cessé.

Les Égyptiens étaient devenus maîtres en magie mettant en pratique le preimier principe, celui fonctionnant selon la loi de similarité. Dans la culture de Mitsraim, chaque signifiant est essence du signifié.

Le voile de la nuit. L’ennui d’Atik. La nuit des temps.

Dévoiler YHVH, le Nom de Dieu qui transcende tout, consiste à révéler la Source Unique, Dieu, à travers le monde matériel. Ainsi, YHVH et Elohim sont unis, et le Nom de Dieu est UN.
Unification de YHVH et Elohim = Oeil d’Atik.

Extrait du Sefer HaMaamarim Yiddich du Rabbi Rayats
Symbole Ancien du Serpent « crucifié ».
vISA / ISA / ESSAV

C’était un piège…