Il Faut Multiplier la Lumière pour Unifier YHVH et Elohim

YHVH
יהוה
= 10 + 5 + 6 + 5
= 26

Elohim
אלהים
= 1 + 30 + 5 + 10 + 40

1×1 + 30×30 + 5×5 + 10×10 + 40×40
= 1 + 900 + 25 + 100 + 1600
= 2626

YHVH
יהוה
= 10 + 5 + 6 + 5

10×10 + 5×5 + 6×6 + 5×5

= 100 + 25 + 36 + 25

= 186

L’Unité d’Elohim se trouve dans YHVH.

YHVH
יהוה
= 10 + 5 + 6 +5

10 x 5 x 6 x 5
= 1500

Elohim
אלהים
= 1 + 30 + 5 + 10 + 40

1 x 30 x 5 x 10 x 40
= 60 000
= 1500 x 40

Dans la Torah, le nombre 40 représente le changement, la transition, le renouveau.

40 jours du Déluge.
40 séahs du mikveh
40 jours de Moïse sur le Mont Sinaï.
40 jours entre le 1er Elloul et Yom Kippour
40 ans dans le désert.

En Kabbalah, 40 représente aussi les 4 directions du monde contenant chacunes les 10 Sefirot.

26 x 26 x 26 = 17576

1 + 7 +5 + 7 + 6 = 26

À propos de la Lumière :

Or = « Lumière » en hébreu = אור

Lumière (Or) אור

= 1+6+200 = 207

Secret (Raz) רז

= 200+7 = 207

En Kabbalah, les forces divines sont appellées Orot (Lumières).

Orot אורות

= 1 + 6 + 200 + 6 + 400 = 613 (nombre de mitzvot)

La lumière du monde אור העולם (Or HaOlam)

= 1+6+200+5+70+6+30+40 = 358

La Lumière de Dieu אור יהוה (Or HaShem)

= 1+6+200+10+5+6+5 = 233

L’Arbre de Vie עץ החיים (Ets Ha’Hayim)

= 70+90+5+8+10+10+40 = 233

Lumière אור
= 207
Shabbat שבת
= 702

Shabbat reflète la Lumière.

25ème mot de la Torah = אור Or (Lumière)

Hannoukah commence le 25 Kislev

« Plus une lumière a une source élevée et plus elle se dévoile jusque dans un niveau inférieur. » (Rabbi Rayats)

La vitesse de la Lumière est une constante physique universelle et un invariant relativiste.

Moshe Rabbenou portait un « masque » (מַסְוֶה) afin de cacher la Lumière qui irradiait de sa face.

« Dans chaque mot brillent de nombreuses Lumières » (Zohar)

“Dieu est l’essence de la Lumière.” (Rabbi Nahman de Breslev)

“De la nature du récipient qui reçoit La lumière, dépend la forme de celle-ci.” (Rabbi Nahman de Breslev)

« Heureux sois-tu Rabbi (Shimon bar Yohai), car ta Torah s’élève en 370 Lumières (שע), qui se réfléchissent en 613 sens » (Hakdamat Sefer HaZohar)

« Hélas ! Le monde est tout entier plein de mystères grandioses, de Lumières formidables, que l’homme se cache à lui-même. » (Baal Shem Tov)

L’Admour HaZaken (fondateur de la ‘hassidout ‘Habad / Loubavitch) s’appelait « Chnéor », ce qui signifie « deux lumières ».

La Lumière est, par nature bénéfique, et elle agit. De plus, le double de la guématria de Or correspond à celle de « VeAhavta » (« Tu aimeras »).

1/137: constante de couplage de l’interaction électromagnétique (structure fine) 137=345 en base 6.

137 = Gematria de Kabbalah קבלה

345 = Gematria de HaShem השם

Avant que l’âme d’Avraham descende dans ce monde, Dieu lui a montré tout le « film » de la vie qu’il allait passer sur Terre.

Avraham a d’abord pleuré (en voyant ses épreuves). Puis il s’est esclaffé de rire. Enfin, un « rayon de Lumière » est sorti de son front.

Israel est une Lumière pour les Nations (« Or LaGoyim »). Son rôle est d’illuminer le Monde par la Torah.

Rabbenou Tam était le petit-fils de Rashi. Lorsqu’il entendit des pleurs à la mort de Rashi, il demanda : « Pourquoi ces pleurs ? »

Sa mère lui dit que la lumière d’Israël s’était éteinte. Il répondit : « Je la reprendrai et je la rallumerai ».

Le Gand Eden réserve « 370 lumières » aux tsadikim (justes).

La « tête » d’Arikh Anpin dispose de 3 niveaux de Lumière qui se connectent au Ein Sof.

Isaac l’Aveugle (1160 – 1235, Posquières) est la source de la Kabbalah du millénaire précédent. Itzhak Saggi Nahor (hébreu: יצחק סגי נהור Isaac Plein de lumière).

Le blanc (« lavane » en hébreu), est également appelé « tsah’or ».
« Tsah’or », mot qui connote la limpidité (tsah’), la liberté (h’or), la lumière (« or »), l’aube (« tsohar »).
Le blanc est le mélange théorique des couleurs dont l’identité de chacune se perd dans une unité.

« La Lumière créée le premier jour permettait de voir d’un bout à l’autre du monde. » (Rabbi Elazar)

Or (Lumière) = אור = lettres Aleph, Vav, Resh

Aleph = Unité

Vav = Branchement

Resh = Dualité cosmologique

Peau = ‘Or (עור)
Lumière = Or (אור)

« L’Éternel-Dieu fit pour l’homme et pour sa femme des tuniques de peau, et les en vêtit. » (Genèse / Bereshit 3:21)

Dans le Sefer Torah de Rabbi Meir, « Peau » était écrit selon la graphie du mot « Lumière ».

Le taux de mutation augmente selon la dose de rayonnement reçu.

En français, la conjonction OR sert à présenter une nouvelle donnée qui sera décisive pour la suite du récit.