L’Ethymologie du mot « Franc » et le Nom « Peretz »

Le mot « Franc » vient du latin « francus » qui signifie « libre », sous-entendu pour avoir échappé à la domination romaine au premier siècle.

Mais ceci est une interprétation postérieure. Le mot « franc » vient de la racine indo-européenne « preg », qui signifie « hardi », « audacieux », « courageux ».

Ce mot est à rattacher avec l’anglo-saxon « franca » qui signifie « javelot » , « lance ». Il est également à rattacher aux vieux norrois (langue scandinave) « frekkr » qui signifie « hardi », « courageux », « intrépide ».

Il est intéressant de noter la similitude entre le sens originel du mot franc et l’explication du Rabbi de Loubavitch sur le sens du mot « Tsarfat » en hébreu. Le mot Tsarfat contient en effet le nom de Peretz, (fils de Yéhouda et petit-fils de Yaacov).

Et il arriva, au temps où elle accoucha, que voici, il y avait des jumeaux dans son ventre.
Et il arriva, comme elle accouchait, que [l’un d’eux] tendit la main. Et la sage-femme la prit et attacha à sa main un fil écarlate, en disant : Celui-ci sort le premier.
Et il arriva, comme il retira sa main, que voici, son frère sortit. Et elle dit : Quelle brèche tu as faite ! La brèche est sur toi ! Et on l’appela du nom de Pérets. (Genèse 38:27-29)

Peretz, l’ancètre du Messie, s’appelle ainsi car il a « percé », « fait un brèche » par son hardiesse. La tradition juive nomme ainsi le messie « Ben Peretz », « le fils de Peretz ». Comme Peretz le Messie est un homme d’action. Il d’ailleurs faux de traduire le mot « Machiah » (Messie en hébreu) par « oint ». Son sens véritable est « celui qui oint » les autres, celui qui est au commencement pour oindre les autres.

À l’origine, les Francs venaient notamment des Pays-BAS actuels.

Le mot Peretz ressemble également phonétiquement à Paris, capitale de la France, pays à partir duquel naîtra une révolution qui percera les derniers remparts de l’exil et transformera le chaos en harmonie universelle.